La France savait que les islamistes n’allaient pas offrir de résistance au Nord-Mali

La France savait qu’en intervenant au Mali, elle n’exposait pas ses soldats au risque, pour la simple raison qu’au cours de cette phase, les bandes rebelles n’allaient pas offrir de résistance ; elles allaient esquiver le combat afin d’éviter de se faire détruire par les coups de l’aviation. La France savait d’avance, surtout dans les premières phases de son intervention. La dernière et la plus active de ces phases allait incomber à d’autres. Elle savait également qu’elle s’engageait comme à l’exercice, un exercice à «simple action où l’ennemi n’est même pas simulé», explique une source militaire à Algeriepatriotique. Les troupes françaises qui, dans une première phase, ont stoppé à travers une offensive éclair les colonnes qui déferlaient vers Bamako, sont en train, dans une deuxième phase, de récupérer les villes du Nord, Tombouctou, Gao et Kidal. Si le président français a déjà annoncé qu’il n’y aurait pas d’enlisement au Mali, c’est que de la bouche de son état-major, il a dû apprendre qu’une fois les villes du Nord occupées par les troupes de la Cédéao, le dispositif français serait allégé et ne comprendrait que quelques moyens aériens d’intervention et de reconnaissance, ainsi que des personnels affectés à la formation, ajoute notre source. A charge pour les troupes maliennes, une fois instruites et formées, de prendre la place de celle des pays africains venus à la rescousse. La troisième phase concernera la recherche, la poursuite et la destruction des bandes armées. Les finances, qui pouvaient être un facteur d’enlisement, n’en sont pas un, d’autant que la France, selon son ministre de la Défense, dispose déjà de 600 000 euros destinés aux théâtres d’opérations extérieures. En outre, suite à l’intervention au Mali, les Français disposeraient du budget de fonctionnement de l’année 2013, attribué à la formation : «C’est une occasion rêvée de pouvoir déployer un aussi important dispositif aéroterrestre sur un terrain immense et peu habité, permettant à ses unités de s’entraîner», relève notre source. Une telle opportunité est rarement offerte pour un pays tel que la France, habitué à imaginer un système de formation dans son armée, tenant compte de l’inexistence de terrains d’entraînement. L’handicap qu’occasionne le manque de terrains d’instruction lui impose des sorties sur le terrain à raison d’une compagnie à la fois. Le plus grand terrain dont dispose l’armée française se situe à Mourmelon-le-Grand, dans le nord-est, «et ne peut recevoir qu’un régiment de chars pouvant être visité en statique et non en dynamique», explique notre source. C’est dire la grande aubaine pour les armées françaises de déployer de grands détachements et de manœuvrer à la fois. Cette intervention leur a donc permis de mettre en œuvre plusieurs groupements de forces, qu’ils soient terrestres ou aériens, des groupements logistiques, le déploiement d’hôpitaux de campagne, le déploiement et le fonctionnement d’états-majors et la conduite des opérations. «Il faut avoir à l’esprit, rappelle notre source, qu’au cours de la guerre du Vietnam, menée par les Américains, beaucoup de pays occidentaux ou autres, avaient envoyé des contingents pour y participer dans le seul but d’acquérir de l’expérience.» Les Israéliens et les Canadiens l’avaient fait à l’époque.
M. Aït Amara
 

Comment (5)

    Rachid Casa
    4 février 2013 - 15 h 48 min

    On reconnait sur la photo de
    On reconnait sur la photo de gauche à droite: Julien le travelo , Dupont la Joie, François le Ripoux! photo prise en souvenir dans le studio de répetition près de Tours en Janvier 2011.




    0



    0
    Rachid Casa
    3 février 2013 - 19 h 13 min

    C’est tout à fait normal ces
    C’est tout à fait normal ces terros sont made in DGSE /Mossad et la CIA.
    Hillary Clinton le reconnait devant le Congress :
    «El Qaïda est une invention américaine !»

    C’est, assurément, une première dans l’histoire de la prétendue lutte antiterroriste américaine ! Hillary Clinton a produit, en effet, vendredi dernier, devant les membres du Congress américain, une véritable bombe. L’ex secrétaire d’état aux affaires étrangères n’est pas allée avec le dos de la cuillère pour rendre à la politique extérieure des Etats-Unis ce qui appartient aux complots de la CIA : «Souvenez-vous qu’El Qaïda, c’est nous qui l’avions inventé de toutes pièces, il y’a vingt ans ! », avait-elle martelé devant les honorables sénateurs qui n’en revenaient pas de tant d’audace. Cet aveu qui, dans le cas d’un autre pays, lui aurait coûté la peau des fesses et une invasion, dans le cadre du « Patriot act », cher aux Yankees, a été fait par la dame de fer américaine qui était censée rendre compte devant le Congress de sa faillite en matière de sécurité de ses ressortissants. Notamment, pour expliquer la mort de l’ambassadeur américain tué à Benghazi à la suite d’un attentat de la nébuleuse terroriste. Pour défendre sa peau et ensuite celle de son parti, Mme Clinton a entrepris de mettre durement les points sur les «I» : «Nous ne récoltons que ce nous avons semé», a-t-elle déclaré avec vindicte, collant aux démocrates du parti de l’ex président Reagan, la création d’El Qaida et le recrutement des terroristes parmi des mercenaires d’Arabie saoudite, d’Afghanistan et du Pakistan…. Voilà, donc, qui ne va pas manquer de faire plaisir à tous les observateurs sérieux qui n’ont jamais cessé de pointer les Etats-Unis. En reconnaissant que ce sont les USA et la CIA qui sont à l’origine de tous les maux que connait la pauvre planète, Hillary vient d’ apporter, enfin, cette eau dont avaient besoin les moulins des analystes neutres et sérieux. Depuis le temps que ceux-ci nous répètent que Ben Laden et El Qaïda n’existent que pour servir les intérêts des Etats-Unis, nous aurions du les croire. Mais, non ! Régulièrement dribblés par certains «démocratistes» qui n’arrêtaient pas de blanchir les grandes puissances qui usaient de tous les complots contre l’humanité pour servir des intérêts géostratégiques étroits, nous avions du, la mort dans l’âme, croire en leurs sornettes. Désormais, tout le monde sait que Ben Laden, dont la photo et les enregistrements menaçants étaient brandis, chaque fois, que la politique extérieure des Etats-Unis en avait besoin ne sont pas le fait des Musulmans. Et que la nébuleuse El Qaïda est un produit made in USA.Ils peuvent, donc, en conclure que l’histoire, fabriquée de toutes pièces, de l’action terroriste contre les Twin Towers n’était qu’une invention des Faucons US qui en avaient usé comme prétexte pour déclencher l’invasion de l’Irak. Et envisager de reconfigurer la carte du Moyen Orient. Ces « démocratistes » vont-ils, enfin, se taire maintenant que Mme Clinton a reconnu noir sur blanc qu’El Qaida est un enfant légitime de la CIA et que le terrorisme international est un produit totalement américain ? Vont-ils, enfin, admettre que l’impérialisme n’est pas mort et que la main de l’étranger n’est pas une simple vue de l’esprit ? Espérons-le. Et continuons sur notre lancée pour admettre qu’AQMI est, également, un enfant naturel de ces mêmes puissances.




    0



    0
    Anonyme
    3 février 2013 - 16 h 23 min

    «ISLAMISTES RÉSISTANCE¿¿¿»
    «ISLAMISTES RÉSISTANCE¿¿¿» MDR ,MAIS TOUT ÇÀ N’EST DE SÉRIE B.C’EST PSEUDO RÉVOLUTIONNAIRES,C’EST DE LA POUDRE AUX YEUX POUR UN OPINION PUBLIQUE NAÏVES ET DÉSABUSÉ .MAIS BIEN ENTENDU ! QU’ILS SONT DE VRAI COMPLICES ,FLAMBY ,ISRAËL ,OTAN ,LES LÂCHES DU GOLFE ET LEURS MERCENAIRES ISLAMISTES ASSASSINS DE PAUVRES GENS INNOCENTS. CE COMPLOT DIABOLIQUE VISE DIRECTEMENT L’ALGERIE, IL FAUT PAS ÊTRE EXPERT ,POUR COMPRENDRE LEURS STRATÉGIE .PUISQU’ELLES ONT LAISSÉES DES PREUVES EN IRAQ ,LIBYE ..ET MAINTENANT EN SYRIE ET AU MALIE .QUE DIEU NOUS PROTÉGES DE CETTE POURRITURES




    0



    0
    Antares2094
    3 février 2013 - 10 h 11 min

    malheuresement il ya un plan
    malheuresement il ya un plan fommenter de l exterieur et meme de l interieur pour que notre cher pays soit la prochaine cible et malheuresement nous pouvons compter sur personne pour deffendre notre nation je ne sais pas encore comment cela va se derouler mais sur et certain que nous serons la prochaine cible je ne dit pas cela parceque beaucoup d observateur le dise mais j analyse aussi de mon cote et j en ai conclu qu il ya une strategie pour nous descendre c est malheureux mais tel est la situation actuel il nous reste a prier et que peut etre leur plan fonderons comme neige au soleil…….VIVE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE…….




    0



    0
    Mansour
    3 février 2013 - 8 h 49 min

    Et que deviennent les
    Et que deviennent les nombreux otages que détiennent les terroristes dont des diplomates algériens?Les groupes armés d’Aqmi,du Mujao et d’ansardine ont pu s’enfuir avec leurs otages et peut être même qu’ils les ont exécutés mais ne le disent pas pour ne pas être bombardés.Avec tous les moyens modernes d’observation je pense qu’ils sont localisés et des opérations commandos peuvent les anéantir et libérer les otages.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.