Notre ministre et YouTube

Par Meriem Sassi – «Qu’est-ce qui nous empêche de filmer et d’envoyer sur YouTube ?» Cette idée ingénieuse visant à faire connaître les trésors touristiques de l’Algérie est celle de… notre ministre du Tourisme qui suggère, à partir de Bouira, de susciter la curiosité des touristes étrangers et de les attirer grâce à cette technologie. C’est que notre ministre est tout à fait sérieux dans ses propos ! Grisé peut-être par la fulgurante ascension qui a été la sienne en l’espace de quelques années, il sillonne, burnous flambant neuf sur les épaules, les régions du pays, pour y semer des suggestions «originales», alors que sa mission consiste à prendre des décisions concrètes et à donner un coup d’accélérateur aux projets d’investissement afin d’accroître les capacités d’accueil et en améliorer la qualité pour l’émergence de la destination Algérie sur l’échiquier international. Un objectif inscrit au programme du gouvernement depuis au moins dix ans, mais qui ne sera certainement pas atteint de sitôt, si le premier responsable du secteur joue la désinvolture et continue à user de la langue de bois pour nous apprendre, comme il l’a fait récemment à la radio, que «le territoire national dispose d’importantes potentialités touristiques» (quelle découverte !). Justement, M. le ministre, sommes-nous tentés de demander, où sont donc ces pôles d’excellence dont vous vous targuez ? L’objectif figure depuis 2008 dans le cadre du Schéma directeur d’aménagement touristique (SDAT) dont l’échéance ne cesse de reculer, passant de 2020 à 2025 puis à 2030 et ce n’est pas fini. Le fameux SDAT a été brandi par tous les ministres du Tourisme qui se sont succédé en tant que solution miracle à tous les problèmes du secteur en souffrance. Le miracle n’a pourtant pas eu lieu, malgré les dizaines de milliards d’investissements débloqués et les mesures d’urgence annoncées. Les sept pôles touristiques d’excellence prévus, ainsi que le chiffre de 2,5 millions de visiteurs étrangers à atteindre dès 2015, relèvent encore de la chimère. La destination Algérie demeure bannie dans la région de la Méditerranée qui attire 280 millions de touristes annuellement, soit 30% du tourisme mondial.
M. S.

Comment (4)

    Kebaili
    6 février 2014 - 10 h 00 min

    Rien a replâtrer y’a mi (
    Rien a replâtrer y’a mi ( fils ) c’est que tous les secteurs sans exception sont dirigés des nullards à l’exemple de leur chef …parmi les derniers des présidents dans le monde ! On est dirigé par une caste de sahbisme bni 3amou KHALTIS déchéance totale ! Si ça continu comme cela les algériens; oh si quand même il leur reste les yeux pour pleurer




    0



    0
    raselkhit
    6 février 2014 - 9 h 58 min

    Notre très cher ami 0213
    Notre très cher ami 0213 Pourriez-vous avoir l’amabilité de nous communiquer donc les coordonnées de ces associations qui sont disant prêtes à venir apporter leur soutien à l’Algérie car pour le moment on en voit à travers tous les forums que le dénigrement de l’Algérie de ses gouvernants et de ses cadres qui font des choses Suffit de relire correctement l’Article en question pour comprendre que l’Algérie est le pays le plus nul que rien ne s fait que tout va très mal. Revenons toujours au moins à « Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi mais demandes toi ce que toi tu peux faire pour ton pays » Pourquoi on ne pourrait pas chaque citoyen Algérien puisque tout le monde intervient sur Facebook twitter etc..ne pourrait pas au lieu de vomir sur son pays expliquer raconter et faire de la publicité pour son village sa région sa ville son quartier comme le font tous les citoyens du monde ?Au lieu de toujours critiquer négativement tout ce que le Pouvoir politique fait Essayons d’apporter chacun à la mesure de ses moyens du positif même si ce n’est que un strict minimum




    0



    0
    vouverek
    6 février 2014 - 8 h 48 min

    impossible que ce ministre
    impossible que ce ministre comprenne le moindre iota de votre speech.Les mouches pètent et les bisons volent très bas dans l’Algérie de Boutef.C’est du moins ce que pense mon cheval…




    0



    0
    00213
    6 février 2014 - 8 h 30 min

    Je connais des associations
    Je connais des associations d’algériens regroupant des ingénieurs, des architectes, des experts comptables, des DRH, des scientifiques, et des chefs de projet tous très compétents et expérimentés.
    Ils n’attendent qu’une seule chose : C’est que l’état daigne à les sollicités !
    Et le comble c’est qu’ils sont prêts à apporter leur savoir-faire sans aucun salaire en retour.
    .
    En résumé on a des bras-cassés payés des sommes colossales qui n’apportent rien et qui n’apporteront jamais rien, puis à coté des patriotes ultra-compétents qui sont prêts à se tuer à la tache gratuitement.
    Voulez vous connaitre le résultat de notre politique touristique ? Allez sur les sites internationalement connus de notation des destinations.
    D’une part très peu de voyageurs se risquent dans notre pays et d’autre part le peu qui tente l’aventure en repartent écœurés !
    .
    Je pense que notre ministre du tourisme a fait preuve de productivité à l’algérienne, et comme notre système de méritocratie tourne à l’envers, il mérite d’être promu Général de corps d’armée ou Premier ministre au choix.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.