Evénements de Ghardaïa : une délégation du FFS rencontre Sellal

Les membres de la mission parlementaire du Front des forces socialistes (FFS), mise en place pour suivre l’évolution de la situation dans la wilaya de Ghardaïa, capitale de la vallée du M’zab, ont rencontré mardi le Premier ministre Abdelmaklek Sellal, indique un communiqué laconique du parti rendu public aujourd’hui mercredi. Le communiqué n’a rien révélé sur la teneur de cette rencontre, ni sur les prochaines démarches à suivre dans le cadre de cette mission. Mise en place fin novembre dernier, cette mission a été dépêchée à Ghardaïa dès le déclenchement des violences dans la daïra de Guerrara, avec comme objectif officiel d’«évaluer la situation sécuritaire et sanitaire» dans cette wilaya, mais elle était aussi censée défendre les positions du vieux parti de l’opposition dans cette région à majorité berbérophone. A son retour, cette mission a dénoncé ce qu’elle qualifiait, dans un autre communiqué, «l’obstruction des services de sécurité» à l’encontre des membres de la délégation. A noter que d’autres partis, comme le MSP, ont dépêché des missions d’information dans la région de Ghardaïa, mais se sont contentés d'un travail d’évaluation et d’information. Entre-temps, la tension était montée d’un cran, et les affrontements entre des groupes de jeunes issus des deux communautés se sont propagés jusqu’au cœur de la vallée du M’zab. Réagissant tardivement, le gouvernement a promis, par le biais du ministre de la Communication, Abdelkader Messahel, une «importante initiative» pour bientôt.
R. Mahmoudi
 

Comment (13)

    Anonyme
    5 janvier 2014 - 21 h 19 min

    le parti FFS est le seul
    le parti FFS est le seul parti qui s’est réellement intéressé au sort des mozabites qui souffrent depuis les années 1970 de très graves violences. Il a tout a fait raison de dénoncer les graves dérives du pouvoir. Seule une commission d’enquête sérieuse dévoilera tous les dépassements et jugera les auteurs de violence qu’ils soient civils ou de la police car est clairement complice dans ces exactions (voir vidéos sur you tube.




    0



    0
    Mére-patrie
    5 janvier 2014 - 10 h 22 min

    La sournoiserie de certains
    La sournoiserie de certains journalistes qui prétendent être algériens n’a pas d’égale. En rapportant les évènements de la vallée du M’Zab ne contribuent-ils pas machiavéliquement à attiser les dissensions entre algériens. Sinon que signifie dans leurs comptes rendus …. Les quartiers arabes…. Il n’aurait été pas mieux de les appeler par leur véritable nom algérien tout comme les autres communautés par : à titre d’exemple : les habitants de la commune, daïra untelle, et de la municipalité, et/ou daïra untelle etc.
    Le fait de prendre parti au sein même de cette coquille spécifique même pour chercher une solution on contribue sans se rendre compte à créer dans les esprits des algériens ces discordes auxquelles ont veut trouver des solutions.
    C’est aussi malheureux, de voir des partis politiques toutes tendances confondus, se saisir de ses évènements fâcheux pour les exploiter non pas dans l’intérêt général mais pour des raisons partisanes. Ce qui contribuera davantage bien sûr à élargir cette plaie socioculturelle.
    Et lorsque quelqu’un crie haut et fort d’être fier d’appartenir à un clan et que les autres le suivront dans son élan pour se faire eux aussi valoir à leur tour, et c’est leur droit : l’un chaoui, l’autre kabyle, l’autre arabe, un autre musulman modéré, et un autre islamiste fanatique, sans oublier un Oranais, un Tlemcènien, un constantinois, un arabophile, un francophile, etc..Il faut s’attendre au pire.
    Certains journaux francophones – pour ne pas dire francophiles – agissent consciemment pour creuser davantage les dissensions entre algériens en réservant des pages entières dans leurs quotidiens à ce qu’ils appellent « la Kabylie » au lieu d’éviter de tribaliser une région du pays. Il n’aurait été mieux de citer la wilaya plutôt que de créer dans les esprits les bases de la fitna très chère aux ennemis de l’Algérie.
    Dieu merci d’autres journaux et journalistes conscients de la gravité des clivages dans une même société soudée depuis longtemps – surtout par les mauvais temps qui courent dans le monde arabe – préfèrent ne pas contribuer à ce complot hypocrite.
    Malgré sa persistance et sa propagation continue à desseins, cette guerre culturelle latente n’arrive toujours pas à faire tomber l’algérien conscient dans ce piège macabre. Il suffit de regarder ce qui se passe en Irak, en Syrie ou ailleurs pour éviter même d’y penser.
    Il faut savoir que ce dossier est brûlant et est tout à fait différent de tous les autres dossiers algériens épineux. Il se pourrait que ses flammes s’estompent quelques peu grâce aux palliatifs que recommande le gouvernement mais son feu couvera toujours et risque de reprendre de plus belle non pas seulement dans le sud mais aussi ailleurs soit dans d’autres régions du pays, si et si bien entendu le mal ne sera pas annihilé tant que la solution est à portée de la main. A BON ENTENDEUR SALUT !




    0



    0
    mellah hocine
    3 janvier 2014 - 22 h 17 min

    bien qu’un demi-siècle soit
    bien qu’un demi-siècle soit passé après le recouvrement de l’indépendance, force est de reconnaître que le peuple est toujours relégué au second plan. Et s’il y a un seul parti qui défend son droit à disposer de lui-même, c’est bien le FFS. Pour ce dernier, l’aboutissement de son combat ne peut se matérialiser que lorsque les rênes du pouvoir sont entre ses mains. Ainsi, bien que le pouvoir innove de décennie en décennie en soignant sa façade démocratique, dans le fond, le processus démocratique demeure biaisé. « Aujourd’hui, le statu quo politique, l’instabilité constitutionnelle, la crise morale, la crise économique et les injustices sociales trouvent leurs sources respectives dans l’absence d’un consensus national dans le pays », lit-on dans le document intitulé « résolutions politiques du congrès du FFS. »




    0



    0
    el amazighre elwahrani
    2 janvier 2014 - 11 h 25 min

    @ moh bab el oued
    toute a

    @ moh bab el oued
    toute a fait d’accord avec toi kho




    0



    0
    Anonyme
    2 janvier 2014 - 9 h 04 min

    Laissez moi répondre à CIRTA

    Laissez moi répondre à CIRTA pour lui dire que (..) moi je suis Amazigh (Homme Libre) et je le claironne partout où je vais (…). je rappelle sans cesse que c’est nous les Amazigh qui avons offert à l’Islam l’Andalousie et ont permis l’âge d’Or de l’Islam. Quand à travailler chez eux, détromper vous je travaille pour une compagnie Danoise.
    Quant à vous qui user du pseudo Cirta, je me demande si vous savez au moins que c’est la capital du royaume de Massinissa, « Mas-ensen » de son nom authentique.
    Maintenant si vous voulez savoir ce qui se passe au Mzab, lisez la « Mouqadima » d’Ibn-Khaldoun.




    0



    0
    mourad
    1 janvier 2014 - 18 h 03 min

    LEs MARABOUTS de la Zaouiya
    LEs MARABOUTS de la Zaouiya erahmania intercedent.
    Avec la benediction du roi…




    0



    0
    Horizon
    1 janvier 2014 - 17 h 44 min

    Salem alikoum
    Le F.F.S y est

    Salem alikoum
    Le F.F.S y est pour quelque chose dans tout ces événements tragiques qu’à connu cette ville et ses habitants.
    Le FFS son passé et regorgent de trahison, et conspirations avec les ennemis.
    YouTube et Google et là pour rappel pour ceux et celles qui seraient subitement amnésiques.




    0



    0
    cirta
    1 janvier 2014 - 17 h 18 min

    @moh bab el oued, que fais-tu
    @moh bab el oued, que fais-tu chez les Arabes qui te méprisent selon tes propres dires??????????????
    Je suis Algérien et Musulman, je n’appartient à aucune race
    Les conflits tribaux digne du moyen âge ne m’intéressent pas




    0



    0
    POMME FRITE
    1 janvier 2014 - 15 h 57 min

    L’assassin revient toujours
    L’assassin revient toujours sur les lieux du crime –
    Que fait ce ffs sur les lieux —
    Il y a anguille sous roche–




    0



    0
    moh bab el oued
    1 janvier 2014 - 15 h 54 min

    @ cirta & co
    Quand vous

    @ cirta & co

    Quand vous arrêterez de ne plus niez votre race et vos aieux et vous prendre pour des arabes, qui vous méprisent et je sais de quoi je parle, car je travaille au golf, ce jour là l’Algérie se portera mieux.




    0



    0
    Mouloud IDE
    1 janvier 2014 - 15 h 43 min

    leur role est de mettre
    leur role est de mettre l’huil sur le feu, d’ailleurs, y a un membre de leur clan tres impliqué dans cette tension!




    0



    0
    qu'importe
    1 janvier 2014 - 15 h 28 min

    Un incendiaire qui appelle le
    Un incendiaire qui appelle le pompier ça se qualifie de pyromane .




    0



    0
    cirta
    1 janvier 2014 - 15 h 18 min

    Quel est le rôle du FFS local
    Quel est le rôle du FFS local dans les incidents à répétition dans la vallée du Mzab?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.