La Libye assume la responsabilité de l’attaque d’In Amenas

C’était une hypothèse forte, c’est maintenant une certitude : les terroristes qui ont attaqué le site gazier de Tiguentourine sont venus de Libye. Interrogé par Algeriepatriotique, un expert militaire algérien, très au fait de cette situation, fait remarquer que le Niger n'a été pour ces derniers qu'une région de transit. Il estime que le chef de gouvernement libyen, au lieu de nier l'évidence, gagnerait à faire surveiller ses frontières. Dans tous les cas de figure, ajoute-t-il, l'Algérie devra compter avant tout sur elle-même. Il réagissait ainsi à une information faisant état d’une déclaration du Premier ministre libyen Ali Zaidan, d’un cynisme extraordinaire, à propos de la crise au Mali à la suite de l'intervention militaire française. La Libye est «préoccupée» par ces événements, prétend le dirigeant libyen. Ce n’est pas tout : il appelle à résoudre la crise malienne par «le dialogue». C’est incroyable, les autorités libyennes arrivées au pouvoir grâce à une agression caractérisée de l’Otan, à l’initiative de la France, découvrent soudainement les vertus de la solution pacifique et les risques de la guerre. «Nous rejetons les attaques au Mali, et la position de la Libye était claire, nous souhaitons qu'il y ait de l'espace pour un dialogue», poursuit M. Zaiden à la télévision nationale libyenne. Comme s’il était atteint d’amnésie ou feignant d’ignorer les mises en garde de l’Algérie avant l’intervention de l’Otan en Libye, il prévoit, à son tour, que «la situation et les opérations militaires auront indubitablement une incidence sur les pays de la sous-région». C’est la Libye qui est source d'inquiétude pour les voisins en raison de son incapacité à mettre en place une armée et des forces de sécurité. Le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, est allé, tout récemment, à Ghadamès, pour rappeler aux autorités libyennes qu’elles doivent renforcer la sécurité le long de leur frontière avec l’Algérie. Il s’agit d’empêcher la circulation des groupes terroristes lourdement armés qui ont proliféré après l’assassinat de Kadhafi. C’est une conséquence directe de la plongée de la Libye dans un état d’instabilité dont personne ne sait combien de temps il va durer encore. L’attaque du site gazier de Tiguentourine, qui se trouve à proximité de la frontière algéro-libyenne, est la preuve, malheureusement tragique, du danger créé par l’absence de l’autorité de l’Etat libyen dans cette région. L’Algérie devra en tirer toutes les leçons. Notre pays doit être légitimement autorisé à exercer éventuellement un droit de poursuite sur le territoire libyen pour y traquer les groupes terroristes et prévenir toute réédition du drame de Tiguentourine, qui a coûté très cher en vies humaines.
Lazhar Houari
 

Comment (11)

    Anonyme
    21 janvier 2013 - 14 h 51 min

    Regardez le pauvre Garçon sur
    Regardez le pauvre Garçon sur lequel est pointé le flingue !!
    En plus si ça se trouve ce n’était qu’un travailleur sans histoires.
    Ce sont de vrais RATS comme disait le regretté KADHAFI.
    Ahhh sans le soutient de BHL et de L’OTAN, ils auraient été écrasés.
    Ce n’est que partie remise, un jour nous ALGERIENS vengerons vos crimes.




    0



    0
    Axelpanzer
    20 janvier 2013 - 19 h 57 min

    @ Antares:c’est une
    @ Antares:c’est une traduction un peu trop literale d’une strophe de l’hymne national algerien,écrit par le poete algerien Moufdi zakaria !!!




    0



    0
    syriano
    20 janvier 2013 - 19 h 16 min

    a Antares2094
    ce couplet

    a Antares2094
    ce couplet vient de notre champ patriotique,notre hymne national « kassaman »(nous jurons)c’est le 2eme couplet
    نحن جند في سبيل الحق ثرنا
    و إلى استقلالنا بالحرب قمنا
    لم يكن يصغى لنا لما نطقنا
    فاتخذنا رنة البارود وزنا
    و عزفنا نغمة الرشاش لحنا
    وعقدنا العزم أن تحيا الجزائر
    فاشهدوا… فاشهدوا… فاشهدوا…

    les libyens…depuis que kadhafi est mort,les libyens ont perdu toute fierté en ayant comme leadeur bhl,les vrai sont mort….allah y rahm la libye,ce pays est mort




    0



    0
    Ezzine
    20 janvier 2013 - 13 h 43 min

    Si chaque officiel libyen
    Si chaque officiel libyen devenu automate – dans la nouvelle Libye occidentale – ne peut aller au petit coin que sur autorisation, comment voulez-vous qu’il fasse des déclarations de sa propre initiative. On lui ordonne et il obéit !




    0



    0
    salim
    20 janvier 2013 - 13 h 03 min

    Les libyens oublient une
    Les libyens oublient une chose, que ce n’est pas Sarko, BHL, ni Israël ou tout autre pays qui va vous sauver si un jour on va déferler sur vous.
    Tenez vous tranquille. et en bons voisins




    0



    0
    Antares2094
    20 janvier 2013 - 12 h 40 min

    Nous sommes des soldats pour
    Nous sommes des soldats pour la justice,
    révoltés,
    Et pour notre indépendance nous avons
    engagé le combat,
    Nous n’avons obéi à nulle injonction en nous
    soulevant.
    Le cri de la patrie monte des champs de bataille.
    Et le crépitement des mitrailleuse notre
    chant favori.
    Et nous avons juré de mourir pour que vive
    l’Algérie !(cette citation ou poeme n est pas de moi je l ai recopier sur un autre post(badr27000).mais celui qui peut me donner son origine je lui en serait tres reconossant.




    0



    0
    Patriotique
    20 janvier 2013 - 12 h 01 min

    @Hassan Ksentini, la photo

    @Hassan Ksentini, la photo montre un Libyen qui pointe son arme sur un pauvre Africain tremblant de peur, certainement accusé de rouler pour Kadhafi. On ne sait pas s'il a été tué ou non. Ces milices, M. Hassan Ksentini, à qui le sioniste BHL a fourni aide, soutien, armes, argent, etc., sont sous la férule d'Abdelhakim Belhadj qui nous a envoyé ses "amis" à In Amenas. Merci pour votre commentaire.
    AP




    0



    0
    Anonyme
    20 janvier 2013 - 11 h 48 min

    Il ne faut pas hésiter a
    Il ne faut pas hésiter a raser les camps d’entrainements d’où proviennent ces terroristes. La doctrine de non intervention de notre pays de doit pas nous empêcher de mener des raids aériens pour punir les responsables.

    A partir de maintenant, quiconque traverse la frontière avec la Libye doit être abattu sans sommation.

    Si les gens veulent faire la traversée legalement, qu’ils passent par la Tunisie.

    J’espère que nos dirigeants auront le courage de continuer faire preuve de fermeté.

    Vive l’ANP, Vive l’Algérie




    0



    0
    axelpanzer
    20 janvier 2013 - 11 h 15 min

    A mon humble avis,le
    A mon humble avis,le gouvernement algerien avait tort d’aller en libye discuter avec des bedouins (ces gens peuvent assassiner facilement le chef du gouvernement),il ne faut pas perdre de vue que les authorités libyennes exectent un agendat sionniste ;il est vraiment ridicule d’accorder un quelconque credit aux libyens!!vous voila avertis!!!!!!!!




    0



    0
    Hassen Ksantini
    20 janvier 2013 - 10 h 31 min

    Bien que je partage votre
    Bien que je partage votre point de vue au sujet de la Libye, je ne vois pas où est la relation entre le titre de l’article, le contenu et la photo choisie pour l’illustrer. Autre chose, vous parlez d’une déclaration de Ali Zaidan : où, à qui, quand ? On aurait aimé avoir ici de l’info pure et votre opinion dans une autre rubrique.




    0



    0
    chnok
    20 janvier 2013 - 10 h 14 min

    ce ne sont que des amateurs
    ce ne sont que des amateurs qui ont pris le pouvoir a l’exemple de la tunisie c’est l’heritage laisser par sarko et sa bande de coalition des mercenaires au meme tire que ces terroristes




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.