Tout sur les tractations secrètes au RND avant le départ d’Ouyahia

Contesté par le mouvement de redressement dirigé par l’ancien ministre Yahia Guidoum, Ahmed Ouyahia a décidé de ne pas se représenter au poste de secrétaire général du RND lors du prochain congrès qui se tiendra à la fin du premier semestre de l’année en cours, a-t-on appris d’une source très proche de lui. En plus clair, Ahmed Ouyahia a annoncé sa démission de son poste de SG qui sera effective le 15 janvier 2013. Ahmed Ouyahia a signifié sa décision de retrait de la direction du parti lors d’une réunion pour l’installation de la commission de préparation du congrès. Une commission qu’il devra statutairement présider en sa qualité de SG. Ce qu’il a refusé de faire, annonçant de ce fait son retrait de la tête du RND. Il  a rendu publique sa décision à travers un communiqué qu’il a diffusé. La commission en charge de la préparation du congrès sera, d’après la même source, dirigée par Abdelkader Bensalah, qui a eu à présider le premier congrès constitutif en 1997 qui a permis à Tahar Benbaïbeche de prendre la tête du parti avant qu’il ne soit éjecté en 1999 par Ouyahia et consorts. Ayant eu vent de cette décision, le mouvement de redressement, sous la houlette de M. Guidoum, a annulé une réunion prévue pour le samedi 5 janvier. Pugnace et téméraire, Ahmed Ouyahia n’aurait pas pris cette décision s’il n’avait pas subi de «grosses pressions», fait remarquer un fin observateur pour lequel la décision d’Ouyahia semble obéir beaucoup plus à une volonté au plus haut sommet du pouvoir de réinventer l’Alliance présidentielle à travers le retour à la stabilité de ses membres, à savoir le FLN, le RND et le MSP. Une Alliance qui va visiblement jouer un rôle capital lors de la prochaine présidentielle de 2014. Cela voudrait dire que le FLN sera également contraint de trouver une issue à sa crise. Comment ? On le saura dans les prochaines semaines, même si le départ de Abdelaziz Belkhadem est sérieusement posé comme alternative. Le MSP, de son côté, bénéficie de l’effacement du nouveau parti de Amar Ghoul. Trois noms de ceux qui pourraient prendre la tête du RND circulent : Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la nation, Mohamed Chérif Abbas, ministre des Moudjahidine, et Chérif Rahmani, ministre de l'Industrie.
Sonia B.
Voir la lettre de démission d'Ahmed Ouyahia dans la rubrique Documents

Comment (6)

    AnonymeKELAM
    7 janvier 2013 - 12 h 23 min

    CE N4EST QU4UN AUREVOIR? TROP
    CE N4EST QU4UN AUREVOIR? TROP BON FONCTIONNAIRE;




    0



    0
    AnonymeKELAM
    6 janvier 2013 - 13 h 25 min

    OUYAHIA FAIT DE LA POLITIQUE
    OUYAHIA FAIT DE LA POLITIQUE ?IL A UN JEU DE CARTE MAIS QU4A T IL DANS LES MAINS LES ROIS LES AS OU LES VALETS; LE PROCHAIN FILM VA NOUS LE MONTRER;.




    0



    0
    an
    3 janvier 2013 - 23 h 18 min

    Belkhadem au qatar! Belkhadem
    Belkhadem au qatar! Belkhadem au qatar! Belkhadem au qatar!




    0



    0
    TARIK -BAB EL OUED-
    3 janvier 2013 - 16 h 41 min

    OUF ! QUELLE BONNE NOUVELLE.
    OUF ! QUELLE BONNE NOUVELLE.




    0



    0
    Julien
    3 janvier 2013 - 15 h 19 min

    Alors, en comprend que M.
    Alors, en comprend que M. Ouyahia a subit de  »grosses pressions » qui l’avaient poussé à prendre la décision du départ de la tête du RND. Alors son  »jumeau » Belkhadem n’a t-il pas subi des préssions et des manifestations dans les rues devant les Mouhafadas, et il demeure toujours crampé sur le FLN qu’il n’avait jamais connu pendant la Révolution ? Et bien on dit en populaire  »Aich tchouf »une autre partie du Carnaval fi Dechra.
    Aux suivants qu’ils décident de partir afin qu’on respir de l’air pure.




    0



    0
    SEDDIKI AISSA
    3 janvier 2013 - 13 h 44 min

    SALEM,
    Mohamed Chérif Abbas,

    SALEM,

    Mohamed Chérif Abbas, Mohamed Chérif Abbas, Mohamed Chérif Abbas…(13/1), trois fois lui!, comme ça la mission de l’envoyé spécial de l’ONU « l’organisation des nouveaus Ubus »
    (CF le Roi Ubu), prendra fin, le coup de guadoum est tombé.
    Faut voir ABBAS sous les projecteurs. Au fait ce texte ça fait longtemps qu’il attend son tour, rigolo va où zigoto.

    Merci

    SEDDIKI AISSA
    le 03/01/2013




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.