FLN : militants «sincères» et milliardaires «corrompus» s’affrontent

Les rencontres se multiplient ces jours-ci au Front de libération nationale (FLN). Pour sortir de l’impasse dans laquelle se trouve le parti depuis la destitution de Abdelaziz Belkhadem en janvier dernier, des cadres et membres du comité central, dont on dit qu’ils sont nombreux, mettent sur la table des discussions l’option d’une direction collégiale. Cette option a déjà fait l’objet d’une première réunion samedi dernier sur les hauteurs d’Alger. Une réunion de haute facture qui a regroupé la majorité des ténors du parti. Etaient présents, entre autres, à cette rencontre Abdelkrim Abada, chef de file des redresseurs, Rachid Boukerzaza, ancien ministre de la Communication, El-Hadi Khaldi, ancien ministre de la Formation professionnelle, Mohamed-Seghir Kara, ancien ministre du Tourisme, Abdelkader Bounekraf, Mohamed Abada, Mustapha Cherchalli, Mohamed Bourrezane, 1er SG de l’UNGEA, Abdekader Cherrar, Chawki Meziane et bien d’autres membres influents au sein du comité central. En l’absence d’un candidat consensuel, ces cadres du parti estiment qu’aller vers une direction collégiale d’une dizaine de membres reste une «proposition sérieuse» pour une sortie de crise. «Les participants à cette rencontre semblaient emballés par cette idée qui commence à circuler dans les coulisses du parti. Une deuxième rencontre élargie à l’ensemble des membres du comité central et des élus, aura lieu la semaine prochaine. Nous aurons à débattre de cette proposition qui me semble la plus adaptée dans le contexte de crise actuelle», a affirmé à Algeriepatriotique Mohamed-Seghir Kara qui fait partie des initiateurs de cette démarche. Pour lui, cette direction collégiale comprendra entre 15 et 19 membres qui seront choisis par le comité central. La direction collégiale, en plus de prendre en charge la gestion organique du parti, va préparer le terrain pour la tenue rapide d’un congrès extraordinaire, souligne-t-il. La tenue d’un congrès extraordinaire est motivée par le fait qu’un tiers des membres du comité central n’ont rien à voir avec le parti. «Ce sont ceux qui ont été cooptés par l’ancien secrétaire général pour diverses raisons, dont celle liée au financement de ses activités partisanes et ses futurs projets politiques dont la candidature à la présidentielle de 2014», souligne notre interlocuteur qui dénonce «ceux qui mènent actuellement campagne pour des personnes mêlées à des affaires scabreuses de détournement de deniers publics». «Détrompez-vous, il n’y a aucun soutien pour ces personnes dont les noms circulent dans les journaux. Au contraire. Le lobby de l’argent cherche à imposer d’une manière ou d’une autre un candidat qui lui garantira la continuité. Ce sont ces gens-là qui sont derrière ces campagnes médiatiques inutiles. Car nous n’accepterons jamais que des personnes soupçonnées de fraude ou de corruption prennent la direction du FLN», tranche-t-il. Ni Amar Saïdani ni Mohamed Boumehdi ne sont adoubés pour le poste de secrétaire général. C’est, d’après lui, une grosse supercherie de ceux qui cherchent à semer la confusion dans l’esprit des militants. Selon M. Kara toujours, le FLN est aujourd’hui divisé en deux : «Il y a les patriotes nationalistes qui cherchent à avoir une direction composée de vrais cadres militants, compétents, honnêtes et fidèles aux principes fédérateurs du parti. Et il y a, de l’autre côté, ceux qui manœuvrent à coups de milliards pour maintenir le parti sous leur contrôle pour mieux servir leurs propres intérêts.» Entre les deux, c’est une guerre ouverte. Cette guerre que ces deux camps se livrent depuis plus de trois ans mine le parti et fait fuir de nombreux militants sincères. Le FLN, qui s’enfonce dans ses luttes intestines, perd graduellement sa base militante. D’où, pour Mohamed-Seghir Kara, l’urgence de refonder le parti. Cela, surtout que l’échéance présidentielle approche. Et un parti comme le FLN, même s’il ne présente pas son propre candidat, constitue un instrument incontournable pour la «réussite d’une telle élection».
Sonia Baker

Comment (15)

    berkane
    10 août 2013 - 19 h 49 min

    prenez par exemple le deputé
    prenez par exemple le deputé de l’emigration D. B.  » il se dit industriel en produits pharmaceutique » alors qu’il est incapable de faire la difference entre un cachet aspirine ou un paracetamol si c’est mettre des médicaments dans les cartons et les commercialisés lui confere le titre d’industriel alors moi je suis l’empereur jules cesar de plus c’est un analphabete il ne sait même tenir une discussion ou écrire une phrase sans faute alors lui c’est grace à la chkara qu’il a etait élu deputé n’est pas M SI AFFIF?




    0



    0
    Mansour
    10 août 2013 - 6 h 59 min

    Le FLN de Abane,de Ben M’hidi
    Le FLN de Abane,de Ben M’hidi et de Krim a mené à bien sa mission de recouvrement de l’indépendance nationale.Le FLN post indépendance a servi d’alibi à tous les charognards assoiffés de pouvoir et de richesses.Il est temps de corriger toutes les dérives historiques qui ont permis à des voyous de diriger le pays et d’en faire leur propriété privée en privant le peuple algérien dans toutes ses composantes de sa liberté et de son indépendance.




    0



    0
    tonyclint
    8 août 2013 - 1 h 01 min

    Je l’ai toujours dis et je le
    Je l’ai toujours dis et je le redis illico-presto le FLN doit disparaître de la scène politique Algérienne car c’est un système et non un parti politique comme certains le croient il est à l’origine de tous nos malheurs post indépendance .




    0



    0
    Maysar
    7 août 2013 - 11 h 51 min

    La mission du FLN a expiré au
    La mission du FLN a expiré au soir du 5 Juillet 1962 !
    Il a été transformé en instrument du pouvoir illégitime du clan d’Oujda jusqu’au jour d’aujourd’hui ! C’est pour cela qu’il faut le dissoudre et ranger son sigle , patrimoine historique de tous les Algériens dans un musée , pour nous prémunir à l’avenir de ses pratiques maffieuses qui ont ruiné le pays !




    0



    0
    Abou Stroff
    7 août 2013 - 11 h 11 min

    « Selon M. Kara toujours, le
    « Selon M. Kara toujours, le FLN est aujourd’hui divisé en deux ». en effet, le fln semble effectivement divisé en deux. il y a un premier sous-ensemble qui veut bouffer une portion de la rente et il y a un deuxième sou-ensemble qui veut bouffer une portion de la rentemoralité de l’histoire: le fln est un corps sans âme qui est utilisé par les puissants du moment pour servir de courte-échelle




    0



    0
    AnonymeKELAM
    7 août 2013 - 10 h 30 min

    et pour tout cela il faut
    et pour tout cela il faut mettre notre grand FLN dans un musée ainsi le protégé de tout ces vampires .

    il devient une référence et un atout pour l’histoire. car on veut salir notre FLN celui des chouhadas et celui de nos parents.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    7 août 2013 - 7 h 24 min

    [email protected]
    Certainement,

    [email protected]

    Certainement, d’ailleurs, je ne comprends plus rien dans ce pays, mais pour moi le FLN Historique représente tout d’abord le visage d’hommes et je n’ai pas eu la chance de connaitre les meilleures …
    Bon, je vais allez travailler et vous souhaite une bonne journée.




    0



    0
    rafik
    7 août 2013 - 3 h 27 min

    quelle est la difference
    quelle est la difference entre saidani et abada:le 1er est accusé dans l’affaire des concessions agricoles.le 2eme a propulsé son ex en l’occurrence bahloul h aux devant de la scene politique et se retrouve deputéé pour la 3eme fois;une analphabete qui avait quitté le fln en 91 pour rejoindre le majd et ………moi je prefere saidani!
    quant à l’information savamment distilléé concernant le deputé de constantine kharchi qui veut etre president du groupe parlementaire du fln,quelle horreur!ce monsieur qui attends d’etre jugé pour malversations et passation de marches douteux dans l’affaire du DOU de constantine!? aussi il a craché sur le visage d’un policier en tenue en faction devant la mouhafada de constantine et la dgsn avait demandé la levée de son immunité parlementaire pour pouvoir le juger et enfin il avait brandi son arme contre un militant devenu deputé en l’occurrence bousbaa.alors kharchi chef du groupe parlementaire du fln c’est une offense aux militants de constantine d’abord et ensuite une offense au fln et à l’algerie.evitez nous ce voleur..et voyou!




    0



    0
    selecto
    7 août 2013 - 2 h 16 min

    @ Mohamad el Maadi, tu n’as
    @ Mohamad el Maadi, tu n’as rien compris de ce que je voulais dire, je voulais dire que cet FLN est composé d’imposteurs, d’escrocs, d’opportunistes de faux moudjahidine, des Benlounistes et harkis avec des cartes d’anciens moujahidine, il n’a rien à voir avec le FLN historique, quand aux barbus ils ont tout les privilèges aujourd’hui plus que la garde communale,les militaires handicapés et les veuves des martyrs de la Révolution réunis, tu sais je connais à Alger des veuves de chouhada et des membres de l’association des anciens condamnés à morts qui vivent toujours dans bidonvilles.




    0



    0
    Mahdi
    6 août 2013 - 21 h 34 min

    ils n’ont rien à faire ! du
    ils n’ont rien à faire ! du moment qu’ils ont assuré leur arrière pour la vie quotidienne !




    0



    0
    Anonymet
    6 août 2013 - 21 h 31 min

    Au risque de me répéter
    Au risque de me répéter souvenez vous de Abane Ramdane et de Ben M’hidi et éjectez les voleurs de ce parti




    0



    0
    Besbousse
    6 août 2013 - 20 h 16 min

    Le parti le plus haï de
    Le parti le plus haï de l’Algérie mais première force politique structuré et discipliné, qui se remet miraculeusement des tempetes c est comme ce qu’il est ecrit que les algeriens seront des damnés de la terre, ce parti est un ramassi de voyou et de charognard crève la fin malhoufine, si ce parti tombe l Algérie commencera à espérer nchallah y’a rebbi.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    6 août 2013 - 18 h 46 min

    Avec leurs moustaches ils
    Avec leurs moustaches ils font Cosa Nostra, pauvre FLN historique. [email protected]

    Mieux vaut faire Cosa Nostra que taliban Non ?
    Le FLN Historique lui a fait le job pour les femmes et les enfants de ce pays et certains ont comme cimetières les sous-sols des commissariats de France et de la seine a Paris

    Un peu de décence, si vous connaissiez réellement le FLN Historique et leur action a travers le Monde pendant la guerre de libération, même Lucky Luciano grand mafieux devant l’éternelle s’est écarté de notre chemin pour vous dire !




    0



    0
    00213
    6 août 2013 - 18 h 45 min

    Pendant que nos braves
    Pendant que nos braves soldats se battent contre le terrorisme de la CIA.
    Nos escrocs se battent entre eux pour le koursi !
    Continuez bande d’idiots et bientôt vous vous battrez comme les libyens, pour acheter du pain ou un peu d’essence.
    .
    Ce n’est pas un coup de balai au FLN qu’il faut, mais une campagne de déra… de toute la classe politique algérienne.
    .
    La seule chose positive que l’on peut remarquer c’est l’émergence de jeunes patriotes au sein de ces institutions, qui apporteront le développement (et non pas le changement) tant attendu.
    .
    Le FLN ne représente aucun algérien car il est devenu une holding financière internationale…




    0



    0
    selecto
    6 août 2013 - 17 h 24 min

    Avec leurs moustaches ils
    Avec leurs moustaches ils font Cosa Nostra, pauvre FLN historique.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.