Jil Jadid accuse le «système bouteflikien» de vouloir se perpétuer

Le parti de Soufiane Djilali a réagi au changement opéré récemment à la tête du FLN, qu’il qualifie d’«attentat contre l’Etat de droit» et de «coup de force contre les institutions de la République». Dans une déclaration adressée à Algeriepatriotique, Jil Jadid s’offusque ainsi du fait qu’une décision du Conseil d’Etat, qui est la plus haute juridiction administrative de l’Etat, se soit «vu infligée une humiliation inacceptable, grave et dangereuse» par le ministre de l’Intérieur, le wali d’Alger ainsi que la chambre administrative du tribunal de Bir Mourad Raïs. Ce parti rejoint ainsi les partisans de l’ex-coordinateur du bureau politique, Abderrahmane Belayat, pour dénoncer ce qu’il décrit comme une «situation typique d’un Etat de non-droit où la force brutale est appelée à régler les conflits politiques». A travers cette prise de position et ces dénonciations, le parti de Soufiane Djilali se permet un sévère réquisitoire contre le «système bouteflikien» auquel il reproche de «ne chercher même plus une couverture de forme pour perdurer», en organisant «par la force sa mainmise définitive sur le pays». Réquisitoire qui le mènera à faire le procès du chef de l’Etat qu’il accuse de «mener la nation vers un abîme», et dont «il portera la responsabilité», conclut la déclaration.
Lina S.
 

Comment (21)

    Algérie
    1 septembre 2013 - 14 h 11 min

    «  » » » ABDELAZIZ (non vérifié)
    «  » » » ABDELAZIZ (non vérifié) | 1. septembre 2013 – 14:16
    Il cause toujours ce pauvre d…… de djillali, un triste personnage sans base ni représentativité dans la société, il nous les casse…son seul pain quotidien c de critiquer sans cesse l’état et le président de la république Bouteflika » » »

    Nous parlerons de représentativité électorale quand l’Algérie sera un état démocratique et débarassée du clan marocain d’Oujda qui gouverne l’Algérie en système de corruption, de rapine, de mensonge, de falsification de la constitution, pour s’arroger un mandat de trop, nous verrons ce que représente dans la balance des résultats électoraux dans un système nettoyé des clans parasitaires qui gangrènent l’Algérie pour se partager la rente pétrolière, le faux FLN traitre, un faussaire FLN qui se révèle au grand jourqui, car il est incapable de demander à la France de se repentir, bien au contraire, il lui ouvre toute grande l’Algérie pour encore la dépecer. Ton président Bouteflika n’a jamais été élu par le peuple, il est rentré en Algérie dans les chars de l’armée et le soutien des pays arabes traitres du Golf Persique et surtout avec le soutien de la France, il n’est pas le président des algériens, il s’est imposé par la ruse et le trafic d’élection à lui.




    0



    0
    ABDELAZIZ
    1 septembre 2013 - 13 h 16 min

    Il cause toujours ce pauvre
    Il cause toujours ce pauvre d…… de djillali, un triste personnage sans base ni représentativité dans la société, il nous les casse…son seul pain quotidien c de critiquer sans cesse l’état et le président de la république Bouteflika, ça se voit qu’il n y a rien dans le ventre ni dans la téte ni lui ni les énerguménes qui lui ressemblent dans la critique gratuite et méchante du président.




    0



    0
    Mansour
    1 septembre 2013 - 10 h 08 min

    je me demande pourquoi
    je me demande pourquoi certains s’acharnent sur le docteur Saïd Sadi fondateur du RCD.Pourtant pendant les années de braise du terrorisme il était un des rares à appeler à la résistance contre ce fléau qui était sur le point d’engloutir l’Etat républicain.Pendant que certains ont fuit à l’étranger,étaient devenus muets,aveugles et sourds ou se sont laissés pousser la barbe,lui n’a pas changé d’un iota sa position anti-intégriste.Il ne faut pas avoir la mémoire courte et se souvenir aussi qu’il est le premier à renoncer volontairement à son poste de leader de parti politique au profit des jeunes.C’est vrai qu’il dérange les dictateurs,les corrompus et les tenants de l’islam politique et ça beaucoup ne le lui pardonnent pas.Mais sa franchise,sa droiture et son courage parlent pour lui.Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire et beaucoup ne comprennent ou ne veulent pas comprendre ses idées avant-gardistes mais l’avenir lui donnera raison.Lisez son livre « Culture et démocratie » et vous comprendrez beaucoup de choses.




    0



    0
    mimoune
    1 septembre 2013 - 8 h 04 min

    bonjour mr Amcum
    puisque vous

    bonjour mr Amcum

    puisque vous parlez d’analyse pourquoi vous ne le faites pas dans les journaux ou bien dans d’autres médias qu’on puisse en profiter, mais avant cela il faudrait au moins avoir les qualités pour le faire et le profile adéquat, car mr votre analyse n’est autres qu’un avis subjectif qui n’a rien d’objectif et vous vous égarez du sujet sans le sentir, dites nous votre avis et votre analyse sur ce qui c’est passé c’est a dire l’annulation de cette décision du conseil d’état au lieu d’analysé les gens ça nous avancera a rien.




    0



    0
    Nenuphar
    1 septembre 2013 - 7 h 20 min

    On s’en fiche des amitiés des
    On s’en fiche des amitiés des uns et des autres. Lorsque le droit est ainsi bafoué par des personnalités du pouvoir et une partie de la justice qui se situent en contravention et au dessus des lois, il faut les dénoncer, point barre, sinon autant dire que le pays est une république bananière.
    Dans un précédent sujet relatif à ce FLN qui personnellement me prend sérieusement la tête tant il est mis en avant à toutes les sauces alors qu’il y a plus urgent à faire dans le pays, j’indiquais que Ould kablia avait outrepassé ses pouvoirs et surtout s’accaparant des illégitimes prérogatives en se mêlant même d’autoriser ou non des réunions politiques, syndicales et tant d’autre alors que dans des pays qui respectent l’individu, une simple déclaration suffit.
    Assez de ces dérives qui ne profitent donc qu’au seul système mafieux et ne se souciant que de ses propres intérêts au détriment de l’intérêt général.




    0



    0
    SiZineddine
    1 septembre 2013 - 3 h 03 min

    Vous avez raison car les
    Vous avez raison car les bouteflikistes, ces marocain de
    Tetouans et de Fes veulent toujours nous gouverner.




    0



    0
    Amcum
    1 septembre 2013 - 0 h 22 min

    Précision:
    ———-
    « Monsie

    Précision:
    ———-
    « Monsieur Djilali est très proche de Saidi-Saidi dans son immaturité politique ».
    Cette phrase ne veut pas dire que les deux hommes se connaissent personnellement, ou ils sont des alliés ou ils se sont croisés physiquement. Si c’est le cas, cela ne veut rien dire.
    Cette phrase par contre veut dire que les deux hommes partagent une qualité qui est : L’immaturité politique. Cette phrase résume mon analyse des différentes interventions médiatique de Soufiane Djilali. Il est vrai aussi que c’est les médias qui choisissent dans un discours de 50mn, les 5mn qui les arrangent ! Donc il y a une marge de manipulation et désinformation !
    Pour Said Sadi, je pense que si on se force à le classer dans la case des démocrate, sa gestion du RCD démontre plutôt que ‘c’est un sacré dicteur. Allez poser des questions à Mokran Ait Elarbi. Si on le place dans la case des défenseurs de la culture Algérienne et de son histoire, allez aussi voir sa position vis à vis de l’amendement historique de la constitution Algérienne qui a vu Tamazight langue de tout les Algériens !
    Je suis parmi les premiers à vouloir un leadeur du RCD fort et nationaliste. Vous voulez la raison ? Car des Algériens voient en lui un modèle, donc autant offrir aux enfants de mon pays un modèle cohérant ! Le même raisonnement est valide pour els autres partis y compris celui de Mokri de HAMS !
    On peut être ‘Fidel à l’Algérie tout en étant immature’ (Said-Sadi et co). On peut être Musulman et criminel (Mokri et co) !




    0



    0
    mimoune
    31 août 2013 - 22 h 57 min

    هل يستوي اللذين يعلمون و
    هل يستوي اللذين يعلمون و الذين لا يعلمون
    apprenez à débattre les idées au lieu de s’attaquer à une personne qui a le courage de dire la vérité comme elle est, alors vous parlez d’immaturité politique ça serait plutôt d’ignorance que vous soufrez Mesdames et messieurs, allah yahdina




    0



    0
    Algérie
    31 août 2013 - 22 h 32 min

    Sïd Saadi est un vrai
    Sïd Saadi est un vrai patriote, il n’a jamais trahi, volé l’Algérie comme l’ont fait les mercenaires du régime qui flirtent avec la France et se font soigner dans les hopitaux militaires français, ceux qui ont été placés par la France avant son départ ils s’appellent les mercenaires du clan d’Oujda et Benbella était à leur tête. SaId Saadi n’a pas volé des milliards de $ au peuple algérien. Si il a connu BHL, c’est seulement un accident de parcours pour lui, BHL n’avait pas encore attaqué la Libye.




    0



    0
    ZARZOR
    31 août 2013 - 22 h 20 min

    je suis tout a fait d accord
    je suis tout a fait d accord avec les critiques de djilali malgres que je ne connais pas ses positions et son programme non plus .. contre la bête immonde qui avance á grand pas.
    mais restons dans la theorie des choses entre algeriens , c est plus sage!!
    tout le monde est conscient de la direction du vent
    je tien a rappeler que nous sommes « libres et indépendants »
    la temps de la doctrine est le tbel3it est mort .




    0



    0
    inadias
    31 août 2013 - 20 h 55 min

    En parcourant les
    En parcourant les commentaires, je ne pouvais retenir ma colère contre certaines personnes qui se comportent en, tantôt en avocat de certaines parties mais surtout en censeurs et/ou procureurs de la république contre la personne de Soufiane Djilali . En ce qui concerne l’amitié de celui-ci avec Saïd Saadi, effectivement les hommes se sont connus et avaient des relations amicales politiquement parlant, chacun d’eux concervant son ideologie, laïque pour le 1er et bennabiste pour 2eme sans plus. En ce qui concerne, les léchés bottes, en 1999, Djilali avait quitte le parti de Boukrouh car il refusait de travailler pour un homme qu’il avait combattu durant la pré campagne électorale. Qu’en 2004, il avait rejoint l’équipe de Benflis contre Boutef, qu’il voyait comme danger et non comme solution pour le pays. En matière d’experience politique, je dois dire a ces détracteurs de la 25 heures que l’homme est barde de diplômes scientifiques et qu’il ne cesse depuis 1990 de pratiquer la politique et qu’il n’a jamais donne son dos au pays au péril de sa vie dans les moments ou beaucoup de ceux qui se permettent aujourd’hui de bomber le torse. En ce qui concerne son point de vue sur le coup d’État du 29.08.13, en tant que leader politique son devoir est de dénoncer toutes formes de deviations ou gabegie. Le chameau doit d’abord voir sa bosse avant de rire de celle de son voisin.




    0



    0
    Nour Eddine
    31 août 2013 - 19 h 59 min

    Le « système bouteflikien »
    Le « système bouteflikien » n’est plus légitime depuis 2008, année de la violation de la constitution et il n’est pas apprécié par la majorité des algériens ( juste faire un tour n’importe où en Algérie ). Ce sont les personnes corrompus, les malhonnêtes et qui sont incapables d’évoluer dans la transparence qui soutiennent « système bouteflikien » . C’est une chance pour l’Algérie d’avoir un parti comme Jil Jadid qui dénonce avec courage ce « système bouteflikien». Ceux qui ont du foin dans leurs ventres sont et seront dérangés également.




    0



    0
    louisette
    31 août 2013 - 19 h 56 min

    Les internautes insultes la
    Les internautes insultes la personne Djillali Sofiane.mais On s’en balance du personnage. Ce qui est important en l’occurence c’est ce qu’il dit : le Conseil d’Etat s’est vu gifler par le tribunal de Bir mourad raïs.
    Ce qu’il est bon de savoir c’est quelle est ,ou sera ,la réaction de ceux qui siégent au Conseil d’Etat. Vont-ils baisser l’échine et s’avouer vaincus? Dans ce cas c’est toute l’Algérie qui aura été insultée.
    Cette affaire me rappele une affaire récente sur laquelle la Cour suprême s’est exprimée il y a peu en faveur d’une vieille dame agressée , insultée, spoliée ..par un commanant de l’ALN, « démocrate » de salon. ledit Monsieur,par sa fille interposée, a eu après retour du dossier à la Cour d’Alger gain de cause. Il n’a pas jugé necessaire de désigner un avocat, la juge a rempli à merveille cette mission.
    Alors les tribunaux algériens, attendons nous au pire..




    0



    0
    Bouchra Ramdani
    31 août 2013 - 18 h 22 min

    mr Djillai devrait essayer de
    mr Djillai devrait essayer de construire un programme, trouver des solutions au lieu d’attaquer le Président Bouteflika, qui n’est pas le responsable de tout ce qu’on l’accuse. Il a fait confiance à ces gens du Maroc, il leur a donné la possibilité de devenir des Algériens, mais eux ne l’ont pas entendu de cette oreille. La suite nous la connaissons.. Des centaines de milliards envolés et cela continue de nos jours.

    Le FLN actuel doit être dissous le plus rapidement sinon Labled rahat fi chkara m’gat3a. Le clown de saidani fait actuellement rire tout le monde avec sa tronche à la Khadafi. Il est très facile de déceler dans son regard une ignorance sidérante. Cela aussi c’est du sabotage, n’est ce pas Mr Said Bouteflika? Bien entendu l’armée a compris et fera du nettoyage, pour faciliter de vrais élections démocratique, avec des jeunes algériens capables de redresser le pays! pas des vieillards séniles remplis de haine et de plans de rapines. Je parle de tous ces moins que rien illégitimes dans les fonctions qu’ils ont occupé lorsqu’ils sont devenus des 1 er ministre.. le jackpot! bandes de voleurs:

    L’armée aussi doit faire son travail sinon elle va se faire griller et les Algériens penseront qu’elle est de meches avec les voleurs de Oujda et les Baltaguias actuels.

    Attention pas d’erreurs, la roue tourne vite…….




    0



    0
    zarzor
    31 août 2013 - 17 h 35 min

    Par Amcum (non vérifié) | 31.
    Par Amcum (non vérifié) | 31. août 2013

    Monsieur Djilali est très proche de Saidi-Saidi dans son immaturité politique.

    SI C EST LE CAS …C EST GRAVE .
    IL EST TEMPS QU IL SE CORRIGE ,ET QU IL SACHE QUE SAID SAADI EST L AMI DE BHL LE GRAND ISRELIEN , LE RASISTE NOTOIRE ET L ENNEMI NUMBER ONE D ALGERIE.

    ALORS DJILALI, IL NE FAUT PAS DECONNER « QUAND MEME » SOIS SAGE UN PEU
    ALORS ALORS.




    0



    0
    Fraîcheur
    31 août 2013 - 17 h 23 min

    À force de parler du FLN et
    À force de parler du FLN et de s’appitoyer sur son destin il deviendra important et le reste de la population va croire que c est un parti d envergure ; non et non, ignorant le comme ses voyous ont tourné le dos au peuple et ils tombera aux oubliettes , cessant de lui donner de l importance , il est vraiment naïf djilali de s immiscer dans les affaires internes du FLN c est politiquement incorrect et immature, que tombe le FLN post 62




    0



    0
    Algérie
    31 août 2013 - 17 h 06 min

    Les jours de ce clan de
    Les jours de ce clan de mercenaires marocains d’Oujda qui détruit l’Algérie sont comptés, il a fait main basse sur les richesses du pays, il a fait main basse sur le parti FLN traitre qui n’a rien à voir avec le vrai FLN, toutes les voix qui s’élèvent contre ce clan criminel sont les bienvenues.




    0



    0
    Anonyme
    31 août 2013 - 16 h 50 min

    Ce type est un rigolo.
    Ancien

    Ce type est un rigolo.
    Ancien adjoint de Boukrouh.

    Qui se ressemble s’assemble.
    Une villa dans les hauteurs d’Alger, un poste d’ambassadeur et il lèchera les pieds de Bouteflika, comme son copain dont il jalouse le parcours.

    Pauvre Algérie, avec un microcosme politique et médiatique pareil on est pas sorti de l’auberge…




    0



    0
    Mansour
    31 août 2013 - 16 h 26 min

    Qu’attendent tous ces petits
    Qu’attendent tous ces petits partis qui luttent pour une Algérie moderne,démocratique et sociale pour s’unir et faire contre poids à ces partis islamistes et conservateurs qui dominent la scène politique pour faire perdurer ce régime islamo-conservateur avec tous les maux qu’il a engendrés.C’est peut être le seul moyen qui reste pour mettre l’Algérie sur la voie du développement et du progrès en mobilisant le peuple qui sera réellement maitre de son destin pour se réapproprier son indépendance chèrement acquise et dont il a été spolié.Que tous les laissés pour compte par ce régime rentier,mafieux et prédateur s’unissent en mettant de coté leurs divergences pour remettre ce grand pays sur les rails afin qu’il soit enfin un pays normal où il fera bon vivre pour tous.Ce n’est pas du domaine de l’impossible.




    0



    0
    B-H
    31 août 2013 - 15 h 57 min

    ce sinistre ectoplasme qui
    ce sinistre ectoplasme qui fait partie intégrant de ce conglomérat anti-algérien, en mal de maturité, intelligence et notoriété, cherche encore à vouloir faire parler de lui à travers ses mesquineries. le destin de la nation n’est guère le souci de cet infâme personnage frustré. sauf que ce « système bouteflikien » est légitime et a est apprécié par la majorité des algériens, contrairement à jil jadid et ses semblables qui sont sur la liste noir du peuple. nul n’est éternel certes, les dirigeants partent, mais les idées et doctrines restent. alors que ce jil jadid fait partie de tous ceux qui veulent vendre notre patrie à nos ennemis et détruire nos principes, valeurs et pontentiel révolutionnaire chèrement héritées de l’épopée de la glorieuse révolution de novembre. aucuns honneurs pour ce jil jadid. (…)




    0



    0
    Amcum
    31 août 2013 - 15 h 25 min

    Je l’aime bien ce Djillali,
    Je l’aime bien ce Djillali, mais de plus en plus il me déçoit. Monsieur Djilali est très proche de Saidi-Saidi dans son immaturité politique. J’attends de luis une phrase du genre «Je me suis trompé de société » ou encore une personne qui va lui infliger une réplique du calibre du « tu es un adolescent politique»

    Pour le FLN. Il est vrai que l’installation de Saidani est non légale. Mais de l’autre coté, ce Monsieur Belaate est responsable du FLN sans tête depuis 7 mois. Sachant le poids du FLN dans les institutions et les rouages de l’État, si le FLN peut survivre à un fonctionnement sans-tête, est-ce que l’État va survire ? C’est la question auquel Monsieur Belaayat aurait dû répondre ! Qu’est ce kil a empêché d’appeler à une session extraordinaire depuis déjà 7 mois? Tout le monde sait que Bouteflika c’est terminé et tout ce qui dit au tour d’un 4ieme mandat n’est que honorifique. Dans ce sens, un FLN instable ouvre droit la voie à une Algérie instable. On aime ou pas le FLN, son poids sur les institutions avec le RND sont là.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.