Un journaliste israélien dévoile les crimes de guerre de Tsahal

Des documents militaires israéliens révèlent que des agents secrets, appartenant à l'armée israélienne, ont liquidé des militants palestiniens alors qu'ils auraient pu être arrêtés, violant par ces actes ignobles une ordonnance de la haute cour israélienne qui dit que «les efforts devraient être fait d'abord en arrêtant les activistes présumés plutôt que de les assassiner». Ces documents ont valu au journaliste israélien qui les a révélés d’être accusé «d’espionnage aggravé». Le journaliste de Haaretz s'est refugié à Londres et a continué à publier les informations à partir des documents qu'il a reçus d’une soldate israélienne. La direction du journal Haaretz a qualifié la décision de la justice «de précédent en termes de ses ramifications sur la liberté de la presse en Israël, et en particulier sur la capacité de couvrir l'appareil de sécurité». De son côté, l'Association des journalistes d'Israël dit que cela «met en danger la liberté de la presse, qui est l'âme de la démocratie». «Uri Blau a publié beaucoup d'articles sur la politique d'assassinat de l'armée israélienne des militants palestiniens en Cisjordanie et les autorités ne sont pas satisfaits avec ce genre de révélations dans un journal à grand tirage. Nous avons l'intention de continuer à publier ce qu'exige l'intérêt public et de tout ce que peuvent révéler nos reporters», a enfin précisé Dov Alfon, rédacteur en chef de Haaretz. Cette leçon de courage de journalistes israéliens intervient au moment où un militant extrémiste algérien, Ferhat Mehenni, s’est rendu dans ce pays pour cautionner le massacre de Palestiniens et où un photographe vient de condamner la chaîne britannique BBC pour avoir utilisé ses photos prises en Irak à des fins de propagande pro-interventionniste en Syrie (nous y reviendrons). A méditer.
Mohamed El-Ghazi
 

Comment (3)

    Anonyme
    24 juin 2012 - 4 h 02 min

    si vous connaissiez le nombre
    si vous connaissiez le nombre d’Algerien qui essaientchaque jour de rentrer clandestinement en Israel vous seriez etonner !




    0



    0
    Anonyme
    2 juin 2012 - 9 h 39 min

    Israël une démocratie ???
    Israël une démocratie ??? Peut on parler de démocratie d’un pays qui comait autant de mes faits ? Qui ne respecte pas le droit élémentaire de l’individu ? Dont les crimes contre l’humanité sont aussi nombreux que son nombre d’année d’existence ? qui cultive la haine de l’autre et fomente des plans machiavélique de déstabilisation des nations ? Cette belle démocratie voit chaque année un nombre croissant de ses ressortissants quittaient le navire et retournaient dans leur pays premier, tant l’insécurité et la vie cher augmentent.. Un pays créé artificiellement n’est pas viable à long therme. Mais cela ne veut pas dire que certains israéliens d’origines sémites et non khazars ne sont pas conscient que des atrocités sont commises par leur pays …




    0



    0
    Mansour
    1 juin 2012 - 13 h 55 min

    L’armée israëlienne est une
    L’armée israëlienne est une armée en guerre surarmée et suréquipée composée en majorité d’appelés hommes et femmes du contingent soumis à un service militaire de 36 mois à ma connaissance.Israël n’est pas sous embargo comme l’a été l’Algérie en 1994 et des touristes s’y rendent par milliers.Trés peu d’Israëliens ont la seule nationalité israëlienne et la plupart d’entr’eux détiennent plusieurs nationalités.Leur service de renseignement est l’un des plus efficace sinon le plus efficace au monde.Mais ce pays a un régime démocratique ce qui fait sa force et les dictatures arabo-islamiques feraient bien de foutre la paix à la religion et de copier le modèle Israëlin certes Etat hébreux mais démocratique.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.