Des centaines de chômeurs manifestent à El-Oued

Après Ouargla et Laghouat, le Comité national de défense des droits des chômeurs a organisé, aujourd’hui samedi, un rassemblement au centre-ville d’El-Oued. Loin de drainer beaucoup de monde, cette manifestation a permis aux organisateurs de réitérer leur revendication d’un Etat de droit et l’accès à des postes de travail décents. Quelques centaines de personnes ont pris part à cette énième action de protestation organisée par ce comité. Le rassemblement, tenu devant le sanctuaire des martyrs érigé sur l’artère principale de la ville, s’est terminé dans le calme. Les manifestants ont scandé des slogans pour «la dignité» et la «justice», réitérant leur attachement à «l’unité nationale». Ils affirment vouloir juger le gouvernement sur ses actes. Ils réclament ainsi une application rapide des mesures prises récemment et qui visent, entre autres, à encourager l’ouverture de postes de travail dans des sociétés nationales au profit des chômeurs de la région. Par leur action, les manifestants veulent maintenir la pression sur le gouvernement.
Sonia B.

Comment (7)

    Tahar
    31 mars 2013 - 20 h 09 min

    Extrait d’article sur
    Extrait d’article sur l’Algérie
    ———
    « Des journaux tunisiens en ont fait état pour la formation de 200 Algériens qui résident en Tunisie, mais certains parlent de 350 dont 150 seraient des Tunisiens qui auraient participé à la « déstabilisation de la Tunisie et de l’Égypte ». Ces « cybers-collabos » comme on les dénomme en Tunisie ont contribué à cette « révolution des jasmins » sous la vigilance de «Freedom House » qui désormais a officiellement un bureau à Tunis pour « accompagner les Tunisiens dans leur magnifique mutation démocratique ». Selon ‘‘Tunisie-secret’’ : « l’Algérie devait tomber en même temps que la Tunisie. En seulement deux mois (janvier et février 2011), il y aurait eu en Algérie près d’une vingtaine d’immolations par le feu. Selon nos informations, les studios d’Al-Jazeera étaient déjà installés à Oujda, au Maroc, dès le 23 janvier 2011 pour filmer des scènes d’insurrection jouées par des figurants marocains, à faire passer comme des scènes se déroulant réellement dans des villes algériennes. Exactement comme cela s’est passé dans le cas de Benghazi et de Tripoli » ; pour conclure ainsi : « le gouvernement usurpateur de la Troïka ne se contente pas seulement d’envoyer des centaines de djihadistes mercenaires en Syrie. Il complote aussi contre l’Algérie selon un agenda américano-qatari ».




    0



    0
    Nasser
    31 mars 2013 - 16 h 02 min

    A TONYCLINT
    Et vous vous

    A TONYCLINT

    Et vous vous roulez pour qui? Vous répondez de la même manière que les comploteurs lorsqu’on les met à nu!
    Je suis sûr que B.H roule pour son pays. Pour le pouvoir en Algérie? Et Alors? C’est toujours son pays quelque soit le mode de gouvernance!
    Vous ne roulez pas vous pour le pouvoir? OK! Mais pour qui alors pour la « liberté », la « démocratie » et les droits de l’homme en Algérie? Foutaise!
    Vous ne faites que le perroquet en relayant la propagande des milieux hostiles à l’Algérie notamment l' »opposition algérienne » dites à « l’étranger » que domine les restes de l’ex FIS et frustrés (avec leur Rachad et Almagharibia que finance le Qatr) qui crèchent à Londres, au Qatar et en Suisse. Mais c’est trop fort pour vous pour comprendre. Continuez à claironner et à compter les prunes!




    0



    0
    Wahid
    31 mars 2013 - 15 h 04 min

    Il y a des solutions simples
    Il y a des solutions simples pour créer de l’emploi productif:
    – formation de jeunes dans des CFPA: ouverture du nombre de places, stages express les week-end ou en cours du soir, mpobilisation des profs de fac, …
    – création de locaux « junior entreprises » dans des locaux de collectivités publiques, d’administration ou sociétés d’Etat,
    – création d’équipements publics: salles pour associations de jeunes, petits stades de foot ou de basket dans les cités, piscines (de 1,5 m de fond seulement), …
    – importations de machines à coudre, cours de couture, …

    Wallah, il suffit de mettre des gens autour d’une table pour trouver des solutions.

    Mais il faut aussi des solutions courageuses: comme l’arrêt de certaines importations: fripe, productions concurençant la production locale. Stop à l’économie de bazar.




    0



    0
    Nasser
    31 mars 2013 - 13 h 54 min

    Au sujet de M. Tahar Belabès
    Au sujet de M. Tahar Belabès et ses déclarations
    —-
    A notre avis il s’agit d’une reculade après l’échec de ce mouvement programmé dans le cadre d’un « Printemps ». M.Tahar Belabès soit s’est fait avoir, soit cherche à échapper aux conséquences après avoir échoué. Dans les 02 cas il voulait entrainer le pays dans la spirale de la violence à un moment où tous les indicateurs politiques montrent que des complots se préparaient contre l’Algérie. Des dizaines d’articles affirmaient que des préparatifs se faisaient à partir de la Tunisie même des sites tunisiens le disaient, par le biais de « Freedom House » installée à Tunis. Le mouvement Rachad de Londres, Al Magharibia (que finance le Qatar et le Maroc) et des sites islamistes (surtout du FIS) ne cessaient leurs propagandes dans ce sens.
    Impossible de nous faire croire qu’il s’agit d’une revendication sociale en ces moments précis! C’est bien un complot. Ils ont bien étudié le créneau porteur qui accroche. Le « chômage! ». C’est donc la principale porte pour y entrer est foutre le désordre. Ils y ont trouvé le moyen la CNDDC et la main supplétive surement un ou des membres de cette coordination. Le lieu, le moment et le moyen sont ce que l’on ne peut trouver de mieux pour lancer le projet de déstabilisation sachant bien que ces revendications ne peuvent être satisfaites rapidement. D’où cette insistance pour en drainer le plus possible sur différents endroits du Sud du Pays. Qui c’est si des criminels à l’affut n’attendent cette occasion pour tirer sur la foule pour laisser leur propagande prendre le relai pour l’imputer au « régime » qui « tire sur les civils » exactement une des tactiques des cerveaux initiateurs du « Printemps arabe » projeté cette fois à l’Algérie.
    On ne nous fera jamais admettre que ce M.Tahar Belabès n’était pas au courant ou qu’il soit assez stupide pour ne pas comprendre cela.




    0



    0
    TONYCLINT
    30 mars 2013 - 22 h 49 min

    Très bonne leçon de
    Très bonne leçon de patriotisme et de nationalisme monsieur B.H laissez moi juste vous poser une toute petite question pour vous faire sortir de votre cocon  » POUR QUI ROULEZ VOUS ????????  » amicalement.




    0



    0
    Anonyme
    30 mars 2013 - 22 h 12 min

    ils sont 15 sur la photo loin
    ils sont 15 sur la photo loin des centaines non?




    0



    0
    B.H.
    30 mars 2013 - 21 h 48 min

    qu’ils protestent
    qu’ils protestent pacifiquement, de manière civique pour faire entendre leurs doléances et veillent bien à avorter les tentatives de brassiers que les adeptes du chaos essaient de provoquer.par contre, je ne sais ce que ces jeunes entendent par « etat de droit » pour l’exiger, on n’est pas dans un etat despotique, l’algerie est une democratie reele et un etat de droit réel. les problèmes de recrutement d’emplois, la persistance d’injustices su les accès à des postes de responsabilité, dans certaines filières et cette maudite bureaucratie, ne font pas de l’algerie un non-etat de droit. à partir du moment où ce n’est pas le job des autorités de pratiquer le piston,,bureaucratie comme mode de gestion, gouernance etc, le gvt lutte serieusement contre ces injustices, on n’est pas en dictature, ces problèmes ne sont pas erigés en dogme. la république est donc une république de droit. pour que les contestataires continuent à maintenir un caractère pacifique et patriotiques à leurs démarches legitimes, il faut qu’ils mettent aussi la pression sur les charlatans qui tentent de s’incruster dans toutes les actions, dans le but de réaliser le agendas de leurs mentors. attention aux taupes. les injustices ne sont pas propre à l’algerie, elles subsistent partout, rien ne justifie qu’on attente à la surêté de la nation.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.