Une guerre sans objectif

Par R. Mahmoudi – C’est peut-être la première fois dans l’histoire contemporaine qu’on assistera à une guerre sans objectif avoué. Les Etats-Unis et leurs alliés ont mené plusieurs campagnes d’agression dans le monde, notamment dans la région du Moyen-Orient, mais à chaque fois le but recherché est connu et explicité à l’avance. Cela a été le cas en Afghanistan, en Irak et en Libye : chasser le pouvoir en place pour permettre à un nouveau pouvoir, vassalisé, de prendre sa place. Mais pour le cas de la Syrie, tout le débat s’est focalisé sur le motif de la guerre, pas sur l’objectif. Avant de décider d’attaquer la Syrie, Barack Obama s’est d’abord assuré le soutien de ses principaux alliés occidentaux et moyen-orientaux, et croit avoir largement convaincu en brandissant le mobile de l’utilisation des armes chimiques pour justifier une attaque militaire contre le régime de Damas. Dans son discours de samedi, Obama s’est contenté de dire qu’il avait décidé des frappes contre des cibles militaires syriennes. Mais ni lui ni aucun autre responsable n’ont été suffisamment clairs sur les objectifs tracés d’une éventuelle frappe : punir, affaiblir ou renverser le régime en place à Damas ? Le président américain n’a pas le courage d’assumer son choix. On comprend pourquoi. Parce que s’il s’agit simplement d’une frappe ciblée et limitée dans le temps et dans l’espace, cela risque d’être sans effet, sinon de raffermir davantage les Syriens et leurs alliés ; et si le but envisagé est de mener une longue offensive, visant à détruire le régime par des frappes massives et méthodiques, Obama ne peut pas prendre le risque d’une guerre coûteuse, qui rappellerait l’expérience calamiteuse de la guerre d’Irak. D’où ces atermoiements qui cachent mal un sentiment d’impuissance.
R. M.
 

Comment (5)

    NASSER
    2 septembre 2013 - 19 h 39 min

    INFO
    L’Iran déploie ses

    INFO

    L’Iran déploie ses radars et ses systèmes de défense sur 4000 points
    ____

    Le commandant des forces armées iraniennes, le major-général Farzad Esmaeili a déclaré qu’ « un certain nombre de systèmes de missiles et de radars ultrasophistiqués seront déployés sur 4 mille points environ » , ajoutant que « l’armée de l’ air iranienne a la ferme intention d’abattre n’importe quelle cible s’approchant des endroits stratégiques vitaux et nucléaires iraniens même à des centaines de kilomètres ».




    0



    0
    NASSER
    2 septembre 2013 - 19 h 15 min

    BARACK HUSSEIN OBAMA veut –
    BARACK HUSSEIN OBAMA veut – il attaquer la SYRIE , le 9-11 ??




    0



    0
    Benzaim BOUKAHIL
    2 septembre 2013 - 18 h 00 min

    Je vous souhaite une bonne
    Je vous souhaite une bonne lecture si vous avez téléchargé les documents fournis en lien.
    Si vous vous opposez à la guerre française en Syrie, lisez et riez au nom de la civilisation !
    TELECHARGEZ SARAZIN HEBDO AVANT CENSURE OU FIN DU MONDE !
    http://rapidshare.com/files/3426425245/Sarasin%20HEBDO.jpg
    Autres lecture tout aussi intéressante !
    http://rapidshare.com/files/850571679/Le%20journalisme%20et%20Sun%20Tzu.pdf
    http://rapidshare.com/files/4027710525/gnrationidentitaireestservie___parsuntzuetlessaraz.zip
    Benzaim BOUKAHIL Docteur Patriotis Causa, les pieds dans la boue (…), et raillé a meskiana !




    0



    0
    Abou Stroff
    2 septembre 2013 - 15 h 34 min

    l’objectif est pourtant
    l’objectif est pourtant clair. le vision américaine (le plan « grand moyen orient ») du proche-orient qui englobe l’afrique du nord et la vision sioniste (voir le « rapport yinon ») se rejoignent pour tenter de dépecer tous les pays entourant l’entité sioniste en particulier et les pays « arabes » en général en micro-état basés sur la religion ou l' »ethnie ». ce plan vise en premier lieu à affaiblir tous les pays concernés (pour que l’impérialisme en général et l’impérialisme yankee puissent exploiter au mieux les économies concernées) et à ériger l’entité sioniste en tant que pouvoir impérial et unique puissance dans sa région. le dépeçage a déjà commencé (irak, soudan, libye, bientôt l’égypte, et le liban, etc.). l’opération de dépeçage s’effectue, paradoxalement, grâce au concours de la vermine islamiste (qui malgré les apparences est l’allié objectif de l’impérialisme et du sionisme) qui croit bâtir le royaume de Dieu sur terre alors qu’elle ne fait que creuser sa propre tombe et la tombe de tous les pays « arabes ».




    0



    0
    Jeune Algérien
    2 septembre 2013 - 12 h 42 min

    « C’est peut-être la première
    « C’est peut-être la première fois dans l’histoire contemporaine qu’on assistera à une guerre sans objectif avoué.  »

    Pas du tout. C’est même systématique.
    En Irak, par exemple, le but n’était pas les WMD (« objectif avoué ») ni le changement de régime, mais la mainmise sur le pétrole et la partition du pays (Kurdistan).
    En Afghanistan, l’objectif n’était PAS de s’en prendre a Ben Laden, mais de faire une nouvelle guerre de l’opium, contre la Russie et l’Iran.
    En Libye, il s’agit de préparer une invasion coloniale de l’Afrique, pas de changer de régime.
    Etc….

    Il ne faut pas confondre la tactique (changer un régime) avec l’objectif stratégique (ressources naturelles, affaiblissement d’une puissance tierce, légitimer la colonisation …)

    En Syrie, l’objectif tactique d’une intervention militaire est clair, et n’a rien a voir avec une attaque chimique.
    Il s’agit pour les pays qui soutiennent et arment la rébellion terroriste, de lui donner un appui aérien en bombardant l’armée syrienne, afin de changer le rapport de force avant une solution politique negociee.
    L’objectif stratégique c’est une reconfiguration du Levant, un nouveau accord Sykes Picot.
    Les bénéfices sont multiples (gazoduc Qatar-UE, prospection offshore, etc….)
    Bashar Assad peut être utile a cette reconfiguration, il pourrait devenir le potentat d’un micro-état bantoustan alaouite allié de l’OTAN et d’Israel une fois la Syrie démantelée, s’il accepte de renoncer a l’unité de la Syrie.

    Tout le reste, c’est de la propagande.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.