Un mini 11-Septembre

Deux explosions ont endeuillé ce qui devait être une fête sportive à Boston aux Etats-Unis, une troisième explosion à quelques kilomètres des deux premières, dans la bibliothèque JFK, a achevé de créer la psychose habituelle en pareille circonstance alimentant les rumeurs et semant la panique dans la population. Le bilan fait état de trois personnes tuées et une centaine de blessés – dont plusieurs ont eu les jambes amputées – parmi les spectateurs qui étaient venus assister à l’arrivée des coureurs du marathon de Boston. Pourquoi en ce moment et dans ce lieu ? La presse américaine connue pour ses capacités d’investigation ne tardera pas à le découvrir. Il y aura sans doute aussi les interprétations des sceptiques qui chercheront midi à quatorze heures pour accuser une quelconque «main» dans le système américain et disculper dans les faits le terrorisme transnational. Ce qui paraît indiscutable, c’est le contexte international marqué par des guerres et des risques de guerres dans lesquelles les Etats-Unis sont ou seront partie prenante : Libye, Syrie, Afghanistan, Irak en attendant la Corée du Nord, l’Iran, pour ne citer que les situations fortement médiatisées. Quel crédit donnent les citoyens américains qui sont, sans aucun doute, très nombreux à aspirer à vivre dans la paix et la tranquillité, aux prétextes avancés par leurs décideurs pour justifier le militarisme et le bellicisme aggravés qui caractérisent la politique américaine ? «Apporter la démocratie», «aider les peuples à se débarrasser des dictateurs» et autres arguments ne convainquent que ceux qui veulent bien y croire. Par contre, plus de gens sont réceptifs aux explications centrées sur les intérêts du complexe militaro-industriel américain. Ce qui se passe en Syrie a mis en éveil certaines capitales occidentales, mais les dirigeants tardent à prendre conscience du retour de flammes qu’entraîne inévitablement l’aide qu’ils apportent même indirectement aux groupes terroristes. Le cas libyen ne semble pas avoir été compris.
Karim Bouali

Comment (2)

    syriano
    16 avril 2013 - 12 h 29 min

    Les veritables etats
    Les veritables etats terroristes gouverné par une bande de malfrats sionistes sont USRAEL et leurs larbins occidentaux.
    Pas etonnant lorsqu’on voit l’historique de ces deux colons.
    La colonie d’israel qui s’est imposé en massacrant la palestine
    Les USA qui ont participé a deux genocides de l’humanité pour s’imposer.
    La premiere est le massacre total d’une ethnie presque disparue,qui sont les indiens d’amerique(maya,incas,…)
    La seconde est l’esclavage des noirs qui a vidé plus de la moitié du continent africain.
    De plus il ne faut pas oublier que les plus grands criminelles et voleurs qui etaient a l’epoque recherché en europe sont partis au USA pour fuir la police car ils etaient recherché pour meurtre,vol,viols,…
    Voila l’histoire de ces deux etats tres unis tant sur le plan historique et geopolitique.
    Il ne faut tout de meme pas oublier que ceux qui sont aux commandes tout en haut sont les sionistes.Il n’y qu’a voir qui etaient les deux dernier patron de la reserve féderal.
    Le dernier est le juif sioniste Ben Bernanke qui est la depuis 2006 et celui qui etait avant lui n’est autre que le juif sioniste Alan Greenspan(1987-2006)
    Voici les deux plus grande « démocratie »
    (Foutage de gueule intégrale de la part de l’occident)




    0



    0
    maleh
    16 avril 2013 - 7 h 06 min

    Dans tous les cas, vous ,
    Dans tous les cas, vous , monsieur Bouali, vous avez dores et déjà désigné vos coupables avant que les « sceptiques » n’en dégianent les leurs!!!!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.