L’Institut français de Constantine ouvre son département de langue

Afin de renforcer ses prestations et d’accroître son offre pédagogique, l’Institut français de Constantine inaugure ce jeudi son département de langue. Ses locaux s’étendent dans un bâtiment faisant face à la bâtisse historique de l’IFC, au 50 rue Benmliek-Abderrahmane (ex-rue Pinget). Selon un communiqué de l’ambassade de France à Alger, ces nouveaux locaux, avec leurs cinq salles équipées des dernières technologies pédagogiques, permettront de répondre un peu plus à la demande croissante d’apprenants à Constantine et dans la région. Par leur immédiate proximité avec l’Institut, les locaux du département de français offre, sur le plan pratique, un avantage au bénéfice des apprenants comme de tous ceux qui fréquentent l’Institut. Il leur suffira, en effet, de traverser la rue pour profiter aussitôt de la médiathèque avec ses 20 000 volumes ou son nouveau service de prêt en-ligne, des services de CampusFrance, des salles de passation de Tests de connaissance du français (TCF) ou encore du jardin qui offre calme et quiétude au cœur de la ville des Ponts. D’après l’Institut, cette proximité immédiate aura aussi pour avantage de mettre toutes les propositions culturelles de l’IF à portée des apprenants et de leurs enseignants : expositions, concerts, conférences, ateliers, autant de possibilités de mettre l’apprentissage du français dans une agréable pratique culturelle. L’Institut français d’Algérie révèle, par ailleurs, que le nombre d’inscrits aux sessions de cours de langue progresse de 30 à 40% annuellement. Il indique aussi que près de 12 000 apprenants ont suivi une session en 2013 tandis que 25 000 candidats s’inscrivaient aux certifications. Outre la réponse à cette demande généraliste, l’Institut français d’Algérie diversifie son offre de cours de français de spécialité en réponse aux demandes spécifiques des centres de formation algériens, des universités et des entreprises. Enfin, des cours juniors pour les jeunes publics seront mis en place à Alger courant 2014, promet l’IFA.
A. Sadek
 

Comment (8)

    ouahida
    15 septembre 2016 - 18 h 57 min

    je veux savoir si vous
    je veux savoir si vous recruter des enseignants anglais merci




    0



    0
    Amcum
    11 janvier 2014 - 17 h 29 min

    @ Inspektor TAHAR (non
    @ Inspektor TAHAR (non vérifié) | 10. janvier 2014 – 1:1
    Entièrement dèaccord avec vous.




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    10 janvier 2014 - 0 h 12 min

    .
    L’Institut français de

    .
    L’Institut français de Constantine ouvre son département de langue…Afin d eviter que nous devenions des handicappes intellectuels internationaux limites par la langue francaise uniquement, il faudrait ouvrir a cote de cet Institut Francais a Constantine….Deux Instituts de langue anglaise…




    0



    0
    Farid1
    9 janvier 2014 - 11 h 29 min

    On peut apprendre le Français
    On peut apprendre le Français pour connaitre une autre langue et une autre culture….Mais c’est une langue inutile..




    0



    0
    Laetizia
    8 janvier 2014 - 23 h 47 min

    Ne soyons pas réactionnaire
    Ne soyons pas réactionnaire l’acquisition du savoir est la meilleure façon de s’en sortir !
    Le français est une belle langue et nombreux sont les algériens qui excellent dans cette langue! Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain, nous utilisons cette langue pour communiquer et grâce à elle nous sommes lus, compris et peut être soutenus par des milliers de gens dont c’est la langue maternelle!
    Les marocons ont vendu père et mère pour mimer les algériens francophones tellement ils sont jaloux! La personnalité francophone des algériens reste la plus attachante et la plus intéressante face à tous les arrivistes pseudo francophones ! Ne craignons pas d’être multilingue et d’exceller dans chacune de nos langues nationale, maternelle ou « coloniale », soyons algériens, ouverts et modernes !




    0



    0
    RAMO
    8 janvier 2014 - 21 h 06 min

    PAS LA PEINE DE VANTER TOUT
    PAS LA PEINE DE VANTER TOUT CELA ON A RIEN A GAGNER ,MOI MA PRÉFÉRENCE VA A LA LANGUE CHINOISE,ET SI J ÉTAIS RESPONSABLE JE PRENDRAIS LA MEILLEURS DÉCISION Cité ET JE PENSE AVEC CERTITUDE
    QUE LE PAYS AVANCERAIS A PAS DE GÉANT EN UN TEMPS TRÈS COURT.




    0



    0
    Amcum
    8 janvier 2014 - 20 h 21 min

    C koi cette triste nouvelle
    C koi cette triste nouvelle ????
    Il vont faire koi avec cette langue, du French kiss ????




    0



    0
    zarzor
    8 janvier 2014 - 19 h 49 min

    jusqu’á quand allons nous
    jusqu’á quand allons nous avec cette France « quand meme »?
    il me semble qu’il y a entre nous une mediterranee de culture qui nous separe .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.