Le fondateur d’Union Bank, Brahim Hadjas, nous écrit

Khalifa Bank a été créée à l’intérieur même de la Banque d’Algérie. Le dossier d’agrément a été préparé par les employés de la Banque d’Algérie sous la supervision et les instructions du gouverneur et de son équipe. Les hauts responsables du pays du pays n’y sont pour rien dans la création de Khalifa Bank. C’est la Banque d’Algérie qui leur a vendu le «bébé». Manquant d’expérience en matière d’économie et de finances, les responsables politiques du pays ont été naïvement entraînés dans le mouvement avec les conséquences graves qu’on connaît. D’où l’acharnement, à l’époque, pour détruire Khalifa Bank, parce qu’[on] savait cela. Je n’avais pas cessé d’alerter publiquement à l’époque (voir le Forum d’El Moudjahid que j’avais animé à ce sujet), et souvent officiellement. Mais Khalifa était devenu intouchable. Donc, l’urgence consistait à faire disparaître le témoin en le discréditant, (c’est-à-dire) Union Bank, pour la simple raison que, dans la réalité, à travers Hadj Nacer, que j’avais placé comme PDG d’Union Bank, j’avais introduit un virus mortel. Hadj Nacer et son équipe, dont avait hérité Abderrahmane Keramane, voulait faire d’Union Bank une Khalifa Bank avant Khalifa Bank. Je m'y suis fermement opposé, au prix de la destruction de tout le groupe Union Bank. Et malgré huit arrêts du Conseil d’Etat contre le gouverneur (de la Banque d’Algérie), la commission bancaire et le vice-gouverneur chargé du commerce extérieur, rien n’a été fait, bien que la loi soit claire à ce sujet : condamnation par la plus haute juridiction du pays. C’est automatiquement toute l’équipe de la Banque d’Algérie qui aurait dû être révoquée et une instruction judiciaire aurait dû être ouverte. Toujours avec les mêmes responsables de la Banque d’Algérie, toute l’économie du pays a été ouverte et mise entre les mains des banques étrangères, principalement françaises. Le résultat, nous le constatons aujourd’hui. Je détiens les preuves de tout ce que j’avance.
Brahim Hadjas
Fondateur d’Union Bank
 

Comment (8)

    FARTASSE
    10 octobre 2013 - 14 h 05 min

    Quel pataquès !
    Si quelqu’un

    Quel pataquès !
    Si quelqu’un a réussi à comprendre un petit chouyya de cette bouillie, qu’il nous le traduise vite, qu’on puisse entrer dans la discussion, même tardivement !
    Un grand merci d’avance




    0



    0
    amyne
    9 avril 2013 - 22 h 46 min

    ghiire arwah….et djiibe
    ghiire arwah….et djiibe wach aandek…C EST PAS POSSIBLE…cette ALGERIE tourne au cirque et au ridicule…kounek radjel arwah….assumes et moute radjel….




    0



    0
    Anonyme
    9 avril 2013 - 19 h 31 min

    @djel;Ton ironie tu te la
    @djel;Ton ironie tu te la garde pour toi, AP se débrouille très bien, c’est quoi cette mentalité de colonisé s’est mieux chez les autres, ces articles concerne l’Algérie et non la France. Je n’ai rien contre E/R a part que je n’ai pas encore compris comment fonctionne leurs systèmes de censure, fatigué de leurs ciseaux j’ai décidé de changer de crèmerie.j’ai eu la chance de trouver ce site qui faut le rappeler n’a qu’une année d’existence et peut que se bonifier avec le temps donc monsieur djel un peu de patience (E/R a assez d’audience nul besoin de venir ici tenter de piller les lecteurs AP)




    0



    0
    00213
    9 avril 2013 - 17 h 14 min

    Vous savez pourquoi la mafia
    Vous savez pourquoi la mafia sicilienne n’a jamais était aussi puissante malgré toutes les tentatives de l’éradiquer ?
    Parce que si un membre du clan fait un pas de travers on s’en prend à toute sa famille sans pitié.
    D’après les juges anti-mafia, c’est principalement grâce à ce système que Cosa Nostra tient encore la route.
    .
    Une bonne idée à méditer pour les crapules réfugiées à l’étranger (anciennes ou à venir)…




    0



    0
    Anonyme
    9 avril 2013 - 14 h 56 min

    L’homme sur la photo a
    L’homme sur la photo a l’air~un peu éméché {°¿~} mais bon bref, revenant aux choses sérieuses..la situation est grave en algérie, malversations, wahabisation de la société algériens , manipulations des grévistes par des ong (sionistes) des pseudo opposants politique (vrai traîtres) qu’ils veulent mettre l’algérie à feu et à sang, certains hommes politique et leurs conseillers, soi-disant experts en tout ??,ne méritent même pas..le job de concierge dans une maison communale?, les autres responsables politique soi-disant nationaliste? qu’ils offrent nos sociétés,usines,sites stratégique…etc,aux quataris,égyptiens,saoudiens,turques,américains, indiens,et j’en passe…pour un franc symbolique ,bientôt..ils vont remettre les clefs de l’algérie à leur proxénétes (ultralibéral) golfe,usa,israël ..etc après avoir vidés ..les tiroirs caisses..pauvre algérie,mais! je leurs souhaite tout les malheurs du monde à ces gens là,ainsi qu’à leurs familles .inchallah! J’espère que dans un avenir très..très proche vient..un vrai algérien nationaliste honnête progressiste avec des (.)qui n’a peur de rien .à la te de l’état genre boumediene pour sauvée l’al gérie




    0



    0
    djel
    9 avril 2013 - 13 h 44 min

    Wouaw !!! quelles révélations
    Wouaw !!! quelles révélations explosives !!! Extra !!! Il faut absolument le distinguer par une décoration des plus hautes autorités de l’Etat (c’est à dire Bouteflika l’Artiste).

    A cet égard, je propose qu’Algérie patriotique, lance une pétition pour que notre cher Président, récompense, notre cher patriote, Brahim hadjas, de la plus haute distinction !!

    Attendez, attendez !!! J’ai mieux encore, je propose comme le dit si bien l’allocution italienne « Santo subito », pour ceux qui n’auraient pas compris « canonisez-le tout de suite » !!!

    Les bras m’en tombent !!! des articles aussi nul que ceux qui les écrivent !!! Algérie patriotique, vous n’avez de patriotique que le nom !!!

    Je ne sais pas moi, allez faire un tour sur le site d’Alain Soral, E&R, et prenez en de la graine !!!




    0



    0
    Anonyme
    9 avril 2013 - 11 h 42 min

    nous vivons dans un monde
    nous vivons dans un monde verreux !!!




    0



    0
    Anonyme
    9 avril 2013 - 11 h 22 min

    J’ai peur de comprendre!
    J’ai peur de comprendre! es-t-il en train de nous expliquer qu’aujourd’hui encore les maffieux bankter sont arrimés a l’économie Algérienne.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.