Des Pieds-Noirs : «La lutte des Algériens est juste»

Des membres de «l'Association nationale des Pieds-Noirs progressistes et leurs amis» (ANPNPA), venus à Constantine, dans le cadre d’un programme d’amitié et d’échanges, ont affirmé, aujourd’hui mercredi, que la lutte des Algériens pour libérer leur pays «était juste et justifiée», soulignant «militer pour un rapprochement des peuples français et algérien». Se déclarant favorables à «l’écriture d’une histoire lucide et dépassionnée (…) entre la France et l'Algérie», Jacques, Victor, Rémy et plusieurs de leurs amis, ont évoqué une «responsabilité à assumer», un «devoir de mémoire» et un «avenir solidaire». Ils ont fait part de leur volonté à «redéfinir le terme Pied-Noir», soutenant que le Pied-Noir «n’est pas nécessairement ce nostalgique du régime colonial et encore moins de l’Algérie française». Rencontré à El-Khroub, à quelques kilomètres à l'est de Constantine, Jacques Pradel, 69 ans, natif de la ville de Tiaret et président de l’ANPNPA, a précisé que son association «milite pour une amitié forte entre les peuples français et algérien (…) et œuvre à renforcer les échanges entre les deux pays». M. Pradel a insisté sur les termes «Pieds-Noirs» et «progressistes» dans l’appellation de l’Association pour expliquer que ces deux vocables «se suivent dans un souci de donner une autre définition au Pied-Noir qui n’est pas forcément un nostalgique du système colonial ou un militant du Front National, raciste, mais plutôt une personne ouverte, qui réfléchit et croit que la lutte des Algériens pour la libération de leur pays était juste et justifiée». Sur le terrain, l’ANPNPA œuvre, selon son président, à contribuer à faire connaître la réalité du régime colonial imposé à l'Algérie : «Nos voyages en Algérie procèdent d’une volonté d’apporter des éclaircissements, de démontrer que des Pieds-Noirs avaient dénoncé, à l'époque, les injustices de ce régime et avaient manifesté ouvertement leur solidarité avec le peuple algérien» en lutte pour son indépendance. M. Pradel revient sur un voyage des membres de cette association, en mai dernier à Guelma, lors de la commémoration du 68e anniversaire des massacres du 8 mai 1945 pour affirmer que, par leur présence, les membres de l’Association entendaient «condamner sans réserve le système colonial imposé à l’Algérie, ainsi que toutes les injustices et les violences commises». Il a également évoqué les rencontres des membres de l’ANPNPA avec des anciens moudjahidine, des jeunes et particulièrement des acteurs de la Révolution algérienne, à l’image de Louisa Ighilahriz et Ali Haroun. Des rencontres qu’il a qualifiées de «très enrichissantes où il était à chaque fois décelé une volonté sincère d’aller de l’avant dans les relations entre les peuples français et algérien». Le président de l’ANPNPA reconnaît «garder toujours en mémoire» les atrocités et crimes commis par la sinistre Organisation de l’armée secrète (OAS) dans les rues d’Oran, à la veille de l'indépendance de l'Algérie. Créée en 2008, l’ANPNPA regroupe des Français originaires d'Algérie qui avaient choisi de s’engager aux côtés des Algériens dans leur combat libérateur et qui furent témoins des atrocités commises par les forces coloniales.
R. N.

Comment (22)

    M.Gigelli
    8 septembre 2013 - 1 h 40 min

    «L’écriture d’une histoire
    «L’écriture d’une histoire lucide et dépassionnée (…) entre la France et l’Algérie» d’accord, mais jusqu’où devrions nous aller dans le temps?
    Il est vrai que le peuple Français n’a jamais été consulté, ni même directement impliqué dans cette entreprise coloniale qui était avant tout un projet Maçonnique.
    Et c’est là la plus grande difficulté d’une initiative de réconciliation entre ces deux peuples.
    Tant que la République Maçonnique instaurée depuis 1792 continue sans jamais être remise en question, il n’y aura aucune avancée ni dans ce sens, ni dans un autre.
    C’est donc à nos amis Pieds Noirs et Français tout court, de commencer à revisiter l’histoire coloniale de leurs pays, et d’identifier les architectes de cette entreprise criminelle et génocidaire.
    Ils s’apercevront d’ailleurs que ce sont les mêmes crapules qui dirigent leurs pays aujourd’hui, qui les poussent à faire des guerres qui ne servent pas du tout leurs intérêts, mais bien ceux d’autres nations (voir sur la rive est de la Méditerranée) par la tromperie et la manipulation, et le mensonge.
    Les tensions communautaires montantes actuelles en France sont l’oeuvre de ce fléau dont les Français devraient d’abord s’affranchir, recouvrer leur liberté, pour ensuite prétendre se réconcilier avec le peuple Algérien, et d’autres peuples.
    Et j’appelle les Algérien à faire le même travail chez eux, c’est à dire à revisiter leur histoire, et notamment leur histoire récente;
    Il n’est pas normal qu’un soulèvement anticolonial de tout un peuple contre une occupation coloniale se voit récupéré par une poignée de gens, mêmes s’il s’agissait de héros combattants de la liberté.
    Un combattant de la liberté qui élimine ses frères, eux aussi combattants de la liberté, pour des rivalités puériles, pour en suite réécrire l’histoire de tout un peuple, et la lui vend comme « l’histoire officielle » de cette nouvelle nation, relève de l’escroquerie purement et simplement.
    Ce travail de révision de l’histoire doit impérativement concerner les infiltrés de l’ALN aussi, ce cadeau empoisonné de De Gaulle à la nouvelle nation Algérienne, qui continuent leur travail destructeur de l’Algérie depuis le départ de Boumediene et ce jusqu’à aujourd’hui.
    Ce dernier fait d’ailleurs partie de la première catégorie, quoi qu’il n’ait pas beaucoup combattu, puisqu’il était aux frontières, et que c’est lui qui avait accueilli ceux qui l’ont buté quinze ans plu tard. Je dirait en toute honnêteté, qu’il était le meilleurs des deux maux.
    Et pour finir, l’histoire de l’Algérie ne commence pas avec l’arrivée de Okba Banou Nafaa, et que la population du Maghreb est à 85% génétiquement Berbère, alors prenons possession de nos histoire respectives, et débarrassons nous des histoire officielles écrites par ceux qui nous oppriment.




    0



    0
    Karim
    7 septembre 2013 - 11 h 48 min

    juste pour renforcer le post
    juste pour renforcer le post d »angola »;il a existe un camp d’internement prés de Medea dit camp de LODI ou étaient emprisonnés tous les pieds noirs sympathisants de l’indépendance de Algérie et ce pendant toute la durée de la guerre de libération. c’est un épisode de notre histoire qui a été tu sciemment par les gardiens du « temple »




    0



    0
    SiZineddine
    7 septembre 2013 - 8 h 34 min

    @angola
    Exact, le FLN, le

    @angola
    Exact, le FLN, le vrai, a mené le combat contre l’administration française car c’est elle l’outil de la répression, de la colonisation, de la corruption, de l’injustice. Elle a été le bureau de notaire qui a spolié les autochtones algériens de leur terre et de leur droits. Elle les a ensuite utilisé comme chaire à canons dans ses conquêtes pour les réprimer ensuite après qu’elle n’eut plus besoin d’eux. Ah les maudits fonctionnaire, comme aurait dit Coluche. Une race à part qui si vous leur donneriez le Sahara, dans 5 ans, ils iraient acheter le sable ailleurs.




    0



    0
    zarzor
    6 septembre 2013 - 20 h 10 min

    pour se faire riche , il faut
    pour se faire riche , il faut fabriquer des pauvres mais il faut abrutir d abord .
    http://www.youtube.com/watch?v=1pP6tXf2e9k




    0



    0
    angola
    6 septembre 2013 - 19 h 07 min

    les pieds noirs ont le droit
    les pieds noirs ont le droit et le devoir de rendre visite a leur pays de naissance , à visiter les lieux et a fleurir les tombes des leurs.
    les authentiques combattants du FLN ET DE L’ALN n’ont jamais fait la guerre au peuple français mais au système colonial.
    lire la déclaration du 1° novembre 1954.
    AVONS NOUS HONTE D’ADMETTRE QUE BEAUCOUP DE PIEDS NOIRS ONT SOUTENU LA LUTTE DU PEUPLE ALGÉRIEN POUR SON INDÉPENDANCE.
    A TITRE D’EXEMPLE ANODIN, CITONS certaines aides et caches DU COMMANDANT AZZEDINE , DE ABANE RAMDANE et de bien d’autres…………
    la perversion du fait historique ,minutieusement élaborée fait de nous des inquisiteurs ecerveles ………..




    0



    0
    Anonyme
    6 septembre 2013 - 6 h 50 min

    L’Algérien ( ne) francophobe,
    L’Algérien ( ne) francophobe, ça rêve aussi ! …. d’obtenir un visa pour tenter de s’installer en France pour gouter un peu à la liberté que le régime du FLN lui interdit depuis 1962.




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    5 septembre 2013 - 20 h 55 min

    ….. »LA LUTTE EST JUSTE
    ….. »LA LUTTE EST JUSTE ……..???????? »

    QUEL SOMMEIL ET DIRE QUE VOUS ÊTES NÉS EN ALGÉRIE….!!!!
    « SHALOM,MOI NON PLUS »




    0



    0
    Amcum
    5 septembre 2013 - 20 h 18 min

    Bizarre quand même non !!
    50

    Bizarre quand même non !!
    50 ans après ces phrases continuent à avoir un sens ??? On est en 2013 quand même non ! Arrêtez de considérer ces gens et ces pseudos témoignages ou confessions comme un événement !




    0



    0
    bezefe
    5 septembre 2013 - 12 h 56 min

    toutes les luttes sont justes
    toutes les luttes sont justes pas la peine de faire tout un discours ce qui intérréssant c’est l’aprés lutte regarder le résultat de notre lutteles héros sont devenus des zéros et les zéros des héros n’est ce pas la mafia bouteflikienne depuis 1999 notre pays a rétrograder sur tout a cause de qulques opportunites




    0



    0
    Anonyme
    5 septembre 2013 - 11 h 56 min

    les « francophobes » algériens
    les « francophobes » algériens souvent bien places sur l’échiquier politique sont les premiers a acheter des biens dans l’hexagone et envoyer leur progéniture pour s’y installer pendant que le paternel distille son venin contre la France et sa langue et philosophe sur les « thaouabetes »aupres du petit peuple que nous sommes . J’ai du lire une fois dans une dépêche que Hadjar aek ancien défenseur des « taouabetes » actuellement ambassadeur aurait demander expressément son évacuation médicalisée sur la France après une attaque cardiaque qu’il aurait eu a Doha




    0



    0
    Issam
    5 septembre 2013 - 9 h 59 min

    Il y a beaucoup de pieds
    Il y a beaucoup de pieds noirs qui rêveraient de revenir habiter en algérie.Ils n’ont jamais considérer la france comme leur terre.
    Aprés il faut faire attention au manipulation politique surtout en ce moment.Hollande a fait un discours à oradour sur glane ,et aprés il en profite pour menacer la syrie d’un bombardement.
    Je crois que quand la france attaquera la syrie,l’algérie devra revoir ses alliances avec la france quitte a fermer son ambassade ou en profiter pour lui mettre des bâtons dans les roues .




    0



    0
    bk
    5 septembre 2013 - 9 h 11 min

    Bonjour,le peuple Algerien
    Bonjour,le peuple Algerien devient amis avec les français quand ce dernier en précisant le gouvernement cesse d’abriter la vermine et la peste qui a propagé la france à ce moment là peut être débutera une amitié comme ils le disent et ça personellement j’endoute fort.




    0



    0
    ZARZOR
    5 septembre 2013 - 8 h 20 min

    j’espère que ce ne sont pas
    j’espère que ce ne sont pas tous des chanteurs




    0



    0
    Anonyme
    5 septembre 2013 - 8 h 15 min

    Rien à foutre de votre
    Rien à foutre de votre amitié, barrez vous !!!




    0



    0
    tec
    5 septembre 2013 - 7 h 32 min

    Pour zazayri il lui fau juste
    Pour zazayri il lui fau juste un mot doux pour qu’il oublier… sa sent le soufre,




    0



    0
    salim
    5 septembre 2013 - 5 h 22 min

    Ceux qui ont venu dernièremet
    Ceux qui ont venu dernièremet à Tlemcen, ne sont pas aussi bien lotis .La meilleure de toute ils ont été reçu en grande pompe par le recteur de l’Université de Tlemcen.

    Pour la simple raison qu’une fois en France ils ont écrit des articles qui ne faisaient pas plaisir à lire.

    Ceux de Constantine remettent la couche en plus accentué. Qu’ils nous foutent la paix.
    Nous savons ce qu’ils valent, et rares sont ceux qui ont été honnêtes. Car ceux là ne parle pas et ils se reconnaissent, ils ne font pas de tapage.

    A croire que notre pays est plein de crypto. Il suffit de voir le scandale de Chakik Khelil et consort pour tout comprendre. Ils sont à l’étranger, à l’abri, impuni, et aucun avis de recherche.

    Et beaucoup de questions se posent maintenant. Même pour ces pagailles qui interviennent au sein des partis FLN et RND, qui est derrière. Beaucoup , beaucoup de questions ………

    ==============
    https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=324932044319838&id=161850650627979




    0



    0
    Nenuphar
    4 septembre 2013 - 21 h 54 min

    @numismate, aujourd’hui même
    @numismate, aujourd’hui même Hollande accompagné du président allemand ont commémoré les évènements d’Oradour-sur-Glane qui ont eu lieu en 1944. Pourtant c’est aussi du passé et pourtant ‘on’ s’en souvient comme ‘on’ s’en souvient de la Shoah qui a même été imposée aux élèves, s’agissant d’histoire.
    Au contraire les évènements algériens autrement plus meurtriers sont passés sous silence et aucune autorité française ne s’en soucie alors qu’elle s’était permise de voter une reconnaissance du génocide arménien en 1915 qui pourtant ne concernait pas du tout la France.
    Quant à votre chiffre de 98%, vous devez avoir vu beaucoup de timbres pour ne plus savoir ce que vous dites.
    Les algériens, contrairement à vous, n’oublieront jamais leur calvaire de la prétendue patrie des droits de l’homme qui encore de nos jours s’évertue à faire encore des guerres coloniales.




    0



    0
    Rachid Tazoulti
    4 septembre 2013 - 21 h 16 min

    Il était temps que ces voix
    Il était temps que ces voix s’expriment sur le passé commun et la lutte menée pour l’indépendance de l’Algérie. À présent il faut travailler sur la mémoire commune, sur les identités qui rassemblent, sur les liens noués dans le passé au-delà des maux, des exactions et des points noirs. Parlons ensemble du présent et bâtissons un autre avenir pour nos enfants.

    Ce genre de visites doit être multiplié et les participants qui reviennent sur la terre de leur naissance doivent exprimer aussi leur sincérité et leur profond engagement participer à la poursuite de la construction et édification d’une Algérie nouvelle.




    0



    0
    Mansour
    4 septembre 2013 - 21 h 14 min

    Oui,il faut faire la
    Oui,il faut faire la différence entre le colonialisme français et le peuple français.De même qu’il faut faire la différence entre le sionisme et le peuple juif ainsi qu’entre le nazisme et le peuple allemand comme l’a fait aujourd’hui le président français Hollande à Ouradour-sur-glane victime d’une terrible répression de l’armée allemande le 10 juin 1944.Mais combien de massacres comme celui d’Ouradour-sur-glane l’armée française a-t-elle commis en Algérie pendant la guerre d’Algérie? Sans me tromper,il doit y avoir des centaines et les témoignages ne manquent pas.Mais beaucoup de Français n’avaient pas la mémoire courte et ils sont nombreux à avoir participé à la guerre de libération du peuple algérien.Honneur et gloire à ces hommes et femmes courageux qui ont pris le parti d’une cause juste.




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    4 septembre 2013 - 20 h 56 min

    Tout les pieds noirs ne sont
    Tout les pieds noirs ne sont pas revanchard . Il est bien que Algérie patriotique nous fasse entendre l’autre voix de ces hommes et femmes qui aime l’Algérie sans rêver de la voir a genou et vomir ses tripes comme ceux qui milite au Front National




    0



    0
    selecto
    4 septembre 2013 - 20 h 38 min

    ça change de l’association
    ça change de l’association des amis de Tlemcen que les membres ne payaient même pas les visas! , voir ce lien de l’article d’un site Juif:
    http://zlabia.com/forum/read.php?35,3084

    Projet de voyage à TLEMCEN
    Auteur: corine (IP enregistrée)
    Date: 22 March 2005, 13:52

    je viens de voir cette annonce, je la mets pour les intéressés

    La Fraternelle – Union Nationale des Amis de Tlemcen –

    Projet de voyage à TLEMCEN – Algérie – du 22 au 27 mai 2005

    VOYAGE A TLEMCEN

    Suite au sondage réalisé concernant le pélérinage communautaire de Lag Baomer,
    du 22 au 27.05.2005, plus d’une centaine d’adhérents a répondu favorablement.
    Ceux qui n’ont pas encore répondu,
    sont priés de se faire connaître, par écrit,
    auprès de

    La Fraternelle
    56, rue des PetItes EcurIes
    7501 Paris
    01 42 46 65 02

    ou

    par Fax au n° 01 45 26 51 62

    en précisant toutes leurs coordonnées.
    Les dem.andes seront emegistrées juqu’au vendredi 18 Mars 2005.

    Le prix du voyage et le programme vous seront adressés
    avant fin Mars 2005.

    A titre indicatif, il est envisagé une journée pour visiter ORAN-AIN TEMOUCHENT,
    ou BENI-SAF, ou NEDROMA-MARNIA.

    Des bus seront orientés selon les demandes sur place.

    Les autres journées seront réservées aux sites de Tlemcen:
    Maisons, Collège, etc.

    L’association a été reçue par Mohamed GHOUALMI, Ambassadeur d’ Algérie en France;
    Il l’a informée que les visas seront délivrés, exceptionnellement, gratuitement.

    Cette mesure concerne également les Israéliens possédant un passeport français .

    La Fraternelle
    56, ru PetItes EcurIes
    75010 Paris




    0



    0
    numismate
    4 septembre 2013 - 19 h 25 min

    On va devoir réécrire
    On va devoir réécrire l’histoire instrumentalisée de l’Algérie pendant encore 10 000 ans ?

    Passons a autre chose.
    Ceux qui se frottent les mains et se délectent de ce perpétuel ressassage de l’histoire, et de son exploitation a des fins politiques ou personnelles (bouteflika…) sont les membres de la famille FLN, les pseudo révolutionnaires, les panarabistes, les islamistes et les islamo conservateurs soit 98 % de la population algérienne.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.