Ces élus français qui exploitent les organisations islamiques

En France, tous les moyens sont visiblement bons pour gagner des élections. Même l’utilisation outrancière d’associations et d’organisations de masse. De nombreux candidats à des élections municipales, en mal d’ancrage, se tournent vers ces organisations, généralement bien implantées et respectées par les populations locales pour sortir victorieux de la compétition. Et une fois élus, ils tournent le dos à ceux qui étaient artisans de leur victoire. Et les organisations semblent en avoir marre. Le cas de l’Association musulmane d’entraide de Livry-Gargan (Amel) est illustratif de ce ras-le-bol des acteurs du mouvement associatif en France. Une hypocrisie vivement dénoncée par le président de cette association, Mokrane Kitoune, qui affirme, à travers certains médias de l’Hexagone, que des élus ont bel et bien exploité son association pour leur propre carrière politique. Mokrane Kitoune cite le cas de Pascal Popelin, député PS de la Seine-Saint-Denis et premier adjoint à Livry-Gargan, qui s’est, selon lui, servi de son association pour se faire élire. «Il a utilisé notre réseau auprès de l’électorat musulman de la ville et de la circonscription et depuis, quand il accepte de nous recevoir, ce qui est très rare, l’échange dure à peine cinq minutes pour finir par nous dire qu’il ne peut répondre à aucune de nos demandes. Nous l’avons connu plus attentif», lâche ironiquement M. Kitoune au Courrier de l’Atlas. Le président d’Amel revient sur sa collaboration avec ce politicien de gauche qui remonte à 2012, les mois précédant l’élection à la députation de la 12e circonscription de la Seine-Saint-Denis, qui regroupe les villes de Livry-Gargan, Clichy-sous-Bois, Vaujours, Le Raincy, Coubron et Montfermeil. Cherchant à courtiser l’électorat musulman, le candidat Popelin s’est rapproché des animateurs de cette association en promettant de les soutenir et de les accompagner dans le développement de leurs projets sur la ville. La ville de Livry-Gargan, de 42 000 âmes, ne disposant pas de lieu de prière, Popelin s’est ainsi engagé à prendre en charge ce problème. L’association lui fait ainsi campagne. Elu, Pascal Popelin revient sur son engagement. «Je ne me suis engagé à rien du tout. Je démens catégoriquement», a déclaré M. Popelin au journal susmentionné qui nie totalement s’être rapproché de l’association Amel pour se faire élire. Mokrane Kitoune se sent ainsi trahi et surtout utilisé comme escabeau. Aujourd’hui, il s’insurge contre cet élu et menace même de constituer une liste indépendante lors des prochaines élections municipales.
Sonia B.

Comment (10)

    Laetizia
    6 janvier 2014 - 20 h 43 min

    Mokrane Kitoune ? Ce type est
    Mokrane Kitoune ? Ce type est algérien ? on ne reconnaît plus les siens…
    Les mokokos sont trop nombreux à Paris et banlieue une véritable invasion depuis les années 1990, de même pour les noirs du mali et du sénégal, enfin les trafiquants de drogue et leurs esclaves ! Pour moi, les algériens qui donnent des interviews à ce torchon de courrier de l’atlas (chef de file de la propagande anti Algérie diffusé prioritairement en France et ne traitant que de sujets algériens qui ne les regardent pas , mais il faut les comprendre ces jaloux, leur pays n’a pas d’histoire!) sont des naïfs ou des transfuges.
    Il n’en demeure pas moins que ceux qui s’acoquinent à des partis politiques sont des opportunistes bien plus que les élus eux-mêmes ! S’ils espèrent des retours en nature ils n’auront que des clous !




    0



    0
    Ait mokhtar
    5 janvier 2014 - 13 h 14 min

    Il y a une hypocrisie sans
    Il y a une hypocrisie sans égale dans cette histoire; les politiques cherchent des voix et les responsables des mosquées de jà notoriété et des intérêts personnels pour certains . Ex , la mosquée de Paris devient un passage obligé des candidats de gauche comme de droite avant chaque élection , même la présidentielle et les promesse pleuvent à chaque fois! Certains comme Abdellah Zekri même s’il est tenu par le devoir de réserve se retrouve directeur de campagne de Chafia Mentalechrta et de sa suppléante Louisa Chenoub (gérante de la boisson Mecca Cola) et depuis placée à l’APN algérienne démocratique et populaire ! C ‘est sans scrupule ! Tout simplement il y a toujours des intérêts communs et personne n ‘a intérêt à ouvrir sa gueule ! Tout le monde trouve son compte ! Alors , elle est où la laïcité ou la loi algérienne qui interdit ce mélange de politique et de la religion ! Alors là si on commence à parler de l ‘argent ramassé tous les vendredis et les jours de fêtes comme l’aïd et la zakat ! C’est des millions dans les poches de ces charlatans ! Justement le MCAF ouvrira un débat sans à priori la dessus !




    0



    0
    issam
    5 janvier 2014 - 9 h 03 min

    La situation est bien plus
    La situation est bien plus compliqué,a cause de facteur multiples, passons les relations entre l’algerie et la france ET le rôle de david boubaker,il y a une chose que les youtres qui font de la politique ont compris ,la population musulmanes jouera un grand rôle dans le réequilibrage de la question palestinienne,et sur le reste des relations nord sud.Comment s’y prennent-ils pour casser toute possibilité d’indépendance ?L’infiltration .Qui sont les infiltrés ?Les imams,le cfcm,le ccif,nabil ennasri,et le youtre de karim achoui.




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    5 janvier 2014 - 3 h 29 min

    Ces élus français qui
    Ces élus français qui exploitent les organisations islamiques…depuis que le Roi Ferdinand d Espagne et son epouse Isabelle nous mis a la porte de leur pays en 1492 les musulmans jusqu’a ce jour, se font manipuler comme des enfants par n’importe qui….En plus que nous sommes les derniers en science et technologie a travers la planete,la manipulation se fait tres simplement. Pas juste les elus francais….Il s’agit de voir comment les gouvernements des pays musulmans comment ils sont composes et comment leurs chefs gerent la politique et les finances du pays




    0



    0
    Anonyme
    4 janvier 2014 - 21 h 44 min

    Vous ne recoltez que ce que
    Vous ne recoltez que ce que vous avez semé. Il fallait faire un deal en bonne et due forme avant l’élection. À quoi cela sert-il de vous lamenter après coup?




    0



    0
    00213
    4 janvier 2014 - 18 h 59 min

    Entre la Ligue de défense
    Entre la Ligue de défense judiciaire des musulmans, Nekkaz et son groupe de défenseurs du niqab, les jeunes convertis organisés en réseau jihadiste pour chaire à canon syrien, les sites hallal de Nabil Ennasri & consort bien orienté sur les conflits du monde arabe, les anciens dealeurs et braqueurs qui arnaquent les prestations sociales et parlent de charia par la force, on peut dire que les organes de manipulation des peuples du « Printemps arabe » ont dépassé la méditerranée pour prendre en main la communauté musulmane française.
    .
    On retrouve au final la même problématique qu’en Algérie, c’est à dire l’attente d’un ennemi extérieur alors que le véritable poison à neutraliser est à l’intérieur.
    .
    D’autre part il suffit de jeter un coup d’œil sur le site du magazine Courrier de l’Atlas et lire quelques archives pour comprendre aisément que ce n’est qu’un torchon pro-Makhnez.




    0



    0
    memona
    4 janvier 2014 - 18 h 50 min

    la France est un pays laïque
    la France est un pays laïque et la religion n’a rien à faire dans la politique il n’y aura jamais un parti islamiste heureusement pour la france




    0



    0
    kebch bounetah
    4 janvier 2014 - 18 h 46 min

    parfaitement monsieur
    parfaitement monsieur Kitoune,les socialos sont les plus hypocrites et dans toutes les communes ou il y a une forte minorités maghrébine c’est la même chose ,mais n’oubliés pas les écolos c’est les pires et sectaire en plus mais comprenais que c’est de bonne guerre ;à vous cher concitoyens et pas seulement les associations musulmanes mais surtout les simples citoyens car les associations musulmans sont dirigées en général par des incapables qui se font facilement dragués ne vous étonnés donc pas siil n’y a rien de concret derrière




    0



    0
    Mohamed eel Maadi
    4 janvier 2014 - 18 h 45 min

    Que dire ? Bien fait a tout
    Que dire ? Bien fait a tout ces « b… » qui collabore avec le Parti Socailiste




    0



    0
    selecto
    4 janvier 2014 - 18 h 21 min

    Le Courrier de l’Atlas est un
    Le Courrier de l’Atlas est un magazine Marocain où la carte du Maroc ne passe pas sans le Sahara et les activistes islamistes le sont aussi, curieusement ils contrôlent toutes les mosquée de la région parisienne et son fidèles à la ligne politique du Maroc.
    Nous assistons ces dernières années à une immigration massive de Marocains en France.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.