Un enseignant marocain dément avoir écrit contre l’Algérie

Ahmed Abbou, enseignant à Oudjda, dénonce une grave manipulation dont il est victime. Dans un commentaire adressé à Algeriepatriotique, il dément catégoriquement avoir été l’auteur d’un article incendiaire contre l’Algérie, publié sur les colonnes du quotidien marocain Lemag.ma. «C’est juste pour vous dire que je n’ai jamais signé d’articles sur le site le Mag.ma et encore moins l’article que vous avez cité : "L’Algérie ou l’art de l’imposture"», souligne-t-il dans ce message. Visiblement habitué aux pratiques viles de l’oligarchie gouvernante, cet enseignant poursuit en disant que «ni vous ni moi ne devons être étonnés par ce type de comportement d’une presse aux ordres du Makhzen et du palais royal, particulièrement envers les hommes et les femmes qui revendiquent liberté et dignité, et dont le récent cas de Ali Anouzla (patron de presse traité de terroriste pour avoir défendu la liberté d’écrire et de penser) en est une parfaite illustration. Amicalement». Installé à Oudja, une ville frontalière de l’Algérie, cet enseignant marocain n’est pas dans la même posture hostile à l’égard de l’Algérie que le Makhzen et ses sbires médiatiques. Les Marocains de Oudja sont connus pour avoir toujours eu de relations fraternelles, voire même familiales avec les Algériens de l’ouest. Cet article signé au nom de cet enseignant a été particulièrement critique et haineux envers l’Algérie, comme d’ailleurs le reflète le titre. «Tous les observateurs avertis et tous les spécialistes en géopolitique s’accordent à dire que l’Algérie d’aujourd’hui n’est en fait que la résultante d’une imposture, d’une grande imposture», peut-on lire dans ce texte. Un texte rédigé, selon toute vraisemblance, dans les bureaux du Makhzen dont les rédacteurs, ouvertement anti-algériens, se sont bien délectés en usant et abusant de qualificatifs qui en disent long sur l’état d’esprit de la caste qui tient les rênes de cette monarchie en faillite économique et visiblement morale. Le Makhzen marocain ne prend plus le soin, ni les précautions d’usage pour maquiller ses terribles opérations de manipulation et de conditionnement de son opinion publique. Aux abois en raison notamment de la crise économique dans laquelle il s’enfonce, le royaume chérifien utilise tous les moyens en sa possession pour dénigrer l’Etat algérien. Peine perdue.
Sonia Baker
 

Comment (24)

    Strategie
    21 janvier 2014 - 1 h 59 min

    Disons UN GRAND MERCI AUX
    Disons UN GRAND MERCI AUX MARROKIS CAR ILS NOUS DONNENT TOUJOURS DE BONNES RAISONS POUR LES MEPRISER ENCORE ET ENCORE…..Ce AHMED ADDOU est un marroki qui vivote à Oujda grâce aux produits alimentaires et au carburant algériens, l’étau resserré sur la contrebande, qui le fait vivre, a fait monter le bitume de la haine makhzenienne dans sa pauvre tête, il a laissé donc exploser sa haine, sa rancœur et sa frustration dans un article aussi minable qu’est sa condition d’esclave soumis du régime narco-féodal des glaouis……ces minables ne méritent que nos mépris. et je trouve que nous leur faisons trop d’honneur et de publicité de parler de leur article exécrable. Il faut combattre le fléau makhzenien et les propagandistes hideux de ce régime par le mépris le plus absolu et point c’est tout.




    0



    0
    S.S.A
    21 janvier 2014 - 1 h 15 min

    Assalam
    Assalam Ou3laykoum

    Manipulation du Makhzen(suite)
    Voici un nouveau démenti des Chakamines du Makhzen, en l’occurence cet agent pseudo-enseignant apportant la preuve de la machination grossière dont nous avions dénoncé l’élaboration du Makhzen débile.
    La voici avec la permission d’A.P. bien entendu.

    AHMED ADDOU
    Enseignant à Oujda

    Démenti
    Suite à l’article que j’ai publié simultanément le 18 Janvier 2014 sur OUJDA CITY et LEMAG intitulé « L’Algérie ou l’art de l’imposture », un blog algéro-polisarien a publié un article signé par une dénommée Sonia Baker, selon lequel j’aurais envoyé un commentaire à « ALGERIE PATRIOTIQUE » dans lequel je démens catégoriquement avoir écrit l’article précité, et qu’il ne s’agit en fait que « d’une opération de manipulation du Makhzen ».

    Je tiens à préciser que tout cela est entièrement faux et que s’il y a manipulation et conditionnement de l’opinion publique, ce n’est pas de la part du Makhzen, mais de la part de certains médias algériens qui se font le porte-voix du régime algérien, appuyé en cela par les services secrets algériens.

    Je tiens à déclarer solennellement que je suis bien l’auteur de l’article intitulé « L’Algérie ou l’art de l’imposture » ainsi que d’autres articles qui portent sur l’affaire du SAHARA MAROCAIN et sur les relations algéro-marocaines ; articles dans lesquels je ne fais qu’exprimer des vérités connues par tout un chacun sur le différend qui oppose le Maroc à l’Algérie et défendre mon pays bien-aimé contre les attaques répétées du régime algérien.

    En mon âme et conscience, j’assume pleinement tout ce que j’ai écrit et ce en quoi je crois. J’espère pouvoir dans un proche avenir écrire des articles qui mettront en exergue le rapprochement entre nos deux pays, la consolidation de nos relations bilatérales, la coopération dans tous les domaines et la fraternité entre nos deux peuples.
    « و ما ذلك على الله بعزيز »

    AHMED ADDOU
    Enseignant à Oujda

    NB : Ci-joint les liens des sites qui ont publié « le démenti »
    1 : http://plan-paix-onu.blogspot.com/2014/01/un-enseignant-marocain-dement-avoir.html
    2 : http://algeriepatriotique.com/article/un-enseignant-marocain-dement-avoir-ecrit-contre-l-algerie

    Comme quoi le ridicule ne tue pas et c’est bien dommage des fois.
    Assalam Ou3laykoum.




    0



    0
    Anonyme
    20 janvier 2014 - 20 h 47 min

    Nous devons faire tout,
    Nous devons faire tout, ABSOLUMENT TOUT, pour libérer le SAHARA OCCIDENTAL, des griffes des FAUSSAIRES, IMPOSTEURS, USURPATEURS ET MYSTIFICATREURS MAROCAINS, sujets makhzeniens et FLEAUX DU MAGHREB. l’Algérie ne reconnaîtra jamais la colonisation du Sahara occidental. La meilleure et unique façon de crever nos ennemis et de leur faire avaler leur poison est d’aider le POLISARIO sans relâche. La libération du Sahara sonnera le glas du régime makhzenien faussaire et imposteur, et les propagandistes makhzeniens qui vivent en répandant la haine et le mensonge sur El Djazaïr. Le régime faussaire des sujets makhzeniens des BENI-GLAOUIS tombera comme un fruit pourri quand le Sahara sera décolonisé et les sbires propagandistes de ce régime faussaires finiront par se bouffer entre eux.
    IL y a pas de salut et il y a pas de place POUR NOUS AVEC CES GENS…..DONC soit c’est nous soit c’est eux.
    Et comme la vérité et la lumière triompheront toujours du mensonge et des ténèbres, je suis persuadé que le régime imposteur et faussaire des Glaouis et leurs sujets esclaves finira par tomber et disparaître.




    0



    0
    Etat de droit
    20 janvier 2014 - 16 h 07 min

    @ Anonyme (non vérifié) I 20
    @ Anonyme (non vérifié) I 20 janvier 2014 – 5:09

    Puisque vous dites sur un ton péremptoire que le terme « El Djazair » (les iles) n’a jamais été le pluriel de « Jazira », pourquoi diable, ne pas en avoir fait la correction dans la foulée -si toutefois il devait y en avoir une- en indiquant le terme exact, ou si vous préférez le terme originel ? J’aurais été le premier à en prendre note -et à vous en remercier- ne serait-ce que pour ne plus avoir, éventuellement, à « récidiver » en « commettant » la même erreur. Cela dit, je vous invite à arrêter de « chercher des poux sur la tète d’un chauve » pour un détail qui n’en valait pas la peine, dans la mesure où, globalement, j’ai pris soin de remonter à l’Antiquité -c’est-à-dire au moins à la Numidie, parce qu’il ne faut pas oublier qu’il y avait aussi la Maurétanie Caesarienne de Juba II, avec pour capitale Caesarea (Cherchell aujourd’hui), les deux entités géopolitiques constituant le socle de la configuration géographique actuelle de notre pays- j’ai donc bien pris soin de remonter à l’Antiquité pour parler de l’origine du mot Algérie, et partant, signifier que l’entité éponyme n’existe pas d’aujourd’hui mais depuis l’aube de l’humanité.
    Si toutefois vous êtes preneur, je rajouterai volontiers cette petite anecdote à propos du mot El Djazair, qui peut en tout cas prouver une chose : nonobstant les multiples appellations qu’ont endossées Alger et l’Algérie à travers l’histoire -tout particulièrement depuis les origines et durant les toutes premières périodes -protohistorique et historiques-, ce mot a bel et bien existé à un moment donné et, que je sache, existe à ce jour dans son appellation arabe. Ce qui ne veut pas dire, loin s’en faut, que j’ai voulu privilégier l’étymologie d’une appellation au détriment d’une autre, d’autant que je revendique de façon permanente et autant que vous, sinon plus peut-être, le substrat berbère de mon algérianité. Il faut seulement se dire que l’histoire est telle qu’on ne peut, nous autres contemporains, la réécrire à notre guise ou selon notre penchant idéologique. Et s’efforcer d’être objectif dans ce domaine ne peut pour autant, du moins pour ce qui me concerne, constituer un déni identitaire.
    J’en viens à ma petite anecdote : c’est plus précisément à propos du terme « Jaseran » ou « jaseron » usité en joaillerie et dont des historiens occidentaux disent qu’il est originaire d’Alger. Au moyen-âge les soldats portaient en effet une cotte de maille nommée jaseran, ou jaseron, qui trahit son origine. Il faut savoir qu’à l’époque on fabriquait à Alger des cottes de maille annulaires de qualité. Le latin «Jasarinus », attesté dès le XIe siècle, vient d’ailleurs de l’arabe « Jaza’iri », littéralement « originaire d’Alger ». Un peu plus tard, dès le XVIe siècle, on nomme en joaillerie une chaine d’or à maille fine d’anneaux inspirée de la fameuse cotte de maille dont on fait des colliers et des bracelets. Et, de nos jours, une femme élégante d’Alger, de Londres, de Paris ou de New York peut arborer des bracelets, chaines ou colliers dits jaserons, dont l’origine étymologique remonte à « El Djazair ».




    0



    0
    S.S.A
    20 janvier 2014 - 15 h 24 min

    Assalam Ou3laykoum
    A Par

    Assalam Ou3laykoum
    A Par Anonyme (non vérifié) | 20. janvier 2014 – 12:09
    Rien. Ils sont condamnés, ALLAH n’aide aucun peuple qui s’humilie lui-même donc de ce côté-là, aucun espoir pour eux, parce que nous on s’en fiche qu’ils avancent ou qu’ils reculent.
    Pour le prétendu démenti de cet enseignant,nous ne sommes pas né de la dernière pluie pour nous faire avaler des couleuvres, nous n’y croyons pas du tout.
    Ce Marocain qui est l’origine de cet article et qui prétend ne plus l’être en est bien l’auteur pour la simple et bonne raison, qu’il est au service du Makhzen, qu’ils ont élaboré cette manipulation grossière d’un article qui ressemble plus à un commentaire pour susciter les réactions en cours et faire diversion en nous présentant un potentiel opposant au Makhzen. Toute la stratégie du Makhzen est là, créer une vraie-fausse opposition subordonnée corps et âmes au Makhzen mais qui apparaitrait comme une dissidence.
    Faire un article-commentaire dont la syntaxe relève d’un niveau de 5eme fondamentale, le signer puis le démentir pour faire apparaitre un Dalm et une Hogra du Makhzen afin que nous soyons compatissant rélève bien des innombrables techniques puériles et enfantines du Makhzen à court de stratégie dans sa diversion du peuple Marocain. La preuve : LISEZ les commentaires de soi-disants Algériens qui commentent l’article et certains même avec des drapeaux Algériens en avatar. C’est une manipulation grossière qui insulte en plus notre intelligence et fait partie des minables coup du Makhzen. Depuis quand, ce mag.ma laisset-il passer les commentaires Algériens et plus est, avec un avatar du drapeau Algérien pour nous laisser croire qu’ils sont démocratiques, qu’ils ne censurent pas les postes, que la liberté d’expression est en cours au Maroc, que tout le monde est libre et la preuve, on peut parler de tout dans leur magazine le mag.ma sauf qu’ils oublient de dire qu’ils ne critiquent jamais leur roitelet car il ne fait jamais d’erreur, il est clair-voyant et parfait, il est Amir les Débiles, là aucune manip grossière ou autre, non.
    Mais, ce stratagème de bas niveau est courant et fréquent, les Chakamines du Makhzen comme ce prétendu enseignant qui dit que c’est lui après que cela ne l’est plus, tout cela s’appelle la confusion des esprits avec un but qui est le contôle de cette manoeuvre par ceux qui en tirent les ficelles c’est-à-dire les Chakamines du Roitelet.
    Ne vous laissez pas abuser, chers patriotes, nous sommes habitués à leurs chicaneries, ils nous dénigrent sans cesse, quand-ils ont un problème social chez eux, ils y collent toujours un cas Algérien pour démontrer que tous leurs malheurs vient de notre existence comme dernièrement en Espagne où des gays marocains ont été arrêté par la police des moeurs pour racolage sur la voie publique, une fille lesbienne marocaine donc gay se trouvait dans le lot, ce mag.ma(de Zbel) à prétendu que c’était une lesbienne Algérienne car ils ont tellement honte de leurs tares ALLAH I STARNA qu’ils ne peuvent en supporter le poids seul, il faut qu’il y ait une régionalisation du Haram pour ne pas apparaitre comme les seuls Fassik.
    S’il veut démentir ce qu’on affirme, que ce prétendu enseignant quitte ce pays avec sa famille et vienne demander l’asile politique en Algérie s’il dit vrai.
    Mais c’est Faux, archi-faux, vous savez quoi, ils lisent tous vos (nos) commentaires et savent à peu près notre facon de penser et tentent de nous orienter vers une idée de justice et de Hak afin de nous contrôler et manipuler les débats qui iraient dans le bons sens c’est-à-dire le sens Makhzenien du Maroc.
    Après l’échec des nombreuses tentaives d’infiltrer et de polluer ce site par les Chakamines du Makhzen, nous assistons à une nouvelle tentative des non-moins débiles de nous induire en erreur et de jouir de leurs forfaits en pensant qu’ils nous ont bien eu , en orientant notre réflexion avec un paramètre nouveau qui serait une prétendue dissidence à Oujda ou ailleurs cela s’appelle une KHOTTA. Et d’ailleurs, il n’y a aucune dissidence dans ce pays qui valent le coup à l’exception des Amazighs du Rif, toutes les autres soi-disant opposition sont des Fake contrôlés.
    Bravo à Anonyme qui se reconnaitra, un Radar anti-mekhzen(clin d’oeil).
    Tahyia Djazayirouna Wa Djichna.
    Assalam Ou3laykoum.




    0



    0
    Anonyme
    20 janvier 2014 - 11 h 09 min

    J’ai lu hier cet article,
    J’ai lu hier cet article, j’ai posté une réponse avec des évidences pour contredire les allégations de nos ennemis marocains, et comme je ne m’y attendais ma réponse a été censurée, les sujets makhzeniens se permettent de nous insulter et de répandre les pires délires sur l’Algérie et en prime ils s’opposent à ce que les algériens viennent les démentir, les sujets marocains préfèrent plutôt continuer à patauger dans leurs mensonges et leur haine. La question est: que faut-il faire pour ramener ces gens haineux et perfides à la raison??




    0



    0
    Mokrane
    20 janvier 2014 - 9 h 06 min

    ET UN AUTRE COMMENTAIRE
    ET UN AUTRE COMMENTAIRE TELLEMENT IL YA PLEIN DE REACTIONS DZ

    l’Algérie est une imposture, notre révolution est une imposture, l’eau qu’on boit est une imposture, nos savant, artistes et autres créateurs sont tous des imposteur, notre grande fraternité qui nous a permis de surmonter ttes les horreurs que nous ont causé nos ennemis et nos voisins aussi c’est une imposture. Celui qui contredis cet article dépourvu de preuves concrètes est automatiquement un imposteur. Tout est imposture dans ce monde, y’a que le Maroc qui est vrais.
    je vous demanderai juste une petite faveur, vous grand auteur de cet article de lumière et de révélation: essayez de ne pas penser a tout ce qui pourrai avoir un rapport avec l’Algérie ou les Algériens le temps d’une h par jour. Vous verrai par la suite que la haine des Algériens n’est pas une fatalité qui vous hantera toute votre vie. c’est juste une maladie et ça peux ce soigner. Salam




    0



    0
    Mokrane
    20 janvier 2014 - 9 h 03 min

    ..ET ENCORE UN AUTRE
    ..ET ENCORE UN AUTRE COMMENTAIRE SUR LE MEME SUJET SUR LE SITE MAG MA

    Mange un curly et respire un bon coup. On est une imposture ? Heureusement que vous pensez pas tous comme ça parce que sinon on vous aurait déjà annexé avec la bénédiction d’Allah pour vous libérer des mécréants qui sont a votre tête. Occupe toi de Ceuta et Melilla.




    0



    0
    Mokrane
    20 janvier 2014 - 9 h 01 min

    …ET UN AUTRE COMMENTAIRE
    …ET UN AUTRE COMMENTAIRE SUR LE MEME SITE
    L’algerie est une imposture de bout en bout. Soit. Pourquoi alors parlez-vous de peuple algerien
    .qui selon ce que vous dites devrait etre logiquement une imposture. Maintenant voici un raisonnemet
    Logiquement imparable: si le sahara est marocain, pourquoi l’avez vous partagé au dębut avec
    la mauritanie de ould dadah? Parce qu’en principe on nepartage ce qui est å nous.
    qu’en pensez vous mr le pedagogue?




    0



    0
    Mokrane
    20 janvier 2014 - 8 h 58 min

    UN COMMENTAIRE SUR LE SITE
    UN COMMENTAIRE SUR LE SITE LEMAG MA RELATIF A CET ARTICLE

    M. ABDOU, il y a d’autres moyens plus intelligents pour s’attirer les grâces du roi que des délires sans queue ni tête. Ce n’est pas à moi de vous enseigner l’Histoire, mais en quoi cela vous regarde, l’histoire de l’Algérie? Pourquoi, vous ne parlez pas de l’histoire des indiens, puisqu’on y est est? Si l’Algérie a été capable d’annexer des territoires c’est qu’elle a la capacité de le faire et le Roi Hassan II a bien signé le tracé. Oseriez-vous le traiter de traître? Chiche! Faites-moi plaisir pour prouver le contraire, dénoncez les annexions de Ceuta et Melila. Ou bien, cela appartient à l’Espagne? Décidément, le ridicule risque de tuer avec des gens comme vous; heureusement que vous n’êtes pas représentatif du peuple Marocain. Peuple fier et intelligent qui sait faire la part des choses. Vous êtes de la même minorité à la solde du Makhzen comme vos acolytes qui ont osé s’attaquer à l’emblème algérien, un jour du 1er Novembre.
    Ah! j’allais oublier: A voir le style et la syntaxe utilisés dans votre papier, je plains vos étudiants!




    0



    0
    Anonyme
    20 janvier 2014 - 5 h 40 min

    La vidéo dont vous parlez est
    La vidéo dont vous parlez est sur youtube, sur les filles des cités universitaires en Algérie.




    0



    0
    Anonyme
    20 janvier 2014 - 4 h 09 min

    @Etat de droit (non vérifié)
    @Etat de droit (non vérifié) | 19. janvier 2014 – 21:19
    el djazair n’a jamais été le pluriel de jazira,arretez de chercher dans la langue arabe les origines des noms des lieux algeriens,arretez votre negation de l’identité berbere de notre pays,arretez!!!!!!quand au sieur qui dement ,je n’y crois pas du tout!!!!




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    20 janvier 2014 - 0 h 18 min

    J’ai vu une vidéo d’un
    J’ai vu une vidéo d’un Algérienne qui répondait à tous ces haineux marocains, purée, elle leur en n’a mis plein les dents en même temps, j’ai appris que beaucoup de Marocain ne connaissait pas leur vrai père, car la fatma avait vu tellement de bonshommes défilés dans sa chambre que beaucoup s’inventent des origines extra-européennes mais vues leur gueule, je doute, mais morphologiquement, je pencherais plutôt pour l’Âne de l’enclos ! Étrange ressemblance si vous y regardiez de près !




    0



    0
    Laetizia
    19 janvier 2014 - 22 h 26 min

    @ Etat de droit (non vérifié)
    @ Etat de droit (non vérifié) | 19. janvier 2014 – 21:19
    Bravo!
    Numides ne vous laissez pas distraire ! FORZZA ALGERI !




    0



    0
    Anonyme
    19 janvier 2014 - 22 h 08 min

    Etat de droit (non vérifié) |
    Etat de droit (non vérifié) | 19. janvier 2014 – 21:19
    Merci pour ce cours très intéressant que vous donnez,ça en bouchera des coins à nos ennemis négationniste de notre histoire millénaires, les français en tête, je ne parle pas du peuple bien entendu, mais de toute la pourriture pied noire revancharde et la pourriture de monarchie féodal arabe couronnée par la France qui a pris possession de territoires appelés Maroc depuis quelques décennies, toutes ces pourritures que j’ai citées nous jalousent notre histoire, la déforme, se l’approprie je parle de la pourriture qui dirige dans l’entité voisine à l’ouest de nos frontières.




    0



    0
    Etat de droit
    19 janvier 2014 - 20 h 19 min

    A celles et ceux qui ne
    A celles et ceux qui ne savent pas trop si l’Algérie, version moderne de la Numidie antique, existe depuis longtemps ou pas sous l’appellation que nous lui connaissons aujourd’hui, je suggère cet article qui lèvera,je l’espère,les doutes sincères ou malveillants des internautes d’ici et d’ailleurs :

    D’où vient le mot « Algérie » ?

    L’Algérie n’est pas née de l’indépendance, en 1962…Ses racines remontent jusqu’à la préhistoire ; de même que sa position géographique remarquable, avec ses prolongements spirituels et linguistiques, qui la placent dans le cortège des nations méditerranéennes antiques.

    Le vocable «Algérie» dérive d’ «Alger», corruption du mot « El Djazair », (les iles), allusion faite à la poignée d’ilots que rattache à la ville, à partir de 1517, le fondateur de la Régence d’Alger, Khair-Eddine Barberousse.

    En l’an 1602, un certain Conestraggio Jéromine a publié à Venise une brochure de 16 pages intitulée « Relationne dell’apperechioper sorprendire Algeri ». Ce document a été traduit en français en 1882 par Henri de Grammont, président de la Société historique africaine.

    Déjà dans les traductions latines de la « Description de l’Afrique », par Léon l’Africain, on trouve les mots « Algira », « Algiram » (1632). Plus tard, en 1754, on trouve encore « Algéri » (Istori degli stati di Algéri, Tunisi, Tripoli et Maracco, 1754). Tous ces termes « Algéri », « Algara », « Algiram » désignent la ville ou la résidence d’Alger et bien évidemment par extension, ce que l’on appellera par la suite « Algérie ».

    Actuellement, les Italiens et les Anglais disent « Algé’ria » pour Algérie. A quelle époque le mot a-t-il été introduit en France coloniale ? On ne le trouve guère qu’à partir de 1832 dans un ouvrage intitulé « Sur les colonies militaires de l’Algérie », par le général Dubourg. Puis en 1839, lorsque Antoine Schneider, alors ministre de la Guerre, décrète que « le pays occupé par les Français dans le nord de l’Afrique sera, à l’avenir, désigné sous le nom d’Algérie. »

    La même année on retrouve le mot dans une étude d’Aristide Guibert, intitulée « De la colonisation du Nord de l’Afrique, nécessité d’une exploitation industrielle et agricole de l’Algérie ».

    On trouve enfin cette appellation dans un document officiel, un arrêté pris à Oran par le général comte Clauzel et daté du 17 novembre 1835. Le document se rapporte aux droits de patente et de navigation. L’article 2 de cet arrêté est ainsi libellé : «….sera exécutoire dans les ports de l’Algérie, trois jours après…», etc.

    Le Dictionnaire de la langue française avec latin et manuel d’orthographe et de néologie de Boiste -deuxième édition de l’an XI (1803)- indique bien :

    1-Alger (Algeranum), royaume de Barbarie ;
    2-Alger (Ruscurrum), ville capitale du royaume de même nom ;
    3-Algérien (n. c) adjectif d’Alger (Algériensas).

    Le vocable Algérie en langue arabe était donc bien connu dès le XVIe siècle, même si, à l’époque, il ne visait que la capitale du même nom. Il était d’autant connu – à fortiori en arabe- que l’émir Abdelkader, qui se battait au nom de la résistance à l’occupation française, a employé le mot une fois –du « watan djazairi », la patrie algérienne.
    Ce fait est d’ailleurs rapporté par Daniel Rivet, auteur de plusieurs ouvrages sur le Maghreb, au cours d’un entretien intitulé « Le Maghreb avant, pendant et après la colonisation » dans La revue pour l’intelligence du monde, une publication de Jeune Afrique (mai-aoùt 2009)




    0



    0
    Rachidz
    19 janvier 2014 - 18 h 13 min

    Rien d’étonnant dans ce qu’a
    Rien d’étonnant dans ce qu’a dit ce Mr A. Abbou quand j’écoute mes amis marocains vivants ici en France et qu’on appelle MRE (Marocains Résident a l’Etranger)




    0



    0
    Le Rifain
    19 janvier 2014 - 18 h 09 min

    @Par Adel (non vérifié) | 19.
    @Par Adel (non vérifié) | 19. janvier 2014 – 18:58

    Merci pour votre post qui reflete parfaitement la réalité du terrain. Il n’y a rien a rajouter sauf que vivement la République du Maroc libre et indépendante




    0



    0
    Brahim Haddou
    19 janvier 2014 - 18 h 00 min

    Je ne sais s’il faut le
    Je ne sais s’il faut le croire sur parole ou pas. Soit c’est un démenti, soit il nie. Si il s’agit de la première solution, qu’il prouve sa bonne foie. Mais ce qui est certain, c’est que dans la plupart des cas, les marocains n’assument jamais leurs provocations, diatribes, impairs… préférant rejeter leurs fautes sur les autres.




    0



    0
    Adel
    19 janvier 2014 - 17 h 58 min

    Ne prenez pas vos références
    Ne prenez pas vos références sur le torchon en question, je le dis et le rèpète que les habitants d’oujda, berkane, ahfir, guercif etc… sont en majorité algérien ou d’origine, alors soyons généreux avec eux, je suis certain qu’il voteraient en grande majorité pour devenir algérien.




    0



    0
    Brahim Haddou
    19 janvier 2014 - 17 h 55 min

    Je ne sais s’il faut le
    Je ne sais s’il faut le croire sur parole ou pas, ou bien il l’a rédigé mais le l’assume pas. Soit c’est un démenti, soit il nie.Si c’est la première solution, qu’il prouve sa bonne foie.




    0



    0
    Anonyme
    19 janvier 2014 - 17 h 51 min

    Ce Mr Addou doit franchir la
    Ce Mr Addou doit franchir la frontière avec sa famille pour se mettre sous la protection de l’Algérie et continuer son combat contre la monarchie pourrie du Maroc. Le Maroc n’est pas l’Algérie dans notre pays la critique des gouvernants est monnaie courantes, sans risque d’être emprisonnés, mais dans l’entité mekhzénienne ce n’est pas le cas. Mr Addou je crains pour votre sécurité et celle de votre famille au Maroc, vous êtes une denrée rare avec quelques journalistes courageux et les jeunes du 20 février réduits définitivement au silence.




    0



    0
    Fouadz
    19 janvier 2014 - 16 h 37 min

    J’ai lu cet aricle et meme
    J’ai lu cet aricle et meme j’ai essayé de poster un commentaire mettant en évidence les contradictions relevées en disant ceci  » vous développez un déni d’exster du mot ALGERIE et vous concluez en invitant le peuple algérien a combattre par tous les moyens et de faire en sorte que Le glas sonne bientôt pour ceux qui détiennent le pouvoir en Algérie ».
    Malheureusement mon post n’a jamais été plublié comme d’ailleurs pour tous mes précédentes tentatives qui ne pourtant se voulaient des mises au point tres édulcorées en rapports aux insultes proférées envers l’Algérie dans tous les articles y afférents de ce site .
    J’ai fini par comprendre la confusion des rédacteurs de ce site entre le droit d’informer et la stratégie de propagande au service des Maitres du Maroc.




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    19 janvier 2014 - 16 h 24 min

    Bravo a cet enseignant
    Bravo a cet enseignant marocain qui refuse d’être manipulé pour des intérêts contraires a sa patrie ( car le Maroc risque très gros en chatouillant l’ours algérien) . De toute façon comme nous le faisons en Tunisie, il nous faudra soutenir les forces républicaines Marocaines, car c’est eux l’avenir du Maroc.
    (il suffit de regarder les vidéos sur YouTube) Pour comprendre que ce pays craque de partout !!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.