Blatter : «Le choix du Qatar pour le Mondial-2022 a été une erreur»

Après avoir plaidé, en juillet dernier, pour que le Mondial-2022 prévu au Qatar puisse se disputer en hiver, plutôt qu’en été, à cause des grandes chaleurs qui caractérisent ce pays désertique du Moyen-Orient, en qualifiant cette situation d’«irrationnelle», le président de la Fifa, Joseph Blatter vient de déclarer que sa fédération «s’est peut-être trompée d’avoir donné son accord pour l’organisation de la Coupe du monde de football de 2002 au Qatar». Il a ajouté qu’il «faut par ailleurs tenir compte des paramètres politiques et géopolitiques». Continuant dans son mea culpa, Blatter s’en prend à l’eurocentrisme : «La Coupe du monde est un événement mondial. Qui sommes-nous, nous les Européens, pour imposer nos points de vue ? Je pense qu'il est grand temps que l'Europe commence à comprendre qu'elle ne régit plus le monde et que certaines anciennes puissances coloniales ne sont plus en mesure d’imposer leur volonté aux autres peuples de la planète.» Blatter émet le souhait que la commission exécutive de la Fifa prenne en considération sa proposition d’organiser le Mondial-2022 en hiver, lors de sa prochaine réunion en octobre. Les premières déclarations de Blatter avaient été mal accueillies par les fédérations des grands championnats comme celles de la France, de l’Angleterre, de l’Espagne ou encore de l’Italie qui devront bouleverser leur calendrier si le Mondial se déroule durant la période hivernale. Cela dit, à aucun moment, les responsables de cette organisation internationale du football n’ont osé remettre en cause le choix du Qatar pour l’organisation du Mondial-2022, malgré les forts soupçons de corruption qui avaient plané lors du vote. Cet émirat a promis d’investir 200 milliards de dollars pour construire des infrastructures et notamment des stades climatisés. Blatter reste sceptique sur ce point : «Vous pouvez rafraîchir les stades, mais vous ne pouvez pas rafraîchir tout le pays.»
Lina S.
  

Comment (9)

    Anonyme SIDI MAKHLOUF
    19 septembre 2013 - 16 h 48 min

    tout ceux qui se sont
    tout ceux qui se sont décarcassé pour que ce micro état même pas visible à l’œil nue,organise la coupe du monde, ont tous reçus du bakchich du dirigeant de ce micro état. Que Mr BLATER
    ne nous raconte pas d’histoires.




    0



    0
    marekchi
    12 septembre 2013 - 15 h 27 min

    ce n’etait pas une erreur
    ce n’etait pas une erreur mais des sommes d’argents ont été versés à cet éffet




    0



    0
    Hittiste de Blida
    11 septembre 2013 - 8 h 02 min

    Blatter ma dache el baille
    Blatter ma dache el baille ent3ou si pourssa, raho tal3atlou bel bazzaf.




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    11 septembre 2013 - 0 h 09 min

    Blatter : «Le choix du Qatar
    Blatter : «Le choix du Qatar pour le Mondial-2022 a été une erreur»

    Bien sûr l’Algérie aurait le meilleur choix possible, enfin nous on ne corrompt pas les organisations Mondiales et Dieu sait qu’on n’en n’a les moyens..




    0



    0
    Anonyme
    10 septembre 2013 - 20 h 33 min

    Blatter : «Le choix du Qatar
    Blatter : «Le choix du Qatar pour le Mondial-2022 a été une erreur…Pas une erreur monsieur Blatter ce n est que de la corruption….et naturellement vous n étiez pas au courant de tous ces payements sous la table…Notre Président également nous dit qu il n était pas au courant ce que Abdelmoumene Khalifa et Chakib Khelil faisaient…




    0



    0
    hakim
    10 septembre 2013 - 16 h 33 min

    Comment vont faire les
    Comment vont faire les supporteurs qui doivent boire la bière toute la journée et crier leur joie ou leur déception après et avant les matchs.
    Dans les hôtels en cachette ? ou vont-ils se défouler ?
    Ca va permettre a ce peuple de bédouins de changer de vue par rapport à leur société archaïque ou mettront le feu dans ce pays de pourris et d’hypocrites




    0



    0
    le Naïf
    10 septembre 2013 - 15 h 42 min

    Monsieur Blatter, à son âge
    Monsieur Blatter, à son âge avancé, il veut se donner une bonne conscience après avoir effectué son acte répréhensible. Et comme l’adage populaire disait « au dernier épi de blé coupé il s’est fait amputer du doigt ». L’histoire retiendra la leçon morale de Monsieur Blatter :
    «La Coupe du monde est un événement mondial. Qui sommes-nous, nous les Européens, pour imposer nos points de vue ? Je pense qu’il est grand temps que l’Europe commence à comprendre qu’elle ne régit plus le monde et que certaines anciennes puissances coloniales ne sont plus en mesure d’imposer leur volonté aux autres peuples de la planète.»
    Oh pétrodollar quand tu nous tiens par la langue et tu nous fais dire de belles choses !
    C’est peut-être aussi le bégaiement d’un vieillard qui pense à prendre une retraite dorée. Faut-il Lui en vouloir ?




    0



    0
    Anonyme
    10 septembre 2013 - 14 h 32 min

    Ha quand même, Monsieur
    Ha quand même, Monsieur Blatter il est temps de trouver un autre pays de rechange, parceque d’ici 2022 je ne suis pas sur que cette verue créee de toute pièce par la perfide albion pour semer la zizanie chez les bédoins, disai-je je ne suis sur que cette vérue ne soit balayer par les pasdarans iraniens en une nuit.
    Ce jour la je boirai tu thé en écoutant la chanson de notre grand maître (el hamdou lillah)




    0



    0
    Kader
    10 septembre 2013 - 14 h 25 min

    Blatter : «Le choix du Qatar
    Blatter : «Le choix du Qatar pour le Mondial-2022 a été une erreur» ? mais surtout une grosse affaire de corruption qui a terni l’image de la FIFA sous Blatter




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.