Béjaïa : 26 manifestants arrêtés et déférés devant le procureur

Algeriepatriotique a appris que 26 personnes ont été arrêtées lors du rassemblement organisé par les partisans de l'ancien maire de Barbacha, wilaya de Béjaïa, pour exiger la dissolution de l’Assemblée communale. Les vingt-six personnes, dont l’ancien P/APC , Mohand Sadek Akrour, comparaîtront, aujourd’hui, devant le procureur général de Béjaïa. Contacté par Algeriepatriotique, Kamel Aissat, membre du comité de solidarité et membre du PST, informe qu’un rassemblement est organisé, en ce moment même, devant le tribunal pour soutenir les détenus, qui selon lui, n’ont commis aucune infraction. «Nous sommes rassemblés devant le tribunal et nous attendons que les vingt-six détenus soient relâchés, car n’ayant rien fait», explique Kamel Aïssat. Dans le cas contraire, M. Aïssat affirme qu’il sera décidé de la suite de l’action en fonction de la décision du tribunal. Notre interlocuteur accuse l’actuel wali de Béjaïa, Hamou Touhami, d’être l’instigateur de cette répression policière. «Le rassemblement de la population, organisé hier devant le siège de la wilaya, était pacifique. Et au lieu d’ouvrir les voies du dialogue, le wali a ordonné aux policiers de passer à l’action», dénonce-t-il. Pour rappel, les partisans de l'ancien président d'APC de Barbacha ont organisé, dimanche, un rassemblement devant le siège de la wilaya pour réclamer la dissolution de l’actuelle Assemblée communale, née d'une alliance entre les élus RCD et des élus indépendants, et dont les partisans de M. Akrour ne reconnaissent pas la légitimité. La police est intervenue pour disperser la foule. Au moment où nous mettons en ligne, les vingt-six détenus comparaissent devant le procureur. Nous y reviendrons.
Hadil Amine
 

Comment (5)

    AssireM
    29 mars 2013 - 0 h 00 min

    Les citoyens de Barbacha ont
    Les citoyens de Barbacha ont administré une leçons de civisme et de dignité à un pouvoir aux abois,a travers leur action.vive la lutte n’Varvacha car seule la lutte paye.




    0



    0
    00213
    25 mars 2013 - 19 h 05 min

    Qui sont ces personnes pour
    Qui sont ces personnes pour exiger la dissolution d’une assemblée ?
    Quel mandat ?
    Quelle institution représentent ils ?
    Quels sont leurs statuts ?
    .
    Nous ne sommes pas en Centrafrique !
    On ne change pas une institution de la république sous la colère !
    Demain, on dessoudera un feu rouge que l’on trouve mal placé…




    0



    0
    JAZ
    25 mars 2013 - 15 h 21 min

    Ce n’est pas en mettant des
    Ce n’est pas en mettant des manifestants pacifiques au trou que l’on résout les problèmes.Dans un pays normal,ce type de problème est traité par la justice,mais comme en Algérie c’est la jungle,la population paye et ne voit rien venir changer leur quotidien,car ces soit disant élus et non élus ne courent que pour leur ventre.




    0



    0
    soleil-bleu
    25 mars 2013 - 11 h 24 min

    c’est vraiment
    c’est vraiment scandaleux,c’est honte pour nous, ils veulent imposer une assemblée qui n’est pas légitime au population, c’est aussi le cas dans d’autres communes qui ne manifestent pas, ils jouent avec les lois et les voix des hommes et des femmes, moi je dis au gens de la wilaya, allez vous faire foutre, a la population de barbacha bon courage, y a pas beaucoup comme vous dans ce pays.




    0



    0
    axelpanzer
    25 mars 2013 - 11 h 10 min

    toute ma solidarité avec ces
    toute ma solidarité avec ces manifestants contre lesquels le ministere de l’interieur(ou d’oujda,dirais-je)utilise des moyens dignes de bachar el assad!!!vive la terre des hommes!!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.