Caricatures indécentes

Par Karim Bouali – La commémoration du premier anniversaire de la mort de Chadli Bendjedid a donné l’occasion à son frère de mettre fin à l’idée reçue selon laquelle l’ancien président de la République aurait été contraint par la hiérarchie de l’Armée nationale populaire à démissionner en janvier 1992. Non seulement c’est faux, mais la vérité, selon Khelifa Bendjedid, est absolument à l’opposé de cette thèse : Chadli a eu l’intention de quitter son poste, de son propre gré, dès début janvier et c’est l’ANP qui a insisté pour qu’il reste encore quelques jours le temps que le pouvoir s’organise, a témoigné son frère. On sait que la version qui raconte que des généraux ont poussé l’ancien président Chadli à annoncer sa démission a pris des allures de caricatures indécentes visant clairement à discréditer les institutions algériennes. Le mensonge a tellement été répété – sans démenti cinglant qui aurait rétabli la réalité des faits, il faut le déplorer – que tout le monde a fini par le croire, renforçant l’idée d’un coup d’Etat qui aurait été commis par ceux que l’on a appelés les janviéristes. C’est sur cette désinformation, qui a produit ensuite des tas de rumeurs fantaisistes, que les ennemis de l’Algérie ont bâti toutes leurs attaques contre notre armée et notre pays. Force est d’admettre que cette campagne politico-médiatique hostile à l’Algérie a été aidée par des nationaux enclins à gober toutes les couleuvres. Finalement, on découvre que l'armée est moins la cible de ces rumeurs persistantes que Chadli en est la victime, puisqu'il a pris sur lui de se retirer. Les islamistes lui ont «ôté» jusqu'à ce geste à la limite noble de partir de son plein gré, bien que l'armée ne le voie pas de cet œil, elle qui lui a toujours reproché d'avoir choisi la solution la plus facile en démissionnant, laissant derrière lui un pays entre les mains des extrémistes du FIS après avoir légalisé ce parti intégriste.
K. B.
 

Comment (8)

    fatah
    8 octobre 2013 - 1 h 44 min

    la question essentielle n’est
    la question essentielle n’est pas de savoir si chadli a quitté son poste de plein gré ou pas, c’est de savoir comment se fait il qu’en algerie on accede à ce poste sans aucune instruction , et pourquoi a t il accepté une charge qu’il ne pouvait assumer: les hommes d’etat ne se recrutent pas dans les casernes, sinon cela se saurait.




    0



    0
    Anonyme
    7 octobre 2013 - 18 h 58 min

    «LE GORBATCHEV ALGERIEN»
    «LE GORBATCHEV ALGERIEN» c’est le plus mauvais president de l’Algerie independante. bref, vive l’Algerie, l’ANP-DRS




    0



    0
    00213
    7 octobre 2013 - 17 h 27 min

    Maintenant on commémore des
    Maintenant on commémore des présidents comme Chadli ?
    00213 va éviter de s’étaler sur son sujet car à l’heure qu’il est, il est tout simplement entrain (…)
    .
    Allah y rahmouh…




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    7 octobre 2013 - 15 h 34 min

    Il me semble que dans ses
    Il me semble que dans ses mémoires il le dit lui-même je dis bien il me semble .Enfin quant à l’armée algérienne qui est attaquée de toute part c’est évident c’est la seule à ne pas se plier à l’ordre mondial et les nationaux qui travaillent contre leur pays en sont les valets qui comme tout le monde le sait ont des filiations familiale plutôt historique pas très noble a la limite collabo et cela ne les change pas ! Voyez-vous c’est très simple si le père trahit le FIS trahira!!




    0



    0
    algerienmeskine
    7 octobre 2013 - 15 h 03 min

    ce qui est certain dans le
    ce qui est certain dans le cas de chadli c’est le fait que les militaires qu’il avait toujours sous ses ordres et qui l’étaient pendant la révolution le connaissaient tres bien et connaissaient ses limites,car commander des moujahidines, de son QG bien retranché ,qui durant les combats ne s’en remettaient qu’a leur courage et leur savoir faire
    était totalement different du cas de diriger un pays ou chaque faux pas vous coutait beaucoup,et en matiere de faux pas à ce moment, monsieur chadli avait carrement adopté la marche du corbeau!!!!
    En lisant ses memoires on comprend mieux l’immensité du deficit!!!
    moralité: parti seul ou congédié l’algerie a échappé au pire!!!




    0



    0
    Anonyme
    7 octobre 2013 - 14 h 23 min

    Nous tous ca ne nous
    Nous tous ca ne nous interesse pas du tout. Tout ce qu on peut faire c est d attendre que le dernier algerien ne avant 1954 soit sous terre, pour apres nous occuper des Moudjahidine ne apres 1954, une fois operation terminee, s occuper des heretiers de la mafia et enfin commencer a batir une nation algerienne.




    0



    0
    Anonyme
    7 octobre 2013 - 13 h 33 min

    ALLAH YARHAMOU ; ce serait
    ALLAH YARHAMOU ; ce serait intéressant de lire sa lettre de démission et de relire cet article ;




    0



    0
    Abou Stroff
    7 octobre 2013 - 13 h 14 min

    « Chadli a eu l’intention de
    « Chadli a eu l’intention de quitter son poste, de son propre gré, dès début janvier ». dixit K. B. une simple question à laquelle ne répond ni le frère de chadli, ni K.B. pourquoi chadli a t il eu l’intention de quitter son poste? voila la question pertinente qui pourrait guider le lecteur à se forger sa propre opinion. quant à avancer que l’armée n’a rien à voir avec la démission de chadli, c’est un pas qui est difficilement franchissable.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.