NTIC : l’ARPT impose de nouvelles mesures bureaucratiques pour accentuer le retard de l’Algérie

Qu’est-ce qui fait courir la présidente de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), Mme Derdouri, ces dernières semaines, au point d’occuper la scène médiatique de manière si continue, quitte à aller même au clash avec le ministre en charge du secteur ? La question mérite en effet d’être posée devant cette propension démesurée à vouloir bloquer la nouvelle loi sur les NTIC, à un moment où la publication du classement mondial en matière de technologies de l’information et de la communication – où l’Algérie occupe un rang franchement indigne – est venue nous rappeler la triste réalité dans laquelle patauge ce secteur stratégique. Et comme pour ne rien arranger à sa posture déjà vacillante, la présidente de l’ARPT vient de commettre une autre décision portant «procédure d’agrément des équipements terminaux de télécommunications et installations radioélectriques» dont le texte constitue un concentré de bureaucratie dévorante, alors que le bon sens aurait dicté une position plus souple à même de permettre une amélioration de la situation des technologies de l’information et de la communication dans notre pays. Comme un pied de nez à l’opinion, cette décision datée de janvier 2013 n’a été diffusée qu’aujourd’hui sur le site web de l’Autorité de régulation. Pourquoi, en effet, avoir attendu 3 mois avant sa publication ? Pourquoi maintenant, alors que le débat autour de la situation et de l’avenir des TIC dans notre pays, mais aussi autour du projet de loi portant sur une nouvelle réglementation du secteur des télécommunications, bat son plein ? Ce qui constitue sans aucun doute une provocation pour les éventuels opérateurs intéressés par l’investissement dans la branche, c’est la batterie de conditions – les unes aussi aberrantes que les autres – contenue dans ce texte qui ressemble en effet beaucoup plus à un parcours du combattant pour les professionnels du secteur qu’à un texte destiné à réglementer une procédure. La demande d’agrément qui doit être présentée à l’ARPT est constituée de deux dossiers, l’un administratif et l’autre technique. Le dossier administratif contient 13 documents – pas moins –, alors que le dossier technique est constitué, lui, de 4 justificatifs dont l'obtention relève du miracle. Cette procédure de demande d’agrément est de nature à repousser le plus téméraire des investisseurs, tant la démarche paraît d’une complexité inouïe. «Si une nouvelle réglementation de l’acquisition d’équipements de télécommunications reste souhaitable par tous les opérateurs, le texte rendu public par l’ARPT ne pourra qu’encourager le marché informel qui carbure déjà et qu’aucune mesure n’a pu jusqu’ici juguler», s’inquiète un expert joint par Algeriepatriotique. Cette nouvelle batterie de mesures vient confirmer la tendance de l’actuelle présidente de l’ARPT et de ses mentors à vouloir enfoncer le pays davantage dans le classement mondial dans le domaine. Nous reviendrons dans un prochain article sur les dessous des autorités de régulation.
Amine Sadek
Voir le document

Comment (13)

    amel
    30 mai 2013 - 17 h 58 min

    bonjour,
    svp j’ai une

    bonjour,
    svp j’ai une question à poser , combien ça prend du temps pour avoir un agrément de L’ARPT au ce qui concerne l’achat d’un appareil sensible et pour la création d’un site internet ??
    merci




    0



    0
    Anonyme
    8 mai 2013 - 13 h 02 min

    Depuis le début de l’année,
    Depuis le début de l’année, tous les media sont entrains d’attaquer Derdouri, je me suis demandé..Quelle été les vrais raisons.
    en fin de compte est après de longue recherche, j’ai trouvé ce qui suit:
    le marché de télécom est un marché qui génère des somme d’argents que le citoyen ne peut imaginé , les personnes qui trouvent leurs comptes en plus des opérateur ne pourrons permettre de toucher a ce secteurs .
    Moi je pense que le premier intervenant aux commentaires est un employer de Nedjma, car ces l’opérateur qui cherche à salir limage de Derdouri.
    Nedjma L’opérateur qui finance tous ce qui est fédération et ces hommes; elle finance aussi les journalistes (en faisons gratuitement des séminaires pour …… est grâce a eus elle détient un pouvoir de détourné la vérité)
    Alors que Derdouri n’a permis a aucun opérateur de jouer a ce jeux au sein de l’ARPT, en a jamais entendu dire que ces une voleuse ou pro un opérateurs .
    Il veulent nous faire croire que nous somme en retard sur la 3 G par rapport les autres pays, alors pourquoi les opérateurs telle que mobilis est nedjma n’arrive pas a concurrencer avec Djezzy sur le GSM.
    Est les jours future montrerons ce que ces opérateurs sont entrain d’enfreindre la loi , est justice sera rendu a ce peuples
    .




    0



    0
    Anonyme
    28 avril 2013 - 11 h 40 min

    Derdouri fait tout pour
    Derdouri fait tout pour bloquer les tic!

    La preuve elle a mis en place un dossier administratif supplémentaire pour ralentir tout moyen d’etre rapide et efficace dans la commercialisation des equipements telecom et meme pour les futurs equipements pour la 3G.

    C’est FOU !!! Meme si la 3G arrivera en retard Derdouri prévoit deja d’empecher son evolution en appliquant d’office 2 mois d’attente pour l’agrement des equipements!!!!

    Comment ferons nous pour livrer rapidement et fournir un bon service aux usagers?????

    Elle s’en fout royalement d’assurer une concurence loyale aux entreprises algeriennes elle ne fait que les briser par les ralentisseurs administratifs trés longs et qui bloque le develloppement des tic algeriens!!!

    C’est une catastrophe, elle doit soit partor soit libérer les tic en enlevant les régles à la con pour les agréments des équipements!!!

    Vous vous rendez compte qu’un point d’accés wifi qui coute 1000 da doit être soumis à agrément (homologation)?????????

    Elle ne devrait pas plutot aider à la conccurence loyale envers les entreprise de telecom Algerienne et faciliter leur mise a niveau aux normes internationnames??

    Enlever toutes les barrieres administrative idiote qu’elle a mis en place afin de faciliter le develloppement du marché , la conncurence LOYALE, et la création d’entreprenuers et donc d’emploi dans un domaine qui est en pleine expansion en 2013!!!

    Elle ne devrait s’assurer que les operateurs telecom Algeriens puissent se fournir en algerie en equipements avec autant de facilité qu’a l’étranger?

    Que fait elle madame je suis patriote pour l’algerie et le devellopement des tic et de TOUTES les entreprises concernée par le secteur?

    Elle critique le ministre mais que fait elle de mieux ou pour améliorer le secteur…

    Qu’elle veuille garder le control surtout et se substituer au ministére, ministre, service des fraudes, douanes, services de sécurités, etc…. C’est sa raison de tout bloquer!!! Je n’en vois pas d’autre!!!

    Qu’elle cesse deson carnage svp, elle tue les TIC et les entreprises du secteur!!!!!!!!!!!!!!!!!




    0



    0
    Anonymus
    28 avril 2013 - 11 h 04 min

    Qu’elle arrête de mettre et
    Qu’elle arrête de mettre et rajouter des embuches administratives aux acteurs algeriens dans les tic si elle veut vraiment faire son devoir et travail de réguler et d’assurer une conccurence loyale en Algerie!!!!!




    0



    0
    Nenuphar
    25 avril 2013 - 22 h 42 min

    Moi je ne comprends pas
    Moi je ne comprends pas comment cette « autorité » peut superviser des dossiers techniques et administratifs alors même que le ministère concerné traîne les pieds depuis belle lurette tout en faisant des promesses pour lancer cette 3G qui s’apparente au lancement d’une fusée sur Jupiter.

    Chacun sait que l’Algérie est même dépassée par exemple par la Somalie et même si Condor produit des tablettes cela ne veut pas dire pour autant que le pays est développé, loin s’en faut, puisque ces tablettes ne peuvent pas être utilisées en raison du faible débit, de la non généralisation du wifi, sans même parler de leur portabilité et de leur connexion via des clefs de rechargée ou via abonnement.

    Le ministre et l’autorité sont tous deux responsables de la situation du pays car ils sont trop bureaucratique, lent dans leurs prises de décisions et surtout, veulent chacun être celui qui est le père de je ne sais quoi. Père de la bêtise, oui !




    0



    0
    Brahim Haddou
    25 avril 2013 - 18 h 55 min

    vous perdez complètement le
    vous perdez complètement le nord, car l’algerie n’est pas en retard elle est en avance, un preuve parmi tant d’autres, elle est la seule nation arabe à produire ses tablettes, grâce à nedjma. l’avant projet de loi est très conforme aux mutations technologiques dont l’algerie est en phase avec la marche technologique mondiale et tout le monde sait que le classement mondial des tics ne reflète pas le niveau de l’algerie, le ministre ayant bien fait d’avoir dénonce ce classement erroné. technologiquement, l’algerie a comblé 80% de retards ces 13 derières années, surtout en terme d’infrastructures qui sont les plus dveloppés d’afrique. l’artp n’essaie donc pas d’acccentuer les retards puisque l’algerie n’enregistre plus aucuns retards technologiques, mais à travers ses mesures bureaucratiques, elle essaie de freiner l’essor des tics dans notre pays. avant de parler de retarr qui ne sont pas, allez vous renseigner sur tout ce qui a été fait dans ce secteur ces dernières années. l’algerie est en avance et ne cesse d’engranger des percées technologiques innovantes, l’avenir du domaine est donc prometteur.




    0



    0
    Anonyme
    25 avril 2013 - 18 h 30 min

    C’est la honte total,presque
    C’est la honte total,presque tout les pays sont arriver a faire la 4G et ici nous sommes encore en retard avec seulement la 2G en plus j’ai vue dans le marché des clé Mobilis 3G+ !! pourtant il ya que le service GPRS et EDGE mais pas encore le service de la vrai 3G ( UMTS ) tout un arnaque !!!
    allez aux diable les vieux et vieilles ministres …




    0



    0
    titismirka
    25 avril 2013 - 16 h 58 min

    bandes d’ignares,vous me
    bandes d’ignares,vous me donner envies de vomir,Derdouri,,,pffffffffff,Hmara kima lekhrine ;heuresement que le satellite ne dépend de ses arrivistes d,Algeriens de seconde zone .




    0



    0
    Anonyme
    25 avril 2013 - 10 h 29 min

    cette décision dite : « La
    cette décision dite : « La décision Condor » a été préparée le 30/01/2013 et sortie du tiroir le 23 avril 2013 comme un pied de nez au ministre !

    Désormais, selon cette nouvelle décision, même les fabricants de tablettes 2G et 3G nationaux devront se soumettre à la procédure d’agrément !

    c’est malheureux d’en arriver a prendre tout un secteur aussi stratégique que celui des NTIC et d’en faire un champs de bataille et de règlement de comptes !

    Pauvre Algérie !




    0



    0
    saadielbachir
    25 avril 2013 - 9 h 44 min

    pour avoir l’agrément de
    pour avoir l’agrément de l’ARPT,il faut déposé un dossier de de 07 pièces et importé un prototype, un échantillon, qu’il y a lieu de présenter à l’ARPT , au niveau de la douane présenter l’agrément pour faire sortir l’échantillon.
    ce qui m’a couté 30% de pénalités de retard dans la réalisation d’un marché.




    0



    0
    Anonyme
    25 avril 2013 - 9 h 37 min

    La technique de la glue,c’est
    La technique de la glue,c’est comme cela que je la nomme. On vous englue en vous noyant sous les papiers(ou autre) pour vous retarder,pour empêcher tout développement,vous devez fournir 10x plus d’effort pour le moindre petit problème en espérant bien sur qu’en cours de route vous baissez les bras.




    0



    0
    algérien
    25 avril 2013 - 7 h 46 min

    Dans un pays ou acheter un
    Dans un pays ou acheter un GPS de poche est soumis à autorisation de l’ARPT, je considère nos responsables plutôt ignares, sachant que les appareils photos, les téléphones portables sont équipés de GPS. Ce n’est pas étonnant de voir nos voisins immédiats nous dépasser dans le domaine des technologie et de la science, même sans manne financière (pétrolière). Pauvre Algérie!




    0



    0
    algérien
    25 avril 2013 - 6 h 43 min

    Bonjour,
    Dans un pays où

    Bonjour,

    Dans un pays où même l’achat d’un GPS de poche est soumis à autorisation (oh le comble!) par cette même ARPT. De nos jopurs, les portables, les appareils photos…etc. sont équipés de GPS. Donc, ne vous étonnez jamais de voir nos voisins immédiats nous dépasser dans tous les domaines de la science et de la technologie. Ya les responsables,Cultivez-vous chouia. PAUVRE ALGERIE !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.