Des comités de développement de l’industrie dans chaque wilaya

Un Comité de développement de l’industrie locale (Codil), sous l’autorité du wali, chargé de la promotion locale et de l’investissement, de l’accompagnement de l’entreprise, de la facilitation et de l’amélioration du climat des affaires, sera mis en place dans chaque wilaya du pays. C’est la décision qui vient d’être prise par le ministère de l’Industrie dans une tentative de décentraliser la décision concernant l’amélioration du climat des affaires et le règlement des problèmes d’ordre bureaucratique qui se posent pour les investisseurs. Selon le département de Cherif Rahmani, le comité en question a pour tâche d’identifier les opportunités d’investissement, susciter le portage de projets et impulser la dynamique industrielle. Le comité a pour rôle d’assister l’investisseur dans ses démarches auprès des organismes et institutions concernés par son projet d’investissement et d’assurer au porteur de projet les facilitations de nature à permettre la réalisation de l’investissement «dans les meilleures conditions». Il est également chargé de porter à la connaissance des autorités et organismes locaux les faits générateurs de lenteurs et d’entraves administratives et tout autre dysfonctionnement constaté et de nature à retarder la réalisation des investissements productifs. Ce comité est animé par le directeur de l’industrie au niveau de la wilaya. Cependant, ni les opérateurs économiques ni les organisations les plus connues ne sont associés à ce comité, ce qui pose un problème de représentativité des industriels eux-mêmes.
Amine Sadek
 

Comment (5)

    00213
    21 juillet 2013 - 23 h 27 min

    Après les commissions mixtes
    Après les commissions mixtes économiques , les groupes de travail sur le développement, les centres d’étude pour la croissance et autres conneries sans lendemain, voila les derniers comités de développement de l’industrie…
    .
    On pourrait créer un énième subterfuge pour masquer la médiocrité et la corruption, mais la vérité est là :
    Explosion des importations (dont une grosse part d’informel)
    Baisse sensible des exportations (dominées par les hydrocarbures)
    Le résultat sent le remake des années 90 quand les gens ont en eu marre des bras cassés qui nous géraient et on connait la suite tragique.
    .
    On a TOUT pour réussir, mais que peut on attendre d’un système qui mettra surement un ancien wali, ancien ministre ou ancien député incompétents à la tête de ce nouveau bidule ?
    Rien !
    On change de pistolet mais le tireur reste le même et il vise complétement à coté.
    .
    Même la Tunisie qui vit une crise politique et sécuritaire d’une extrême gravité attire plus d’investisseurs que notre pays !
    Notre système économique est aussi obsolète que notre administration, et ils sont tout simplement à l’image de notre télévision nationale.
    Si M. Rahmani&Co veulent garder leurs chaises en or : No problem !
    Mais qu’ils aient au moins la décence de recruter des personnes compétentes et expérimentées pour faire leurs boulots.




    0



    0
    AL
    21 juillet 2013 - 23 h 07 min

    si tout dépend du Wali a quoi
    si tout dépend du Wali a quoi servent les ministères et les chambres de commerce ? mesure qui contredit la volonté affirmée du 1er Ministre de réduire la bureaucratie et de  »soulager » les walis
    les premiers à pondent à tour de main des lois qui ne sont jamais appliquée set inventent des structures pour compliquer le parcours du combattant déjà existant qui ne profitent qu’aux initiés et les deuxièmes à délivrer des cartes d’adhérents ?




    0



    0
    selecto
    21 juillet 2013 - 19 h 35 min

    Le Canard enchainé avait
    Le Canard enchainé avait publié la liste de ses biens immobiliers en France, il parait qu’il possède un gros magot comme Taleb Bendiab Mokhtar l’ex directeur du centre culturel algérien et ex directeur général de l’institut du monde arabe.




    0



    0
    Jeune Algerien
    21 juillet 2013 - 18 h 46 min

    Sans vouloir faire le rabat
    Sans vouloir faire le rabat joie, Rahmani est un spécialiste des effets d’annonce. Et je suis gentil.




    0



    0
    Amcum
    21 juillet 2013 - 17 h 47 min

    J’ai envi de consulter le CV
    J’ai envi de consulter le CV de ce Monsieur ! Merci AP © de nous donner des informations ! Par CV je ne parle surtout pas des postes politiuqes qìl a occupé, mais de ses réalisations pour lui-meme et lÀLgerie. Est-il excellent dans un domaine particulier pour lui confier un poste aussi important que celui de lìndustire dans un tourant decesif pour notre pays !???




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.