Crash du C-295 de l’armée algérienne : le quatrième en 9 ans

L’avion de transport tactique Casa C-295 qui s’est écrasé hier, en Lozère, dans le sud de la France, fait partie d’une flotte de dix appareils acquis par l’armée de l’air algérienne auprès d’EADS de Séville. Cette version du Casa a été lancée par l’Espagne en 1995. Le C-295 dispose d'une soute plus longue de 3 mètres que son prédécesseur, le CN-235, d'une nouvelle avionique, d'un train et d'une structure renforcés, de points d'emports sous les ailes et de moteurs Pratt&Whitney PW127G entraînant des hélices hexapales, c’est-à-dire à six pales. Il peut transporter 71 combattants, 48 parachutistes, 24 civières ou 5 palettes, lit-on dans la présentation officielle de l’appareil. Il est également proposé en version Persuader pouvant accomplir des missions de patrouille maritime et de chasse aux sous-marins. L’armée de l’air algérienne dispose de deux avions de ce type. L’aviation de transport tactique, explique un officier de l’armée de l’air, est une aviation de transport mais aussi de combat. Le C-295 se caractérise par sa capacité à se poser sur des terrains sommaires dans un environnement hostile grâce aux équipements d’autoprotection. Il peut également délivrer par air hommes et matériels en s’adaptant à la situation tactique, comme le largage par très grande hauteur, souligne cet expert militaire. L’aviation de transport tactique, même si elle est aussi utilisée à des fins logistiques, est bien un véritable outil de combat indispensable à la liberté d’action des forces, ajoute-t-il. En temps de paix, l’Algérie utilise sa flotte de transport, qui compte un grand nombre d’aéronefs de fabrication russe, pour les déplacements et les entraînements des troupes aéroportées. En temps de guerre, ils servent au parachutage des hommes et du matériel, ainsi qu’au ravitaillement en vol des chasseurs et autres bombardiers. EADS a vendu plusieurs centaines d’exemplaires de ce type d’avions à plusieurs pays, dont le Brésil, la Pologne, le Portugal et la Finlande. En tout, quatorze pays utilisent le C-295, dont c’est le second crash depuis sa mise en service, après celui de janvier 2008 en Pologne, qui avait fait vingt victimes, dont des hauts gradés de l’armée polonaise. Cet accident est également le second impliquant un appareil militaire dans le sud de la France. Un hélicoptère du groupe Eurocopter transportant six de ses salariés, s'est écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence, causant la mort de tous ses occupants. L’accident d’hier est le quatrième crash dans l’histoire de l’aéronautique nationale, après celui du Boeing 737 de la compagnie Air Algérie à Tamanrasset, le 6 mars 2003, de l’Hercules C-130 de l’armée le 30 juin de la même année à Beni Mered et de l’avion cargo du même type d'Air Algérie le 13 août 2006, à Piacenza, en Italie.
Sarah L.
 

Comment (5)

    babar
    18 novembre 2012 - 8 h 51 min

    Si l’Armee Algeriennes avait
    Si l’Armee Algeriennes avait offert toutes les donnees cartographique, comme leur avait si gentiment ordonne Mme Hilary Khlinton, ces pilotes seraient encore en vie: la seule issue etait de recuper toutes les donnees militaire algeriennes embarquees…sans eveiller le moindre soupcon sur le agents israelo-franco-algeriens operant en Afrique.

    Le Casa ne volait pas a basse altitude pour craindre la brume…mais plutot trace par un missile franco d’Otan!

    Un accident, comme il en arrive tous les jours de brume…un fait d’hivers selon Alger!




    0



    0
    Anonyme
    10 novembre 2012 - 20 h 03 min

    avez vous demandé l’avis de
    avez vous demandé l’avis de nos pilotes sur le CN-235 cela en arrêtant de faire de la pub pour EADS




    0



    0
    salim (anonyme)
    10 novembre 2012 - 17 h 25 min

    L’avion a pris feu ou
    L’avion a pris feu ou exploser en plein vol…bizard!!




    0



    0
    chark
    10 novembre 2012 - 13 h 24 min

    Moi je me pose toujours ces
    Moi je me pose toujours ces question ,pourquoi on utilise nos aéronefs militaires pour aller à paris charger du papier ?
    Cet aéronef était-il dans sa fonctions principale ?
    Pourquoi le fournisseur français ne nous livre t-il pas lui -même ces marchandises dites  » sensible  » ??




    0



    0
    Mansour
    10 novembre 2012 - 12 h 22 min

    C’est incompréhensible qu’un
    C’est incompréhensible qu’un avion moderne de fabrication récente s’écrase aussi facilement.Il y’a peut être de la négligence dans son entretien ou alors c’est un acte de sabotage qui n’est pas à exclure s’il transportait du matériel sensible.N’a-t-on pas vu le Mossad attaquer un bateau russe en mer du nord sous prétexte qu’il transportait des missiles à destination de l’Iran?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.