Qui pense à nos morts ?

Ces images qui nous reviennent chaque 8 mai, relayées sur les écrans des chaînes de télévision étrangères et qui nous montrent les mêmes défilés d’anciens combattants pour commémorer la victoire des Alliés sur le nazisme, suscitent plus que de la révulsion : la même perception étriquée de l’histoire, la même volonté d’embrigader les esprits. Mais, même de ce côté-ci de la Méditerranée, on sent que tout n’est pas encore fait pour rétablir les vérités sur la présence coloniale en Algérie. Que faudrait-il faire encore pour rappeler aux nostalgiques de l’Algérie française, et leurs héritiers politiques, la triste réalité de cette date ? Le 8 mai 1945 doit rester, aux yeux de tout le monde, le symbole d’une longue nuit coloniale, durant laquelle des dizaines de milliers d’Algériens ont été massacrés, à Sétif, Guelma et Kherrata, par les forces coloniales françaises, pour le seul tort d’avoir réclamé, ce jour-là, leur liberté, eux aussi. Massacres qui sont encore à ce jour réduits, dans les discours comme dans les manuels scolaires, à des «événements mineurs», à une banale opération de répression – comme il en existait chaque jour – ou, plus cyniquement encore, à des «débordements incontrôlés» de ces manifestations de célébration de la victoire. Un vrai crime contre l’humanité, dont les responsables devraient être jugés comme des criminels de guerre. Car en célébrant cette journée, les pays de l’Otan fêtent le sang des Algériens, bafouant le souvenir de ces familles entières jetées du haut des falaises de Kherrata, sur lesquelles la sinistre Légion étrangère avait gravé son nom – la gravure est visible à plusieurs centaines de mètres sur les gorges de Kherrata – et où, malheureusement, aucune stèle n’a été érigée en hommage à leur sacrifice. Quand les assassins des 45 000 victimes algériennes seront-elles jugées, même post mortem ?
R. Mahmoudi

Comment (4)

    syriano
    9 mai 2013 - 23 h 41 min

    Je ne comprend pas cet
    Je ne comprend pas cet article.
    Il suffit de regarder qui finance les chaines etrangeres et les médias en général pour comprendre qu’elle est tenu par la plus grande mafia organisé,la mafia sioniste.
    Les médias(voir la commission trilatéral) travaillent pour ceux qui les financent.
    Pour ceux qui ne connaissent pas comment une mafia opère,nous avons un bon exemple sur la petite mafia sicilienne présenté par la trilogie du parrain.Cette trilogie est tres bien réalisé,respecte bien la réalité et montre l’histoire de certains petits mafias comme par exemple Lucky Luchiano.
    Il faut comprendre que cet mafia italienne est débutante comparé a la mafia des mafia,la mafia sioniste.Ils possedent la réserve fédéral et la majorité des politiciens du monde.Par ex,En france ils font une fete au CRIF où les présidents doivent « baiser la main » de ses derniers pour etre élu,pareil au USA avec l’AIPAC.
    Nos martyrs a nous,Mr R. Mahmoudi,n’ont pas besoins d’etre mis en valeur par les médias de la pègre.Ils rayonnent déja dans le coeur de ceux qui connaissent la valeur de la dignité humaine.
    Nul besoin d’etre reconnu et aimer par des moutons.Ce qui est important c’est d’avoir plus au créateur.
    Nos chouhada récolteront eternellement leurs fruits,qu’on pense a eux ou pas.




    0



    0
    Patriotique
    9 mai 2013 - 13 h 55 min

    @Seddiki Aïssa, vous devrez

    @Seddiki Aïssa, vous devrez envoyer votre commentaire au journal concerné. Merci.
    AP




    0



    0
    maleh
    9 mai 2013 - 8 h 56 min

    @R. Mahmoudi
    Cessez la

    @R. Mahmoudi
    Cessez la pleurniche, je vous en prie.




    0



    0
    Brahim Haddou
    8 mai 2013 - 21 h 30 min

    http://www.youtube.com/watch?
    http://www.youtube.com/watch?v=kAqRrNUJjJo
    vidéo expliquant la participation du maroc aux massacres de setif




    0



    0

Les commentaires sont fermés.