Benflis a-t-il reçu la garantie que Bouteflika ne se présentera pas à l’élection présidentielle de 2014 ?

Ali Benflis va se présenter à la prochaine présidentielle de 2014. L’annonce officielle de sa candidature se fera avant la fin de l’année, apprend-on. En soi, cela n’a rien d’étonnant. Ali Benflis n’a jamais caché son ambition présidentielle. Il était d’ailleurs candidat en 2004 contre Bouteflika. Ce qui est en revanche surprenant, c’est sa décision de se présenter à la prochaine échéance sans condition. Il aurait, en effet, affirmé à ses «amis » et ses proches collaborateurs qu’il n’avait pas peur de la candidature de Bouteflika et qu’il avait pris une «décision définitive» de s’engager dans cette compétition électorale. Pourtant, il y a une année, en juin 2012, tel que nous l’avions rapporté ici même, des membres de son entourage disaient qu’il était prêt à aller à la conquête des électeurs pour la présidentielle de 2014 uniquement si Bouteflika décide de ne pas rempiler pour un 4e mandat (1). Autrement dit, sa candidature, il la conditionnait par le renoncement de Bouteflika à un nouveau mandat présidentiel. Qu’est-ce qui explique ce changement et cet engagement de l’enfant des Aurès à briguer un mandat présidentiel même si le président sortant décide se représenter ? Il faut rappeler que le président Bouteflika entretient toujours le flou sur ses véritables intentions. Ce sont des sources attribuées à son entourage qui distillent depuis des mois, voire des années, des rumeurs dans ce sens. Certains partis aussi, en plus du FLN et du RND, annoncent qu’ils soutiendraient un éventuel 4e mandat de Bouteflika. Des annonces qui sont corroborées par de nombreux analystes qui qualifient le nouveau gouvernement issu du remaniement de septembre dernier de «staff de campagne». Mais le président Bouteflika n’a pas encore dit son dernier mot sur le sujet. Ira-t-il ou pas vers ce mandat que certains jugent de «trop» ? Ali Benflis, dont on dit qu’il est «serein» et «confiant» quant à ses chances, connaît-il déjà les véritables intentions de Bouteflika ? A-t-il eu la garantie que Bouteflika ne briguera pas un autre mandat ? Ou a-t-il eu des assurances d’une autre nature ? Autant de questions que suscite l’annonce de ce malheureux candidat de la présidentielle de 2004 qui se prépare, faut-il le rappeler, pour cette présidentielle depuis plus d’une année (2). Les fervents partisans de l’ancien secrétaire général du FLN, Ali Benflis, mènent, et ce, depuis le début de l’année 2012, une campagne féroce sur la Toile pour sa candidature à cette élection présidentielle. «Revoilà Ali Benflis» est le nom du portail électronique qui lui est dédié, mettant ainsi l’ex-chef de gouvernement sur le devant d’une actualité nationale dominée par des rumeurs sur l’incertitude qui entoure toujours la candidature du président Bouteflika pour 2014.
Sonia B.

(1) http://www.algeriepatriotique.com/article/benflis-si-bouteflika-se-presente-en-2014-je-me-retire
(2) http://Ali Benflis déjà en campagne pour la présidentielle de 2014
 

Comment (28)

    zarzor
    10 octobre 2013 - 19 h 38 min

    Par El AM (non vérifié) | 10.
    Par El AM (non vérifié) | 10. octobre 2013 – 3:07

    OUI EL AM

    TOUT Á FAIT EXACT

    (…)
    BON DÉBARRAS!




    0



    0
    qazul
    10 octobre 2013 - 18 h 19 min

    @ EL AM :barak allahou fik ya
    @ EL AM :barak allahou fik ya akhi, je partage ce souhait avec vous a 100%, ces (…) ne doivent pas s’en sortir a bon compte, il doivent être jugés et condamnés, eux et leurs complices qui se sont exilés avec des fortunes colossales, et on doit récupérer tous les avoirs de l’Algérie a l’étranger.




    0



    0
    El AM
    10 octobre 2013 - 2 h 07 min

    Mon souhait le plus fort
    Mon souhait le plus fort avant que je quitte ce monde, c’est que Boutef rende des comptes avec tous tes zbirs au peuple algerien.

    Je pense que les Algériens surestiment les capacités de ce bonhomme et qu’en réalité, il n’a ni le charisme et la sagesse de Boudiaf, ni les capacités intellectuelles de Abane.




    0



    0
    Raxhid
    10 octobre 2013 - 1 h 56 min

    L’Algérie ils l’ont
    L’Algérie ils l’ont completement détruite avec leurs revolutions industrielles et agraire, l’arabisation égyptienne. Chaque Algérien cherche à fuir ce pays!
    Les vraies harragas ce ne sont pas ces jeunes qui se perdent en mer et se font bouffer par les poissons, ce sont ceux qui nous gouvernent depuis 50 ans que l’ont devrait mettre dans une barque.




    0



    0
    SiZineddine
    9 octobre 2013 - 22 h 03 min

    Le statut quo continue…
    Le statut quo continue… Vive la malhonnete’ et l’incompetance. La revolution a commence’ pour beaucoup moins que ca !




    0



    0
    SiZineddine
    9 octobre 2013 - 21 h 52 min

    Les beniMzab sont une école
    Les beniMzab sont une école d’économie, à eux seuls. Modestie, interdiction du gaspillage, discrétion, optimisation des frais e des CA etc… Enfin il sont pour l’Algérie la seule fibre économique sérieuse.




    0



    0
    qazul
    9 octobre 2013 - 20 h 09 min

    NI BENFLIS, NI Bouteflika !
    NI BENFLIS, NI Bouteflika ! A ENTENDRE CERTAINS ON AURAIT QUE CES 2 Là ? l’Algérie a des HOMMES de GRANDE VALEURS.




    0



    0
    aguiol
    9 octobre 2013 - 18 h 20 min

    Ce Monsieur est un arrivist.
    Ce Monsieur est un arrivist. C´est son (…), qui a confectionner sa carriere. POURQUOI????
    il fesait tout absolument tout ce que (…) lui ordonner de faire. Il aurait meme (…) sur des Algeriens si (…) aurait donner l´ordre, Un tel (…) va sortir l`Algerie de son abime JAMAIS.
    ON a besoin d´un HOMME. Regarder du cote de la Kabylie (je ne suis pas Kabyle, mais j´ai beaucoup d´amis de cette region) ILS SONT DES HOMMES ET DES CRAQUES. Ils pourront gouverner le pays et vous verrez ils nous sortirons de cette M… ou on est.
    C´est les seules -sans oublier les Bni Mzab- qui sont capables de mener l`Algerie vers des horizons meilleurs.




    0



    0
    aguiol
    9 octobre 2013 - 18 h 06 min

    BENFLIS ne fera absolument
    BENFLIS ne fera absolument rien pour le pays. Il ramenera les fils de son village et joueront aux nabab de l`Algerie. Je lui prefere BOUTEFLIka de plusieurs années lumieres.




    0



    0
    le naïf
    9 octobre 2013 - 16 h 50 min

    Le retour de l’enfant
    Le retour de l’enfant prodigue!




    0



    0
    Ali
    8 octobre 2013 - 12 h 59 min

    Il n’est plus possible de
    Il n’est plus possible de perpétuer l’ancien système avec les mêmes anciennes méthodes de la poudre de perlimpinpin. Les chefs militaires n’ont plus l’alternative de fuir leurs responsabilités historiques : il leur faut restituer ce qu’ils ont pris en 1962 et assurer une transition vers la construction d’un véritable Etat algérien, fort et démocratique. L’alternative démocratique viendra avec la dissolution de l’État hérité de l’indépendance et son remplacement par l’État qui aurait dû être installé à l’indépendance ! C’est le devoir de l’armée. Il découle du bon sens. On ne rentre pas dans la caserne en laissant le pays aux mains d’une camarilla, que personne n’a élue et qui se conduit pire que le colon ou que le précédent dictateur.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    8 octobre 2013 - 12 h 36 min

    a Monsieur Benflis,nous
    a Monsieur Benflis,nous sommes dans un pays libre, nous sommes un peuple libre,dans la république libre, l´algerie ce n´est pas une monarchie donc nous ne sommes pas des sujets autant que citoyen algerien je suis contre vous et c´est mon droit absolu?. on ne veut pas de vous, la présidence de la république ce n´est souk el fellah, ni epicier? l´algerie ce n´est pas un douar,l´algerie est un grand pays,avec ces 38 millions Allah ybarek, Monsieur Benflis toute ces bonnes paroles et ces prêchi-prêcha c´est comme pisser dans un violon, le régime ne changera pas,la politique tracé ne changera pas,le peuple algerien ne bougera pas, le peuple algerien a beaucoup souffert du terrorisme, au moins de 250.000 de morts,des milliers de jeunes (16-30 ans) disparus, des centaines de milliers de veuves et d´orphelins…ect on a pas besoin de vous merci Allah yakhlef. Monsieur Benflis laisser nous en paix, foutez nous la paix et laisser nous tranquille. on a pas besoin votre démocratie sauvage?. autant que citoyen algerien je suis pour un parti unique,pour un régime militaire (dictature) garant de la stabilité et la souvéraineté nationale. la démocratie ce n´est un jeu? nous sommes trés trés loin de la démocratie. akhtouna avec votre multipartisme a deux sous. une nuit d´anarchie vaut des années de dictature. comprenez???.




    0



    0
    Reda Hamiani president
    8 octobre 2013 - 10 h 28 min

    Avec ben fils du FLN on est
    Avec ben fils du FLN on est reparti pour un président a la personnalité médiocre issu des rangs de l’oligarchie algérienne, qui na aucune expérience qu’elle soit de type industrielle, associative, caritative,littéraire, cinématographique, scientifique…..bref comme bouteflika le meilleur parmi des mauvais.

    Pour ma part je propose Reda Hamiani président du FCE comme candidat a l’élection présidentielle supreme.

    ben fils du FLN a bouffé au râtelier. Une fois élu il va mettre en œuvre une politique de type bouteflikienne. conservatisme, constantes nationales, repli sur soi, économie rentière dirigée, atteinte aux droits de l’homme…..




    0



    0
    Tahya El-Kouadines!!!!
    8 octobre 2013 - 8 h 15 min

    J’espère que vous n’êtes pas
    J’espère que vous n’êtes pas là pour faire le lièvre (un coureur qui ne finit jamais la course) !!!!!
    Que vous n’êtes pas là non plus pour faire de la figuration et donner de la crédibilité à ce scrutin auquel plus personne ne crois.
    Moi personnellement, je voterai sur n’importe quel opposant qui arrive à se tenir debout sur ses deux jambes….
    Un 3eme mandat avec un slogan «Mazalna Wakfin» et peut être un 4eme mandat avec un slogan «Rana Kaadin» au sens propre !!!!




    0



    0
    Anonyme bouabbas s
    8 octobre 2013 - 8 h 11 min

    je souhaite vivement votre
    je souhaite vivement votre réussite à la prochaine presidentielle nous restons à vos cotés contre vent et maréeet nos prières iront tout droit a dieu le tout puissant pour voir en vain que l’algerie amorçe reellement un vrai changement surtout pour un homme tel que Mr Benflis un fin connaisseur des affaire de justice,parceque il n’y a que cette voie pour que les peuples arpentent les chemins du progrés et de la prospérité,alors Mr Benflis que vous protège et vous guide vers le chemin de la réussite car les algeriens sont trés nombreux à compter sur vous;bonne chance.




    0



    0
    Amine
    8 octobre 2013 - 2 h 29 min

    Benflis, comme Benbitour, qui
    Benflis, comme Benbitour, qui a pris la tangente, n’a reçu aucune garantie de qui que ce soit.

    Après avoir attendu en vain le feu vert du DRS, que Bouteflika et Tahar Gaid viennent de pulvériser, il a dû faire bon coeur contre mauvaise fortune et prendre son courage à deux pour annoncer sa candidature.

    Son entourage répète qu’il sera comme le Premier Ministre d’Abdullah Wade, du Sénégal, qui a défait ce dernier mais beaucoup pensent qu’au mieux il sera un bon lièvre, comme en 2004 et il criera au loup de la fraude pour ternir la victoire annoncée du clan présidentiel, qui prépare l’après Bouteflika avec l’installation à la Vice-Présidence, de Bensalah.

    Bien sûr, comme pour le 27 Avril, une fausse note, une récidive du « mini AVC », pourra faire échouer ce plan diabolique du clan présidentiel.

    A ce moment là, Benflis aura de réelles chances de l’emporter sur ses rivaux sinon, il devra attendre…




    0



    0
    amyne
    7 octobre 2013 - 23 h 11 min

    il serait mieux sans
    il serait mieux sans moustache ce benflis…il nous ferait oublié la generation moustache…et barbu…il devra soigné son image et sa com et oublier ses origines chaoui..bedouine et ou fils de chahid et ce qui ressemblerait à ca …ou …autre….il devra etre plus bavard et ma ikhafch si c est sont destin il sera peut etre president…mais ma lazemch ikhaffe….lazem iqenaana…lui et tous les autres….c est plus l algerie de 1954 …la jeunesse de ce pays…harba et harbine bezzaffe….aalla l elitte.taa dork ..si ca ne reussit pas en 2014 ca sera le chaos total…et ces elittes la en seront seront comptables ……..




    0



    0
    eliamine
    7 octobre 2013 - 22 h 36 min

    De quel garantie peut il bien
    De quel garantie peut il bien se prévaloir, si c’est les même que celles de 2004, il devrait se méfier. Perso je suis convaincu que Boutef se représentera, sinon c’est l’un de ses poulain qui gagnera au la main, sinon comment expliquer la nomination de deux membre de la tribu comme ministre de la justice et de l’intérieur et un autre à la tête du conseil constitutionnelle si ce n’est pour préparer une telle mise sur orbite présidentielle. Tant que Boutef sera vivant, Benflis n’aura aucune chance d’accéder à la magistrature suprem, Benflis se berce » d’illusion. Je me demande s’il le fait exprès, ou c’est un vrai (…)




    0



    0
    Anonyme
    7 octobre 2013 - 20 h 54 min

    les candidats intègres,
    les candidats intègres, compétents et engagés sont la bête noire des rentiers de tous acabits ;ils terrorisent ceux qui se reprochent des fautes ,surtout celles relatives à la corruption et aux détournements des deniers publics: ces criminels savent que leurs crimes mis à la connaissance du peuple entrainent des circonstances aggravantes;
    de plus , chat échaudé craint l’eau froide ;




    0



    0
    qazul
    7 octobre 2013 - 19 h 55 min

    garantie ou pas ce citoyen
    garantie ou pas ce citoyen (benflis) était ou durant toute ces années ? kane ragued wella facances ? hatta houwa tab jnanou ! ils sont tous pareils, ils se pointent a l’heure du repas ! je pense sincèrement qu’il y’a des hommes de valeurs chez nous qui voudraient servir notre patrie en toute honnêteté, alors de grâce ne mettons pas n’importe qui au pouvoir ! mazalou r’jal mmalin nif wel karama !

    TAHYA EL DJAZAIR.




    0



    0
    abou zayd
    7 octobre 2013 - 19 h 26 min

    sans aucun doute, et pour ne
    sans aucun doute, et pour ne pas trop perdre de temps, la gouvernance lors de ces dernières 14 années à laisser des séquelles irréparables sur la notion de l’unité nationale et l’égalité devant la loi sans considération de sexe, de région ou d’ethnie, cela exigerait inéluctablement des efforts exceptionnels pour dégommer toutes ses conséquences…l’élection de 2014 serait selon toute vraisemblance un occasion pour le pouvoir pour réparer les effets dévastateurs engendrés par l’ex-méthode de gouvernance, ce qui fait: éviter le régionalisme, rompre avec la légitimité historique, avoir pour la 1ere fois un président avec bac qui a fait l’université pkoi pas un docteur, présenter une personne qui a un capital de compétence et de réseaux nationaux et internationaux solides, donner la chance au centre du pays d’avoir son 1er président, donner la chance au gens du sud et des hauts plateaux, éviter les vengeances régionalistes…..la personne adéquate qui répond à ces exigence est sans aucun doute: CHERIF RAHMANI……Retenez ce nom!




    0



    0
    qu'importe
    7 octobre 2013 - 19 h 10 min

    cela fait plus d’un an que je
    cela fait plus d’un an que je suis persuadé de la candidature de sellal à la prochaine présidentielle . il est étonnant que tous les outsiders ne s’en rendent pas compte !boutef leur étant devenu obsessionnel ils n’arrivent pas (y compris ceux qui ne jurent que par lui)imaginer autre choses que lui ou eux , les gens ne disent rien et n’en pensent pas moins,sellal dans l’opinion public (malgré la cécité des médias)le futur président qui sera indépendant et ne devra rien à aucun parti .




    0



    0
    AL
    7 octobre 2013 - 19 h 06 min

    En soi, cela n’a rien
    En soi, cela n’a rien d’étonnant : n’est-ce pas plutôt : de …détonant ?
    la santé du le Président BOUTEFLIKA est la seule véritable inconnue ou adversaire si l’on voit ceux qui commenceraient à se re-manisfer(selon le presse !) à chaque échancre depuis des décennies !
    Par conséquent (comme il aime à le dire )le Président n’a pas a se faire du mouron pour un 4em mandat et les suivants si Dieu lui prête longue vie !




    0



    0
    elhadj
    7 octobre 2013 - 18 h 31 min

    voila l’homme honnête intègre
    voila l’homme honnête intègre et compétent qui pourra redresser le pays et assainir les comptes de sa trésorerie .mal géré, mal gouverné,si Ali les citoyens épris de justice vous soutiennent .que dieu vous guide dans la bonne voie inchallah




    0



    0
    Algérois
    7 octobre 2013 - 18 h 30 min

    Alors soit il a promis de ne
    Alors soit il a promis de ne pas poursuivre les anciens dirigeants pour corruption à grande échelle, soit il va faire le lièvre kima mwalef. soit il fait 30% Boutef 70% et il devient 1er ministre à la Mugabe.




    0



    0
    SiZineddine
    7 octobre 2013 - 17 h 54 min

    Même s’ils se sauvent à
    Même s’ils se sauvent à l’étranger le clan Bouteflika et les voleurs qui l’entourent seront rattrapés par la justice et le peuple algérien le raquera partout dans le monde.




    0



    0
    selecto
    7 octobre 2013 - 16 h 48 min

    Peut importe qui sera
    Peut importe qui sera président pourvu qu’il ne sera pas Bouteflika ou l’un de ses protégés pour pouvoir juger tout les escrocs qui ont profité de son règne.
    Que le repris de justice Mohamed Khelifati rembourse la fortune volée du trésor public pour ses procès et que Chakib Khelil payera d’une manière ou d’une autre.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    7 octobre 2013 - 16 h 41 min

    rak farhane, ya si Ali
    rak farhane, ya si Ali Benflis, dir rejlik fi mouhia berda?. Abdelmalek Sellal président de la république inchallah… vive Monsieur Abdelmalek Sellal futur président. aya mechi telaab byyd.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.