Tension sur le ciment : plusieurs chantiers à l’arrêt

La demande sur le ciment connaît une très forte tension ces mois-ci, avec notamment l’annonce du lancement en grande pompe de près de 600 000 logements d’ici la fin de l’année. Le sac du ciment se négocie actuellement autour de 900 DA, alors qu’il était, il y a seulement quelques mois, à 300 DA. Cette hausse vertigineuse s’explique par le déficit énorme en la matière. Le président de l'Union générale des entrepreneurs du bâtiment (Ugea), Abdelmadjid Denouni, tire la sonnette d’alarme. Lors de son passage ce matin sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, il a indiqué que le déficit en ciment s’élève à 3 millions de tonnes. «La production nationale des cimenteries publiques Gica est de l’ordre de 11,5 millions de tonnes par an et celle de Lafarge de 7,5 millions de tonnes. L’offre est de 19 millions de tonnes, tandis que la demande dépasse les 21 millions de tonnes» a-t-il précisé. Ce qui a exacerbé la tension sur le ciment, c’est aussi la relance de nombreux chantiers à l’arrêt pendant la période hivernale. Il y a aussi les opérations de maintenance de certaines cimenteries lancées dans une période critique. Cela a lourdement pénalisé les entreprises qui ont en charge de grands chantiers. «La raison fondamentale de la pénurie du ciment en Algérie, c’est le fait que les entreprises de grande taille s’approvisionnent auprès des cimenteries publiques pour acheter le sac de ciment à 300 DA, bien que ces entreprises soumissionnent sur leurs cahiers de charges sur la base du ciment importé (soit 700 DA le sac)», a-t-il déploré. Cette pénurie a déjà mis à l’arrêt certains chantiers. D’où, d’après lui, la nécessité de recourir à l’importation rapidement pour faire baisser le prix et assurer un approvisionnement régulier des grands chantiers.
Sonia B.
 

Commentaires

    Inspektor Tahar
    5 mai 2013 - 23 h 45 min

    Tension sur le ciment :
    Tension sur le ciment : plusieurs chantiers à l’arrêt…Avec tous ces projets de construction en Algerie depuis une dizaine d années il me semble qu’on devrait avoir une planification de besoins en matériaux de construction depuis le temps et ne pas rester en panne aussi bêtement…Encore une prevue d incompetence genetique chez le responsible dans ce domaine




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.