L’émir du Qatar cède le pouvoir à son jeune fils

Malade et épuisé, l'émir du Qatar décide de céder le trône à son plus jeune fils âgé de 33 ans. Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani «s'est réuni avec la famille régnante et les notables et les a informés de sa décision de remettre le pouvoir au prince héritier, Tamim Ben Hamad Al Khalifa», a indiqué la chaîne satellitaire Al Jazeera. L'émir doit prononcer demain mardi un discours à la nation, a indiqué le Palais dans un communiqué. Le souverain de cet minuscule Etat du Golfe, qui soutient et finance les groupes terroristes cherchant à déstabiliser des Etats arabes comme la Syrie actuellement ou la Libye il y a deux ans, a pris le pouvoir par un coup d’état contre son père. Ayant usé de la diplomatie du chèque, l’émir du Qatar a fini par agacer bien des Etats y compris en Occident. Si l'émir annonce son abdication, il s'agira d'une première dans ce pays et dans l'histoire récente du monde arabe, où aucun souverain n'a jamais renoncé au pouvoir de son plein gré. Mais il pourrait également décider de transférer le pouvoir graduellement à son fils Tamim, en le nommant Premier ministre à la place du puissant Hamad Ben Jassem Ben Jabr Al Thani, qui occupe ce poste depuis 2007, a précisé un journaliste de l’AFP, spécialiste du Qatar. En organisant lui-même sa succession et dans de bonnes conditions, cheikh Hamad veut éviter de subir le sort de son père et tente surtout d’apaiser les critiques visant sa politique de soutien aux radicaux islamistes dans le monde. Le prince héritier est né en 1980. Tamim, deuxième fils de l'émir et de cheikha Moza, sa deuxième épouse, est le commandant en chef adjoint des forces armées. Il préside le Comité olympique et contrôle l'important dossier du Mondial-2022 de football que ce pays doit accueillir. Au cours des trois dernières années, l'émir lui a progressivement confié les dossiers de l'armée et de la sécurité, selon une source diplomatique. En réalité, il le préparait pour lui succéder depuis des années. Nous reviendrons sur ce sujet avec une analyse approfondie.
S. Baker

Comment (27)

    S.S.A
    26 juin 2013 - 12 h 16 min

    SALAM ALIKOUM
    Merci A.P de

    SALAM ALIKOUM

    Merci A.P de m’avoir repris, mes émotions ont pris le dessus, c’est vrai.

    Je vous remercie pour ce que vous savez.

    Trop allergique au D.A.L.M et la H.O.G.R.A.

    Merci encore Ya ouled Bladi?

    Barak Allah Ou Fikoum

    Salam Alikoum.

    S.S.A
    26 juin 2013 - 9 h 28 min

    Salam Alikoum
    Désolé, je ne

    Salam Alikoum

    Désolé, je ne parlais pas pour Pauline qui n’as rien dit de méchant(erreur de ma part que je me dois de corriger).

    Pour les autres, je maintiens et voici le lien dont je parlais : http://stcom.net/news/?p=10872#comment-824.

    Salam Alikoum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.