Vingt-deux cadres du FFS dont un député claquent la porte

Nouvelle saignée dans les rangs du vieux parti de l’opposition. Vingt-deux membres du conseil fédéral de Béjaïa, dont son président, le député Khaled Tazaghart, ont annoncé mardi leur démission. Les démissionnaires ont justifié leur décision par l’impasse dans laquelle était arrivé le conflit qui les opposait à la direction du parti depuis plusieurs mois. Les frondeurs revendiquaient notamment la tenue «dans les meilleurs délais» d'un conseil national extraordinaire et le respect des statuts du parti dans le traitement des questions litigieuses. Dans une déclaration transmise aux instances de direction du parti, les démissionnaires estiment que «la fédération de Béjaïa subit le diktat de décisions arbitraires émanant des instances nationales au gré de ceux-là mêmes dénoncés dans notre rapport». Le FFS a traversé plusieurs périodes de crise depuis, surtout, les élections législatives de mai 2012, suivies de la démission fracassante de l’ancien premier secrétaire, Karim Tabou, et de plusieurs autres cadres dirigeants et des figures de proue, à l’image de Mustapha Bouhadef et Djamel Zenati. A chaque fois, la direction est accusée de «gestion autocratique», de «clientélisation de l'action militante» et même d’avoir «passé un deal» avec le pouvoir, suprême insulte pour un parti qui a fondé sa philosophie sur l’opposition à tous crins. Cette accumulation de frondes, notamment à Béjaïa et Tizi Ouzou, a fini par affaiblir le parti, estiment aujourd’hui nombre d’observateurs de la scène politique. Le départ du chef historique, Hocine Aït Ahmed, de la direction du parti en mai dernier, après quarante-neuf ans de règne sans partage, cédant sa place à un présidium lui-même drivé par des hommes proches du «zaïm», n’a fait qu'aggraver les choses. Même avec 29 députés à l’assemblée et quelques centaines d'élus locaux, le FFS peine à retrouver sa vigueur d’antan, et surtout à concilier les différents courants parfois antagoniques qui le traversent. Son effacement par exemple à Ghardaïa, qui était un de ses fiefs traditionnels, devant d'anciens dissidents en dit long sur son déclin.
Rabah Aït Ali

Comment (12)

    abdelkader wahrani
    4 janvier 2014 - 22 h 38 min

    mabqach FFS, il a que le nom
    mabqach FFS, il a que le nom force des front des forces socialistes, je ne suis pas contre FFS, mais je suis contre sa politique extérieur, FFS pour la réouverture des frontieres avec cette monarchie marocaine des crapules, FFS pro-maroki, FFS il soutient le régime fasciste marocain dans sa guerre criminelle coloniale.




    0



    0
    Anonyme
    3 janvier 2014 - 19 h 58 min

    depuis quand,le ffs est un
    depuis quand,le ffs est un parti d’opposition?
    oui il s’est toujours opposé à l’opposition.
    ces 22 qui viennent de demiossioner en retard, y compris tazaghart, pour ne pas citer son nom, ont fait de leur mieu pour profiter au max des offres alléchantes du regime auwuel ils s’acoquinent et se copinent toute honte bue.
    tazaghart, lui même a eu vent que dans quelque temps de serieuse emeutes ebranleront ce regime et ses sbires by compris ces 22. ne vous en faites pas.




    0



    0
    calcib
    2 janvier 2014 - 2 h 06 min

    le zaim (qui l’a fait?) en
    le zaim (qui l’a fait?) en parlant de lui a fait tuer ses gardes corps qui l’ont défendu corps et âme quand l’ALN est venue le chercher dans sa cachette après s’être entendu avec lui. Il a honteusement caché qu’il attendait ces militaires venus l »accompagner conformément à ses voeux. Ses gardes corps l’ont payés de leur vie. Le sieur voulait faire croire qu’il avait été capturé pour toujours se faire valoir comme zaim, le Lâche. d’ailleurs les morts du FFS n’ont jamais été reconnus contrairement aux sanguinaires du FIS.
    Ouvrez vos yeux, il y a aussi le trésor du FLN dont il faudrait un jour parler, comment des anciens soit disant responsables, ont-ils eu l’argent nécessaire pour investir juste après l’indépendance???????????????




    0



    0
    citoyen
    1 janvier 2014 - 17 h 13 min

    il est temps que les anciens
    il est temps que les anciens de ce parti sans issue, disent la vérité, c’est à dire ce qui s’est passé exactement entre 1963 et 1965. beaucoups de mamans n’ont pas vu leurs enfants enrolés de force dans les rangs de la dissidence et n’ont jamais donné signe de vie. à cet époque ces enrolés de force n’avaient pas les 18 ans. qui en est le responsable de leur disparition ? allez !!!!! videz vos sacs avant de partir !!!!!




    0



    0
    Anonyme
    1 janvier 2014 - 16 h 56 min

    Le « FLN historique » vous
    Le « FLN historique » vous allez nous faire pleurer ! il n y a pas de FLN historique et le parti du FLN ( Oudjda ) non messieurs le FLn est une seule et même entité violente à qui l’histoire de la décolonisation de l’Afrique a permis de se hisser comme grand libérateur alors qu’il venait de perdre la guerre, c’est à dire une véritable imposture. Le FLN historique c’était le FLN de ABbane c’est à dire celui de naïfs et celui des perdants celui du parti du FLN c’était et reste celui des malins et celui des gagnants.
    Dans un cas comme dans l’autre, l’Algérie s’est retrouvé prisonnière de monstre FLN.
    ça sera difficile de laisser une réaction comme celle-ci mais qui sait peut être qu’on va avoir un courage qui lancera, enfin, un vrai débat sur le passé, le présent et donc forcement l’avenir de ce pays.




    0



    0
    aâqa yessaoualen
    1 janvier 2014 - 16 h 25 min

    Expliquez moi comment un
    Expliquez moi comment un ancien ministre sius M
    MERBAH, Cherifi , ancien Fln ;a pris les renes du ffs.
    Dites moi comment un ancien du groupe de Tizi,
    la troupe de Said Khelil ,s’est desolidarise de ses amis
    et a requis la confiance du Zaim pour devenir le depite
    et cerveau du FFS normalisé ?
    Sortez de votre nostalgie et osez COMPRENDRE!




    0



    0
    Anonyme
    1 janvier 2014 - 13 h 51 min

    BRAVO @ffs63
    c’est bien dit

    BRAVO @ffs63
    c’est bien dit et surtout bien vu.
    Maintenant il faudrait que tous les vrais militants
    du FFS sachent la VERITE, toute la verité et decouvrir
    le vrai paysage du « Zaim » et toutes ses combines diaboliques,
    ses compromissions et ses implications.
    Et comment il a livré ,sacrifié et achevé tous les Anciens vrais
    MILITANTS tel que les morts de 63,les MECILI, NAIT DJOUDI et
    tant d’autres..
    La verite doit etre dite du vivant du ZAIM .
    TOUT a une fin…
    Ps: A cet effet un ouvrage est en cours.




    0



    0
    Moha
    1 janvier 2014 - 11 h 44 min

    Tout comme notre
    Tout comme notre FLN-Historique(patrimoine de toute l’Algerie) qui a subi une OPA de la part d’arrivistes sans scrupule dit du ‘Clan d’Oujda’ pour en faire l’ennemi numero 1 du peuple algerien, notre FFS est en train de prendre le meme cheminement au point de defendre toutes les causes du Roi M6 qui l’opposent a l’Algerie.
    Je suis sur que notre prestigieux symbole de la Revolution Algerienne Mr Ait Ahmed est aussi triste que la majorite du peuple algerien.




    0



    0
    Anonyme
    1 janvier 2014 - 11 h 07 min

    Son secrétaire général imposé
    Son secrétaire général imposé « par Genève », lors de ses tournées, a l’habitude de commencer ses meetings avec  » yal khawa la FEFIS c’est pas comme les autres partis …  » il poursuit son cirque FLNesques des éternels pérennants et en général s’arrange pour planter un coup de poignard dans le dos du RCD avec une bassesse extrême genre  » l’ éRCD ? wallahi harka !!  » je ne porte pas le RCD dans mon cœur mais, face à cette formation politico religieuse sectaire qui n’a aucune assise populaire réelle évidement là ou ele prétend être implantée en Kabylie, et le peu qu’elle prétend avoir devrait s’envoler avec la disparition de zizi Hmed, face à cette entité donc, le choix est vite fait s’il ne reste plus aucune autre proposition.




    0



    0
    ffs1963
    1 janvier 2014 - 9 h 12 min

    Honte au FFS et a tous ces
    Honte au FFS et a tous ces pseudo militous.
    Heureux les martyrs de 63 qui n’ont rien vu
    de cette mascarade du ZAIM qui a tout bradé…
    Combien a t il empoché encore de cette enieme
    operation.Demysthification enfin du personnage.
    les autres ne sont que des executants…
    Pour les contestataires,le seul act de militantisme
    a faire est de reconnaitre leur betise consciente ou
    inconsciente et leur responsabilite ds cette
    MASCRADE qui n’a trompé personne !




    0



    0
    velaidh
    1 janvier 2014 - 8 h 58 min

    Vous avez tous cautionné le
    Vous avez tous cautionné le congrés de la HONTE
    et la PTICIP.ATION dite de Normalisation et vous avez
    été servi Mister Dépité.
    Cette caution ne peut pas etre oubliée et effacée.
    En fait vs ne cherchez qu’à installer votre petite BANDE
    pour les prochaines echeances.
    Personne ne vous pleurera et ce qui se passe au FFS
    reste ds la LOGIQUE de la Normalisation decidée ,negociée
    puis imposée par votre ZAIM…
    Arretez de faire du bruit et vous chercher a vs
    deculpabiliser…




    0



    0
    Mokrane
    1 janvier 2014 - 8 h 57 min

    Moi je sais que cette phase
    Moi je sais que cette phase de turbulance nationale au sein de notre parti le FFS est plutot liée aux nouvelles positions et déclarations de l’actuelle direction du parti vis a vis des dossiers relatifs , 1/- aux frontieres avec le pays du Prédateur Homomo6, 2/- sa neutralité sur des questions aussi importantes que celle de la profanation du drapeau algérien un certain 1er Novembre 2013 au Consulat de l’Algérie a Casablanca, 3/-au Référendum d’autodétermination sur le Sahara Occidental.
    Ces positions s’expliquent selon de nombraux militants du Parti, par le fait qu’un bon nombre des nouveaux dirigeants du FFS ont des biens immobiliers et patrimoines au Maroc et veulent bien les préserver meme si c’est au détriment meme du FFS et de l’Algérie. Pour cela il faut savoir que le cas du Cheb Khaled and Co n’est pas isolé.

    De toutes les manieres et en tant qu’ancien militant du 1er parti d’opposition en Algérie je ne suis pas disposé a continuer a militer en son sein tant que Da El Hocine n’aurait pas donné un bon coup de balaie a l’effet d’éviter a notre FFS d’intégrer le Clan d’Oujda.

    Happy new year 2014




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.