Il ne changera pas

Par M. Aït Amara – C’est une presque systématique vérité qui veut que le système ne pourra pas longtemps dissimuler son incapacité à se muer. La preuve ? Deux dépêches de l’agence officielle APS, reprenant deux communiqués de la présidence de la République, lesquels annoncent deux audiences accordées par Bouteflika à son directeur de cabinet et à son vice-ministre de la Défense. Pour quoi faire ? Le premier pour se voir signifier des «orientations nécessaires dans le cadre des missions qui lui ont été confiées», le second pour lui présenter «un compte rendu sur la situation sécuritaire globale du pays». Quelles sont ces orientations ? Comment est la situation sécuritaire globale du pays ? Les communiqués laconiques et – il faut le dire – sans aucune consistance de la présidence de la République font foi de l’incapacité du régime actuel à se débarrasser de ses penchants naturels pour l’intrigue et le secret. Le président-candidat et le clan qui l’entoure – ou le phagocyte – ont beau prôner le «partage», l’«ouverture», le «renouveau politique», ces formules passe-partout, ces pléonasmes ne trompent personne, tant ils laissent transparaître le véritable caractère de ce pouvoir figé, sclérosé, reflété par un prétendant à sa propre succession infatué de sa personne, diminué mais ne continuant pas moins d’étaler son esprit aux yeux de ses glorificateurs intéressés. En bas, loin du tumulte de la cour où se tient une course effrénée pour les postes et les dividendes, le citoyen veut moins d’esprit et plus de franchise et de sincérité. On eût pu trouver une excuse à ce régime s’il avait ne serait-ce qu’essayé de corriger ses défauts, mais il est sous leur emprise, se refusant à toute évolution, à toute transformation, les inclinations naturelles reprenant toujours le dessus. Par principe et par hérédité.
M. A.-A.

Comment (18)

    ahmed
    27 mars 2014 - 11 h 54 min

    Sissi | 27. mars 2014 –
    Sissi | 27. mars 2014 – 0:58
    __

    C’est les sionistes qui t’ont dicté cela? Tes saloperies gardes les chez toi.On ne cesse d’avertir sur ce site qu’il y a une bande de zigotos dont la mission est l’agitation, le propagande et la manipulation. Ils s’en f…te des élections ou de qui sera Président. Leur but est d’affaiblir par tous les moyens pour espérer le chaos!!!




    0



    0
    00213
    27 mars 2014 - 9 h 08 min

    Poutine aides nous.
    Poutine aides nous.




    0



    0
    Anonyme
    27 mars 2014 - 7 h 35 min

    Moi ce qui m’intrigue et
    Moi ce qui m’intrigue et m’inquiète à la fois c’est le fait pour ceux qui décident de montrer un président très malade qui n’arrive même pas à prononcer distinctement une phrase de quelques mots. Cela s’est passé avant-hier à la télé.
    C’est inquiétant parce que ceux qui l’ont fait n’ont aucun respect pour une personne âgée souffrante et aucune considération pour le peuple qu’on invite à « admirer » un spectacle désolant dans l’espoir de le convaincre que le président a encore toutes ses capacités physiques et mentales et ne craignant guère la risée dont ils sont devenus l’objet à travers le monde.
    Qui est aveugle ? Eux ou nous ?
    Nous vivons une situation surréaliste car il n’existe plus de normes morales ou de normes tout court chez ceux qui ne veulent pas abandonner le koursi.
    La situation est grave car ces responsables-là feront tout mais vraiment tout pour cela.




    0



    0
    Sissi
    26 mars 2014 - 23 h 58 min

    Rien ne changera tant que le
    Rien ne changera tant que le prix du petrole n aura pas changer. Si vous voulez le changement maintenant, alors il faut fraper le petrole. Si vous voulez changer plus tard, alors faut juste attendre, car le prix va changer. La difference, c est que quand on frape le petrole algerien maintenant…c est comme une gifle au peuple pour ce reveiller…mais avec l avantage qu il lui reste le temp de reagir…mais par contre quand le prix chute, alors faudra sortir les Kalaschnikow pour empecher le canibalisme. C est aussi pour cette raison que l Algerie a ete place nummero 1 mondial en achat de Kalaschnikow en 2013…ils savent ce qui vient…




    0



    0
    Sawt
    26 mars 2014 - 23 h 24 min

    « … Au nom du progrès, de la
    « … Au nom du progrès, de la justice, de la liberté, de la nation, ou de la religion, on ne cesse de nous embarquer dans des aventures qui se terminent en naufrages.
    Ceux qui appellent à la révolution (au renouveau )devraient démontrer à l’avance que la société qu’ils vont établir sera plus libre, plus juste, et moins corrompue que celle qui existe déjà…. »
    Amin Maalouf : Les désorientés
    (Né à Beyrouth 1949 membre de l’Académie Française 2011 et comédie française 2012)




    0



    0
    AliLaPointe
    26 mars 2014 - 22 h 39 min

    Je crois bien que la
    Je crois bien que la nomination de Ouyahia a ete’ pour eviter son empechement immediat et le report des elections. Quand au salah Gauid, c’est tout simplement, par que le nain ne peut meme pas s’adresser au chef du pouvoir reel (toufik) encore moins le poser quelconque question… Le Toufik lui nie cette couverture. Je pense bien que la police qui s’adoucit est un message realye’ par le Gaid au nain, que si jamais la police faisait encore une victime, elle sera mise en caserne surveille’ et ses ministres destitue’s.

    Il suffira d’u tel incident a Alger ou une autre grande ville comme Annaba, Tizi, Oran, etc. pour les services de toufik, c.a.d. les forces speciales prennent la rue et interdise la police. Le General Hassan se fairait un plaisir a s’en occuper.




    0



    0
    louizette
    26 mars 2014 - 21 h 27 min

    Je n ai pas souvenir que
    Je n ai pas souvenir que durant les mandats précédents il y ait eu des communiqués sanctionnant les rencontres du chef de l Etat avec guendil ..
    La nouveauté est que l actuel directeur de cabinet est en fait partie prenante dans la campagne électorale ..mais chut, l admnistration est Impartiale. .




    0



    0
    Patrouille à l'est
    26 mars 2014 - 20 h 30 min

    Que ce prétendant à la
    Que ce prétendant à la présidentielle déguerpisse au plus vite et il laisse louiza la battante ( hasique)
    Terminer la course avec son coururent infaillible avec l groupe du Ghoul qui a  » manger » notre povre
    Pays sous couvert du nabot …payerez cash ici ou ailleurs …espèces de hagarines vous êtes des monstres sous des formes humaines ..




    0



    0
    Laetizia
    26 mars 2014 - 20 h 29 min

    Arrêtez de parler de système
    Arrêtez de parler de système svp! Le système c’est nous, la rente c’est nous, la peur des intégristes c’est encore nous… tout ce qui va de travers chez nous c’est à nous collectivement qu’on le doit d’abord. Sachons mieux communiquer sur nos attentes et nos frustrations.
    M. Ait Lamara souligne un fait très important, le Président reçoit ces « seconds », ils traitent de certains sujets apparemment très sensibles, et nous ne savons toujours pas lesquels. Pourtant cela pourrait aboutir à une mobilisation citoyenne de grand ampleur dans le sens de la prise de conscience de certains enjeux stratégiques. Ou bien l’Etat a-t-il peur que cela n’engendre a contrario le chaos ? Allah yestar !
    PS : Quelques commentaires s’entrechoquent au sujet de Mme Hanoune, candidate à la Présidence. Moi je dis, bravo à Louisa Hanoune pour son courage et son engagement. Une femme présidente de la république algérienne, voilà qui pourrait amener du changement. Que dis-je une révolution ! Stop à la misogynie, le changement s’opère d’abord en chacun d’entre nous.




    0



    0
    Anonyme
    26 mars 2014 - 16 h 55 min

    Farid | 26. mars 2014 –
    Farid | 26. mars 2014 – 16:10
    ____

    OUI la «Tata» pour toi et la «LALA» pour Mokri

    « histoires de Rome ? ». Mais que vient faire cet ânerie…. De quoi tu parles dans notre contexte? On voit bien que tu craches des baves tel un amphibien ivre !
    .
    – Si je suis payé ? Oui. Par une patriote qui défend contre vent et marée son pays contre l’Occident et ses prétentions impérialistes, cette inflexible candidate aux présidentielles que Mokri lui qui n’a pas eu le courage d’affronter, cette femme qui a combattu et qui a fait de la prison pour que ce sinistre Mokri devienne un homme libre et se permettre de dire sur elle des imbécilités de lâche!
    .
    – Et toi ? Payé aussi par cet hurluberlu, cet irrespectueux personnage, ce vilain obscurantiste qui s’allie à la pègre islamiste Egyptienne, ce vilain tartuffe misogyne jaloux qu’une femme le corrige, ce charlatan et bonimenteur qui a fait partie de l’institution gouvernementale avant de « s’insurger » ?




    0



    0
    Farid
    26 mars 2014 - 15 h 10 min

    Tata Louiza t’a payé combien
    Tata Louiza t’a payé combien pour faire son portrait ?
    Et pour t’attaquer à Mokri ?
    Tu parles de ce qu tu ne connais pas…As-tu connaissance des histoires de Rome ?




    0



    0
    Anonyme
    26 mars 2014 - 14 h 52 min

    Regardez cette vidéo
    Regardez cette vidéo d’extrémistes qui forcent le directeur de la télévision à signer sa démission car, il favoriserait, des programmes russes:
    .
    http://www.youtube.com/watch?v=3yrfQP0_Zaw




    0



    0
    Anonyme
    26 mars 2014 - 14 h 43 min

    Ukraine:ratonnade anti
    Ukraine:ratonnade anti russe!!
    http://www.liveleak.com/view?i=d48_1395828093




    0



    0
    Anonyme
    26 mars 2014 - 11 h 59 min

    OBSERVEZ LES ARGUMENTS «
    OBSERVEZ LES ARGUMENTS « POLITIQUES » « islamistes » de Mokri en réponse à une critique de Louisa Hanoune
    .
    – Louisa Hanoune – dans journal national arabophone – l’accuse de courir derrière le poste de ministre.
    – Réponse de Mokri : Il l’accuse de consommer de l’alcool et de trahison en se réunissant à Paris avec des organisations juives.
    .
    * Quand on est 5 partis, dont Mokri, à se réunir sans pouvoir remplir la salle
    * Quand on n’a pas la popularité de Hanoune dont le parti est bien organisé et structuré dans toute les wilayate
    * Quand on est, de surcroit, une femme politique dont on craint le face à face et qui ne cesse de critiquer violemment le « Système rentier » contrairement à Mokri
    * Quand on n’a pas d’argument pour affronter une dame respectable qui dit la vérité crue et avec respect et civilité
    * Quand on ne comprend pas qu’être « accusé de courir derrière un poste de ministre » n’est ni une vulgarité ni une insulte
    * Quand on n’est pas capable de débattre sur un programme politique que le MSP n’a pas
    * Quand on n’a pas d’arguments à opposer et s’attaquer à la vie privée d’une mère de famille respectable
    MOKRI aurait mieux fait de choisir un autre « métier » dans un autre « milieux »
    QU’AURAIT DIT Mokri si on l’accusait, à son tour, d’avoir été amateur de Bacchus avant de se reconvertir à « l’islamisme » et d’être un fervent amateur de la bonne chair ?
    CET énergumène est malsain, sa conscience est altérée. Nous le défions de demander un face à face à la Télé devant tous les Algériens !
    SINON nous demanderons à cette responsable du PT de l’inviter à une confrontation télévisée.
    Nous verrons comme dit le dicton populaire « le zenbâa ouine Yetbâa »




    0



    0
    Antisioniste
    26 mars 2014 - 11 h 21 min

    Salamou 3alikoum
    Toute

    Salamou 3alikoum

    Toute personne lucide raisonnable et politisé sait parfaitement bien que les élections du 17 avril n’ont pas était et ne sont pas des élections de PROGRAMMES. Car en réalité il n’y en a aucun dans le sens vision stratégique pour l’Algérie de 2030 par exemple.
    Un état avec des institutions solide ça ne se fait pas en deux temps trois mouvement, et encore moins par un claquement des doigts. C’est un long travaille souvent très fastidieux, mais absolument nécessaire. Ou chacun (e) devrait apporter son grain de sable dans une dynamique de concertations objective continue pour l’élever, le solidifier, et surtout le maintenir debout pour le transmettre à la relève.
    Attendre que les tenants du pouvoir actuellement change, c’est attendre de voir poussé des poils sur la paume de notre main. C’est nous qui avons changé, mais ils/elles ne se sont pas rendu compte de cela ou refusent de l’admettre ! C’est nous qui les voyons tel que vous les avez décrit, mais leur miroir kaléidoscopique leur voile la réalité de leur être dépassé au propre comme au figuré ! Nous leur avons donné une chance inespéré de se retirer par la grande porte et avec les honneurs qui plus est, mais ils/elles ont choisie de nous défier ! Alors ils/elles sortiront par le trou de la serrure avec une montagne de chef d’inculpations auxquels ils/elles devront répondre !
    Ses élections sont des élections qui devrait et doivent être consensuel sur le moins mauvais des candidats pour effectuer non pas un vote sanction, mais un vote de RUPTURE DÉFINITIVE avec la continuité statique désastreuse que veut encore nous imposé ses architectes zélé/fêlé, qui dans leur délire ont était incapable de se rendre compte que c’est déjà terminer pour eux/elles, Game Over c’est ce qui vous attend le 17 avril !




    0



    0
    ahmed
    26 mars 2014 - 10 h 58 min

    A DJELFA : 02 cadres du
    A DJELFA : 02 cadres du candidat Abdelaziz Belaïd ( dont son directeur de campagne) ont été victimes d’une agression commise par des inconnus. Les agresseurs ont asséné plusieurs coups aux deux victimes nécessitant leur transfert vers les urgences médicochirurgicales de l’hôpital de Djelfa.

    COMMENTAIRE LU
    « Notre pays – qui avait entamé, à la fin des années 1980, une des expériences les plus intéressantes d’ouverture démocratique au sud de la Méditerranée – retombe dans le gangstérisme politique d’une oligarchie criminelle. Celle-ci a-t-elle pu masquer sa nature brutale et prédatrice en jouant admirablement de l’islamophobie ambiante, en instrumentalisant des élites fort peu intéressées par l’émancipation politique de leur société ou, plus prosaïquement, en « achetant » la « compréhension » des partenaires de l’Algérie à coups de pétrole et de gaz… et en laissant planer la menace de violences sur leur propre territoire ? »




    0



    0
    Rabah
    26 mars 2014 - 10 h 47 min

    Man chebba aala chay in,
    Man chebba aala chay in, chaba aalayhi !




    0



    0
    ahmed
    26 mars 2014 - 10 h 46 min

    CE SYSTÈME survit, grâce à la
    CE SYSTÈME survit, grâce à la rente, depuis plus de 36 ans !
    .
    Il y a une réalité. Tant que le système rentier, conduit les consciences, dicte nos actions, tant que la rente chasse le travail, la compétence et l’intelligence, tant que les responsables sentent qu’ils le sont par favoritisme et non par aptitude, tant que la duplicité et l’esprit prédateur prédominent, tant que des dirigeants restent négligents et préoccupés par la rente et son partage, tant que l’élite compétente rechigne à prendre des responsabilités du fait de précédents douloureux, nous n’en sortirons pas de nos contradictions et de nos problèmes. Nous continuerons, la mort dans l’âme, à subir les révoltes récurrentes, la fuite éperdue des jeunes, les appréhensions vis-à-vis de la chose publique, les abus de biens publics, le manque de civisme et d’insécurité, la méprise de l’autorité, la restriction des droits civiques, etc.
    .
    Quelle solution ? Elle est dans la réhabilitation du travail qui fait la promotion de l’homme- et non dans ce « système rentier » pervers qui corrompt les consciences, incite à la corruption, accentue les contradictions, maintient dans l’archaïsme. Le régime doit se réformer pour sortir de l’illusion de stabilité. Le changement ne se pose pas en termes «faut-il changer le système ou les hommes?». Car tous ceux qui étaient responsables, à un moment, n’avaient rien réalisé dans le sens qu’ils le souhaitent maintenant ; même s’ils en avaient la volonté. Ils ne pouvaient agir à contre-courant du « système » qui les avait parrainés. L’expérience a montré qu’ils agissent en maintenant la même méthode. Il n’est pas, en effet, aisé à tout homme politique quel que soit sa force ou son charisme, de procéder aux changements de ce genre sans des stratégies bien élaborées qui ne peuvent être érigées sans des compétences avérées. Le changement doit se faire de l’intérieur avec intelligence, perspicacité et sagesse, mais au prix de longs sacrifices et de luttes politiques.
    .
    Les compétences existent ; elles ne demandent que considération et protection. L’État doit leur offrir les conditions de leur épanouissement et les mettre au service de leur pays qui ne peut qu’en tirer avantages et bienfaits. On verra alors la réaction du peuple qui n’aspire qu’au bien-être et à la sécurité ainsi que l’attitude de ces opportunistes de tout horizon s’ils y trouvent encore matières à leurs funestes projets, et enfin ce qu’est la bonne gouvernance




    0



    0

Les commentaires sont fermés.