La France perd pied en Afrique au profit de la Chine

L’influence de la France sur le plan économique en Afrique s’érode de jour en jour, bousculée par un concurrent de poids : la Chine. Et les chiffres rendus publics par Global Trade Atlas (données GTA/GTIS pour les onze premiers mois de 2013) sont là pour le démontrer. On savait, certes, que l’empire du Milieu avait commencé il y a quelques années déjà à s’implanter dans différents pays africains par le biais d’investissements directs, mais aussi à travers une politique d’exportation de marchandises qui a fini par devenir une constante, y compris dans les pays francophones du continent. Cependant, les chiffres relatifs à la dernière décennie font ressortir une configuration qui est en train de changer en faveur de la Chine, alors que les statistiques pour les entreprises françaises ont entamé un mouvement vers la baisse qui semble inexorable. Un mouvement que confirment les experts français qui constatent que la part de marché de la France en Afrique a décliné de 10,1 % à 4,7 %, alors que celle de la Chine sur le continent africain est passée de moins de 2 % en 1990 à plus de 16 % en 2011. La base de données GTA/GTIS, qui reprend les chiffres du commerce extérieur établis par les Douanes chinoises, est plus explicite puisqu’elle permet de dresser une carte plus détaillée de la conquête de la Chine en Afrique. En se fondant sur les montants des exportations des onze premiers mois de 2013, on s’aperçoit, d’abord, que quatre pays africains figurent parmi les cinquante premiers pays clients de la Chine. Il s’agit, par ordre d’importance, de l’Afrique du Sud, du Nigeria, de l’Égypte et de l’Algérie, seul État francophone. Ils sont douze pays africains à s’ajouter à la liste, dont quatre francophones : Maroc, Bénin, Togo, Cameroun. Deuxième constat, dans le Top 100 des pays clients de la Chine pendant les onze premiers mois de 2013, certaines hausses des exportations sont spectaculaires, comme en Tanzanie (+ 45 %) et au Cameroun (+ 43 %), alors que les baisses ne sont sensibles qu’au Liberia (- 35 %) et au Togo (- 25 %). Et encore existe-t-il une grande différence entre ces deux derniers : au Togo, la diminution des livraisons chinoises s’est produite après une forte hausse, alors qu’au Liberia, le recul était déjà engagé l’année précédente. GTA souligne que, de façon générale, dans les pays où la Chine perd du terrain en 2013, elle en avait gagné l’année précédente. C’est le cas notamment en Égypte, où la baisse, certainement engendrée par les événements politiques, est, toutefois, modeste (- 2,32 %). En revanche, en Algérie, les exportations chinoises ont gagné 6,85 % à 4,13 milliards d’euros durant cette période, réussissant à détrôner la France en tant que premier pays fournisseur. En Afrique du Sud, elles ont progressé de 10,93 % à 11,73 milliards de janvier à novembre 2013. Au Nigeria, les livraisons chinoises ont bondi de 25,8 % à 8,19 milliards d’euros, ce pays creusant ainsi un écart substantiel avec l’Égypte (5,65 milliards d’exportations chinoises), troisième nation cliente devant l’Algérie. Les experts français notent, de leur côté, que même dans les 14 pays utilisant le franc CFA, autrement dit une partie de l’Afrique francophone sous influence française, les entreprises françaises font jeu égal avec la Chine, avec une part de marché de 17,2 % contre 17,7 % en 2011, alors qu’auparavant elles évoluaient sur un terrain conquis. En examinant la base de données GTA/GTIS, un troisième constat s’impose. Au-delà de ses 100 premiers pays clients dans le monde, la Chine gagne du terrain dans toute une série de marchés africains encore restreints pour elle, même ceux où la France continue à dominer largement, comme le Congo. Du Mozambique (+ 24,4 %) au Tchad (+ 141,5 %), en passant par la Mauritanie (+ 26,9 %), l’empire du Milieu creuse ainsi son sillon en Afrique.
Amine Sadek
 

Comment (8)

    Mabrouk
    17 janvier 2014 - 20 h 41 min

    La France fait beaucoup plus
    La France fait beaucoup plus de politique qu’économique en Afrique ,par contre l’empire du milieu ( La chine ) essaie de décrocher des parts de marchés dans tous les pays Africains en silence la France oublie qu’n est 2014 et se croirait au 18 eme siècle sous Napoléon le conquérant.




    0



    0
    Lyes Oukane
    17 janvier 2014 - 17 h 38 min

    @ Abou Sultan
    Bonsoir . La

    @ Abou Sultan

    Bonsoir . La Chine offre ce qu’on lui demande aux prix que ses clients espèrent . Tu veux de la qualité ,il faut sortir la monnaie . L’empire du milieu sait tout faire . Du bric à brac comme du top quality . Les règles du commerce sont ainsi pour toute la planète jusqu’à l’épicier du coin .

    Concernant la France .Ta première phrase demanderait quelques exemples . La France exporte son savoir faire et sa production ? Pas en Algérie mais en Chine ou chez nos voisins , oui .




    0



    0
    Abou Sultan
    17 janvier 2014 - 9 h 00 min

    La France exporte en Algérie
    La France exporte en Algérie sa production et son savoir-faire.Il nous suffirait d’être attentifs et apprendre à fabriquer aussi bien. La Chine nous fourgue des voitures qui tombent en pièces détachées sur l’autoroute construite par eux-même dont le revêtement ne tient pas un an, des chauffages qui explosent dès qu’on les allume ou des chaussures avec des semelles qui ne supportent pas que l’on marche dessus




    0



    0
    nas
    16 janvier 2014 - 16 h 46 min

    il été temps
    il été temps




    0



    0
    mohend
    16 janvier 2014 - 11 h 31 min

    la france semble renouer avec
    la france semble renouer avec les raids virulents envers notre pays. aprés avoir réussi à s’ffrir le clan présidentiel (boutefliKa) qui a élu domicile au sein même de la DGSE ennemie, pour agir vite. ils resortent l’affaire tiguentourine, tibhirine……Mais, cependant qu’en est-il de l’affaire MERRAH?. monsieur Hollande doit aller gérer se blondes au lieu de jouer avec le feu avec l’ALGERIE.




    0



    0
    Anonyme
    16 janvier 2014 - 11 h 28 min

    La France perd pied en
    La France perd pied en Afrique au profit de la Chine….Se prenant pour le nombrile du monde….elle se retrouve a la cheville de ce monde. L attitude de seigneur chez beaucoup de francais en general les rend presque aveugle sur le progres atravers cette planete. Depuis 23 ans ces francais qui observent les avances des asiatiques a travers le monde, en fermant leurs usines en France pour les envoyer s installer en Asie en creant du chomage dans leur pays….un crime contre leur peropre peuple….Les francais victimes de leur double jeu dilomatique ….leur support aveugle de soutien a Israel au depend d un Etat palestinien cree des relations commerciales troubles en Afrique et au Moyen Orient plein de fric…La politique francaise avec le probleme du Sahara Occidental…Autodetermination des sahraouis ssupoortee par presque tous les pays africains…Un jeu double de la diplomatie, francaise partout ou elle se presente….Bref la France vit le retour de l ascenseur de la politique francaise a l’international




    0



    0
    Sidali
    16 janvier 2014 - 11 h 17 min

    Que de bonnes nouvelles.
    Que de bonnes nouvelles. Pourvu que cette tendance se confirme en 2014 en 2015 en 2016 et meme pour toujours




    0



    0
    BISKRA
    16 janvier 2014 - 9 h 35 min

    L’industrie Française a été
    L’industrie Française a été détruite par l’UE et l’OMC. Toutes les marchandises que les sociétés Françaises vends en Afrique sont achetées en Chine effectue un transite dans un port Français puis réexpédié en Afrique.
    Par contre, il faut que les pays Africains (y compris l’Algérie) interdise les produits de mauvaise qualité (jetable). A défaut, l’Afrique va devenir dans un continent poubelle.
    l’Algérie ne doit pas rentrer dans l’OMC




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.