La vraie raison du report de la tripartite au 10 octobre

Le report de la réunion tripartite au 10 octobre a été diversement interprété. Certains observateurs ont lié l’ajournement de cette rencontre très attendue entre le gouvernement, le patronat et le partenaire social, au remaniement ministériel. D’autres ont mis en avant l’état d’avancement des dossiers sujets à discussions lors de ce sommet. Mais en réalité, ce n’est ni l’un ni l’autre. Annoncée par Réda Hamiani pour le 3 octobre, cette rencontre a été repoussée d’une semaine en raison de la venue de l’envoyé spécial du président français François Hollande, Jean-Pierre Raffarin, en charge du suivi des investissements français en Algérie. L’ancien Premier ministre sous Chirac sera à Alger le 3 octobre pour préparer le sommet de décembre entre Abdelmalek Sellal et son homologue Jean-Marc Ayrault. Nommé en septembre 2010 «Monsieur Algérie» par l’ancien président Nicolas Sarkozy, Jean-Pierre Raffarin a été maintenu au poste par l’actuel président français en raison de l’importance des relations économiques entre les deux pays. Sa nomination répondait à la volonté d’Alger et de Paris de s’engager dans la voie d’une relation sereine et un partenariat économique réfléchi. Autrement dit, le temps des relations glaciales entre la France et l’Algérie semble révolu. Et ce n’est pas Jean-Pierre Raffarin qui dira le contraire. Grâce à ses multiples visites, il a réussi à entériner un nouveau rapport de confiance et de coopération économique entre les deux Etats. Le plus important projet lancé grâce à son rôle de facilitateur et de médiateur entre investisseurs français et l’Etat algérien est l’usine Renault Algérie qui devra entrer en production en 2014.
Sonia B.

Comment (10)

    citoyen
    28 septembre 2013 - 14 h 34 min

    à lire ces écrits on croirait
    à lire ces écrits on croirait avoir affaire à des gens soucieux de la situation de la nation algérienne. mais à relire tous les commentaires, nous remarquons que ceux sont toujours les memes et qui répètent les memes phrases. alors nous concluons que ceux sont ceux qui n’arrivent pas à attraper la grappe de raisin, les pauvres malheureux. ils n’arretent pas de rabacher, donc comme disait l’autre, ils pissent dans du sable. au lieu de raller, faites des propositions, car il faut savoir que les responsables lisent ces écrits comme tout le monde. alors !!! montrer ce que vous avez dans la jugeote. allez chiche !!!!!!.




    0



    0
    Horizon
    26 septembre 2013 - 17 h 47 min

    Bien-sur bien-sur .
    Comme

    Bien-sur bien-sur .
    Comme disent certain cause toujours cela m’intéresse….
    Continuer à brassez du vent.




    0



    0
    Nadir.B
    26 septembre 2013 - 16 h 51 min

    Les responsables français
    Les responsables français appellent ça le partenariat d’exception, on sait pourquoi mais d’après les experts on s’est fait avoir concernant l’usine Renault avec sa symbole, un tas de ferraille qui ne tient pas bien sur la route, avec tout ce fric, on aurait pu construire la fameuse voiture algérienne, il faut à tout prix libérer les initiatives et associer les compétences nationales qui sont marginalisées. les français nous prennent pour des cons!




    0



    0
    abdelkader wahrani
    26 septembre 2013 - 14 h 22 min

    oui Mr. Baratin…l´algerie
    oui Mr. Baratin…l´algerie pays riche, il y a beaucoup d´argent,pétrole,gaz…ect. durant 132 ans vous avez pillé nos ressources, spolié nos richesses…ect. vous avez exterminé 36 pc de la population algerienne en 132 ans. oui Mr baratin vous-êtes une espéce de malédiction sur notre peuple et notre pays. De gaulle le visionnaire avait raison quand il déclarait que la france n´a pas d´amis elle n´a que des intérêts?. on croit mourir pour la patrie et on meurt pour les néocolonialistes?




    0



    0
    Anonyme
    26 septembre 2013 - 8 h 59 min

    « Sa nomination répondait à la
    « Sa nomination répondait à la volonté d’Alger et de Paris de s’engager dans la voie d’une relation sereine et un partenariat économique réfléchi. »

    C’est de l’humour noir ou sarcastique ?

    Les derniers engagements « dans la voie d’une relation sereine et un partenariat économique réfléchi entre la france et l’algérie » ont provoqués la désindustrialisation et clochardisation économique massives de l’algérie en faveur de l’import-import dont les QG et tetes pensantes sont en france.

    L’algérie est devenue une simple pompe à fric pour certains en france. L’algérie exporte ses seules richesses (gaz et pétrole) qui lui remplissent ses caisses de devises puis il y a certains privilégiés qui branchent leurs pompes à fric sur ses memes caisses qui se vide aussi vite qu’elles se remplissent.

    Chapeau pour le partenariat économique réfléchi entre la france et l’algérie qui ressemble etrangement au systeme economique coloniale imposé par les colons français en algérie pendant la colonisation.




    0



    0
    raselkhit
    26 septembre 2013 - 8 h 48 min

    La date exacte de l’arrivée
    La date exacte de l’arrivée de Raffarin était déjà connue depuis la fin Aout donnée par la presse française Quand à M.Hamiani qui se permet le luxe de communiquer à la place du gouvernement?C’est trés étrange lui qui d’habitude est un homme trés pondéré Quand à nos médias à vouloir toujours se précipiter sans controler leurs sources ni leurs informations et surtout sans se soucier de l’impact sur la population continuent à se conduire comme des gougnafier totalement inconscient des conséquences sociales et politiques de cette désinformation et de cette intoxication.Le manque de professionalisme?Ou par esprit de colonisé mental toujours colonisé?




    0



    0
    abdenour
    25 septembre 2013 - 23 h 23 min

    On a l’habitude de se plier
    On a l’habitude de se plier par quatre pour accueillir les « visiteurs » venus de l’Hexagone. Notre peut être facilement modifié pour la circonstance, eh oui! l’Algérie reste intimement lié à cette ancienne puissance coloniale




    0



    0
    Salamya
    25 septembre 2013 - 23 h 15 min

    Que vient-il faire ici ce
    Que vient-il faire ici ce Raffarin? Brasser quelques milliards en contrepartie d’un soutien pour tout choix pour 2014?




    0



    0
    Mahdi
    25 septembre 2013 - 19 h 06 min

    comme quoi le « gouvernement »
    comme quoi le « gouvernement » de l’algérie prend (toujours) ses décisions outre-mère ! même quand il s’agit de « popote » locale !




    0



    0
    Sabeur C
    25 septembre 2013 - 17 h 54 min

    Bof!
    Bof!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.