Recoller les morceaux

Par Karim Bouali – Les nouveaux dirigeants libyens ont compris que le salut de la Libye est dans son prolongement à l'ouest, c'est-à-dire l'Algérie, seul pays avec lequel elle peut traiter en toute confiance. L'Algérie étant fidèle à son principe de non-ingérence et à sa conviction maintes fois répétée que les problèmes de la région et du continent ne sauraient être réglés que par les pays du champ eux-mêmes sans aucune intervention étrangère. La Libye a appris la leçon depuis la parenthèse Bernard-Henri Lévy. En fait, il semble bien que, dans les conditions actuelles, seule l’Algérie est en mesure de sauver la Libye. D’abord, sans doute parce que notre pays le veut ; c’est même une évidence, ne serait-ce que par devoir de reconnaissance envers ce pays qui a soutenu notre guerre de Libération menée contre le colonialisme français qui, lui, était soutenu par l’Otan. Des années plus tard, en 2011, c’est la même Otan qui lui porta un coup fatal sous l’instigation de Sarkozy, Obama et Cameron. Aujourd’hui, pour présider la réunion de la grande commission mixte algéro-libyenne, Abdelmalek Sellal arrive dans un pays pratiquement détruit au plan institutionnel et plongé dans la tourmente d’une situation chaotique dont personne ne voit l’issue. Les qualités d’homme de terrain et les bonnes aptitudes à la diplomatie du Premier ministre ne seront pas de trop dans cette mission qui consiste en une tentative désespérée de recoller les morceaux de la Libye. Les dirigeants algériens connaissent bien ce «pays frère» avec lequel les relations bénéficient d’une forte dimension subjective. Ils ont conscience que la tâche est difficile, mais savent aussi où sont les priorités. Dans l’immédiat, c’est le côté sécuritaire qui sera traité en urgence. Ce n’est pas un hasard si c’est de Paris, où se tenait une rencontre franco-africaine sur la sécurité en Afrique, que Sellal a annoncé son voyage à Tripoli. Le retour de la Libye à la stabilité est un garant de la sécurité dans la région. Et pour cela, les Algériens comptent sur une relance sérieuse de la coopération entre nos deux pays.
K. B.

Comment (10)

    X man
    29 décembre 2013 - 17 h 17 min

    @ Abou Stroff
    Là , l’auteur

    @ Abou Stroff

    Là , l’auteur de l’article traite d’un sujet géostratégique.
    Je ne vois pas pourquoi vous voulez toujours sortir du sujet.
    Si vous avez un problème avec votre président vous pouvez toujours le trouver du coté d’El Mouradia.

    J’aurai aimé un titre beaucoup plus explicatif comme par exemple : L’Algérie offense Al Qaida en Libye !




    0



    0
    Anonyme.
    29 décembre 2013 - 16 h 05 min

    L’Égypte, la Libye, la
    L’Égypte, la Libye, la Tunisie, demandent l’aide de l’Algérie, voilà le résultat siono impérialiste, la destruction de ces pays, par l’Otan, l’islamisme, au secours au secours ces pays qui nous ont insulté, traité de terroristes, de pestiféré pendant que notre pays saignait de tout le sang de son peuple. Le rôle de l’Algérie est d’une importance pour sauver ces pays qui n’ont pas retenu la leçon algérienne d’il y a 20 ans, l’Algérie dans ce cas devra affirmer sa suprêmatie dans toute la région, le seul à avoir des services de sécurité et une armée digne de ce nom et surtout un peuple pas dupe qui n’a pas répondu au chant des sirènes de l’otan, du qatar, de BHL de Sarkozy, et j’en passe, l’Algérie a eu sa leçon, il lui manque que d’être gouvernée par des patriotes dignes de ce nom, pour retrouver sa suprêmatie comme il y a des millénaires.




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    29 décembre 2013 - 15 h 12 min

    Recoller les morceaux….Les
    Recoller les morceaux….Les morceaux de la Libye…ce n est que le resultats de la culture de la societe arabo musulmane
    tres  » Power oriented « . Presue chaque personne ou dirigeant de chaque groupe de quoi que ce soit …veut commander et etre le Boss. Comment voulez vous resussir une entente de cooperation entre tous ces groupes anarchiques. On voit la cas de la Syrie, avec une cinquantaine de groupuscules dans l opposition et chacune avide de pouvoir.? Que peut faire l Algerie pour les Lybiens sans se retrouver dans la m…..Ce n est pas une question de fric….
    l Algerie et la Lybie regorge de fric…ce n est pas une question economique….les deux pays ne savent rien faire chez eux que d acheter tout….tout de l etranger…Ces deux pays ne sont capables de rien faire seule car depuis leur accession a l independance ces deux pays ont depense des milliards pour acheter de l etranger et souvent de la mauvaise qualite pour…..recommencer encore aacheter la meme mauvaise qualite….les deux pays abusent de l argent du peuple…Ils seront amenes a la conclusion c est d utiliser la “ falagua “ comme cela a ete le cas dans le passé pour mettre de l ordre dans le pays.
    Donc former des milliers de Libyens dans leur pays, au combat militaire sur le terrain. L objectif est de se debarasser immediantement et sans pitie ni negociations avec ces terreroristes parachutes par les frères musulmans et les monarchies du Gulf. Une fois la securite dans en Libye, les dirigeants de ce pays se debrouilleront pour etablir le gouvernement qu ils voudront. Les Libyens ne seronts jamais algeriens….ils ne peuvent pas l etre car ils n ont pas mange assez de m…..comme cela a ete la cas pour le people algerien depuis 1830. Malgre que l ancient Roi de Libye Idriss etait d origine algerienne son pays n a pas vecu nos memes experiences….Cpendant une chose est certain ce que la Libye a de commun avec l Algerie….le corruption a “ ad libitum “ qui va souder ces deux pays emotionnellement pendant tres longtmps encore




    0



    0
    qu'importe
    29 décembre 2013 - 14 h 03 min

    Si l’algérie aide la lybie à
    Si l’algérie aide la lybie à s’en sortir on peut être sûr que nos ennemis vont enragés et redoublé leur coups .




    0



    0
    Faridz
    29 décembre 2013 - 11 h 56 min

    J’espere que durant son
    J’espere que durant son séjour dans ce pays en pleine décomposition, Mr Sellal aura toujours en memoire les insultes et menaces proférées par les rats comme Abdel jallil and Co en direction de l’Algérie, son peuple, ses Martyrs…




    0



    0
    Malika
    29 décembre 2013 - 11 h 49 min

    Quel interet et quelle
    Quel interet et quelle confiance peut-on avoir envers un peuple qui fait appel a ses ennemis de l’OTAN pour assassiner son President aussi Dictateur soit-il ?




    0



    0
    Makhloufi
    29 décembre 2013 - 11 h 46 min

    En dehors du côté sécuritaire
    En dehors du côté sécuritaire a traiter en urgence avec ces amis de l’OTAN a l’effet de reduire la nuisibilte de ces traitres Lybiens envers l’Algerie (voir la prise d’otage de la base de Ain-Salah), Mr SELLAL n’a pas mandat de parler au nom de nos Martyrs ni du peuple algerien rien que pour plaire a la France coloniale




    0



    0
    Makhloufi
    29 décembre 2013 - 11 h 39 min

    Pourquoi voulez-vous que
    Pourquoi voulez-vous que l’Algerie dsauve ce pays de R….. Ils n’ont qu’a se remettre a leurs Maitres de l’OTAN (Sarko-BHL-Erdogan-Homomo6).
    D’ailleurs qu’est-ce qu’il ya a sauver dans un pays en pleine decomposition telle que voulu par leurs Maitres ?




    0



    0
    Abou Stroff
    29 décembre 2013 - 9 h 43 min

    « Les qualités d’homme de
    « Les qualités d’homme de terrain et les bonnes aptitudes à la diplomatie du Premier ministre ne seront pas de trop dans cette mission qui consiste en une tentative désespérée de recoller les morceaux de la Libye. » dixit K. B.. je serais tenté de dire qu’avant de recoller les morceaux libyens, sellal ferait mieux de ne pas décoller les morceaux algériens. en effet, en encensant son bienaimé fakhamatouhou national et en suggérant que, sans son bienaimé fakhamatouhou national, l’algérie et les algériens n’existeraient pas, sellal fait (consciemment ou inconsciemment) le jeu de tous ceux qui aimeraient que l’algérie soit dépecée au profit exclusif de l’impérialisme et du sionisme. en hissant son fakhamatouhou au rang de messie incontournable, sellal (et tous ceux qui réclament à cors et à cris le quatrième mandat à quelqu’un qui n’a plus toute sa lucidité, quoi qu’en disent les laudateurs invétérés) ridiculise et infantilise l’algérien lambda et réduit la majorité des algériens à des « choses » sans système nerveux. chacun sait que les choses sans système nerveux sont malléables et corvéables à souhait.




    0



    0
    algerienmeskine
    29 décembre 2013 - 8 h 52 min

    j’ai des reserves pour le mot
    j’ai des reserves pour le mot « prolongement » d’abord et ensuite n’oublions pas que la situation en libye est complexe,el quaida ,les tribus et les « republicains »!!je pense que sellel doit d’abord faire un stage d’un mois à ghardaia!!!!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.