Fortes chutes de pluie : des quartiers d’Alger sous la boue

Cauchemardesque a été la nuit pour de nombreux Algérois. Les pluies diluviennes dans la soirée ont provoqué des inondations sur plusieurs axes routiers et dans beaucoup de quartiers de la capitale. Ces précipitations plus qu’abondantes ont ravivé le souvenir des dramatiques inondations de Bab El-Oued. A Frais Vallon, des torrents d’eau dévalant de Bouzaréah ont charrié de la terre, des pierres et autres débris jusque dans les maisons. Les inondations ont également touché plusieurs habitations et édifices publics dans les communes de Hussein Dey, Zeralda, Bouzaréah, Tessala Merdja, Bir Mourad Raïs, Sidi M’hamed, Birtouta, Hydra, Birkhadem, Bab El-Oued, Draria, Chéraga et Baraki. Le bilan fait état également de routes bloquées et de débordement d'un oued à la cité Kouidri, dans la commune de Bouzareah. La rocade sud a été bloquée toute la nuit au niveau de Aïn Allah, créant un bouchon monstre qui a débordé sur les autres axes routiers environnants. Des automobilistes disent avoir passé presque toute la nuit dans leurs voitures. Ce matin, les séquelles de ces inondations sont encore visibles. De la terre et de la boue couvrent les routes et les trottoirs de plusieurs quartiers de la capitale. Le réveil des Algérois semble avoir été particulièrement difficile après une nuit passée dans des fleuves d’eau. Les services de la Protection civile ont signalé le décès d’une personne suite à l'effondrement d'un mur de clôture de l'hôpital de Beni Messous, alors qu’une autre a été blessée, évacuée vers le même hôpital suite à l'effondrement de deux baraques, au lieudit «Sahel ». La Protection civile a également fait état d'infiltration des eaux pluviales à l'intérieur de plusieurs habitations et édifices publics dans la wilaya de Blida et fissuration des murs de trois habitations suite à l'effondrement du plafond d'une écurie dans la localité de Larbi Ben-M'hidi, dans la wilaya de Aïn Témouchent. Dans la wilaya de Tipasa, la Protection civile a signalé des opérations d'épuisement des eaux pluviales à l'intérieur de trois habitations et d’un établissement scolaire (CEM).
Sonia B.
 

Comment (3)

    amyne
    22 mai 2013 - 22 h 22 min

    c est bien tres bien meme
    c est bien tres bien meme …sinon .on a pas vu amar ghoul…ni mr amara benyounes…ni mr haddad…ni meme mr hamiani ni louisa hanoune …..pour dumoins en moins communiquer sur cela …..pathétique …la republique est toujour en retard




    0



    0
    00213
    22 mai 2013 - 14 h 48 min

    On veut mettre du marbre sur
    On veut mettre du marbre sur les vieux murs d’une maison en ruine.
    Hôtel 5 étoiles en pagaille.
    Plus grand minaret du monde.
    Plus grande autoroute d’Afrique.
    Centre commerciaux luxueux.
    ET PAS D’ÉGOUT QUAND IL PLEUT !
    .
    Vous trouvez pas qu’on a sauté une étape ?!
    Il vaut mieux avoir des villes sans métro, sans tramway, sans stades, sans centre d’exposition …
    … pour avoir au moins de l’électricité SANS COUPURE, du gaz SANS FUITE, de l’eau POTABLE, des réseaux d’assainissements QUI FONCTIONNENT, des routes CARROSSABLES, des trottoirs ACCESSIBLES !!!!
    .
    Mais il est important de souligner que notre peuple (à moitié « primitif ») a sa part de responsabilité à travers le manque d’éducation, en jetant leurs ordures n’importe où. Ce qui a contribué a bouché beaucoup de collecteurs.(moment opportun pour lancer une campagne de communication sur la propreté?)
    Parallèlement, il faut rapidement virer ou sanctionner les bras cassés qui régissent cette anarchie, et recruter sur la base des compétences, nos étudiants-chômeurs en urbanisme qui chauffent les bancs des centre-villes ou les chaises des bureaux d’étude à l’étranger.




    0



    0
    Kassa
    22 mai 2013 - 12 h 25 min

    Poser al question à ghoul sur
    Poser al question à ghoul sur le gruyère qu’à fait de la ville d’Alger,sur les trémies inondées et sur ses projets du siècle.que de l’argent gaspillée pour de piètres résultats.voici la bonne gouvernance islamiste.pour faire le parallèle (la gestion de l’état est une chose trop sérieuse pour la laisser aux islamistes.)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.