Les travailleurs de l’ONCV en grève illimitée

Répondant à l’appel du syndicat de l’entreprise, les travailleurs de l’Office national de commercialisation des vins (ONCV), dont le nombre dépasse 1 500 à travers le pays, entrent en grève illimitée après le refus de la direction de donner une suite favorable à leurs revendications essentiellement d’ordre socio-professionnel. Ils disent avoir trop attendu sans rien voir venir et dénoncent le non-respect par la direction des dispositions de la convention de branche régissant le secteur agroalimentaire. Les revalorisations salariales n’ont pas été appliquées et la prime sur le bénéfice n’a pas été versée. Les grévistes considèrent que l’argumentaire de la direction selon lequel l’entreprise est déficitaire ne tient pas la route, tout en précisant qu’ils ne sont pas responsables de cette situation. Déterminés à aller jusqu’au bout de leur mouvement, les travailleurs appellent les autorités en charge du secteur à sauver cette entreprise emblématique d’une «faillite certaine». Ils ne sont pas à leur première action de protestation. Ils ont observé plusieurs mouvements de grève ces derniers mois sans avoir réussi à se faire entendre. La SGP SGDA, Société de gestion du développement agricole, leur a totalement tourné le dos. Elle qui a pourtant présenté un plan de restructuration vivement dénoncé par les travailleurs qui estiment qu’il profite au privé. Par leur action, c’est toute la campagne des vendanges qui est menacée.
S. Baker

Comment (7)

    Anonyme
    29 août 2013 - 15 h 42 min

    Barka bla nifak !!! les
    Barka bla nifak !!! les salariés sont des musulmants cela n’a rien a voir avec leur boulot.Et tous ceux qui leur disent « haram  » ce boulot ne sont que des hyppocrites !




    0



    0
    bougelb
    22 juillet 2013 - 18 h 13 min

    Dire que l’islam est religion
    Dire que l’islam est religion d’Etat..On se demande aussi si il y a des Musulmans qui travaillent à l’ONCV??
    Participe au pêché,celui qui cultive le raisin pour le vin,celui qui le tarnsporte,celui qui le fabrique,celui qui le vend et celui qui le boit,Tous ont droit à la Gehen (enfer)..
    wal3iyadou billah!!!




    0



    0
    AnonymeLahmaar
    18 juillet 2013 - 18 h 09 min

    Quel gâchis!On finira par ne
    Quel gâchis!On finira par ne plus rien avoir comme produit de terroir ni vins ni autre chose.
    Et que lendemain de l’Aid El k’bir on trouve des peaux de moutons à la poubelle.
    Honte à nous!




    0



    0
    Anonyme
    17 juillet 2013 - 13 h 32 min

    J ai offert quelques
    J ai offert quelques bouteilles à des européens connaisseurs et producteurs ils sont tombés des nues excellent vins dommage que les deux ministres concernés soit des incultes , et dommage que les supplétifs des français soit au pouvoir algériens parceque le vins et un enjeu économique monstre en Europe imaginez un peu si l Algérie se remettait à produire du bon vin comme du temps du colonialisme? La production européenne sera en danger .




    0



    0
    Anonyme
    17 juillet 2013 - 13 h 17 min

    des centaines d’emploi
    des centaines d’emploi perdus. des islamistes dirigeants de l’entreprise???




    0



    0
    nounouAnonyme
    16 juillet 2013 - 22 h 13 min

    ancien technicien dans ferme
    ancien technicien dans ferme pilote et syndicaliste, plus de vingt sur le terrain, actuellement en chomage et pere de famille, l ONCV et le SGP SGDA m ont detruit et ca a commencer par le salaire, courage pour les travailleurs dont leur combat.




    0



    0
    Farid
    16 juillet 2013 - 21 h 47 min

    dans les années 60 notre vin
    dans les années 60 notre vin se vendait partout dans le monde il avait bien la cote dans les grands restaurants, aujourd’hui, il ressemble parfois à de l’eau colorée




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.