Harraoubia : «Les vœux des nouveaux bacheliers ont été respectés»

La grande majorité des nouveaux bacheliers ont pu accéder à une filière de leur choix. Près de 57% d’entre eux ont été orientés selon leur premier choix, a indiqué, aujourd’hui à Alger, Rachid Harraoubia, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Présentant, lors d’une conférence de presse, le bilan des inscriptions universitaires, le ministre a insisté sur le fait que 96,21% des nouveaux bacheliers ont été orientés selon les dix premiers choix proposés. Il assure que les universités ont suffisamment de places pédagogiques pour accueillir les nouveaux bacheliers. Dans la réalité, ce n’est toujours pas le cas. On a vu, l’année dernière, des milliers de bacheliers trimer pour avoir une place à l’université. D’autres ont été orientés vers des filières «bouche-trous». De nombreux nouveaux bacheliers se sentent lésés, car ils n’ont pas été orientés vers la filière de leur choix. Certains sont déçus de n’avoir pas eu l’un de leurs trois premiers choix, alors que d’autres sont surpris d’avoir été orientés vers des filières auxquelles ils n’ont même pas pensé. Et ils ne sont visiblement pas une minorité. Nous avons appris que des milliers de recours ont été effectués. Satisfaire tous les candidats comme l’a annoncé le ministre semble excessif, surtout lorsque l’on sait que certaines filières sont largement convoitées par ces prétendants aux études supérieures. Il faut rappeler que 195 277 nouveaux bacheliers entrent cette année à l’université, portant ainsi le nombre global d’étudiants à plus de 1,3 million.
Sonia B.
 

Comment (5)

    rafik
    2 août 2013 - 14 h 30 min

    je me demande si vraiment
    je me demande si vraiment harroubia dirige le mers?le vrai patron qui dirige le ministere est gherras le sg du mesrs et un de la familia lointaine du sieur harraoubia,est ce que les deux ont leur bac!je doute fort,car ils nomment uniquement les non bacheliers aux postes de recteurs,vice recteurs,doyens etc..comme constantine,alger ,annaba……c’est la honte de l’algerie ce harraoubia dont le mentor n’est autre que said boutef l’ex syndicaliste du cnes devenu rabedzair grace à son frere!..




    0



    0
    Abou Stroff
    25 juillet 2013 - 13 h 30 min

    hraoubia, n’a t il pas
    hraoubia, n’a t il pas atteint l’âge de la retraite?




    0



    0
    Jeune Algerien
    24 juillet 2013 - 15 h 57 min

    Diviser par deux le nombre de
    Diviser par deux le nombre de bacheliers et mécaniquement vous aurez beaucoup plus de souhaits respectés.

    Il n’y a pas de quoi pavoiser, le niveau du bac est en chute libre.




    0



    0
    Anonyme
    24 juillet 2013 - 2 h 57 min

    Bravo 00213, vous avez tout
    Bravo 00213, vous avez tout dit !




    0



    0
    00213
    23 juillet 2013 - 18 h 41 min

    Comme d’habitude un fossé
    Comme d’habitude un fossé IMMENSE entre les milliers de fausses déclarations et la réalité du terrain.
    .
    Et pendant ce temps là, on continue d’aménager d’immenses zones industrielles qui restent désespérément vides face au manque de compétence.
    D’ailleurs, hier encore des portugais et des américains sont venus à la rescousse de notre industrie de la construction métallique, qui est encore au stade préhistorique.
    .
    Le gouvernement lance une campagne de facilitation pour relancer industrielle mais il oublie la base qui est l’Enseignement.
    Du marbre sur une maison en ruine…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.