Combattant de la résistance algérienne, Ahmed Negab est décédé

Il est décédé le dimanche 18 août 2013 à l’hôpital Bichat, à Paris. Il avait 86 ans et il a succombé à une attaque cérébrale foudroyante. Ahmed Negab est né en 1927 à Yakouren, commune de la wilaya de Tizi Ouzou. C’est le dernier de cinq frères qui ont donné leur vie à l’Algérie. Trois ont été tués par l’armée coloniale, dont un avec sa femme et ses enfants, tous exterminés. Un autre a été abattu en France, à Levallois, en 1959. Ahmed Negab, enfermé à l’époque à la prison de la Santé, avait assisté à son enterrement les mains menottées. Engagé très tôt dans la lutte pour la libération de l’Algérie, Ahmed Negab a rejoint la résistance algéroise dès la fin des années 40. En 1951, il effectue sa première mission en France où il rejoint les militants messalistes. En 1954, entre le FLN et le MNA, il choisit ce dernier par fidélité à l’égard du chef charismatique Messali Hadj. Emprisonné à La Santé en 1957, maître Gisèle Halimi parvient à le faire libérer en 1959. Gravement atteint en 1960, il échappe de près à un attentat au métro Blanche à Paris. Lors des manifestations d’octobre 1961 à Paris, il sauve de la noyade deux de ses compagnons jetés dans la Seine, mais se fait attraper par la police de Papon. De nouveau emprisonné, il bénéficie d’une libération conditionnelle en 1962 et en profite pour regagner l’Algérie. Il y restera quelques mois avant de revenir en France pour un très long exil, qui ne prendra fin qu’après l’arrivée au pouvoir d’Abdelaziz Bouteflika. Ahmed Negab a fait toute sa carrière chez «Dassault Electronique». Il avait quatre filles, dont l’épouse de Mezri Haddad, le philosophe tunisien et ancien ambassadeur de Tunisie auprès de l’Unesco. Il sera inhumé au cimetière Les Bulvis à Rueil-Malmaison, le vendredi 23 août à 11h30. Que Dieu accorde Sa Miséricorde à ce grand patriote algérien.
A. S.

Comment (13)

    RACHID
    11 novembre 2013 - 9 h 44 min

    allah yarhmou inchaalah
    allah yarhmou inchaalah




    0



    0
    sabeur ammari
    5 septembre 2013 - 19 h 03 min

    alah yarhmo
    alah yarhmo




    0



    0
    NEGAB Khadija
    5 septembre 2013 - 18 h 51 min

    Une pensée pour toi papy un
    Une pensée pour toi papy un bel homme qui est partit rejoindre ta femme et ton fils(mon pere).Tu resteras a jamais dans mon coeur.Qu’Allah te compte parmis les siens et veille sur nous.Ta petite fille qui t’aime Jédé….




    0



    0
    Aouadah hassannonyme
    23 août 2013 - 4 h 37 min

    hommage a ce combattant allah
    hommage a ce combattant allah yerahmou




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    22 août 2013 - 20 h 53 min

    Paix a son âme. Nous perdons
    Paix a son âme. Nous perdons des hommes de grande qualité et que l’Algérie mettra longtemps à retrouver en son sein…

    Que c’est beau de s’identifier à des vrai bonhommes historiquement. Avant hier, j’etais sur le Pont Saint-Michel putain les frissons avec l’idée que cela ne se reproduise plus jamais ou alors dans le sang!!




    0



    0
    Abdelkhader Jellouli
    22 août 2013 - 19 h 43 min

    Qu’ils soient FLN, MNA ou les
    Qu’ils soient FLN, MNA ou les autres, tous les algériens qui ont défendu leur pays et se sont battu pour son indépendance méritent notre haute considération, notre reconnaissance et nos prières pour leurs âmes. Il se sont sacrifiés pour que nous soyons libres et indépendants. Qu’Allah les bénisse tous.




    0



    0
    ayoub
    22 août 2013 - 18 h 14 min

    il y a des commentaires
    il y a des commentaires révélateurs de l’imbécilité profonde de leur auteur. à mort l’école buissonnière.babay parce que là c’est trop.




    0



    0
    Mohand
    21 août 2013 - 21 h 51 min

    Je n’ai pas compris votre
    Je n’ai pas compris votre papier. Ce Monsieur est un Messaliste? Pourquoi s’est-il retrouvé à la santé ? Quel a été le motif de sa libération ? L’attentat du Metro Blanche, c’est un « attentat » FLN-Wilaya VII ?…

    Tout cela mérité clarification, non ?




    0



    0
    ayoub
    21 août 2013 - 11 h 50 min

    RIP,ce sont ces Hommes et
    RIP,ce sont ces Hommes et Femmes qui font la fierté d’un peuple.et non tous ces néo harkis qui jadis étaient déjà là prêts à trahir.Ahmed Negab restera notre héros pour toujours.




    0



    0
    Lyes48
    21 août 2013 - 10 h 47 min

    Hommage a ce grand homme !
    Hommage a ce grand homme ! Aujourd’hui a disparu Zhor Zerari grande figure de la Bataille d’Alger au cote de Hassiba Benbouali, Djamila Boupacha, Djamila Bouhired etc …




    0



    0
    Nedroma
    21 août 2013 - 9 h 40 min

    Amine
    Amine




    0



    0
    Aguelidh modeste
    21 août 2013 - 8 h 04 min

    Le retour chez l’Éternel. Que
    Le retour chez l’Éternel. Que Dieu l’accueille dans son Vaste Paradis où il rencontre sa famille et les braves Chouhadas après tant de sacrifice et de l’oubli de soi, ce que nous croyons tous.

    Quant à la Camora et la meute de Oujda ils doivent savoir que rien ne dure dans la vie sauf la dignité, la fierté, l’honneur.

     »A la fin ce n’est pas le nombre d’années de la vie qui compte mais c’est la vie dans le nombre d’années ». Citation Abraham Lincoln.




    0



    0
    Mohamed-Sahbi BELKHODJA
    21 août 2013 - 0 h 54 min

    En ces moments difficiles, je
    En ces moments difficiles, je tenais à faire part à la famille d’Ahmed NEGAB, à ses filles et en particulier à Madame et Monsieur Mezri HADDAD, à ses petits-enfants, à ses amis, à ses compagnons de la résistance et aux patriotes Algériens frères toutes mes sincères condoléances.

    Nous avons été très affecté ma famille et moi-même d’apprendre la disparition de Si Ahmed NEGAB et nous tenons de nous associer à la peine de sa famille, et à apporter tout notre soutien en ces durs moments que la vie nous impose.

    Que Dieu le Tout Clément accorde sa Miséricorde à ce grand patriote algérien. Qu’il repose en Paix et Qu’Allah le tout Puissant l’accueille en Son vaste Paradis.

    Mohamed-Sahbi BELKHODJA




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.