Louisa Hanoune censure sa propre interview sur la chaîne El-Djazaïria TV : un journaliste dénonce

C’est une facette que l’on ne connaissait pas de la pasionaria du Parti des travailleurs (PT), Louiza Hanoune, elle qui, officiellement, s’était toujours battue pour la démocratie et les libertés. Elle, qui a plutôt l’habitude de critiquer la télévision publique, qu’elle avait même accusée, à plusieurs reprises, de la bouder ou de manipuler ses propos, s’est transformée brusquement en maître-censeur, en demandant à la chaîne privée El-Djazaïria TV de ne pas diffuser un débat où des questions apparemment gênantes, pour elle, lui ont été posées par un animateur radio. Choqué par la requête peu commune, ce dernier, du nom de Younès Sabeur Chérif, qui est par ailleurs le fondateur du groupe Envoyés Spéciaux Algériens, a ainsi décidé de le dénoncer en rendant public un communiqué dans lequel il raconte les détails de sa mésaventure avec la secrétaire générale du PT. «Quatre des cinq questions que j'ai posées lors de mon passage sur la chaîne El Djazairia TV le 3/12/2013 ont été censurées sous pression de Louisa Hanoune. Gênée par les questions qui n'étaient pas à son goût, Mme Hanoune a eu l'audace de réclamer la censure de mes questions à la direction de la chaîne privée», rapporte l’animateur radio. Younès Sabeur Chérif révèle que les questions qui ont, visiblement, suscité l’ire de Mme Hanoune et ont été, finalement, censurées à la demande de cette dernière concernaient «son double discours politique, son alliance avec les islamistes, sa participation à la plate-forme de Sant'Egidio de 1995, ses 23 ans à la tête de son parti et la place des jeunes au Parti des travailleurs». Des sujets qui, selon toute vraisemblance, ont fini par fâcher la chef de file du PT. Un comportement que n’a pas du tout admis l’animateur radio, lequel n’a pas hésité à dénoncer «ce genre d'agissement» qui, selon lui, «représente une grave atteinte à la liberté d'expression pour laquelle nous avons toujours lutté».
Sadek A.
 

Comment (50)

    RAMO
    6 décembre 2013 - 4 h 57 min

    JE NE VOIE PAS CE QUE VOUS
    JE NE VOIE PAS CE QUE VOUS LUI TROUVEZ DE POSITIVE,ELLE NE REPRÉSENTE QUE CES INTÉRÊTS PERSO,SANS PLUS.

    baraa
    5 décembre 2013 - 21 h 56 min

    Cette femme a au moins le
    Cette femme a au moins le mérite d’avoir beaucoup sacrifié pour ses idées et d’être lucide sur les ingérences des impérialistes occidentaux dans les affaires intérieures algériennes. Et puis combien de laïcistes sont capables d’être tolérants envers des islamistes et combien d’islamistes sont capables d’être tolérants avec les laïcistes ? Elle est capable de respecter les opinions de tous, tant qu’on ne les impose pas par la terreur, d’un côté comme de l’autre.

    SiZineddine
    5 décembre 2013 - 20 h 04 min

    Cette femme a été acheté
    Cette femme a été acheté comme ous les députés qui pour 3000euro/mois ont signé un blanc saint pour autoriser les maroqui à nous gouverner pendant 50ans et allumer des feux partout comme aujourd’hui ans le Mzab pour occuper les esprits et ne pas se rendre compte que cette bane de maroqui nous epuise, nous arnaque, nous vole, nous tue et perpetrent les conflits.

    Anonyme
    5 décembre 2013 - 17 h 37 min

    kdima bezzaf bezzaf
    kdima bezzaf bezzaf

    rissal
    5 décembre 2013 - 16 h 33 min

    S’il ya un seule « HOMME »
    S’il ya un seule « HOMME » politique en Algérie c’est bien Louisa Hanoune

    anonyme
    5 décembre 2013 - 15 h 44 min

    louizette revient il y a
    louizette revient il y a magouille et surtout MAGOT…
    4x plus grand cette fois ouhda rabiâa.echah

    Anonyme
    5 décembre 2013 - 14 h 18 min

    C’est une vraie patriote, et
    C’est une vraie patriote, et l’Algérie à besoins des hommes et femmes comme elle, pour faire barrage aux islamo-sionistes, les traîtres pseudo démocrates (neo-libéral) est à l’ingérence des pays impérialistes, dans les affaires intérieures, des États nations. Vive Louiza, celui qui n’es pas d’accord !, eh ben allez y aux diable

    vrirouche
    5 décembre 2013 - 13 h 37 min

    A.P vous êtes forts ! Si
    A.P vous êtes forts ! Si c’est pas le cliché nauséabond d’un Saïdani , d’un Ghoul, d’un Sidhi Saïd, d’un Benyounès etc…vous nous flanquer cette c…tte à qui il faut rappeler un grand titre d’une chanson kabyle : YENZA NIF YENZA SEWAK A LOUISA !!

    abdelkader wahrani
    5 décembre 2013 - 12 h 45 min

    Techahdou chahadet ez-zor,
    Techahdou chahadet ez-zor, (faux témoignage) matkhafouch mine Allah. madame Louiza Hanoun, fille de chahid. tetahmou ness fel batal. vous êtes dangeureux Allah yestor. matkhafouch me-rabi. celui qui ne craint pas dieu c´est un mécréant ennemi de dieu (addou Allah) Allah yahfedh, Allah ybaadkoum alina, kama ba3d ech-cherq ala el-gharb. quiconque calomnie un autre sera prisonnier au feu jusqu´a ce qu´il donne la preuve de sa calomnie.

    djilali
    5 décembre 2013 - 11 h 44 min

    Mon BEBE A REGARDE LA PHOTO
    Mon BEBE A REGARDE LA PHOTO ,IL A FAIT UN CAUCHEMARRRRRR
    Il a fallu appeler un marabout

    Anonyme
    5 décembre 2013 - 10 h 27 min

    louisa on
    louisa on taime!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Anonyme
    5 décembre 2013 - 9 h 34 min

    Nous avons atteint le summum
    Nous avons atteint le summum de la médiocrité au point que même Al JAZERA et le QATAR s’immiscent dans nos affaires. Un pays de 800 000 habitants se moque d’un pays de 38 millions habitants.
    Après, l’Egypte, la Lybie, le Maroc c’est le tour du QATAR

    marin
    5 décembre 2013 - 9 h 12 min

    Déjà, à la fin des années 80,
    Déjà, à la fin des années 80, une photo d’elle, parue je crois sur Algérie actualité, avait été censurée à sa demande parce que elle tenait une cigarette à la main et a été maquillé en stylo…… et sans photoshop, chapeau aux artistes de la censure!!!!

    mikhaylov
    5 décembre 2013 - 7 h 59 min

    mergou … yaklou el ghela,
    mergou … yaklou el ghela, ou ysebou fel mela !

    creve
    5 décembre 2013 - 7 h 29 min

    A Younes sabeur cherif,
    A Younes sabeur cherif, d’ESA, tu n’as eu que ce que tu merite mon cher puisque toi meme et tes administrateurs je vous avais mis au defi de me repondre au sujet du sbire marocain qui a travers votre page s’attaque a l’algrie et ses intituions et symboles sans que vous bougiez lee petit doigt ! Donc c’est un juste retour des choses mon cher !!!! Balaie devant ta porte avnt de denoncer des faits dont toi meme tu es coupable !!!

    abdelkader wahrani
    5 décembre 2013 - 6 h 58 min

    aya barkana matsebou fi mra.
    aya barkana matsebou fi mra. vos critiques acerbes,haineuse et plein de jalousie envers madame Louisa Hanoune, elle ne vous a rien fait démontre le niveau de votre intervention d´un ignare,égaré,athée mécréant se sont des hommes comme vous qui ont empêché les autres algeriens de réussir, sauf le dénigrement gratuit et les mensonges qui dépassent l´endettement, sans parler de votre méchanceté qui respire la haine. il y a trop de marokis makhzeniens hypocrite infiltré dans les sites algeriens.

    Ferdi
    5 décembre 2013 - 2 h 52 min

    Elle a dit accepter de
    Elle a dit accepter de déclarer ses biens tout de suite ? Chiche. Mais qu’elle déclare ses biens en Algérie et à l’étranger, les siens ainsi que ceux de son prête-nom et néanmoins compagnon.

    AKli
    5 décembre 2013 - 2 h 05 min

    Je ne supporte biensur pas
    Je ne supporte biensur pas cette Madame, comme tous les chefs de partis labo-fantoches, mais ne s’agit-il pas plutot de sa possibilite’ de leur faire qu’il y a lieu de s’alarmer ? On denonce les depassements des princes, mais sans jamais deoncer le roi, et encore moins remettre en cause le royaume. Elle fait partie de ces princes qui chatent la repubique royale ou le rayaume republicaian, et qui fait guichet ferme’, sans arret – La est le drame de l’algerie, des algeriens.

    Aflou
    4 décembre 2013 - 23 h 57 min

    Ça s’appelle de
    Ça s’appelle de l’auto-censure en terme politico-médiatique et Auto-flagellation en terme de carnaval-médiatique.
    faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais.

    Quand un BOUGREDANDOUILLE fait de la Boulitique toutes les âneries sont du domaine du possible.

    AL IDRISSI
    4 décembre 2013 - 23 h 43 min

    please prends ta retraite
    please prends ta retraite

    Nasro
    4 décembre 2013 - 23 h 23 min

    -J’ai toujours compris sa
    -J’ai toujours compris sa politique de soutien indirect au régime.Les autres partis aussi ne disent pas trop,sauf le RCD.n’attendez rien de ces semblant de partis.Ils n’ont même pas de programmes pour ce pays et n’ont jamais fait de propositions aux gouvernements passés et présent.leurs militants et leurs députés ne sont que des béniouioui,qui votent toutes les lois á main levés,sans en connaitre l’importance.Comme á dit quelq’un ici « CARNAVAL FI DECHRA »

    Anonyme
    4 décembre 2013 - 21 h 13 min

    KARNAVAL FI DACHRA
    KARNAVAL FI DACHRA

    Anonyme
    4 décembre 2013 - 21 h 08 min

    c’est la politique réaliste
    c’est la politique réaliste :vaut mieux se servir et soutenir le pouvoir (elle appelle cela le soutien critique) plutôt que de s’opposer et ne pas bénéficier des privilèges ;elle est plus importante que le 1er des ministres aux yeux du régime ;
    son influence est certaine ;
    c’est cela le secret du système :distribution de la rente;

    Anonyme
    4 décembre 2013 - 21 h 07 min

    Petit Lotfi, n oublie pas
    Petit Lotfi, n oublie pas avant d aller dormir de remercier papa et la france pour l heritage qu il t on laisse pour toi et tes enfants. Pas seulement beaucoup d argent mais aussi notre grand besoin de te montrer que nous sommes pire que tes peurs les plus absurdes.

    Safiya
    4 décembre 2013 - 20 h 32 min

    « Son double discours
    « Son double discours politique, son alliance avec les islamistes, sa participation à Sant’Egidio de 1995, ses 23 ans à la tête de son parti et la place des jeunes au Parti des Travailleurs »

    C’est le « savoir-faire » de l’opportunisme trotskyste, faire feu de tout bois pour arriver à El Mouradia, jusqu’à la compromission comme elle le fait aussi avec l’actuel et indélogeable locataire.

    J’ai découvert sa vanité quand elle s’est laissée ferrer par ce petit « compliment » rusé « Si j’avais seulement 100 (cent) femmes comme vous », cela a suffit pour lui faire gonfler et les chevilles et le cerveau. Depuis c’est la toutou à son mémaître.

    Dommage, j’y croyais à ses tous débuts.

    Vive Djamila Bouhired qui ne s’est jamais compromise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.