Les Américains enquêtent sur la corruption en Algérie

Le dossier de la corruption semble vivement intéresser les Américains qui, par le biais de leur représentation diplomatique à Alger, tentent d’en savoir plus en se rapprochant de l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC), dont le porte-parole a été «auditionné» le 17 avril dernier. La rencontre avec des diplomates de l’ambassade américaine s’est faite, selon Djilali Hadjadj, à leur demande, au siège de l’ambassade à Alger. C’est l’AACC elle-même qui fait part de cette rencontre dans un communiqué rendu public aujourd’hui, tout en révélant qu’il ne s’agit pas là de la première réunion du genre avec les Américains. Loin s’en faut. «Des rencontres similaires avaient eu lieu depuis la création de l’AACC en 1999, ainsi qu’avec des diplomates d’autres ambassades en Algérie. Cette rencontre, à l’initiative des diplomates américains, entrait dans le cadre de la finalisation du rapport annuel du département d’Etat américain sur les droits de l’Homme, l’AACC ayant été sollicitée pour ses analyses sur la corruption en Algérie», explique-t-on. L’association annonce, donc, que les chancelleries étrangères sont régulièrement tenues au courant des dossiers de corruption dont elles disposent. Mais on ne voit pas en quoi une affaire de corruption en Algérie intéresserait une représentation diplomatique si ce n’est que cela entre dans le cadre de tentatives d’intelligence ?
Cependant, le représentant d’AACC n’est pas le seul à fréquenter les chancelleries étrangères. Ils sont nombreux et de toutes les catégories professionnelles et sociales à prendre part aux cérémonies et autres réceptions organisées pour des raisons évidentes. Wikileaks en sait quelque chose. Beaucoup même. Pour revenir au communiqué de l’AACC, cette dernière y explique que la rencontre avec les Américains lui a permis de poser le cas Khelil, l’ex-ministre de l’Energie et des Mines, régulièrement cité dans les dossiers de corruption de Sonatrach. Elle aurait demandé l’application de la loi fédérale américaine de lutte contre la corruption de 1977 (enrichie et amendée depuis à plusieurs reprises), la «Foreign Corrupt Practice Act» (FCPA), à l’encontre du citoyen américain Chakib Khelil. Cette loi, selon l’AACC, confie aux cours américaines une compétence extraterritoriale pour juger les citoyens et entreprises américains qui auraient corrompu ou tenté de corrompre des fonctionnaires gouvernementaux étrangers, ou des candidats à des postes gouvernementaux. Ce qui pourrait être le cas de l’ancien ministre algérien de l’Energie, détenteur de la nationalité américaine et possédant d’importants biens immobiliers aux Etats-Unis.
Amine Sadek
  

Comment (19)

    AnonymeKELAM
    12 mai 2013 - 14 h 03 min

    JE VAIS RACONTER UNE BLAGUE
    JE VAIS RACONTER UNE BLAGUE ?QUI CIRCULE;
    UN ALGERIEN RENCONTRE UN ITALIEN , il lui dit tous des mafias: il lui répond d’accord, mais vous votre mafia a un drapeau a l’ONU.
    donc si khellil et consorts sont protégés même aux US alors adieu la marmite .




    0



    0
    patriote
    12 mai 2013 - 13 h 51 min

    Ceux qui traitent djillali
    Ceux qui traitent djillali hadjadj de traitre sont tous ces individus attablés à la mangeoire du système,des individus toujours dans l’ombre et prêts à dégainer sur toute personne qui peut emettre un rayon de lumière ou susciter un brin d’espoir chez le peuple algérien.Vous serez poursuivi comme les nazis,quelque soit la fortune que amasserez et quelque soit l’endroit de la planéte dans lequel vous vous cacherez,vous allez répondre devant le peuple,ce peuple que vous avez affamé,travesti,auquel vous avez oté tout sens de la morale,que vous avez transformé en monstre,et ce monstre là saura un jour reconnaître les véritables traitres et les véritables patriotes.




    0



    0
    Abdekader
    12 mai 2013 - 13 h 01 min

    Je constate que ceux qui sont
    Je constate que ceux qui sont contre le Dr Djillali, ils ont quelque chose dans le ventre. ou sont tout à fait ignorants en parlant de CIA etc.. Non messieurs Les américains connaissent tous tous sur le monde et n’ont pas besoin d’inviter X et Y pour les entendes.
    Il fallait arrêter Chakib Khalil et lui retirer son passeport en tant que présumé accusé de corruption. Avec sa sortie d’Oran devant tous les services de sécurité qui ne disposaient aucune note ni message ISTN, tout à basculé vers l’anarchie et le laissez aller, ce qui a motivé les uns à contacter les U8s d’autres le Qatar et le troisième clan la France
    ALORS QUANT NOTRE GÉNÉRAL NEZAR COMBATTANT DU TERRORISME A ÉTÉ CONVOQUE PAR UN JUGE HELVÉTIQUE? NI LA PRÉSIDENCE NI L’APN NI AMAR BOUZOUAR N’ONT INTERVENU POUR DIRE NON LA SUISSE N’A RIEN A VOIR. SEUL LES VRAIS RÉPUBLICAINS PATRIOTES QUI SE SONT ÉLEVÉ CONTRE CETTE PROCÉDURE.




    0



    0
    chark
    12 mai 2013 - 12 h 11 min

    Quelle pourriture ces
    Quelle pourriture ces us-sioniste ! il ont mis le monde dans le KO financier le plus total avec leur bankster tel que les ordures de madoff and co , des guerres en Irak et en Afghanistan sans fin qui leur à coûté plus de 3000 milliards $ il continu en Libye et en Syrie et d’un seul coup il viennent nous polluer la vie en finançant la qaida-cia à nos frontières , méfions nous car c’est la pire race que la terre à enfantée,Allah istar !




    0



    0
    Ezzine
    12 mai 2013 - 10 h 58 min

    Le monde chez nous n’est-il
    Le monde chez nous n’est-il pas devenu à l’envers ?
    S’agit-il tout simplement d’une activité audacieuse de renseignements que le bureau de la Cia de l’ambassade Us à Alger a réussi à mettre en place pour économiser du temps et de l’argent afin d’accomplir gratuitement sa mission à Alger? Comme si l’Amérique est encore l’eldorado d’augustes fonctionnaires de la planète.
    Au lendemain de cette crise financière mondiale qui perdure, un ministre allemand n’a-t-il pas accusé directement l’administration américaine d’être en grande partie à l’origine de ce qui secoue encore, sur le plan financier, le monde des banques et des affaires.
    Ne soyons pas dupes ! Et ne laissons pas autrui se jouer de nous !
    Que restera-t-il donc de notre algérianité si :
    Les commis de l’Etat algérien qui se sont convertis en des agents de la chancellerie américaine ou autres, voudront-ils bien rendre régulièrement destinataire à titre d’information l’institution gouvernementale algérienne concernée ; leur véritable employeur, sans consulter au préalable, leurs cadres manipulateurs étrangers, de leurs compte rendus verbaux ou écrits, établis bénévolement au profit de l’ambassade Us, et celles des autres chancelleries européennes ?
    Est-ce, tout simplement par naïveté ou sur la base de faits typiques qui ont poussé ces employés algériens, exerçant officiellement un rôle appartenant exclusivement à l’Etat algérien, à tomber facilement dans un piège extra-professionnel aussi flagrant.
    Soit-elle, cette tâche, « légalement coopérative » ou illégalement contraire aux principes qui violent l’intégrité nationale, dans tous les cas, son auteur est-il ou non conscient de cette inconduite professionnelle?
    Sa compétence ou ses prérogatives lui donnent-t-ils le droit d’agir en connaissance de cause pour parer aux conséquences préjudiciables que son pays l’Algérie peut éventuellement en payer chèrement les frais.

    Accorde-t-il dans ces conditions, au moins, un intérêt quelconque au secret professionnel dont il a la charge de protéger dans l’exercice de ses fonctions en vue de sauvegarder dans toutes ses coutures la sécurité nationale ?
    Quels sont ces divers prétextes, et autres moyens courants qui autorisent n’importe qui sans aucune recommandation sécuritaire particulière de prendre ce genre d’initiative, et d’offrir à des étrangers quel qu’ils soient, d’une façon désintéressée, le fruit de son travail personnel qui lui a été confié par l’Etat algérien dans un but souverain.
    Ne s’agit-il pas aussi d’une autre grande faille qui vient s’incruster dans la sécurité du front interne déjà fragile et largement éprouvée sur le plan local et régional sans parler de la situation précaire mondiale, à côté de plusieurs autres folies similaires.
    S’agit-il de l’autre revers de la médaille, telle à titre d’exemple celui de la prolifération préméditée dans les grandes villes notamment la capitale, ces derniers temps de lieux mal sains, juteux, gérés notamment par des étrangers, pourquoi pas d’origine suspecte, et/autres algériens maladroits comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.
    Les avantages matériels peuvent-ils bon gré mal gré prévaloir l’intérêt national.
    Ces établissements d’apparence ordinaire ne sont-ils pas autorisés « légalement » par une administration locale qui se contente simplement de mentionner sur son cadre administratif d’Autorisation d’exploitation pour établissement classé (commodo/incommodo) certaines restrictions.
    Y-a-t-il après un suivi ou un contrôle ? C’est la raison pour laquelle ces foyers douteux plus connus désormais sous le nom de « Khaïma », salons de thé, restaurants familiales, etc. usent en toute quiétude de la prohibition et servent en cachette à leur clientèle de l’illicite. Dans quel but ?
    La population autochtone locale et régionale fréquentant ces lieux n’est-elle pas hétérogène. Mais n’est-elle pas aussi souvent d’un niveau social sensible ce qui est plus inquiétant ? Ne constitueraient-ils pas ces derniers des proies faciles dans le cadre justement de la corruption et de la compromission, etc. dont s’inquiètent curieusement nos amis les américains à tel enseigne qu’ils n’ont pas hésité à y fourrer leur nez pour des raisons qui serviront bien entendu leurs intérêts au détriment des nôtres.
    Peut-elle être exposée cette clientèle à des professionnels qui ne manqueront pas certainement à exploiter ces lieux, s’ils ne sont pas les leurs d’ailleurs, conçus astucieusement pour poursuivre leur mission ou en fin de compte l’achever au même titre qu’auprès des commis de l’Etat précités qui fréquentent les chancelleries étrangères. L’un complète l’autre n’est-ce-pas ?
    L’Algérie est-elle tombée aussi bas pour devenir « Dar Khali Moh….Mange, boit, danse, et b… Et rouh !




    0



    0
    Nenuphar
    12 mai 2013 - 10 h 10 min

    Le problème est que si il y
    Le problème est que si il y avait une justice indépendante du pouvoir et des juges ne recherchant que l’intérêt suprême de la nation, ce responsable d’association ne se serait pas adressé à des étrangers pour leur dérouler ce que tout le monde sait.
    Il ne faut pas se voiler la face. Cela fait 50 ans que la « famille révolutionnaire » pille le pays et réduit ses citoyens à la misère en dilapidant à son seul profit les ressources du sous sol algérien.
    Le responsable de cette situation, qui n’a que trop durée, c’est le nouveau colon de l’Algérie, qu’est la « famille révolutionnaire ».
    Cette gangrène, cette mafia a essaimé à travers le pays, non pas les bienfaits de la liberté et de l’égalité de tous devant la loi mais bien ses miasmes qui tuent le pays au point d’envoyer des algériens dans les bras d’étrangers afin que ces derniers les aident à s’en sortir des tentacules de cette pieuvre.




    0



    0
    Abdelaziz
    12 mai 2013 - 9 h 49 min

    @ Algerien: Nos voleurs et
    @ Algerien: Nos voleurs et voyous ne se traduisnet pas eux mémes en justice car elle est sous leur domination,elle n’est pas independante et c là où les choses doivent changer, une justice pour tous et nul n’est au dessus.Par contre demander à des étrangers de venir et juger ces hommes c une niaiaserie de votre part pour ne pas dire une chose plus grave, vous croyez que les yankees sont propres, ce sont les plus gros corrompus et corrupteurs du monde, une administration totalement inféodé au FRIC, aux lobbies des armes, du pétrole,militaro-industriel, du tabac, de l’aipac etc….une administration de méche avec la mafia et le trafic de drogue, vous croyez que les yankees aiment notre peuple , la democratie, les droits de l’homme , détrompez vous ,ce sont des dominateurs cupides, alors cessez de réver…




    0



    0
    Algérien
    12 mai 2013 - 8 h 09 min

    De moment qu’il n’y a pas
    De moment qu’il n’y a pas d’hommes en Algérie pour traduire ces voyous et corrompus en justice …. moi, je dirais, bienvenue à tout ceux qui peuvent nous aider y compris les Ricaines d’une façon ou d’une autre de nous débarrasser et pourquoi pas juger les Khelil , Boutef, les Bedjaoui, les, les ……….




    0



    0
    Raselkhit
    12 mai 2013 - 7 h 46 min

    Si les USA sont les champions
    Si les USA sont les champions de la lutter contre la corruption qu’ils donnent les résultats de « l’affaire Lookheed ».Nous atte,dons toujours la suite de tous les procés de Berlusconi comme les procés de toutes les affaires de corruption en Grande Bretagne en Allemagne en Suisse en Franbce etc…Comme par hazard aucune affaire n’a jamais abouti « le procés suit son court »sans jamais aboutir




    0



    0
    MAhdi
    12 mai 2013 - 7 h 46 min

    Harkis, traitres.. etc que de
    Harkis, traitres.. etc que de commentaires de l’inquisition ! s’il y a vraiment des collabos à dénicher, c’est bien devant vos yeux : tout le gouvernement ; il y a les proarabe, les proancien colonisateur, les proURSS, les proyankee… que reste-t-il alors de l’Algérien ? Si le pays ne s’est pas remis ces bel et bien à cause d’intelligence au sommet de l’état et non pas à cause du peuple qui ne sait pas à quel saint se vouer !




    0



    0
    RAMO
    12 mai 2013 - 0 h 32 min

    Les Américains ont déjà
    Les Américains ont déjà toutes les preuves sur la corruptions Algériennes, car ils ont une très longue liste mondial de tout les corrompus du monde est il l utiliseront pour eux et a leurs profits,sauf pour leurs citoyens qui seront jugés pour cela le reste doit travaillé pour eux ,en langage diplomatique (intelligence service )c est a dire les harkis qui vont dévoilés les secrets du bled aux yankees en échanges de non divulgation de leurs NOMS envers leurs pays,moi personnellement et au Nom des peuples ruinés par leurs dirigeants je met les U.S.A au défis qu ils ne publieront jamais cette liste la ,pour la simple et seule raison citée ci dessus.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    12 mai 2013 - 0 h 16 min

    Les Américains enquêtent sur
    Les Américains enquêtent sur la corruption en Algérie….
    Hi Henry…you would like to know how the corruption works in Algeria….just ask our corruption Expert…Chakib Khelil…Il va vous expliquer comment la corruption fonctionne en Algerie car il a été blanchi discretement par notre gouvernement et profite de son fric aux USA et a Dubai…Egalement Abdelmoumene Khalifa un autre expert qui peut vous aider a tout comprendre dans le systeme algerien…lui aussi il se promène librement en Europe après avoir dilapide des milliards de dollars d’Algerie….Good luck Henry




    0



    0
    salim
    11 mai 2013 - 22 h 46 min

    ou sont ils nos chantres
    ou sont ils nos chantres denon ingerence dans nos affaires




    0



    0
    amyne
    11 mai 2013 - 21 h 59 min

    avec des salariées de la
    avec des salariées de la CIA …genre boutef….khellil……..faut pas s étonné d un traitement pareil….pathétique alerie




    0



    0
    Horizon
    11 mai 2013 - 19 h 08 min

    Ces harkis a travers ces
    Ces harkis a travers ces associations fantoches et subversives et autres collaborateurs du même genres qui se mettent aux services des yankees et autres ennemis de l’Algérie .
    Pour conspirés sur leurs peuples et patrie
    Ils doivent savoir que tout ceux et celles qui entrent dans les différents ambassades étrangers ainsi que tout les membres du personnels des différents ambassades qui en sort .
    Sont étroitement et minutieusement surveilles .
    Que pour tout ces traites leurs sorts est scellés .
    De nombreux moyens ont étés mis en œuvres pour les débusqués les repérés , les filatures , les écoutes etc…etc… sont en place de longue date comme tout pays qui respecte.
    Ils auront le sort qu’ils méritent , personne ne les aimes quelque soit les pays




    0



    0
    Mohammed
    11 mai 2013 - 18 h 26 min

    Il y a eu toujours des harkis
    Il y a eu toujours des harkis qui, pour quelques sous, ils ont vendus leur dignité. Il y aura toujours des harkis zélés de collaborer avec les mercenaires Américains qui sont visiblement en train de chercher les failles pour attaquer l’Algérie. Le jeu de l’ambivalence, ou le jeu de JUDA, est la marque de fabrique des USA, un jour ils font des éloges à leur adversaires ou proies afin que ces derniers baissent la gardent et lui assainir le coup de grâce.

    Des Judas, des harkis, des bacus (abkhis) … y ‘en a chez nous en masse, il faut être avec ces gens là sans pitié comme l’ont été les moudjahidines à l’époque de la guerre d’indépendance.

    Que Dieu nous protègent de cette pègre et nous donne du courage pour les combattre.
    Mohamed




    0



    0
    Brahim Haddou
    11 mai 2013 - 15 h 29 min

    prenons exemple sur la chine
    prenons exemple sur la chine et la russie qui ne se laissent jamais marcher et ripostent toujours en établissant des rapports sur les atteintes aux droits humains aux usa, la corruption etc.




    0



    0
    Brahim Haddou
    11 mai 2013 - 15 h 26 min

    avant même d’avoir lu
    avant même d’avoir lu l’article, j’avais deviné qu’il était signé par monsieur saddek. pourquoi êtes vous obsédés par les ingérences yankees dans les affaires algériennes? vs ne comprenez rien ou faites exprès de ne rien comprendre? que ce soit la démocratie, droits de l’homme, lutte contre la corruption etc, vous devez bien avoir conscience que les amerloques n’ont pas le droit de s’arroger le monopole d’enquêter sur les autre pays, de dresser des rapports etc. alors cessez une bonne fois pour toute de servir de relais à leurs entreprises. les usa doivent balayer devant leurs portes dans tous les domaines, concernant la corruption en algerie, le linge sale se lave en famille.avec cette ingérence intolérable et aux desseins inavoués, l’algerie doit répliquer en enquêtant sur les affaires de corruptions, affaires criminelles etc, aux usa, enquêter sur ce que cache les usa à leur peuple. puisqu’ils osent fourrer leurs nez dans nos affaires, alors doit réagir pour montrer qu’elle ne se laisse pas intimider par les « mêle-tout » us.




    0



    0
    Anonyme
    11 mai 2013 - 14 h 40 min

    y’a trop de harkis en
    y’a trop de harkis en algerie.certaines personnes,sont prêtent à vendre l’algerie, leurs femmes ,soeurs,meres,filles et même lécher les orteils (bi..)des occidentaux et les yankeés,en particulier ,au nom de la (merde)democratie????,l’autre moitié,font la même chose avec les chameliers du golfe (lâches),et les arabes (peureux et misérables) en général,au nom de l’islam????.bref; les menbres de cette AACC,et d’autres ONG,doivent etres excutés sans procés,pour haute trahison envers la nation,et fermé les ambassades des pays énnemis,comme du maroc,d’angleterre,tuquie,arabie saoudite,egypte,canada,suisse,et a leurs tétes les usa,puis jugée tout ces (espions) pseudo diplomates,pour complot contre l’algerie,son armée,son peuple,et son gouvernement




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.