Ouargla : les protestataires lèvent leur sit-in

Les jeunes protestataires d'Ouargla ont levé leur sit-in, a-t-on constaté vendredi matin. La quinzaine de jeunes, restés en sit-in, jeudi soir, sur l’esplanade jouxtant le siège de la commune, ont fini par quitter les lieux, au terme d’une action de protestation pacifique, organisée jeudi pour soulever des revendications d’ordre «strictement» social. Ces revendications ont porté principalement sur la prise en charge du problème de l’emploi, le rattrapage du retard de développement dans les régions du Sud, la justice sociale et l’égalité des chances, l’amélioration du cadre de vie des populations du Sud et la lutte contre la marginalisation et l’exclusion. Des centaines de jeunes, chômeurs et autres, dont certains venus de wilayas limitrophes, avaient entamé jeudi matin un mouvement de protestation sur l’esplanade de l’APC d'Ouargla, au cours duquel ont été scandés des slogans et brandies des banderoles appelant notamment à concrétisation des revendications précitées, «Non à la fitna dans le pays ! L'Algérie appartient à tous !», «Nord-Sud, l'Algérie dans les cœurs», «Les jeunes veulent du travail» et «Unité nationale : ligne rouge», pouvait-on aussi lire sur quelques banderoles. Les protestataires ont commencé à se disperser, par petits groupes et dans le calme, en début d’après-midi, pour ne rester sur place que quelques jeunes qui ont poursuivi un sit-in dans une ambiance détendue, avant de quitter complètement les lieux vendredi matin. Une batterie de mesures concrètes pour le traitement de la question de l'emploi et du chômage, particulièrement des jeunes, dans le Sud, avait été prise lundi dernier par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans une instruction (n°-01) relative à la gestion de l'emploi dans les wilayas du Sud. En vertu de l'instruction, les entreprises activant dans les régions du sud du pays devront désormais accorder la priorité dans leur recrutement à la main-d’œuvre locale. Il a été également décidé, entre autres mesures, d'accorder des crédits sans intérêts aux jeunes promoteurs et aux chômeurs de ces régions pour leur permettre de créer des micro-entreprises.
R. N.

 

Comment (7)

    Anonyme
    17 mars 2013 - 3 h 13 min

    Ils l’ont eu dans
    Ils l’ont eu dans le{..}’l’otan sionistes à leur tête les yankees et particulièrement le mossad,cia et bien sûr l’ambassadeur us ,après sa vadrouille dans le sud algérien??,sans oublier les bédouins du golfe et nos voisins de l’est,sud,et surtout le morocco. ben maintenant..leur médias n’ont rien à mettre sous la dent…chapeau bas..aux algériens du sud pour leur patriotisme ..ils n’ont pas donné..l’occasion à nos ennemis de nous manipuler~~le peuple algériens jubilent sa victoire tactique…contre les croisés ,les apatrides sionistes, et les chameuliers du golfe avec l’handicapé du maroc, la mer..6. Vivre la république algérien démocratique & populaire




    0



    0
    Anonyme
    16 mars 2013 - 0 h 23 min

    INTERPELLÉ PENDANT QU’IL
    INTERPELLÉ PENDANT QU’IL ÉTAIT EN ROUTE VERS OUARGLA

    Ali Benhadj voulait se joindre au rassemblement

    Ali Benhadj, numéro deux de l’ex-FIS-dissous, a tenté de se joindre au rassemblement de jeudi à Ouargla, organisé par les chômeurs. Il a été interpellé par les forces de sécurité avant son arrivée dans cette wilaya, avons-nous appris de source crédible.

    L’information a été confirmée le jour même par Tahar Belabbès, coordinateur national du CNDCC, rencontré à Ouargla, lors du rassemblement. Il a été arrêté à Touggourt alors qu’il était en route pour Ouargla en vue de se rendre au rassemblement décidé par les demandeurs d’emploi. Plusieurs participants à ce rassemblement se sont interrogés sur «les raisons pour lesquelles Ali Benhadj s’intéresse à la situation des chômeurs». Les chômeurs ont, à maintes reprises, précisé : «Nos revendications sont strictement d’ordre social.» Ajoutant : «Nous refusons que d’autres parties exploitent notre situation à des fins qui sortent de ce cadre.»

    Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance




    0



    0
    Anonyme
    15 mars 2013 - 20 h 49 min

    Merci les jeunes On vient de
    Merci les jeunes On vient de donner une grande leçon aux ennemis de l’Algérie :
    Le gouvernement comme nos jeunes se sont comportés de façon civilisés et ils ont mis au dessus de toutes leurs (justes) revendications L’UNITÉ NATIONALE ET LA SAUVEGARDE DE LA PATRIE !
    Chaque chose en son temps et l’histoire ne pardonne pas et Dieux est grand.
    Vive Bouteflika
    Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance.




    0



    0
    Lemajd
    15 mars 2013 - 19 h 24 min

    Ça c’est un veritable
    Ça c’est un veritable mouvement citoyen qui a donné des leçons à nos Partis.Pourquoi on continu à considerer notre jeunesse mineure et ça dure depuis 1962.Et les algeriens qui ont fait sortir la France et l’OTAN,n’etaient ils pas jeunes eux.Souvenez vous du p’tit Omar et bien d’autres.




    0



    0
    Adel
    15 mars 2013 - 15 h 23 min

    Bravo les jeunes de ouargla,
    Bravo les jeunes de ouargla, vos revendications sont légétimes, vous avez gagné le coeur de la grande nation algérienne. Vos slogans sont d’une grande maturité.
    Al Khanzira a pris une claque dans gueule, hélas nous avons encore chez nous, certains spécialistes du fil à couper le beurre, indigne, qui déversent leur vomi dès que cette maquerelle de chaine fait appel à eux.




    0



    0
    zyriab
    15 mars 2013 - 13 h 22 min

    Comme on aurait voulu que
    Comme on aurait voulu que dans la quoitidienneté les Algériens se conduisent avec autant de civisme et surtout de MODENISME.Lespartis politiques devraient prende exemple sur notre jeunesse et se mettre au travail et à essayer de mobiliser les jeunes dans les taches d’édification nationale et surtout de les former et de les informer de les sensibiliser à l’action politique et laissetr la course au « KOURSI ».Quelle image lamentable tous nos partis politique donne à notre jeunesse Le FLN comme le RNDou me^me le MSP ou le FFS et le RCD incapable de faire une transition politique d’une période « NOIRE de terrorisme à une période de construction et de réalmisation de développement économique




    0



    0
    00213
    15 mars 2013 - 12 h 43 min

    Ce rassemblement n’a
    Ce rassemblement n’a finalement pas était aussi médiatisé que prévu.
    En effet pas assez d’incendie, de sang, de morts, de balles ou de gaz lacrymogène pour les médias occidentaux et ceux du golf.
    Donc les MAK, RACHAD et autres OTPOR sont restés sur leurs faims aussi…
    .
    On vient de donner une grande leçon aux ennemis de l’Algérie :
    Le gouvernement comme nos jeunes se sont comportés de façon civilisés et ils ont mis au dessus de toutes leurs (justes) revendications L’UNITÉ NATIONALE ET LA SAUVEGARDE DE LA PATRIE !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.