Les responsables d’ArcelorMittal Annaba empêchés d’entrer dans leur usine par des contestataires

Des responsables d’ArcelorMittal, dont le directeur général, ont été empêchés aujourd’hui de rejoindre leur lieu de travail. «Depuis ce matin 7h, nous ne pouvons plus accéder à notre usine, celle-ci est bloquée par quelques dizaines de véhicules, au mépris de toutes les lois. Nous sommes bloqués à l’extérieur, nous ne pouvons plus travailler», a dénoncé Joe Kazadi, directeur général d'ArcelorMittal Annaba. Il affirme dans un communiqué, dont «algeriepatriotique» détient une copie, avoir demandé «l’intervention des autorités pour faire respecter le droit au travail et la sécurité». Mais les contestataires se montrent téméraires et refusent de renoncer à leur action. Les responsables de l’entreprise ont précisé que ces perturbations sont le fait de «quelques dizaines d’individus connus et qui font l’objet actuellement d’une suspension de leur contrat de travail pour faut grave». Des plaintes ont été déposées à leur encontre devant la justice et ArcelorMittal Annaba dit attendre «sereinement le bon déroulement des procédures engagées». Ces «individus» sont des anciens syndicalistes proches de l’ancien secrétaire général et ex-député Aissa Menadi, arrêté récemment pour occupation illégale du complexe.
ArcelorMittal Annaba rappelle la situation instable dans laquelle se trouve le complexe depuis plus d’un mois. «Depuis le 20 mai, notre entreprise subit de très fortes pressions visant la sécurité de ses dirigeants, la libre circulation de ses employés et la marche des installations», est-il souligné dans le même communiqué. Cette situation met en péril l’avenir de l’entreprise et son plan d’investissement. Les responsables d’ArcelorMittal précisent que ces «agissements» sont le produit d’une minorité de travailleurs, connus de tous. Ils remercient, à l’occasion, toutes les équipes de management et de production qui ont travaillé durement pour maintenir les installations en état contre ces agissements. Ils appellent cependant les autorités publiques à poursuivre leur action pour permettre un fonctionnement dans un climat apaisé et sécurisé. «Ce retour au cadre légal permettra la mise en œuvre du plan de développement récemment décidé par les actionnaires», ont-ils insisté.
ArcelorMittal est la plus importante entreprise de production d’acier et de tubes en Afrique du Nord avec une capacité de production d’environ 1 million de tonnes par an. Elle est détenue par deux actionnaires : le Groupe ArcelorMittal et Sider. Elle emploie 6 000 travailleurs.
Sonia Baker

 

Commentaires

    fériel
    12 juin 2012 - 20 h 25 min

    Comment veut-on attirer les
    Comment veut-on attirer les IDE quand on maltraite les investisseurs étrangers dans notre propre pays




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.