Benhadj incite les Frères musulmans à la violence armée

Dans un entretien à Al-Jazeera, diffusé ce jeudi, l’ex-numéro deux du FIS dissous incite les Frères musulmans en Egypte à prendre les armes contre le gouvernement en place, en justifiant ce choix par «le droit de se défendre contre l’arbitraire et l’oppression», et en s’appuyant notamment sur une fatwa, scolastique et bancale, de Mohamed El-Ghazali qui autorise les musulmans à recourir à la violence armée dans le cas où «leurs dirigeants sont arrêtés et leurs livres et radios confisqués». Par extension, il justifie le choix adopté par son ancien parti pour arriver au pouvoir. Il veut faire croire que si les dirigeants de l’ex-FIS n’avaient pas été en prison, en juin 1991, son parti n’aurait pas basculé dans la violence. Revenant sur cet épisode de l’interruption du processus électoral de décembre 1991, Benhadj s’obstine à dire que «c’est l’Etat qui a utilisé les armes contre ceux qui avaient été élus par le peuple». Il lâche que si lui-même n’a pas pris les armes, «les autres, sous le poids de l’injustice et de la répression, auraient le droit de le faire pour se défendre, à condition qu’ils n’agressent pas autrui et que la résistance à l’arbitraire ne devienne pas arbitraire». Or, tout le monde le sait, l’incorrigible prédicateur de la mosquée de la Sounna n’a jamais condamné aucun des massacres commis et revendiqués par les groupes activant sous la bannière des GIA et des organisations terroristes issues du parti dissous. Au contraire, il a toujours béni leurs actions, avant et après son emprisonnement. D’ailleurs, à ce jour, il continue, même coupé de ses ouailles, à promouvoir cette propagande légitimant le recours à la subversion sous toutes ses formes, en essayant, il est vrai, d’emprunter un lexique plus adapté à l’environnement. La protestation islamiste en Egypte est venue, pour lui, comme un tremplin pour relancer tous les mots d’ordre qui ont fondé la démarche de l’ancien FIS. Il va jusqu’à plaider, dans cet entretien à la chaîne qatarie, pour la légalisation des milices armées pour empêcher, dit-il, que «l’Etat n’abuse de ses moyens de répression». Interrogé sur les perspectives politiques en Algérie, Ali Benhadj juge que les prochaines présidentielles seront décisives pour l’avenir du pays : «Soit elles ouvriront des perspectives d’espérance pour tout le peuple, soit elles le plongeront dans le chaos», résume-t-il, sans donner toutefois d'explication.
R. Mahmoudi

Comment (69)

    Anonyme
    10 novembre 2013 - 10 h 41 min

    عبقرية المخابرات
    عبقرية المخابرات الجزائرية
    تركته حرا ليكتشف الجزائريين كيف كان سيكون مستقبلهم في 1992
    للتذكير بعض مواقف الجاهل
    رفض إدانة الإرهاب و العنف
    رفض الإعتذار لعائلات الشهداء و الضحايا
    تحليل دماء الدبلوماسين الجزائريين بالعراق
    وصف المجرم مراح قاتل الأطفال اليهود بالبطل




    0



    0
    AnonymeKELAM
    10 novembre 2013 - 10 h 03 min

    il faut l’ignorer ce fou car
    il faut l’ignorer ce fou car sinon on entretient la foulie qui met un peuple dans un état second d’autant plus que le peuple FAK :alors du plutonium sera efficace ;pour ce fou de DIEU:son absence sera bénéfique pour l’ALGERIE.




    0



    0
    Anonyme
    10 novembre 2013 - 9 h 10 min

    la liberté d’expression doit
    la liberté d’expression doit être respectée;
    AP ne devrait pas servir de support à la poursuite de la 2ème guerre d’Algérie;
    aujourd’hui le combat est politique ,il n’aurait jamais dû être autrement.




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    10 novembre 2013 - 1 h 35 min

    Benhadj incite les Frères
    Benhadj incite les Frères musulmans à donner leur sang gratuitement au nom de…? …Oh lala lala….Benhadj vient de s engager a ouvrir a Doha Quatar…une banque de sang….financee…devinez par qui….?




    0



    0
    kader
    9 novembre 2013 - 19 h 24 min

    et si on fait une pétition
    et si on fait une pétition auprès de la cour pénal international pour les traduire devant un juge du CPI, pour crimes, et assassinats à l’encontre de milliers d’algériens morts ou qui vivent aujourd’hui en exil à cause de leurs gueules « tous les dirigeants de l’ex fis » sont impliqués dans le malheur des algériens,donc pour ça ils doivent payer, moi je suis partant, si il y a une pétition en ligne,
    ali SNP machin, de mes 2, abassi madani, et toute le reste de la horde.
    Mon souhait avant de mourir inchallah qu’on les traduisent devant le CPI, comme tous les criminels.




    0



    0
    Insulaire
    9 novembre 2013 - 14 h 29 min

    Le Makhzenistan orchestre ses
    Le Makhzenistan orchestre ses salafistes hideux pour attaquer l’Algérie, comme on l’a vu avec les déclarations du salafistes Fizazi agent denses maîtres du makhzen. Je serais curieux de connaître les positions de ce Ali Belhadj concernant notre conflit avec l’ennemi de l’ouest. Ce sanguinaire Ali Belhadj serait certainement un pro-Maroc, ce mécréant s’allierait avec le diable pour détruire El Djazaïr.




    0



    0
    Anonyme
    9 novembre 2013 - 12 h 06 min

    si vous ne connaissez pas la
    si vous ne connaissez pas la physionomie d’un diable vous n’avez qu’a regarder son portrait en haut de cette page.




    0



    0
    Wahid
    9 novembre 2013 - 12 h 02 min

    Le patron de l’information
    Le patron de l’information d’El Jazeera est un algérien arabiste partisan du FIS, il maintient médiatiquement vivant son chef diabolique Ali Belhadj, il lui donne la parole à la moindre occasion. El Jazeera est une chaine terroriste et il faut interdire aux algériens de s’exprimer dans cette poubelle médiatique qui attise la haine et le feu. Ce Belhadj pour ses propos il doit être inculpé pour incitation à la violence. De plus vu son statut d’ex terroriste il ne doit avoir accès aux médias pour s’exprimer et faire des déclaration politique publique.




    0



    0
    Nassima
    9 novembre 2013 - 11 h 32 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 9. novembre 2013 – 3:24

    Il ne sera jamais président,certes Jasmina kadra l´écrivain ,´c´ est du talent qui s´exprime mais gérer l´Algérie n´est pas comme on écrit un roman de fiction !




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    9 novembre 2013 - 11 h 20 min

    Benhadj incite les Frères
    Benhadj incite les Frères musulmans à chanter le Gospiel music. Avec cette photo Benhadj s il apprenait a chanter le Jazz et le Gospiel americain il ferait fureur a Hollywood…Il a choisi le plus mauvais chemin de ss vie….la violence au nom d Allah




    0



    0
    Mahdi
    9 novembre 2013 - 10 h 55 min

    انظروا بأنفسكم!؛ انكشاف
    انظروا بأنفسكم!؛ انكشاف الخارجي المفسد علي بن حاج؛ جهولٌ غشّاش!
    http://www.youtube.com/watch?v=m46dQzO3Rvg




    0



    0
    Nassima
    9 novembre 2013 - 10 h 45 min

    Ce que l´on a réussi a le
    Ce que l´on a réussi a le conritiser en Tunisie et en Egypite ,on a voulu l´imposé a notre pays en 1990 mais en vain même si l´Algérie a connu 10 ans de retard pour son developpement a cause de cette geurre civile imposée de l´exterieur !

    Les impérialistes néo-colonialistes voulaient diviser l´Algérie entre les Frères musulmans salafistes représentés par Abassi Madani ( sous la supervision des Qataris )et les salafistes djihadistes représentés par Ali Benhaj( sous la supervision des Saoudiens) ainsi semer le désordre et la discorde au nom de l´islam !!!!! pour que le peuple restera les mains liées et la bouche muselée par la terreur, prisonnier de la lutte armée entre ces deux clans a fin de protéger leurs propres intérêts et l´intérêt des néo-colonialistes par conséquent le pays sombra dans le cercle vicieux de la violence ! Comme en Libyiestan , en Soumalistan ,au Afghanistan ,en Négiriastan , en Syriestan ,et au Soudanstan ( pour le pétrole )




    0



    0
    S.S.A
    9 novembre 2013 - 9 h 21 min

    Assalam Oura3laykoum.
    Azul

    Assalam Oura3laykoum.
    Azul fellak.
    A Senatus Consult (Ath Yanni) (non vérifié) | 8. novembre 2013 – 23:53
    Entièrement d’accord. On ne sait pas pourquoi on nous a sorti ce trublion dans les pattes à un moment de tension avec le chenil marocain. Faut-on y voir la main du Mekhzen pour faire diversion et centrer cette tension au niveau algéro-algérien.
    Vous avez raison, cela pue la manip à milles lieues.Il y a vingt ans,cet illusionniste a hypnotisé tant de nos concitoyens qui ont cru sincèrement à son(leurs) messages(s) et ont plongé notre pays dans les abysses de l’enfer.
    GAME OVER. Ce clown peut appeler ce qu’il veut et qui il veut, son ère est révolu et obscolète.
    Les Fils de l’Algérie Sincère et Authentique lui disent ceci : « Regardes comment les Vrai Algériens Patriotes vont batir leur État de Droit(Hak) avec notre Noble Religion l’Islam comme garde-fou et logique scientifique, observes-les monter progressivement et brique par brique la maison Algérie Sincère, juste et Authentique où chacun sera libre d’exercer sa Religion comme le faisait l’État de notre Prophète Muhammed(ASS), l’Algérie avance tandis qu’ils reculent.
    Mais cela se fera sans vous, les islamo-fascistes, vous resterez au bord du trottoir dont vous n’auriez jamais du bouger var vous avez voulu la détruire ainsi que son noble Peuple. Alors, continuez de beugler et de braire, Allah(SWT) s’est détourné de vous et vous abandonné à la vindicte populaire car vous leur avez menti. Je vais vous dire une vérité à vous les islamo-fascistes ; savez-vous qui sont vos pires ennemis en Algérie et ailleurs? Réponse : Ceux à qui vous avez menti, ceux qui ont mis leurs confiances en vous aveuglément, ceux qui y croyaient vraiment à cet idéal de Justice que vous vendiez, pour les Algériens de l’Extérieur vous avez joué sur le sentiment confusionnel autour de l’absence d’identité, vous leur disiez que  » vous n’êtes pas européen et n’êtes plus Algériens mais vous êtes musulmans et c’est ainsi que vous les avez salafisés et insulte Suprême à notre Noble religion, vous avez converti certains d’entre eux(les francais notamment) au djihad armée en les salafisant d’un discours de déjanté et de Zatèle en puissance. Vous avez un problème de psy, et, Dieu il s’en fout de vous, c’est vous qui lui courrez après, Lui, Il En A rien a foutre de vous les islamo-fascistes car Il A Vu que vous n’êtes que des sanguinaires et des assoifés de sang.
    Dites-le bien à vos amis nahdaouistes, pjdistes, et Frères-Mitrailleurs, vous avez été défaits et avez perdu votre bataille de débiles, et, nous, les Algériens Amazighs Musulmans, nous avons battu sur le plan de la Religion, de la Vérité, sur le plan idéologique et politique ainsi que sur le terrain(mais là, vous étiez insignifiants, vous n’aviez aucune valeur militaire puisque vous ne pratiquiez que la rapine et l’enlèvement, fonction propre aux bandits de grands chemins. Vous êtes terminé. Allah Wa Akbbar. »
    Et toi le Makhzen du diable, ta marche rouge sera un échec et sera rouge du sang de tes sujets qui iront s’abimer dans les profondeurs de nos tranchées frontalières. Pas la peine de nous sortir vos vielles cartes d’égorgeurs pour faire diversion.
    On ne veut pas que la tension baisse mais au contraire te mettre sous pression jusqu’à ta désintégration ennemi d’Allah.
    Assalam Oura3laykoum.




    0



    0
    Rezkidebelcourt
    9 novembre 2013 - 8 h 14 min

    J’ai déjà posé la question
    J’ai déjà posé la question sur d’autres sites mais sans réponse: Est ce que Ali Benhadj travail? Que fait-il ? Comment gagne-t-il sa vie? Est ce qu’il payse des impôts? Maintement l’etat algérien doit prendre une position clair, si tu dénigres et incites à la violence tu est traduit devant un tribunal un point c’est tout




    0



    0
    decal
    9 novembre 2013 - 8 h 10 min

    son bain de sang lui manque
    son bain de sang lui manque alors il essaie ailleurs




    0



    0
    Anonyme
    9 novembre 2013 - 2 h 24 min

    yasmina Khedra est comparable
    yasmina Khedra est comparable à Boutef, chacun des deux a eu à faire sa « traversée du désert » avant de retourner au bercail du régime pourri qui squatte le pouvoir par toutes les ruses possible, l’assassinat, les disparitions et le meurtre mais aussi les milliards dilapidés pour s’assurer une clientèle.
    Yasmina est déjà dans le régime, je ne voterai jamais pour un type comme lui d’ailleurs, je ne voterai pas tant que les choses ne sont pas d’une limpidité absolue : la dernière fois que j’ai voté, c’était aux présidentielles « zerwal ». C’est fini ! Le régime doit mordre la poussière par une autre voie car, les élections, c’est lui qui les contrôle à la source et c’est lui qui fait l’analyse et qui fait sortir une synthèse, sa synthèse qui lui permet de perdurer! Jamais je ne voterai tant que ces gens sont au pouvoir et je peux vous assurer que des millions de mes compatriotes pensent comme moi, en fait, tout mon entourage y compris mes adversaires politiques voir nos ennemis islamistes, eux aussi, pensent comme nous et ne comptent pas voter tant que ce régime est aux commandes. Ce régime est le pire des mais qui ont frappé le pays depuis des siècles, lui a déjà duré grâce au pétrole un demi siècle mais il tiendra pas 2 ans ans sans pétrole.




    0



    0
    Micipsa
    8 novembre 2013 - 23 h 50 min

    Je serais curieux de
    Je serais curieux de connaitre l’origine de son calot, de son manteau et de sa gandoura.
    Dans tous les cas, rien d’algérien comme lui d’ailleurs.




    0



    0
    Nasrou
    8 novembre 2013 - 23 h 46 min

    Ce « cafard » doit être
    Ce « cafard » doit être « insecticidé ».Pourquoi ne pas lui parler de temps á autre ce qu’on fait lui et les autres « hyènes » qui se pavanent actuellement dans des hotels ou des maisons de grand standing? Pourquoi ne pas intenter une procédure contre eux et demander leur extradition pour être jugés au Bled? Á moins que les laisser crevé,là oú ils sont et leurs interdire de souiller cette terre bénie qui est l’Algérie,avec leurs « dépouilles pestilentes ».Ce serait aussi une bonne chose.Ces véritables « rats d’égoût porteurs de peste,doivent être maudit par tout le peuple algérien.Á vomir!




    0



    0
    Senatus Consult (Ath Yanni)
    8 novembre 2013 - 22 h 53 min

    Lorsqu’on voit ses
    Lorsqu’on voit ses accointances et « soubresauts » circonstanciels, Ali Belhadj de son vrai nom SNP originaire de Tunisie, n’est en fait qu’un (…), manipulables a « bon escient » pour la bonne cause en freinant l’élan patriotique et élitiste de l’algerien.
    C’est tout juste, un (…)!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.