Bassam Tahhan à Algeriepatriotique : «La Russie et la Chine fourniront des armes à la Syrie pour riposter»

Algeriepatriotique : L’intervention militaire des Occidentaux contre la Syrie pour «punir» le régime de Damas pour avoir, selon eux, «gazé» la population était une question d’heures. Aujourd’hui, le discours semble prendre une autre tournure. Obama dit qu’il n’a pas encore pris sa décision. Cameron attend le rapport des inspecteurs onusiens et Hollande appelle, maintenant à une «solution politique» à l’issue d’un entretien avec le chef de l’opposition syrienne Ahmed Jarba. Comment analysez-vous ce rapide changement dans le discours des va-t-en-guerre occidentaux ?
Bassam Tahhan : Vous avez évoqué les raisons occidentales, c'est-à-dire le vote de la chambre parlementaire en Grande-Bretagne, les hésitations des Etats-Unis – plus de 60% de la population américaine refuse cette intervention – et en France, également, beaucoup de parlementaires, notamment de la droite et peu de la gauche, s’opposent aussi à cette intervention militaire contre la Syrie. Seulement, à mon sens, il faut voir aussi d’autres raisons qui viendraient du Proche-Orient, c'est-à-dire non pas du côté occidental. Parce que cette décision risque d’embraser la région. La Syrie a des alliés, ce ne fut pas le cas de Kadhafi ni celui de Saddam Hossein. Aujourd’hui, la Syrie a comme allié, ce que j’appelle dans mes concepts opératoires, le croissant chiite. Ce croissant chiite, comme vous savez, n’est pas seulement une appellation confessionnelle, c’est une stratégie politique et qui regroupe en son sein des forces qui ne sont pas forcément chiites. Beaucoup de gens y adhèrent. Par exemple, nous voyons de plus en plus le courant panarabe qui épouse les thèses de ce que nous avons appelé un peu pour nuancer l’arc de résistance, l’arc chiite. Et cela est très important. Le premier scénario est si jamais ils attaquent la Syrie, cette dernière supporte ou encaisse la première frappe et y répond. Nous pouvons, aussi, concevoir un autre scénario, celui où la Syrie et ses alliés commenceraient par attaquer. Alors est-ce qu’ils auraient le droit au niveau juridique ? Bien sûr que si ! Parce que la Turquie a transgressé la frontière syrienne au nord, envoyé des troupes et aide militairement les groupes armés islamistes. Par ailleurs, si nous voyons la frontière sud, c'est-à-dire Israël, ce dernier a assené deux frappes et la Syrie avait déclaré qu’elle se réservait le droit de répondre à ces deux frappes en temps voulu. Ceci concerne la Turquie et Israël. Passons au Liban, où il en est de même. Le Liban n’a pas gardé ses frontières et le mouvement ultra-orthodoxe, pro-saoudien, le 14 mars, avait dépêché des combattants et commandos ultra-sunnites pour ce battre en Syrie, en construisant des tunnels et en assurant des lignes de ravitaillement pour tous les groupes islamistes en Syrie. Quand on passe à la Jordanie, ça serait de même, parce que dès le départ, Laurent Fabius avait parlé de l’hôpital militaire français installé tout près de la frontière jordanienne. Mais en fait, et cela tout le monde le sait et les Etats-Unis l’ont reconnu, que beaucoup de services secrets, notamment les Américains, les Britanniques, les Français et les Israéliens, collaborent tous en Jordanie pour former des commandos qu’ils envoient en Syrie. Le roi Abdallah a beau déclarer, hier, qu’il était à l’écart de ce qui se passait en Syrie et ne servirait pas de base d’attaque, c’est un peu de l’hypocrisie. C’est un mensonge, parce qu’il a, quand même, sur son territoire national plusieurs centres d’entraînement et de renseignement. Lui-même a demandé des missiles Patriot qui auraient été installés. S’il n’avait rien sur la conscience, si je puis dire, je comprends mal pourquoi il a demandé ces Patriot. Revenons au premier point, cette coalition assène une première frappe à la Syrie. Cette dernière encaisse et répond. Comment peut-elle répondre ? Evidemment par voie de mer. Vous savez que la Syrie dispose de missiles soviétiques qui sont l’équivalent, en plus modernisés, de l’Exocet français ou du Loup de mer britannique. Et sans doute, il y a aussi des missiles similaires fabriqués par l’Iran. Ces navires de guerre sur le littoral syrien peuvent être la cible de tir de missiles sol-mer. Il ne faut pas oublier que la grande inconnue de cette guerre est tout l’armement balistique syrien. La Syrie dispose de milliers, même de centaines de milliers de missiles. Ces missiles, par rapport aux missiles Scud qu’avait lancés Saddam, sont d’une différence astronomique. Saddam avait des missiles à carburant liquide qui ne pouvaient pas répondre rapidement, tandis que les missiles dont dispose la Syrie sont, dans leur grande majorité, à carburant solide, qui peuvent être utilisés rapidement. Leur utilisation est plus pratique. Vous ajoutez le nombre des missiles que possède la Syrie à ceux du Hezbollah, qui dispose de soixante mille et en première ligne de défense, si vous voulez, il y a la force balistique de l’Iran qui est une superbe puissance dans ce domaine. D’ailleurs, tous ces missiles sont le fruit d’une technologie iranienne, russe, chinoise et on dit même coréenne. Nous pouvons dire, donc, que l’Iran, la Syrie et le Hezbollah disposent de missiles très modernes et perfectionnés et qui peuvent répondre à la première frappe. Maintenant, qui va répondre à la première frappe et qui va être la cible ? Selon les experts militaires, évidemment, la Turquie peut-être une cible. Et la Turquie, bien qu’elle ait des bases de l’Otan, n’est pas vraiment préparée à une guerre de missiles. On a beau installer des Patriot, vous savez qu’ils n’arrêtent pas tout. Dans le meilleur des cas, 15 à 20% qui seront arrêtés et encore. Si le Hezbollah entreprend une frappe contre Israël, combinée avec la Syrie, mais sans l’intervention de l’Iran, Israël souffrira pour la première fois de son histoire et d’une manière beaucoup plus dramatique et menaçante qu’en 2006 avec sa guerre avec le Hezbollah. Les cibles israéliennes seront, évidemment, le vieux réacteur nucléaire de Dimona on suppose aussi, des établissements nucléaires au nord d’Israël avec la frontière libanaise et le Golan – pourquoi ? – parce que c’est une région où il y a beaucoup d’eau et l’industrie nucléaire a besoin d’eau pour ses installations. N’oublions pas, également, qu’il y a des usines chimiques en Israël et s’ils venaient à être bombardés, cela créerait une tragédie humaine qui pourra se solder pas des dizaines, voire des centaines de milliers de blessés et de morts. Ajoutez à cela les usines de missiles qui peuvent être la cible des Syriens et du Hezbollah. Ils y a des bases de missiles au sud de Tel-Aviv. Vous me direz : est-ce que ces missiles peuvent toucher leurs cibles et sont-ils de longue portée ? La réponse est positive. C’est sûr, et nous savons très bien que les Syriens possèdent cette arme qui peut toucher n’importe quel point stratégique israélien.
Les Occidentaux parlent de frappes punitives «limitées» contre la Syrie. Y croyez-vous ?
Ils veulent asséner cette frappe, mais ils se sont mis dans une situation embarrassante. S’ils n’assènent pas une frappe symbolique pour punir, ils vont être ridicules vis-à-vis du monde entier, à cause d’un petit pays comme la Syrie avec un président qu’on veut déboulonner depuis deux ans et demi, sans résultat. Maintenant, s’ils effectuent vraiment ce raid punitif et symbolique, c’est là que la situation devient embarrassante. Qui nous garantit que la Syrie et le Hezbollah ne vont pas profiter de cette frappe pour déclencher une guerre totale ? Contre les bases jordaniennes que la Jordanie a utilisées pour attaquer la Syrie et aussi contre les bases turques. La garde des missiles syrienne est très variée. Il y a de longue, de moyenne et de petite portée. Une frappe punitive symbolique ne peut pas réduire au silence les Syriens et le Hezbollah et je ne parle pas de l’Iran ni de la Russie. Ces deux derniers sont en position de retrait, mais dans le cas où le Hezbollah et la Syrie se révèlent incapables de répondre à ce moment-là, les Iraniens, d’abord, puis les Russes vont entrer en scène. Les Occidentaux se sont mis dans de beaux draps dans cette affaire parce que maintenant qu’ils se sont avancés, ils ne peuvent plus reculer. C’est honteux ! Et celui qui s’expose le plus c’est le pauvre Hollande avec son ministre Fabius. Ils se sont mis au premier plan et montés au créneau, menaçant et adoptant un discours belliqueux et si cette frappe n’est pas faite, ils seront ridiculisés et bafoués par les événements. Si la frappe est faite et est symbolique et déclenche une réaction vive et embrase la région, l’Occident est-il sûr de gagner la bataille ? Est-ce que c’est dans son intérêt de déclencher aujourd’hui une guerre totale dans la région ? Voyez-vous, la Syrie n’a plus rien à perdre. Elle est, pratiquement, à plus de 50% détruite. Ce qui reste sont son armée, ses missiles et ses avions. La Syrie a tout à gagner à répondre et d’une manière totale et il serait de même du Hezbollah. Je crois aussi qu’Israël va, peut-être, profiter de réduire à néant le Hezbollah une bonne fois pour toutes. C'est-à-dire que l’objet de cette guerre au Proche-Orient est de couper les ailes à l’Iran. De le priver de deux alliés de poids qui sont les voisins d’Israël : le Hezbollah et la Syrie.
Vont-ils mettre leur menace à exécution, dans ce cas-là ?
Ils peuvent le faire. Je crois que la visite d’un responsable américain à Téhéran c’était un peu pour cela. Demander l’autorisation aux Iraniens : «Laissez-nous donner une petite frappe à la Syrie. N’intervenez pas. Nous vous garantissons que c’est juste symbolique.» Parce qu’il faut une sortie honorable dans cette crise au pays le plus puissant du monde. Si ce n’est pas le cas et que les Etats-Unis veulent vraiment entrer en guerre, eh bien ! ça va être la troisième guerre mondiale. On voit que la Russie ne se laissera pas faire et a envoyé des bâtiments de guerre. Les déclarations des responsables iraniens vont également dans ce sens. Je ne vous cache pas, j’ai rencontré des gens du commandement du Hezbollah et ils ne rêvent que d’une chose, que cette frappe ait lieu pour qu’ils puissent répondre. Nous n’avons pas affaire à des gens qui ont peur et qui vont supplier l’Occident de ne pas intervenir. Pas du tout. Vous verrez que la vie à Damas et dans les grandes villes continue sauf que l’armée se déploie. Il même difficile de réduire au silence la force de frappe syrienne, parce que ses missiles sont sur des rampes mobiles et il est difficile de les bombarder par missile. Ces rampes se déplacent sur tout le territoire syrien, alors, il faut qu’il ait un grand raid aérien. Mais pour l’instant, le rôle de l’aviation de cette coalition est minime. On ne parle que d’une frappe de missile.
Si l’intervention militaire est lancée contre la Syrie, expliquez-nous sous quelle forme elle sera menée ? Combien durerait-elle et quels en seraient les objectifs ?
Ils ont parlé de trois jours pour cette intervention. En disant qu’ils ne veulent pas attenter à la vie du président Bachar Al-Assad ni renverser le régime, du moins, c’est ce qu’ils disent. Cette intervention visera les centres de commandement, les aéroports militaires et civils pour que l’armée ne puisse pas les utiliser pour répondre à l’attaque. Evidemment, tous les centres de communications, car dans une guerre pareille, la première frappe sert à paralyser l’ennemi, c'est-à-dire les centaines de milliers de missiles dont dispose la Syrie. S’il n’y a pas de centre de commandement qui dirige, eh bien ! du coup cette force de frappe est neutralisée. Si c’est une frappe symbolique, le corps de l’armée syrienne ne sera pas paralysé. Mais si la frappe est très importante et totale, dans ce cas-là, il faut voir s’ils vont frapper, en même temps le Hezbollah. Parce que je suis sûr que si la frappe est puissante, le premier à riposter sera le Hezbollah parce qu’il est à quelques centaines de mètres d’Israël.
Il se peut qu’Israël intervienne aussi contre le Hezbollah, mais en coordination avec la coalition occidentale. Pour les cibles syriennes, ils vont voir que la base de données de ces cibles est très ancienne et n’est pas mise à jour. On sait très mal où se trouvent les missiles syriens. Chez le Hezbollah, on sait que c’est sous terre. Pour la Syrie, il y a, sûrement, des missiles faciles comme cible pour les Occidentaux et d’autres cachés. Mais toute cette force balistique demeure inconnue. Parce que jusqu’à maintenant, la Syrie ne l’a pas utilisée. Voilà en gros, mais je crois que ça va être l’escalade. Ils vont peut-être asséner une frappe symbolique. Ils verront que ça n’a rien donné, et là le dérapage devient très facile. A ce moment-là, il faut défendre son honneur, ses intérêts et nous voilà dans une guerre au Proche-Orient qui peut entraîner un conflit mondial, notamment si l’Iran intervient.
Cette force balistique dont vous parlez, comment sera-t-elle utilisée sur le terrain ?
Elle peut tirer des missiles contre la Turquie, contre la Jordanie et contre Israël, avec son allié le Hezbollah. C’est sûr ! Peut-être pas trop d’avions, parce que la Syrie n’a pas beaucoup d’avions, environ 400, dont une cinquantaine performants. Et je crois que c’est plus facile pour elle d’utiliser la même arme que les Occidentaux, c'est-à-dire les missiles. En 2009, j’avais posé, au président Bachar Al-Assad qui était de passage à Paris, lors d’une conférence de presse au Bristol cette question : si jamais Israël s’aventurerait à vous asséner un coup qui paralyse le pays, pouvez-vous encaisser la première frappe et répondre ? Il m’a répondu en souriant, que oui, la Syrie pourrait répondre et que dans ce cas-là, la guerre serait à l’intérieur des frontières israéliennes et non pas à l’extérieur. Cela s’est passé en 2009. Evidemment, depuis, les choses ont changé, aujourd’hui, l’ennemi n’est pas seulement Israël, mais toute cette coalition. Il faut, aussi, relativiser le rôle de la France et de la Grande-Bretagne. C’est des gens qui sont là pour faire cocorico. Je vous rappelle que lorsque la France a voulu mener une guerre au Mali, elle a dû louer des avions pour le transport de ses troupes et contre quoi ? Quelques bandes armées. Tandis que là, elle a à faire à une armée de près de 250 000 hommes et une force balistique énorme. Tout le monde compte sur les Américains et, apparemment, Obama traîne le pas et ne sait pas quoi faire parce qu’il s’est mis dans une souricière, c'est-à-dire que s’il y va c’est problématique et s’il n’y va pas c’est aussi problématique.
D’aucuns estiment que la guerre contre la Syrie dépassera ses frontières et sera dévastatrice pour tous les pays du Moyen-Orient. Vous-même venez de déclarer qu’on serait à deux doigts d’une guerre mondiale. Pouvez-vous expliquer votre pensée ?
Franchement, si cette intervention a lieu, ça sera une troisième guerre mondiale. Cela va définir, pour longtemps, les relations entre les deux camps est et ouest. C'est-à-dire ou bien l’Europe, l’Otan et les Etats-Unis s’imposent dans le monde, c'est-à-dire dans le nouvel ordre mondial comme étant la seule force qui décide des destinées de tous les Etats, ou bien cette force prend une claque et revient à un monde bipolaire, d’un côté il y aura l’Otan, les Etats-Unis et l’Europe et de l’autre, il y aura la Russie, la Chine, l’Iran et les pays du Brics. Nous allons vers un nouveau paysage stratégique du monde. Un autre scénario est fort probable. Par exemple, on peut même convaincre – j’irai jusque-là – les Syriens en leur disant : nous allons vous faire une petite tapette, ne répondez pas ! Evidemment, ça ne sera pas Obama qui irait à Damas le souffler à l’oreille de Bachar Al-Assad. Ils vont, peut-être, envoyer un émissaire en Iran ou bien en Russie pour dire : écoutez, laissez- nous faire cela. Nous vous promettons de tourner la page, ensuite. Ce scénario qui paraît rigolo peut bien avoir lieu parce que la situation est tellement tendue qu’elle va vers un affrontement général et généralisé. Je suis optimiste pour ce qui est de l’intérêt de la Syrie, de l’Irak, de l’Iran et du Hezbollah dans ce conflit, parce qu’au lieu que les réacteurs de l’Iran soient uniquement bombardés, nous voilà sur une scène de combat beaucoup plus large, puisque nous ne pouvons envoyer quelques avions bombarder les réacteurs nucléaires et en rester là. Le président français François Hollande est tombé dans un piège lors de son discours belliqueux, lorsqu’il a parlé de l’Iran en des termes durs. Il a dit mot à mot : «Le compte à rebours des négociations pour le nucléaire iranien a commencé.» J’estime que dans ce discours c’est cette déclaration qui est la plus importante, celle d’asséner un coup à la Syrie. C'est-à-dire que nous commençons par la Syrie, mais n’oublions pas l’Iran. N’intervenez pas parce qu’on vous attend sur le nucléaire. Et je crois que les Iraniens, en fins et subtiles diplomates, ont bien perçu le message et pour cela, d’ailleurs, qu’au lendemain, ils ont répondu qu’ils étaient les alliés fidèles de la Syrie et qu’ils répondraient à cette attaque. Merci de m’avoir posé cette question, car elle me permet de revenir sur le discours de Hollande. Autre chose qui attire l’attention dans ce discours : la seule référence faite à la Russie est que les choses qui séparent la France de la Russie sont les droits de l’Homme. Sans souffler mot de tout le conflit au Proche-Orient. Comme si la Russie n’était qu’un pays qui souffrait des droits de l’Homme et comme si la France n’avait aucun problème de ce genre ni ne manque de liberté d’expression. Je vous rappelle que pour ma part, et ce, depuis le début de la crise, pour avoir dit que les islamistes étaient en Syrie dès le départ, j’étais privé de certains médias pendant deux ans et demi.
Quelle serait, selon vous, la réaction de la Russie et de la Chine une fois la Syrie attaquée ?
Je crois qu’ils vont condamner, mais ils ne vont pas intervenir directement, pour éviter, justement, une guerre mondiale. Mais, indirectement, la Russie va sûrement dépêcher par pont aérien ou maritime tout le matériel nécessaire pour que la Syrie puisse répondre. Il en est de même, je crois, de la Chine. Comme je vous l’ai dit, il y a plusieurs lignes de défense dans ce conflit du côté syrien. En première ligne, vous avez le Hezbollah et la Syrie. En deuxième ligne, vous avez l’Iran. En troisième ligne, vous avez la Russie et quatrième ligne, vous avez la Chine, et toutes ces lignes communiquent entre elles. Je suppose que si la Syrie a besoin d’accessoires pour ces missiles et que ces accessoires sont en Chine et non pas en Russie, je crois que les Chinois ne vont pas hésiter à les lui envoyer. Les Chinois sont très pro-syriens. Je sais que pour l’industrie chimique, tout le monde croit qu’elle vient de Russie. Non, ce n’est pas vrai. C’est la Chine qui a vendu à la Syrie des usines pour la fabrication de peintures et ces usines ultramodernes peuvent servir, également, pour une industrie chimique.
Pouvez-vous nous dire si réellement le régime syrien a utilisé l’arme chimique ?
Je ne pense pas. Pourquoi voulez-vous que la Syrie utilise le chimique alors que les armes traditionnelles dont elle dispose lui suffisent à réduire au silence ces groupes armés ? Par contre, nous sommes sûrs que les rebelles ont utilisé le chimique à Khan El-Assal, au sud d’Alep. D’ailleurs, c’est la Syrie qui, depuis cinq mois, demande à ce qu’une commission de l’ONU se déplace et l’ONU ne l’a pas fait. Pourquoi ils ne voulaient pas envoyer cette commission ? Parce qu’ils savent très bien que ce sont les rebelles d’Al-Nosra qui l’ont fait. Ils ont tiré un missile contre le petit village de Khan Al-Assal où il y avait une école militaire au sud d’Alep. Sans doute, il y a eu des armes chimiques utilisées dans la banlieue de Damas, mais là c’est le complot occidental. Ce sont les Occidentaux qui ont monté le coup. De toute manière, tout ceci est une mascarade qu’il y ait responsabilité ou pas, c’est simplement un paravent pour cacher la lenteur d’intervention, les consultations et la préparation des armées. La Syrie aux yeux de l’Occident est coupable qu’elle l’ait utilisé ou pas. Ils diront : si c’est l’armée, il faut intervenir et si ce sont les rebelles, il faut intervenir aussi. La Syrie est dans le collimateur de cet Occident depuis le XXe siècle et, là, il est en train de régler ses comptes. C’est un pays dont je suis fier, très fier même, avec un président jeune qui défie toutes ces forces occidentales. On a beau dire du mal de lui, mais ça ne tient pas. Les événements viennent les contredire. Et si vous me demandez si je soutiens le président Al-Assad, je vous dirais oui, ne serait-ce que pour la légitimité. Peut-être qu’il y a eu des erreurs commises de la part du gouvernement de Damas. Moi, par exemple, je suis pour une Constitution qui permette à tout le monde d’être président, que la religion du président ne soit pas spécifiée, parce que la citoyenneté ne tient pas compte de la religion, sinon, nous ne sommes plus dans un pays laïque. Je suis sûr et certain que l’Occident ne réussira pas à mettre la Syrie à genoux.
Interview réalisée par Mohamed El-Ghazi
    

Comment (35)

    Argent en Ligne
    18 octobre 2013 - 10 h 20 min

    Tres bonne lecture, merci
    Tres bonne lecture, merci bien !!!
    Argent en Ligne http://www.methodeargent.net/




    0



    0
    Anonyme
    2 septembre 2013 - 15 h 52 min

    Algérie debout a un sens pour
    Algérie debout a un sens pour les vrais algériens, mais sûrement pas pour ceux qui veulent voir l’Algérie se transformer laquais de l’impérialisme et du sionisme.
    Nous avons des problèmes avec nos dirigeants, mais malgré tout, pas touche à l’Algérie, les ennemis extérieurs ne pourront pas diviser son peuple. Nos problèmes politiques à l’intérieur de nos frontières, ne signifient pas une porte ouverte aux ennemis de l’extérieur, le peuple algérien sait faire la différence, il s’unira comme un seul pour parer à tout éventualité quand il s’agira de défendre notre souveraineté nationale. Avis aux amateurs !




    0



    0
    Algérie debout
    2 septembre 2013 - 14 h 50 min

    «  » »Anonyme (non vérifié) | 1.
    «  » »Anonyme (non vérifié) | 1. septembre 2013 – 9:36 (non vérifié) | 2. septembre 2013 – 12:51
    « Algérie -debout » : vos propos sont creux comme votre pseudo » » »

    Algérie debout fait peur aux mekhzèno sioniste de ton acabit, ALGÉRIE DEBOUT a tout son sens, ce n’est pas un terme creux, il fait peur aux vautours qui souhaiteraient voir l’Algérie à terre. VIVE l’ALGÉRIE DEBOUT AU SENS PROPRE DU MOT.




    0



    0
    Anonyme (non vérifié) | 1. septembre 2013 - 9:36
    2 septembre 2013 - 11 h 51 min

    « Algérie -debout » : vos
    « Algérie -debout » : vos propos sont creux comme votre pseudo.




    0



    0
    Anonyme
    1 septembre 2013 - 20 h 41 min

    Des commentaires indigeste
    Des commentaires indigeste comme ceux de SiZinedine … en plus ils sont trop longs les lires … !




    0



    0
    SiZineddine
    1 septembre 2013 - 18 h 43 min

    Monsieur Bessam était prof
    Monsieur Bessam était prof d’arabe au lycée Henri4. Il suffit d’une licence en lettre arabe pour enseigner dans un lycée. Donc reprocher à ce monsieur de ne pas avoir un doctorat, c’est de la mauvaise foi et de la provocation.
    L’important est qu’il soit assez lucide et assez intelligent pour comprendre que son pays est convoité par l’Arabie Saoudite et ses émirs du golf pour accomplir les accords de Sykes-Picot interrompus par Staline qui a vu les britanniques et les américains se partager le moyen orient sans prendre son avis, lui le vrai vainqueur de la 2 eme guerre mondiale et ce peuple Russe qui a été le premier à vaincre Hitler et le nazisme, le premier à voir les nazis mettre un genoux par terre pour les voir 4 ans plus tard ramper à ses pieds. Sans la victoire de l’est, l’ouest aurait tres difficilement été vaincu par les alliés americaino-britannique. Et qui sait, quelques mois de retard et la bombe atomique et les V2 auraient devasté l’Amerique et la grande Bretagne.
    Les accord de Sykes-Picot sont devenu une sorte de Big Bang, une creation de l’univers moyen-oriental de ces enturbanné bêtes et suiviste de leur maitres britanniques à qui ils doivent tout, le trone, la vampirisation du sous sol arabe et la soumission du peuple sous la babouche lubrique saoudienne. Les accord de Sykes-Picot. Il n’y a que ça qui compte pour ces emirs du golf et le roi saoud sioniste. Il n’y a que ça qui compte et au nom de ces 2 monsieur, mister Sykes et monsieur Picot qui octroya la Palestine aux juifs et le reste du moyen orient partitionné entre la grande bretagne et la France. Le reste comme une coquille vide vampirisé par la Shell, par Exon et elf-aquitaine/Total, et où un monarque sans souvairenté regnerait sur un peuple etourdi par la religion, trop affamé pour bien reflechir afin de trouver d’où viennent ses maux, le front appyé sur le sol et trop occupé à faire la priere et trop affamé pour être assez fort et assez intelligent afin de ne pas decouvrir que les accord de Sykes-Picot ne sont pas la creation de l’univers moyen-oriental et que ces pays existaient bien avant, avant avec sa civilisation et qu’il fut là où l’ecriture naquit un jour et des civilisations se sont succedées.
    Pourquoi conseder t-on ces 2 monsieur comme des dieu et que leur accord ne peut être que poursuivi. Pourquoi car Sykes sort de Cambridge et Picot de polytechnique cette ecole créée par Napoleon. Qu’il aillent se faire voir les british et les français avec leur ecole qui sont bien en deça des ecoles de l’urss. Qu’ils aillent se faire voir avec leur fausse valeur aujourd’hui que le sionisme utilise pour regner en France et à l’ONU. Qu’ils nous montre leur stratégie. On t-il vu, leur enarque et leurs polytechniciens ce revirement d’Obama? Non!! Alors qu’ils aillent se voir avec leur pseudo-titre, leur pseudo-valeurs. J’en appelle à tous les pays arabe de se rebeller contre les saoud et les sionistes qui vont certainement declencher une 3 eme guerre mondiale si on les laisse faire et si on les considere.
    Bien pietres sont vos coseiller, mister preditent F Hollande, bien pietre et pourtant le revirement d’Obama etait prevu et vos mister Picot en bis ne l’ont pas vu.
    Bien pale est votre science d’aide à la decision.




    0



    0
    Nasser
    1 septembre 2013 - 18 h 41 min

    Les conséquences d’une frappe
    Les conséquences d’une frappe paraissent, maintenant, tellement dangereuses pour Israel que ces responsables vont actionner leurs groupes d’influences aux EU pour faire reculer ce projet qu’ils ont eux-mêmes initié.
    Notons que nous avions commenté que le retrait des ambassadeurs dans certains pays annonçait la préparation à un coup tordu.




    0



    0
    Algérie debout
    1 septembre 2013 - 14 h 35 min

    Anonyme (non vérifié) | 1.
    Anonyme (non vérifié) | 1. septembre 2013 – 9:36
    TOZ, tu es algérien comme Abane Ramdane était chinois, allez circule il n’y a rien à voir, les arabo-mekhzéno-sionistes de ton acabit sont répérables à mille lieux.




    0



    0
    Algérie debout
    1 septembre 2013 - 14 h 32 min

    Rachida l’infiltré
    Rachida l’infiltré arabo-siono-mekhzéniste, n’insulte pas le peuple algérien en te prenant pour l’un des leurs, ton discours pue la trahison, l’indignité, et surtout un parti pri manifeste pour les médias sionistes qui encouragent la déstruction de la Syrie. Nous savons reconnaitre, nous les algériens, les imposteurs de ton acabit, puisque nous savons que nos sites sont infestés de traitres de ton acabit, qui se vendent comme des prostitués aux médias siono impérialistes pour détruire leur pays, ou soutenir des guerres déclenchés par des terroristesislamistes à la solde d’Israël. Dégage de notre site!! La destruction de la Syrie fait ton affaire, mais celle des algériens dignes de ce nom qui soutiennent la Syrie contre sont combat contre les terroristes mercenaires à la solde d’Israël, l’Algérie a vécu le même problème, et les algériens savent de quoi ils parlent, ils ne soutiendront jamais tes positions douteuses.




    0



    0
    Rachida
    1 septembre 2013 - 9 h 58 min

    Mr Tourel fait allusion a Mme
    Mr Tourel fait allusion a Mme NAHIDA NAKKAD DE FR24, tout ce que je sais : elle est libanaise DRUSE donc elle connait presque tous les orientaux de PARIS , donc elle a certainement quelques infos sur Mr TAHAN.
    N essayez pas de nos polluer avec ce Mr Tahan, khlas il a donner une interview , son analyse on la prend ou on la prend pas , mais arrêtez Mr Tourel de nous vendre du Vent.
    Si vous êtes français comme vous prétendez par votre nom sachez que c est un site Algérien avec un très grand AAAAAAAAA ET IL EST DIDIE A NOUS LES ALGÉRIENS. خلاص الكلام




    0



    0
    Anonyme
    1 septembre 2013 - 8 h 36 min

    c’est qui ce Jean Touret qui
    c’est qui ce Jean Touret qui prétend distribuer les cartes d’identités algériennes et il se permet de proclamer qu’un Algérien est forcement anti-Américain, anti-Israëlien, pro-Assad, pro-Arab version  » front de la fermeté » … moi je suis Algérien de souche dont les parents ne revendiquent aucune origine étrangère comme le font les arabes qui habitent en Algérie berbère, je peux vous assurez que je ne desteste ni l’Amérique et encore moins Israël je ne peux pas dire la même chose des pays d’origine des mercenaires qui m’ont appris l’Arabe langue, d’ailleurs, que je ne parle plus pas dégout, ces « professeurs » mercenaires de l’impérialisme arabe : l’Egypte, Syrie et Irak notamment, je ne vous cache pas que leur malheur ne me fait aucun mais absolument, aucun effet si ce n’est un sentiment de sécurité : tant qu’ils se dévorent entre eux ils ‘auront pas les moyens de venir jusque dans mon pays l’Algérie polluer la sphère.




    0



    0
    SiZineddine
    1 septembre 2013 - 5 h 42 min

    La vérité sur les Saouds et
    La vérité sur les Saouds et leur origine




    0



    0
    SiZineddine
    1 septembre 2013 - 3 h 00 min

    Les représentantes de
    Les représentantes de l’opposition syriennes reflètent la mauvaises morales. On croirait avoir affaire à des prostitué qui s’efforcent à se donner un air plus honnêtes et plus fréquentables quand elles viennent parler sur les plateaux télé de connivence en le lobby sioniste.
    Elle reflètent la trahison, la prostitution à Aljazeera et à Qatar ainsi qu’aux monarchie. Cachez cette laideur que je ne saurai voir.
    A la Syrie, il faut des gens honnêtes, pas des envoutés d’Aljazeera et de l’argent.
    Il faut à la Syrie une 3eme voix plus honnête qui n’est de conivence ni avec le pouvoir ni avec les monarchie du golf qui n’ont pour projet que de recuperer l’Irak et la Syrie.
    L’opposition que l’on voit ne fait que de livrer la Syrie et l’Irak aux monarchie du golf et au sionisme. Les Saoud et les sionistes travaillent ensemble. Ils ont le même logiciel et le meme projet qu’est celui de vampiriser le sang et les richesses des peuples.




    0



    0
    Jean Tourel
    31 août 2013 - 21 h 56 min

    Manifestement, la prénommée
    Manifestement, la prénommée Rachida se fait passer pour une Algérienne alors qu’elle appartient à la nébuleuse de l’opposition syrienne sponsorisée par l’Otan, Israël et les monarchies moyenageuses du Golfe. Au lieu de commenter les propos du Professeur Bassam Tahhan, elle pratique l’injure et la diffamation. C’est le propre de ceux qui manquent d’arguments.
    Elle prétend que le Pr Tahhan a été interdit d’antenne ou de plateau par les chaînes françaises pour usurpation d’identité (sic!). Or Monsieur Tahhan contnue à être invité par tous les médias français qui adorent son franc-parler et la pertinence de ses analyses. La prénommée Rachida fait peut-être allusion à la liste noire établie par l’ancienne directrice de France 24 et qui comprenait le nom d’une trentaine de spécialistes du monde arabe ou d’opposants syriens qui ont eu le tort de contredire les journaleux va-t-en guerre qui trompaient le public en leur faisant croire que le régime syrien n’avait que deux ou trois mois avant de tomber. L’ancienne directrice de France24 ambitionnait de transformer cette chaîne publique en une chaîne de propagande anti syrienne et anti algérienne comme Al-Jazzira et Al-Arabya. C’est la raison pour laquelle elle avait établi cette liste de la honte dans une chaîne financée par l’argent du contribuable français. Finalement cette directrice a été débarquée sans ménagement pour gestion calamiteuse et sa liste noire a été jetée à la poubelle.
    Pour ne pas trop donner de l’importance aux propos diffamatoires de « Rachida », je voudrais l’inviter à consulter les programmes de certaines grandes écoles françaises comme l’ENSTA pour constater que le professeur Tahhan enseigne bel et bien la géopolitique ! Comme l’atteste ce document de l’ENSTA :
    CL217 : Géopolitique du Moyen-Orient 1 : Les Etats-Unis, les Arabes et l’islam Année : 2A
    Module : LCC
    Crédits ECTS : 1.5

    English version Professeurs : BASSAM TAHHAN




    0



    0
    tabtab
    31 août 2013 - 19 h 27 min

    NON A UNE INTERVENTION
    NON A UNE INTERVENTION MILITAIRE EN SYRIE !!!!!
    LISEZ ET SIGNEZ LA PÉTITION QUI SE TROUVE A CETTE ADRESSE:
    http://www.petitions24.net/non_a_une_intervention_occidentale_en_syrie
    Parlez-en à vos amis et à vos proches.




    0



    0
    mohamed el maadi
    31 août 2013 - 18 h 01 min

    La Syrie est dans l’œil du
    La Syrie est dans l’œil du cyclone et je crains le pire

    Pour nous algériens cela va arriver et peut être que cela sortira un grand bien pour notre pays . Pour lutter contre le sionisme il faut être unie et aussi que tout le monde y trouve son compte sinon l’Algérie sera découpé. Je le dis sans en espérant que ce scenarios ne réalise pas ,mais cela n’est plus entre nos mains mais a ceux qui dirige l’Algérie et je doute fort de leur patriotisme sincèrement!!




    0



    0
    zarzor
    31 août 2013 - 17 h 19 min

    il faut toujours prendre ses
    il faut toujours prendre ses precautions ,et dospositions devant un juif quel quelle soit sa couleur ,il reste non fiable.

    la seule et unique race au monde ,sale inculte obscure parasite .répondue de part le monde c est juive ,ce n est par hazard ?qu ils se divisent en deux parties ashkénaze et sefarade . ils ont bien encerclé ce monde méditerranéen
    leur source de vie est toujours media guerre vol agression etc…
    mais le plus grand nid c est la france bien clair.

    http://www.youtube.com/watch?v=PZX6xjaIQlU




    0



    0
    chark
    31 août 2013 - 16 h 38 min

    Il est vrai que très souvent
    Il est vrai que très souvent l’armée Syrienne à montré des failles dans ces systèmes de surveillance de son espace aérien
    à plusieurs reprises me semble-t-il les sionistes sont parvenus à pénétrer la Syrie en 2009 ,je crois lorsqu’ils ont bombardé un site présumé abriter des centrifugeuses , la Syrie n’avait même pas répliqué pourquoi ?? à l’époque les sionistes ont même menacé Bachar de bombardé son palais s’il ne cessait pas son aide au hezbollah ! cette fois ci j’espère que Bachar est tout à fait prêt à répliquer fermement au sionistan à la turquie , la jordanie , et à l’arabie yahoudite car cette coalition cancérigène va s’acharner sur la Syrie jusqu’à sa partition comme l’Irak et la Libye ! wa Allah Istar !




    0



    0
    Algérie
    31 août 2013 - 15 h 22 min

    Toum ali vas-y donc ailleurs
    Toum ali vas-y donc ailleurs faire la propagande sioniste qui sévit dans les médias français, auxquels les algériens dignes de ce nom n’accordent aucune importance, la France et ses médias de service resteront dans le coeur des algériens, comme une ennemie qui tente d’assouvir sa vengeance par tous les moyens contre le peuple algérien qui l’a foutue dehors. Vive l’Algérie, vive la Syrie des pays qui ne plient pas face aux sionistes, je parle du peuple algérien, de son armée et non pas du clan de mercenaires marocains qui ont pris l’Algérie en otage,cette Algérie mettra encore en échec cet enième complot des puissances occidentales et sionistes




    0



    0
    Algérie
    31 août 2013 - 15 h 18 min

    Voilà que la taupe « rachida »
    Voilà que la taupe « rachida » un arabo-islamo-mekhzéno-sioniste se transforme en Toumi,ils ont la peau dure ces pourris qui s’infiltrent dans les sites algériens pour pousser le peuple à une guerre civile en Algérie à l’image de celle que se déroule en Syrie, comme si l’ALgérie n’avait pas payé le lourd tribu de 10 ans de terrorisme qui ont failli l’emporter, mais grâce à son peuple uni et son armée, les choses ne se sont passées comme prévu par les sionistes et impérialistes. L’Algérie est encore bléssée, pour lui donner le coup de grâce, on lui a imposé le clan marocain d’Oujda qui nous a été imposé de Ryad, Doha, de Tel Aviv (avec Aboulker) alias Belkheir, de Paris, cette Algérie a aussi la peau dure, elle ne se laissera pas emportée par le vent des révolutions dites arabe made in USA, Israël, France etc.. pas la peine de perdre votre temps les rachida et cie




    0



    0
    le naïf
    31 août 2013 - 15 h 05 min

    Il ne faut pas s’étonner des
    Il ne faut pas s’étonner des commentaires intempestifs et répétitifs de Rachida d’ailleurs tellement mastiqués qu’ils n’ont plus de goût. Dans chaque article ou interview diffusé par AP il y aura toujours des germes parfois nuisibles. Le virus d’ailleurs inoffensif de l’interview tranchant du professeur Bassam Tahhan, est cette « Rachida ». La vérité blesse n’est-ce pas ?




    0



    0
    B-H
    31 août 2013 - 14 h 23 min

    cette rachida est une trolle
    cette rachida est une trolle qui dissimule sa véritable identité et vient pulluler cette espace pour essayer de nous induire en erreur. c’est certainement une sioniste ou pro-sioniste qui essaie vainement vendre ses mensonges et propagandes. algerie patriotique virez là svp. quand à la prétendue rachida, ne vient pas t’exciter ici, va plutôt débiter ton mépris dans des sites instrumentalisés là où tu auras droit à ta ration de mensonges. ici ca ne paie pas.




    0



    0
    Toum ali
    31 août 2013 - 14 h 12 min

    Pourquoi tout cet énervement
    Pourquoi tout cet énervement et acharnement contre Rachida??
    Elle a pose une question pertinente sur Mr TAHAN et elle a le droit.
    Moi aussi j ai lu dans certains médias français qu il ya avait un Syrien portant le même nom et ce présentant comme stratège et qu a la fin il s est avéré un imposteur.
    J invite les lecteurs de notre cher AP pour verifier cette information auprès des chaines News françaises I TELE ET LCI ET BFM.
    c EST FACILE DE VÉRIFIER et arrêtons d insulter ceux qui ne partagent pas notre point de vue.
    Je peux vous aider a voir les numéros de téléphones des chaines françaises qui ont mis en doute Mr TAHAN.
    Peut être que Mr Tahan est victime en FRANCE de syriens comme lui qui connaissent ses origines.
    Nous Algeriens on s en fout et on arrêtent de s insulter pour les autres.




    0



    0
    Anonyme
    31 août 2013 - 13 h 47 min

    Merci Mr M El-Ghazi, d’avoir
    Merci Mr M El-Ghazi, d’avoir interviewer ce Mr Bassam Tahhan, maintenant je vois plus clair,et ça me rassure 😉 mais! j’ai une proposition a faire a Mr Poutine,et le parvenu (uncle ben’s l’afro-americain) pour un échange,le maroc par la syrie, fusionner le polisario avec le hezbollah, la lybie et la tunisie (reunit) contre l’iran, et comme çá tout le monde gagnant,surtout l’Algerie (elle n auras plus d’énnemis a ses frontieres).bref, vive l’Algerie souveraine et Algerienne,vive la Russie de Mr Poutine, et vive la Syrie de Mr Bachar Al-Assad




    0



    0
    Algérie
    31 août 2013 - 13 h 38 min

    Rachida n’est qu’un agent
    Rachida n’est qu’un agent secret arabo-mekhzéno-sioniste qui se cache par lâcheté derrière un pseudo féminin pour mieux faire passer ces vomis nauséeux envers un intellectuel de renom. Attention nos sites sont infestés de ces parasites assoiffés de sang humain. Merci AP de faire passer ce poste.




    0



    0
    Jean Tourel
    31 août 2013 - 13 h 19 min

    Le professeur Bassam Tahhan
    Le professeur Bassam Tahhan est un géopoliticien et un linguiste de renom. Je le connais personnellement et j’admire sa culture encyclopédique. Je suis navré qu’une prénommée Rachida se permettant de déverser des flots d’insultes contre un intellectuel respecté et respectable qui a toujours défendu dans les médias français les causes arabes notamment la guerre contre l’Irak et aujourd’hui la guerre contre son pays la Syrie. C’est aussi un ami de l’Algérie. Au lieu de rapporter des ragoûts dégradants, la prénommée Rachida aurait été mieux inspirer d’apporter des preuves et surtout de se contenter de répondre aux propos qu’il exprime dans cette intéressante et édifiante interview.




    0



    0
    Securitatea
    31 août 2013 - 13 h 03 min

    Excellente synthèse
    Excellente synthèse géopolitique avec quelques éléments de stratégie militaire: ceci dit, comme à l’accoutumée, le lien avec l’Algérie n’est pas établi. Quelle serait la réaction algérienne au-delà de la réprobation diplomatique traditionnelle? L’Algérie est-elle aussi dans le collimateur des Occidentaux? Nous aurions voulu avoir plus de précisions de la part de Mr. Tahhan quant aux liens de l’Algérie avec la Syrie, dans le contexte de la crise actuelle.

    Un grand Bravo à Algérie Patriotique pour ce texte fondamental

    Securitatea




    0



    0
    MACIZEL
    31 août 2013 - 12 h 27 min

    Tahhan dit vrai, cette fois
    Tahhan dit vrai, cette fois ci la mayonnaise ne prend pas avec l’arme chimique, après celle biologique de Saddam, Par contre Tahhan a oublié de préciser que l’Europe et les Etats Unis sont pourvoyeurs de technologies à la Russie et à la chine, via l’Allemagne, et les autres, donc réduire une frappe militaire à une charité, me parait trop bas comme analyse.

    Se basant juste sur une réponse par missiles, les chiites vont vite déchanté, en connaissant la sophistication des brouillages et le rôle de drones et des satellites et le système échelon, le veto sino-russe n’aura aucun effet si les Syriens eux même continuent de se battre à coup de gaz chimique.




    0



    0
    thileliAnonyme
    31 août 2013 - 12 h 04 min

    ce qui se passe en Syrie est
    ce qui se passe en Syrie est une guerre entre les états unis et la Russie le reste n’est que de la chaire à canon,notre pays ne gagne rien à soutenir l’un ou l’autre ,on devrait plutôt revenir à nos positions antérieure de non alignés pour rester fidèles à notre tradition d’anti belliqueux.
    derrière ce conflit se cache des interrets géostratégiques et économique et nous, avec nos réserve de change on est à l’abri du besoin si on adopte une politique de bonne gestion.pour moi la neutralité est la position salvatrice pour notre pays car je sens que tous ceux qui s’impliqueront vont s’embraser…




    0



    0
    ISSAM
    31 août 2013 - 12 h 00 min

    Bassam tahan est trés connus
    Bassam tahan est trés connus dans la sphére internet,il donne régulièrement des interview au journal frenchirib.

    Le frenchirib montre la vrai situation du proche orient ,pas celle qu’on nous cachent d’habitude .

    http://french.irib.ir/




    0



    0
    Benzaim BOUKAHIL
    31 août 2013 - 11 h 54 min

    Sarasin HEBDO fin prêt!
    Les

    Sarasin HEBDO fin prêt!

    Les titres de ce numéro unique tiré a seulement 732 exemplaires…..

    « La FRANCE v’a t’elle déclencher la 3eme guerre mondiale en Syrie? Le monde retient son souffle…. »

    « Le pape Jean Paul 2 condamne d’outre tombe le projet de croisade en Syrie et sermonne le nouveau pape! »

    « La République LE PEN DU PARJURE menacé par des parjurés! »

    « Marianne débordés par les gaulois…C’est dur d’être dirigée par des cons! »

    « 16/09/2011 Aix en Provence: tuerie en France! Missoum SBIH limogé: sarasin HEBDO dévoile le témoignage poignant de Benzaim BOUKAHIL »

    « Si vous vous opposez a une croisade française en Syrie, lisez et riez au nom de la civilisation! Téléchargez Sarasin HEBDO avant censure ou fin du monde! »

    Sarazin HEBDO: un journal irresponsable et surtout ALGERIEN! Crée par Benzaim BOUKAHIL, Docteur Patriotis Causa,de tout cœur avec les résistants du monde entier!

    Je vous envoie la première page de cette hebdomadaire satirique cette après midi AP!

    Vous en souhaitant une bonne récéption et un bon fou rire surtout!
    Cordialement!
    J’ai l’intime conviction que mon calvaire est sur le point de prendre fin!




    0



    0
    Patriotique
    31 août 2013 - 10 h 33 min

    Bonjour Rachida,

    Vous vous

    Bonjour Rachida,

    Vous vous trompez de personne. M. Bassam Tahhan est un politologue et un spécialiste de la géostratégie de renom. Il était, il y a deux jours, l’invité de Bourdin sur RMC. Ceci dit, et comme il l’a évoqué dans cette interview, M. Tahhan a été privé, plus de deux ans, de médias, notamment français parce que tout simplement il prônait un autre son de cloche que le leur. AP vous remercie pour votre intérêt.
      Mohamed El-Ghazi




    0



    0
    Rachida
    31 août 2013 - 10 h 20 min

    POURQUOI BOMBER LE TORSE POUR
    POURQUOI BOMBER LE TORSE POUR Rien
    TOUS ces missiles et la Syrie a laisse l armée sioniste bombarder et détruire des sites militaires syriens en plein coeur de Damas plusieurs fois sans tirer une seul balle?
    En Algerie on dit AICH YOUM SARDOUK MIEUX QUE 1000 ANS POULE




    0



    0
    Rachida
    31 août 2013 - 10 h 02 min

    Tres bonne interview, mais je
    Tres bonne interview, mais je souhaite savoir es que ce Monsieur est la même personne qui a été interdite par plusieurs chaines françaises après avoir découvert que c est un imposteur. c est a dire qu il n est jamais enseignant et qu il ne possède pas de diplôme de Docteur.
    Merci et longue vie a notre très cher Site Algérie Patriotique




    0



    0
    Anonyme
    31 août 2013 - 9 h 51 min

    Bonjour professeur,
    Bonjour professeur, méfiez-vous de la responsable des relations avec la presse arabe à l’Institut du monde arabe de Paris, c’est une Franco-Syrienne ayant un rôle très important dans la coordination des opposants au Président Al Assad.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.