Les redresseurs du RCD tiennent une conférence des cadres

Parallèlement à la tenue du conseil national du RCD au club du Moudjahid, les membres de la Coordination nationale pour un congrès extraordinaire (CNCE) ont organisé, vendredi, au siège de leur permanence à Alger, une conférence des cadres consacrée à la structuration des nouveaux bureaux régionaux et procédé à la nomination des nouveaux présidents de ces structures, en attendant leur installation effective dans les prochains jours, apprend-on de source proche de la CNCE. On apprend aussi que la coordination va commenter, dans un prochain communiqué qui sanctionnera les travaux de cette première conférence, les récentes sorties du RCD, à l’occasion de la célébration du 33e anniversaire du Printemps berbère, et notamment son «rapprochement tactique» avec le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK). Elle se prononcera également sur les derniers développements de l’actualité nationale. Créée en février dernier et conduite par l’ancien secrétaire national du RCD, Rabah Boucetta, la CNCE conteste la direction actuelle du parti et ne cesse de réclamer la tenue d’un congrès extraordinaire du parti. Loin de répondre aux doléances des dissidents, la direction du parti les accuse de mener une «entreprise de déstabilisation orchestrée par les officines du pouvoir».
R. Mahmoudi

Comment (4)

    Rabah
    2 mai 2013 - 16 h 55 min

    ce Rabah Boucetta n’a pas
    ce Rabah Boucetta n’a pas plus de 3 membres du conseil National avec lui, en plus, ils sont exclus du RCD. qu’il nous dise ce qu’il a fait comme forfaiture lors, de la préparation du congrès.sa gestion a failli ruiné le RCD tout comme lors, de l’établissement des listes pour les locales, n’est ce l’intervention du président qui a chargé les membres son exécutif de faire le tour des wilayas pour s’enquérir de la situation, alors , que Boucetta avait avancé 500 à 600 listes sur le territoire National?????? .




    0



    0
    AHMED
    29 avril 2013 - 14 h 49 min

    mon cher « amghar azemni », si
    mon cher « amghar azemni », si la base militante veut vraiment ce changement, elle n’a qu’à le faire dans les structures du parti : chaque base doit faire intervenir les membres du conseil national pour demander un changement. Et si la majorité du conseil national est d’accord, il y aura un congré extraordinaire et boucetta pourrait etre elu.




    0



    0
    AMGHAR AZEMNI
    29 avril 2013 - 8 h 21 min

    Meme SAID SADI etait present
    Meme SAID SADI etait present ce jour la. Il a laissé faire la forfaiture, sinon comment expliquer une veillièté d’alternance, en opérant un coup de force pour ne pas dire un push contre la volonté de la base militante; ce dernier a vertuosement joué des sentiments d’humbles et sincères militants. sachez que RABAH BOUCETTA n’a jamais été un dispote et de ce fait, il ne fait que repondre au souhait de la base militante, qui elle, veut tout simplement se réappropriér cet instrument de lutte democratique qui est le RCD, notre RCD.




    0



    0
    AHMED
    28 avril 2013 - 14 h 59 min

    Il est un peu bizarre ce
    Il est un peu bizarre ce BOUCETTA.
    Lors du dernier congré du parti, il etait present que je sache. Il n’a pas soufflé un mot sur l’election du president. Un an après il devient redresseur !
    M. BOUCETTA, si tu veux rester « secretaire à l’organique » et meme PRESIDENT, c’est simple, il faut creer un parti politique. L’occasion est propice et la fin prochaine de bouteflika t’offre une occasion en or pour te presenter aux elections presidentielles. Tu vas peut etre devenir le futur president de l’algerie.
    Mais surtout, attention à ne pas t’egarer encore sur le « santa cruz » .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.