Polémique autour des funérailles des deux suicidés à Jijel

Une foule immense a accompagné à leur dernière demeure les deux jeunes qui s’étaient suicidés ensemble hier à Jijel, apprend-on de source locale. Au-delà du choc provoqué par l’annonce de cette nouvelle, les commentaires vont bon train dans la ville de Jijel, et sur les réseaux sociaux, sur les motivations réelles de ce drame. Les avis sont partagés entre ceux qui expriment leur profond respect pour cet acte digne des grandes légendes de deux amoureux qui ont décidé de mettre fin à leur vie ensemble, pour surmonter les obstacles qui les empêchaient de s’unir pour la vie et de réaliser ainsi leur rêve, et ceux qui, plus moralistes, dénoncent le recours au suicide et jugent le geste fatal de ce couple comme «une honte» que les gens devraient cesser de glorifier ou de magnifier. La mort de ce couple, désormais légendaire, divise jusque dans le cimetière où certains islamistes rigoristes ont essayé de faire pression sur l’imam qui devait présider la rituelle prière sur les deux jeunes, pour l’en dissuader, sous prétexte que le suicide est un acte prohibé par l’islam et que son auteur est voué à la Géhenne. Pour ces intégristes qui sont malheureusement encore actifs, la prière sur une personne qui s’est donné la mort est «nulle et non avenue» du point de vue de la charia, telle qu'ils la conçoivent. Mais, selon nos sources, l’imam, faisant fi de toutes ces pressions, a finalement conduit la prière devant une foule nombreuse.
R. Mahmoudi

Comment (32)

    selma d'alger
    20 novembre 2013 - 13 h 40 min

    les fruits d’une société
    les fruits d’une société livrée à elle meme .
    quand on parle de religion on est des salafistes .
    allah yarhamhoum ou yaghfer à romaissa et lyes mais il faut pas glorifier ces gestes et dire romeo eu juliette ..hizia …roman d’amour c’est de la foutaise .
    en islam si on aime et on arrive pas à dévoiler son amour ni le protéger on le garde dans nos coeurs et on brule avec toute notre vie on reste chaste et fidele si on est mariés et dieu considere celui qui cache son amour comme un CHAHID .oui un CHAHID PAREIL .
    mais de nos jour l’amour c’est les embrassades ,la trahison,les saletés.
    bref Allah yahdi makhlek




    0



    0
    Anonyme
    17 novembre 2013 - 9 h 17 min

    Ces deux jeunes s’aimaient,
    Ces deux jeunes s’aimaient, les parents de la fille ,voulaient la marier à quelqu’un d’autre voila la raison ,des enfants désarmés devant une société retardataire




    0



    0
    Anonyme
    17 novembre 2013 - 5 h 32 min

    la khaira fi chayein
    la khaira fi chayein ibtadaebi ma3sia

    lisez bien cette phrase ,, et soyons objectifs




    0



    0
    Direction
    16 novembre 2013 - 13 h 28 min

    Longue vie aux amoureux dans
    Longue vie aux amoureux dans l’au-delà….j’espère qu’ils reposent en paix, dans le même cimetière à défaut d’être côte à côte.




    0



    0
    Sifiane Skander
    15 novembre 2013 - 19 h 27 min

    Je ne veux pas porter de
    Je ne veux pas porter de jugement, loin de moi cette idée, mais je pense qu’au lieu de se suicider ils auraient pu partir ensemble loin de tout ça se marier et faire leur vie. La loi autorise une fille majeure à choisir son tuteur pour contracter son acte de mariage. Mais enfin, on vit dans une société merdique gérée sur tous les plans par de faux culs, et sur la base de valeurs encore ô combien féodales et on va de régression en régression.




    0



    0
    berbericus
    15 novembre 2013 - 19 h 22 min

    Beau roman, n’est-ce pas?
    Beau roman, n’est-ce pas? même si c’était tragique. Oui enfin avec ce drame jijilien, l’Algérie vient de décrocher son roman…
    En fait depuis Hiziya, on n’a plus entendu parler d’amour vrai et sublime en Algérie… pour le besoin, il faudrait peut-être donner un titre à ce roman en nommant les deux jeunes amoureux. Mais à défaut je proposerais pour ma part : AMOUR à JIJEL
    Seulement voilà : d’autres sources (le quotidien Echourouk) parlent plutôt d’un crime qui n’a donc rien de romantique !
    Et dans ce cas, la mort desdits amoureux n’élève point l’amour et déçoit l’Algérie et l’empeche d’avoir malheureusement son roman !
    Eh oui, il existe deux types de mort: celle sublime à l’image de la sublime fin (but, ghaia) qui la suscite, et celle laide et méchante à l’image de la crapuleuse fin qui la cause.
    Mais les morts de nos deux chérubins de Jijel, au delà de toute autre considération moraliste et bigote, méritent bien une messe (oraison)… http://www.malikamin.net




    0



    0
    RoseMassi
    15 novembre 2013 - 19 h 10 min

    Salam alaykum, effectivement
    Salam alaykum, effectivement ce qu a écrit le journaliste que les personnes qui se suicident on ne doit pas faire la priere sur eux mais il y a tout de meme un bout a tout et c est a Allah de les juger et non pas a nous. Ce jeune couple qui s aimaient on leur raison pour avoir fait cet acte et jamais on ne le saura mais une chose c est qu ils vont continuer a s’aimer dans l’au-dela. Je suis musulmane moi meme mais je ne suis pas extrémiste dans la religion comme d autres le sont. Mais que nous a t il donné Allah??? c est justement l amour. alors que ce couple continuent de s aimer dans le paradis de l amour. amin ya rab. Si vous n aimez pas mon commentaire, je n en ai que foutre. c est mon commentaire tout simplement. Et justement j étais a Jijel il y a 2 semaines avec mon mari, ma belle sœur et nos deux neveux. En passant tres belle ville.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.