Une jeune fille libérée par les gendarmes après son enlèvement

Une jeune fille, âgée de 20 ans, enlevée par un individu à la sortie de l'école primaire d'Ouled Rechache, dans la wilaya de Khenchela, ou elle travaille comme magasinière, a été libérée par la gendarmerie, a indiqué, aujourd’hui vendredi, un communiqué de la Gendarmerie nationale. Le ravisseur, un jeune homme de 19 ans, a été interpellé grâce au concours de citoyens via le numéro vert 10-55, a-t-on ajouté de même source. «Les policiers de la sûreté de daïra d'Ouled-Rechache ont informé les éléments de la brigade de la Gendarmerie nationale concernant l'enlèvement d'une jeune fille nommée H. H., âgée de 20 ans, demeurant au centre-ville d'Ouled-Rechache (wilaya de Khenchela) magasinière dans une école primaire implantée à la même localité, par le nommé B. M., 19 ans, commerçant, demeurant à Ouled-Rechache», a précisé le communiqué. «Les gendarmes de la brigade de Khairane ont immédiatement déclenché une vaste opération de recherche et de contrôle des véhicules et des individus en procédant au bouclage de toutes les entrées et les sorties de la ville, et en appliquant un dispositif de patrouilles et de barrages afin de retrouver et libérer la fille saine et sauve», a-t-on ajouté. Grâce au signalement par des citoyens du passage du véhicule dans lequel la fille avait été embarquée, les gendarmes ont réussi à localiser et immobiliser, lors d'un point de contrôle sur le CW 07 reliant Khairane à Cherchar, le mis en cause qui était à bord d'une camionnette de marque Nissan et libéré la jeune fille, a-t-on poursuivi. Selon le communiqué de la Gendarmerie nationale, la victime a déclaré avoir été enlevée par son ravisseur qui l'a menacée au moyen d'un couteau à sa sortie de l'établissement scolaire. Le procureur de la République près le tribunal de Cherchar a ordonné l'ouverture d'une enquête et la présentation du mis en cause, selon la même source.
R. N.
 

Comment (3)

    Mohamed el Maadi
    13 septembre 2013 - 23 h 24 min

    Inspektor [email protected]
    On ne le

    Inspektor [email protected]

    On ne le fera pas ! Non on ne servira pas la soupe …
    Nous sommes tenues par des conventions que nous respectons ce qui n’est pas le cas de tout le monde .Nous avons fait le choix de la vie .Je ne défends aucunement les criminelles qui doivent être punies par la justice, mais nous devons jamais oubliez l’idéal auquel nous tenons et à laquelle nous sommes fortement attachés celui de la vie et de la dignité pour tous mêmes pour les plus crapuleux d’entre nous. Il faut assumer maintenant.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    13 septembre 2013 - 21 h 15 min

    Une jeune fille libérée par
    Une jeune fille libérée par les gendarmes après son enlèvement ..Aux Indes on vient de comdamner a mort les 4 violeurs d une jeunne femme decedee a la suite des ses blessures…Qu attend la justice Algerienne…?




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    13 septembre 2013 - 20 h 41 min

    Heureusement que les
    Heureusement que les gendarmes sont la sinon je ne vous dis pas l’horreur dans nos rue .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.