Caricatures de Charlie Hebdo : l’OCI met en garde ses auteurs

La publication par l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdodes caricatures insultantes du prophète Mohamed a fait réagir le secrétaire général de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), Ekmeleddin Ihsanoglu, qui a mis en garde, dans un communiqué publié aujourd'hui (mercredi) à Djeddah, contre l’exacerbation des violences déjà provoquées par la diffusion du film anti-islam Innocence des musulmans. Faisant allusion aux responsables de Charlie Hebdo, Ekmeleddin Ihsanoglu a appelé les dirigeants politiques et religieux du monde et toutes les parties prenantes à faire front commun contre ceux qui incitent à l'intolérance religieuse et poussent à la déstabilisation de la paix et de la sécurité mondiales. Il a déclaré que le moment était venu pour la communauté internationale de prendre au sérieux les implications dangereuses des discours de haine et des publications provocatrices et de barrer la route à ceux qui se cachent derrière l'excuse de la liberté d'expression. Ihsanoglu appelle instamment toutes les personnes et les voix de la raison, de toutes les religions et croyances, à s'unir contre cette campagne ignoble d’incitation à la haine. Il demande aux musulmans du monde entier de faire preuve de retenue dans ces moments difficiles. Le secrétaire général a rappelé qu’il existe un cadre consensuel pour la mise en œuvre d’une action mondiale concertée face à la fréquence accrue des actes d'incitation à la haine et à la violence pour des motifs religieux.
R. N.

 

Commentaires

    Mohamed
    19 septembre 2012 - 16 h 22 min

    Ça a commencé par ce film
    Ça a commencé par ce film américain sur l’Islam et les français en ont rajouté une couche par les nouvelles caricatures du Prophète de l’Islam. Puisqu’il justifie cette parution par la sacro-sainte liberté de la presse et d’opinion et que l’on pouvait tout caricaturer, qu’a cela ne tienne, alors pourquoi on en fait pas de même avec le sionisme, sur les juifs, sur le judaïsme, sur le talmud ainsi qu’a la politique expansionniste d’Israël. La France de la liberté n’a pas hésiter à qualifier Dieudonné d’antisémite suite à un sketch ou il jouait le rôle d’un colon israélien. Deux poids, deux mesures.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.