Jordanie : 20 policiers blessés dans des heurts avec des Syriens

Plus de 20 membres des forces de sécurité jordaniennes ont été blessés mardi dans des heurts survenus dans un camp de réfugiés syriens dans le nord de la Jordanie, a affirmé une source gouvernementale jordanienne. «Plusieurs dizaines de réfugiés syriens ont manifesté aujourd'hui (mardi) dans le camp de Zaatari (85 km au nord d'Amman) pour protester contre leurs conditions de vie. Certains ont provoqué des troubles, ce qui a poussé les forces de la police et de la gendarmerie à intervenir», a-t-elle ajouté en assurant que «plus de 20 policiers et gendarmes avaient été blessés par les pierres lancées par certains réfugiés». Selon une autre source gouvernementale, les membres des services de sécurité blessés sont des gardiens du camp. Elle a indiqué qu'une enquête avait été ouverte et que des gaz lacrymogènes avaient été utilisés par les forces de l'ordre après les jets de pierre contre les forces de l'ordre. Le 23 août, la police avait dû intervenir dans le camp pour disperser des manifestants en colère après un affrontement entre des réfugiés et des gardiens qui les avaient empêchés de quitter le camp. Selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés, plus de 22 000 réfugiés syriens sont arrivés au camp de Zaatari, près de la frontière syrienne, depuis son ouverture le 30 juillet, et leur nombre ne cesse d'augmenter.
R. N.
 

Commentaires

    Ezzine
    30 août 2012 - 11 h 11 min

    Comme on dit « la magie s’est
    Comme on dit « la magie s’est retournée contre le magicien »

    Pourtant le royaume de Jordanie est réputé une monarchie appartenant aux intérêts israéliens. Au fait l’Amérique et l’Europe qui pleurent avec des larmes chaudes – de crocodiles bien entendu – les « pauvres » syriens, plutôt que les « mouches palestiniennes » ont sciemment refusé de prendre en charge ces refugiés pour des raisons de sécurité malgré l’aubaine que leur offre en ces temps difficile une manne de pétrodollars du golfe somme toute vomissante.

    Mais c’est ce que les américains et leurs arrière-train projetaient de créer par ce genre de flux en réalité artificiel de soi-disant refugiés « syriens qui ont fuit les combats ». – des troubles planifiés à dessein – plutôt au sein des pays récalcitrants qui refusent leur dictat. Ils continueront de chercher le moyen de le faire. L’Algérie est comprise dans leur plan machiavélique.

    Les vrais syriens dignes de ce nom sont restés dans leur pays pour le défendre contre ses ennemis.

    Les américains ne lâcheront pas facilement prise en Syrie. Ils continueront d’exploiter avec bec et ongles sa crise actuelle qu’ils ont eux même créée au détriment d’autrui, n’importe où dans le monde, en toute circonstance, uniquement pour préserver leurs privilèges, leurs monopoles et leur hégémonie mondiale.

    Les concepteurs de la politique américaine ont depuis qu’ils ont exterminé les peaux rouges et se sont accaparés de leurs terres et de leur citoyenneté ont toujours considéré que « les richesses du monde est un droit US confirmé. Dieu disent-ils s’est trompé en le donnant aux autres pays »




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.