La communauté mozabite à Sellal : «Nous ne voulons pas d’une visite folklorique»

Les Mozabites appréhendent l’avenir et interpellent les plus hautes autorités pour «un véritable plan de sortie de crise». A travers leur cellule de coordination et de suivi, installée au lendemain des affrontements qui ont secoué la vallée du M’zab, en décembre dernier, les Mozabites espèrent que la prochaine visite du Premier ministre dans la wilaya de Ghardaïa permettra un règlement définitif du conflit et le retour durable de la paix dans la vallée. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, la cellule de coordination et de suivi dit rejeter toute «visite folklorique», appelant Abdelmalek Sellal à apporter de véritables solutions aux problèmes soulevés. «On ne veut pas d’une visite folklorique. On veut en finir avec ce conflit qui persiste depuis des semaines et qui nous empoisonne la vie», nous confie un membre de cette cellule, qui réitère ses revendications notamment en matière de sécurité et du retour de la paix dans la ville de Ghardaïa. La cellule, qui a mis fin la semaine dernière à une double grève du cartable et du commerce, exige encore une fois le jugement de tous les policiers responsables de «dépassements» lors des affrontements opposant des jeunes malékites à des ibadites. Pour cette cellule, il est plus que nécessaire de créer une commission d’enquête indépendante de la police pour déterminer à quel niveau de responsabilité de tels dépassements ont été opérés. On parle de mauvais traitement que des policiers ont fait subir à des manifestants. La DGSN a réagi à ces accusations en les réfutant en bloc, annonçant néanmoins l’ouverture d’une enquête interne pour sanctionner tout acte de dérapage avéré. Depuis quelques jours, la ville de Ghardaïa retrouve son calme. Les enfants partent tranquillement à l’école et les commerces ont majoritairement rouvert. Mais dans les principaux quartiers chauds, les membres des deux communautés se regardent en chien de faïence dans un silence qui prédit la tempête. Abdelmalek Sellal promet d’enrayer les «germes de la fitna» dans cette wilaya et de faire régner la paix pour de bon. Sa visite annoncée pour cette semaine est très attendue. Elle constitue une lueur d’espoir dans ce magma de haine et de tensions intercommunautaires.
Sonia B.

Comment (8)

    mellah hocine
    14 janvier 2014 - 20 h 18 min

    SELLAL ???? Du positif dans
    SELLAL ???? Du positif dans sa carrière ? Rien de spécial. En tant que wali , rien de bien remarquable n’est à mettre à son actif. Pire encore, le cadre de vie des Algériens a commencé à se dégrader dans toutes les wilayas où il a passé au moment où il a commencé à être wali. Le problème de la pollution urbaine notamment, il l’a vu naître et se propager sans qu’il ait manifesté une réelle volonté de la combattre. Quand on vit longtemps dans des quartiers résidentiels, on perd la sensibilité aux souffrances des autres.
    Un jour, alors qu’il était en visite dans cette wilaya, des responsables locaux se sont plaints devant lui du problème de l’eau. La réponse de Sella fut choquante. D’un air moqueur, il dit « l’eau, il n’y en a pas assez à Adrar, je vous conseille d’utiliser tayamoum pour vos besoins (le sable et la pierre). »




    0



    0
    AnonymeKELAM
    14 janvier 2014 - 12 h 52 min

    merci MONSIEUR SELLAL l’état
    merci MONSIEUR SELLAL l’état lutte contre les fléaux malsains que la société soit a l’image du premier novembre :la parole donnée vaut tout l’or du monde.




    0



    0
    moza-douin
    14 janvier 2014 - 11 h 38 min

    Les mozabites sont un peuple
    Les mozabites sont un peuple industrieux. Le problème n’est pas mozabite. Autour de leurs villes toute une faune de bédouins s’est agglomérée, s’est sédentarisée. Et cette même faune reproche aux mozabites de ne pas vouloir partager leurs richesses, leur connaissances, leurs réseaux….
    De plus les mozabites tiennent à préserver leur culture, leurs us et coutumes, leurs pratiques religieuses. Pour cette raison les mariages mixtes sont très rares. Est ce qu’un crime de vouloir préserver ses racines, sa langue ?

    Lorsqu’il était premier ministre Belkhadem qui est apparenté à une des 8 tribus qui parasite le mzab a tenu des propos qui ont eu pour effet d’attiser les rancœurs entre les 2 communautés.

    Belkhadem Il a évoqué la jalousie de ses « frères » qui vivent dans la pauvreté en reprochant aux industrieux mozabites leur opulence car ils détiennent une très large partie des richesses

    Tout ceci pour dire qu’à huis clos l’état a toujours pris le parti des 8 tribus bédouines qui se sont sédentarisées dans des villes imaginées et bâties par les mozabites. La preuve les policiers recruté parmi les populations arabes se sont rangées du côté de leurs congénères.

    Ceci fait aussi partie d’un des dégâts collatéraux causés par la propension de l’état algérien a instrumentaliser, la religion, l’arabocentrisme, le panarabisme, l’ethnocentrisme et à détruire tout ce qui n’entre pas dans ce cadre.




    0



    0
    SIDI MAKHLOUF
    13 janvier 2014 - 11 h 50 min

    Fichez leur la paix à ces
    Fichez leur la paix à ces mozabites. Laissez les vivre leur vie comme ils l’entendent. Ces gens la, ne demandent rien à personne
    Je n’ai jamais vu la communauté mozabite réclamer quoi que ce soit à l’état. Bien au contraire,si tout les algériens se prenaient en charge comme le font les mozabites,notre pays serait dans une meilleur situation.Alors foutez leur la paix,une
    bonne fois pour toutes.




    0



    0
    KarloMarxo
    13 janvier 2014 - 10 h 19 min

    La communauté mozabite à
    La communauté mozabite à Sellal : «Nous ne voulons pas d’une visite folklorique»…Malek sellal a introduit un nouveau style de management gouvernemental en Algerie. Il a introduit dans le processus managerial ( Objectif-Planning- Contrôle )la notion de contrôle sur le terrain. Je pense qu il mérite tout le crédit d être sorti de son bureau pour vérifier ce qui se passe dans le domaine économique. Bien entendu en même temps un agent de relations publiques pour le Président Boutefika et les prochaines élections. Si le gouvernement continue ce style de gestion sur le terrain et non simplement dans les bureaux il pourrait réaliser pas mal d économies sur beaucoup de grands projets de développement.Peut être que cela va continuer après l élections certaine du Président Boutefika a son quatrième mandat. Les hauts grades militaires qui jouissent de privileges exceptionnels ne permettront jamais a un remplacement du President Boutefika. C est le destin de l Algerie




    0



    0
    Brahim Haddou
    12 janvier 2014 - 21 h 20 min

    un marocain agissant pour le
    un marocain agissant pour le compte du makhzen, a été appréhendé à l’aéroport d’annaba et il a avoué faire partie des auteurs d’emeutes dans le pays. les truands du royaume chérifien, essaient toutes les manoeuvres pour propulser notre pays dans la fitna. sur la toile, ils prennent des photos de brassiers, immolations ayant eu lieu au maroc et faire croire que cela se passe en algérie.




    0



    0
    Brahim Haddou
    12 janvier 2014 - 21 h 07 min

    kamel eddine fekhar, ferhat
    kamel eddine fekhar, ferhat mehenni et leurs mentors du makhzen sont les principaux instigateurs des troubles fomentés dans le sud. ce premier s’est récemment exprimé sur une chaîne du makhzen, puisque comme la plupart des félons, il a trouvé filiation chez notre ennemi héréditaire. ces rapaces obéissent à des agendas relevant d’un vieux rêve de notre ancien colonisateur, de provoquer la sécession du sud du pays. Le colonisateur avait utilisé le fait berbère dans le but d’affaiblir la révolution et dans ce même but avait essayé de jouer la carte de la division dans le sud. mais il se renda vite compte qu’il fit fausse route. c’est à un enfant du M’zab, le moudjahid Moufdi Zakaria, que nous devons le meilleur national du monde Kassaman. les rapaces qui veulent briser l’unité nationale de notre pays, doivent relire l’histoire. mais écervelés qu’ils sont, c’est hélas devenu impossible pour eux.




    0



    0
    boumi
    12 janvier 2014 - 17 h 46 min

    Ça peut être pour Sellal,
    Ça peut être pour Sellal, s’il trouve une solution à cette crise, un bon tremplin pour la présidentielle!!! s’il sort vainqueur, il pourra se targuer d’être le conciliateur et par ce coup affermir qu’il est la relève de Bouteflika et qu’il possède la stature de rassembleur du peuple! cela se fera à coup de dinar la semaine prochaine et pourquoi pas lors du jour de l’annonce de la candidature de Benflis! dans tout les cas, la date de la présentation de ce dernier étant programmé, le pouvoir fera tout pour que cela soit un non évènement! maintenant que Sellal a le clan boutef et l’armée avec lui, comment va t’il pouvoir obtenir des 2 grosses machines électorales, leurs soutiens en sachant que Belkhadem et Ouyahya sont à l’embuscade?! je suis persuadé d’une chose, cela arrange le pouvoir que ces 2 partis soient divisés car ainsi ils ne peuvent opérationnel à 100% pour un candidat qui n’arrange pas le système! Benflis en à l’expérience!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.