Le Maroc serait-il français ?

Dans un reportage complaisant, précédé d’une carte géographique du Maroc où le Sahara Occidental n’existe pas, France 2 s’est penchée sur les expatriés français installés aux quatre coins du royaume alaouite. La chaîne de télévision publique française – qui a organisé le référendum au Sahara Occidental au lieu et place de l’ONU et qui a décidé, donc, que les Sahraouis ont voté contre l’autodétermination –, a gratifié ses téléspectateurs d’images rutilantes d’un Maroc heureux où les 50 000 Français qui y résident sont aux anges. Chez nos voisins, tout va pour le mieux. Le reportage montre une femme d’affaires dont les affaires marchent plutôt bien, dont la société est implantée dans un quartier chic de Casablanca et dont le domicile se trouve dans une résidence cossue de style européen. Bref, une vie idyllique agrémentée d’un soleil chaud et d’un accueil chaleureux que nos voisins marocains réservent à leurs bienheureux hôtes. Seulement voilà, au milieu de ces images de rêve, point de Marocains, sinon au souk où Madame la femme d’affaires va faire ses courses. Une triste réalité qui nous rappelle un court séjour dans la capitale économique du Maroc. Reçu par des amis marocains, ces derniers ont eu tout le mal du monde à contourner les nombreux bidonvilles qui ceinturent la ville et, pour effacer cette vue hideuse qui agresse le visiteur – ces amis savaient pourtant que je venais d’Alger et non pas de Beverly Hills –, ils m’ont conduit directement sur les hauteurs de Casablanca, dans un quartier calqué au millimètre près sur ceux du sud de la France. S’attendant à me voir lancer un «wow !» d’ébahissement devant cette «splendeur», mes hôtes furent étonnés d’entendre cette question dont la réponse est sous-entendue : «Mais où sont passés les Marocains ?» Avec 500 entreprises implantées au Maroc, des maisons traditionnelles – les fameux riads – rachetées l’une après l’autre à Marrakech, des Marocaines transformées en boniches et des Marocains en porteurs, la France agit dans ce pays comme si elle se trouvait encore en Algérie avant 1962. Forte de son expérience de 132 ans d’une colonisation ratée qui s’est achevée par un retrait aussi sanglant qu’humiliant d’Algérie, la France a troqué sa gégène et ses barbelés contre une colonisation douce un peu plus à l’ouest. Jusqu’à quand les Marocains supporteront-ils cette avanie ?
M. Aït Amara

Comment (4)

    Anonyme
    8 avril 2013 - 15 h 24 min

    Jusqu’à quand les Ait Amara
    Jusqu’à quand les Ait Amara et les haineux de son genre cesseront-ils de vomir leur haine sur les Marocains , des haineux comme toi ne sont pas les bienvenus chez nous reste dans ton pays fermé qui te sert de grand prison et oui bienvenus à nos amis français qui sont des gens civilisés et qui respecte l’hospitalité marocain à sa juste valeur sans préjugés ni faux clichés comme le font certain voisins plein de complexes




    0



    0
    Horizon
    2 janvier 2013 - 20 h 42 min

    @ Nacim Salem alikoum
    Crois

    @ Nacim Salem alikoum

    Crois tu qu’il existe sur cette planète ou le peuple entier d’un pays quelconque et parfais a tout point de vue.
    La perfection elle n’est qu’en Allah .
    Et grâce a ce qui s’observent a droite et a gauche par ici et par la , nous apprenons .
    Nous apprenons par nos erreurs et non pas par nos réussite….
    La question tu n’est pas le seul a l’avoir soulevé et les réponses chacun se l’approprie par lui même ou par des gens a fortes personnalité au sein de notre société.
    Mais les questions que tu te pose c’est bien.
    Mais il faut que tu sache que des fins analystes , stratèges, diplomates , etc…etc…sont actifs sur tout les niveaux de la société a l’intérieur et l’extérieur a l’affut de ……….
    Un pays immensément riche comme le notre et tellement convoité donc en danger et cela impose une surveillance très accrus et de tout instant avec la participation de tout les citoyens PATRIOTES sur le terrain .




    0



    0
    Horizon
    2 janvier 2013 - 18 h 25 min

    Salem Alikoum
    BONNE

    Salem Alikoum

    BONNE SYNTHÈSE.
    Qui reflète malheureusement la réalité pour les Marocains.
    Il faut qu’ils prennent leur destin en mains si ils veulent se libéré de la colonisation franco sioniste.
    Personne ne la fera a leur place cette décolonisation.




    0



    0
    nacim
    2 janvier 2013 - 16 h 48 min

    …moi par contre je crains
    …moi par contre je crains la contamination! vous n’avez pas vu ce chauve qui a bousculé toute une foule pour baiser la main de François Hollande?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.