Le cadeau de papa

L’alternance à la mode qatarie est donnée par cette information qui a déjà fait le tour du monde : l'émir du Qatar, Hamad ben Khalifa Al-Thani, qui était arrivé au pouvoir en juin 1995 à la faveur d'un coup d'Etat contre son père, a annoncé qu'il abdiquait en faveur de son fils, le prince héritier Tamim. Comme nous l’avons souligné dans un précédent article (Algeriepatriotique, 8 juin 2013), c’est son échec en Syrie et la mauvaise posture dans laquelle se trouvent tous les pays qu’il a déstabilisés – la Tunisie, la Libye et l’Egypte – qui ont joué contre l’émir déchu. Il est inutile de chercher dans cette forme de passage du pouvoir du père au fils, dans les deux cas (le coup d’Etat ou l’abdication), la moindre trace d’une quelconque élection, la décision est autocratique. Les médias qui relaient complaisamment les «leçons» de démocratie que les dirigeants occidentaux donnent aux peuples arabes ne manqueront pas de présenter ce passage du témoin comme un symbole en la matière. En fait, cette «abdication» s'inscrit en droite ligne dans la politique dictatoriale de la famille régnante. On ne sait même pas ce que veut le peuple qatari, où est-il d’ailleurs ? Il est complètement absent sauf dans les médias qui nous annoncent que les Qataris sont invités mardi et mercredi à «prêter allégeance» au nouvel autocrate et qui semblent trouver tout cela «normal». Personne n’est surpris par ce cours des événements, le Qatar a acheté et mis sous sa coupe, en Occident et dans les pays arabes, des soutiens extérieurs qui font volontiers campagne en sa faveur à n’importe quelle occasion. Nous ne sommes pas à une contradiction près et les pays occidentaux ne s’en embarrassent guère. N’ont-ils pas décidé, Etats-Unis en tête, d’armer en Syrie les groupes d’Al-Qaïda qu’ils combattent ailleurs et qui ont servi de prétexte aussi bien à l’occupation de l’Irak et de l’Afghanistan qu’à l’intervention au Sahel ? Cette contradiction a bien été exprimée par un sénateur républicain américain qui a dit à ses dirigeants, à propos de l’aide aux «rebelles syriens» : «Vous financerez les alliés d'Al-Qaïda.» Champions de la démocratie et soutiens de l’autocratie, champions de la lutte anti-terroriste et fournisseurs d’armes à Al-Qaïda. «C'est une ironie du sort contre laquelle vous ne pouvez rien faire.» Le commentaire est du même sénateur américain.
Kamel Moulfi
 

Comment (6)

    syriano
    25 juin 2013 - 23 h 12 min

    @AP
    Il serait interessant

    @AP
    Il serait interessant d’ecrire un éditorial sur nos véritables principaux partenaires historique et géopolitique des pays tel que par exemple la Russie,la Chine,(l’Iran) ou l’Argentine.
    Les médias russes tel que Ria Novosti n’hesitent pas a mettre en lumiere la convergence international entre Alger et Moscou:
    http://fr.rian.ru/world/20130625/198620927.html
    .
    cordialement,




    0



    0
    syriano
    25 juin 2013 - 22 h 34 min

    @00213
    Effectivement

    @00213
    Effectivement




    0



    0
    Adel
    25 juin 2013 - 15 h 21 min

    Soit précis Monsieur 00213,
    Soit précis Monsieur 00213, les émeutes ou, qui fait l’annonce.
    A mon avis ils prennent un grand risque, s’il s’attaquent à l’algérie à partir de la France, il n’ont pas idée de ce que représente l’algérie sur le plan émotif, mon conseil c’est vraiment ne pas y toucher, rappelez vous la déferlente algérienne lors de la qualif au soudan.




    0



    0
    Anonyme
    25 juin 2013 - 14 h 54 min

    Un projet d’attaque
    Un projet d’attaque terroriste par avions télécommandés déjoué en Allemagne…:-) ca vient….




    0



    0
    00213
    25 juin 2013 - 12 h 32 min

    J’oubliais ! Le deuxième
    J’oubliais ! Le deuxième cadeau de papa à l’Algérie :
    Al Jazeera en français basé à Paris.
    .
    Ils veulent passer par la diaspora algérienne et les élites francophones pour attaquer le pays et ils sont prêts à mettre de très gros moyens. (10 milliards d’euros d’investissement)
    .
    Quand au même moment, on signale des débuts d’émeutes dans les différents consulats algériens en France tous les jours à cause du manque de personnel et de compétence…




    0



    0
    00213
    25 juin 2013 - 12 h 04 min

    Non, il n’a pas échoué car il
    Non, il n’a pas échoué car il n’a rien fait par lui-même.
    Ce larbin n’a aucune marge de manœuvre, ses faits et gestes sont contrôlés au millimètre prés.
    Donc à ceux qui en font une éloge, ils devraient plutôt en faire aux redoutables services du Mossad qui gèrent tout (et qui ont apparemment réussi à créer un sentiment de haine envers l’islam)
    .
    Ce changement s’opère suite au développement d’une mauvaise image de l’émirat dans le monde.
    Comme quand Bush avait trop attiré de sentiments de haine envers les USA, alors nos messieurs de la CIA avaient créé un gars sorti de nul part : Obama !
    Ce pantin c’était juste Bush en plus foncé, plus cruel mais plus sympathique dans la tête des gens.
    .
    Cette magnifique opération de communication implique que le fils Al Thani impulse une politique plus gentil de la part du Qatar en surface.
    Mais attendez vous à une véritable ordure pire que son père en sous-marin !




    0



    0

Les commentaires sont fermés.