Les héros et les ripoux

Par Kamel Moulfi – De passage à Sétif en février 2007, un ambassadeur de France en Algérie a reconnu que ce qu’a fait l’armée coloniale française pour réprimer les manifestations du 8 mai 1945, ce jour-là et les jours qui suivirent, constitue une «tragédie inexcusable». Pendant longtemps, la France s’est entêtée à parler d’«événements du Constantinois», pour qualifier ces manifestations et la riposte sauvage des forces coloniales. De là à ce que les responsables français avouent qu’il s’agit d’un crime contre l’humanité, c’est une véritable révolution qui doit s’opérer dans leurs mentalités. Pourtant, tous les témoignages prouvent que la répression du 8 mai 1945 entre dans cette catégorie. C’est incontestable. Les historiens ont rapporté des faits bouleversants à partir de récits de témoins directs. Exemple : avant d’être fusillés, les hommes qui allaient mourir étaient contraints de creuser les fosses de ceux qui venaient d’être tués avant eux. Autres atrocités criminelles : les légionnaires prenaient les nourrissons par les pieds, les faisaient tournoyer et les jetaient contre les parois de pierre où leur chair s’éparpillait sur les rochers ; les corps de prisonniers exécutés par rangées, dans le dos, étaient précipités du haut d’une falaise ; des corps ont été brûlés dans les fours à chaux ; des groupes de prisonniers enchaînés ont été écrasés sous les roues des chars des légionnaires… Tout cela n’a pas empêché l’Algérie de recouvrer, au prix fort, sa souveraineté. A chaque commémoration d’une date marquante de la lutte anticoloniale pour l’indépendance, la même question est adressée à nos historiens et à nos professionnels de l’éducation : qu’est-ce qui a été fait pour que les Algériens connaissent leur passé glorieux et les lourds sacrifices qui nous permettent de vivre, aujourd’hui, dans un pays libre ? Le but n’est pas seulement de tirer fierté de ce qu’ont fait les aînés, mais surtout de s’inspirer de leur engagement au service de l’Algérie. Les affaires de corruption qui font l’actualité dans notre pays et éclaboussent certains responsables n’en seront que plus exécrables.
K. M.
 

Comment (14)

    AlgérienPATRIOT
    9 mai 2014 - 8 h 41 min

    @ Monsieur Moulfi. Quelques
    @ Monsieur Moulfi. Quelques remarques sur votre édito qui commence ainsi:
    == De passage à Sétif en février 2007, un ambassadeur de France en Algérie a reconnu que ce qu’a fait l’armée coloniale française pour réprimer les manifestations du 8 mai 1945, ce jour-là et les jours qui suivirent, constitue une «tragédie inexcusable».==
    1- ce qu’a fait « l’armée coloniale française ». Non c’est la FRANCE et ses institutions (l’armée, renforcée par des prisonniers nazis reversés dans « la Légion étrangère qui se chargèrent de réprimer dans le sang une « dissidence » de populations françaises, puisque nous étions Français avec des ancêtres gaulois.
    Sous Benbella et sous Boumediene on parlait de LA FRANCE. C’est sous Chadli que lui fut accolé, insidieusement, l’épithète « coloniale » pour « tourner la page sa&ns l’arracher » , la belle trouvaille de notre chou-fleur.
    2- « Les manifestations ». Non! c’était une révolte et les Français le comprirent très vite et ne souffrirent d’aucune tergiversation ni en core moins de mansuétude et réprimèrent dans le sang et par la fours à chaux les dizaines de milliers de cadavres abattus par cette armée glorieuse qui allait ramasser la plus grande défaite (plus grande que celle de waterloo, que celle de 1870) à Dien Bien Phu
    3- « La visite » de l’ambassadeur eut lieu quelques jours après l’élection de Sarkozy et était fait « un service minimum » préparant la visite officielle de ce dernier et surtout pour faire taire neutraliser l’Association du 8mai1945 menée par le prestigieux Bachir Boumaza qui instaura les journées commémoratives de ces massacres et demandait les excuses officielles de la France. Mal lui en prit. On sait comment fut organisée la honteuse cabale qui le destitua de son poste de Président du Sénat
    4- « Tragédie inexcusable ». Tout a été dit dans ces deux mots: ce ne furent ni un génocide, ni un crime contre l’Humanité (à comparer avec ceux des fours crématoires des Allemands) ni même des massacres. Tout au plus, une « tragédie » , « inexcusable » donc, à ce titre PAS D’EXCUSES A FAIRE.




    0



    0
    Anonymedjamal
    9 mai 2014 - 7 h 39 min

    Le cynisme Monsieur
    Le cynisme Monsieur l’Ambassadeur c’est d’avoir invité Bouteflika a la cérémonie commémorative de la libération de l’Europe qui à eu lieu le 8 mai 2005 dans la rade de Toulon, où
    évidemment il était ravi d’être aux cotés de jacques Chirac, la réalité et la trahison pour la Mémoire, c’est qu’il a accepté « oubliant » qu’à la même date ont eu lieu les massacres de Sétif
    Kherrata et Guelma!




    0



    0
    Nass!ma
    8 mai 2014 - 21 h 10 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 8. mai 2014 – 20:51

    siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii AP , elwatan ,le matin dz ,liberté ,le soir d´Algérie,Djazairess …..etc ,même les jouraux arabophones ,ca va pas non !?




    0



    0
    Lemdigouti
    8 mai 2014 - 20 h 18 min

    Le Mur des Noms, taillé
    Le Mur des Noms, taillé directement de pierres provenant de Jerusalem, a pour but de ne jamais faire oublier aux Juifs comme aux non-Juifs ceux qui sont partis et ne sont jamais revenus ; les noms sont classés par date, de 1942 à 1944 et par ordre alphabétique ; si on retrouve le nom d’autres personnes décédées durant la Déportation française, ils seront gravés à la fin des autres noms avec comme introduction « Le Nom des déportés découverts après l’inscription ». Le mur des Noms se trouve à l’entrée du mémorial ; on peut y déposer des bougies juste devant les pierres où les noms sont inscrits…
    QU’AVONS NOUS FAIT CHEZ NOUS A SETIF, KHERRATA, GUELMA, AIN-ABID…..même pas un musée pour cette journée. Mis à part des stèles ternis par les intempéries….rien n’a été fait pour que cette mémorable journée reste à jamais gravée dans notre histoire, dans l’histoire contemporaine.
    Si le pouvoir avec tous ses dirigeants avait voulu cela on aurait eu notre « Mémorial de Yad Vashem » …qui aurait vu défiler les personnalités étrangères avec dépôts de gerbes de fleurs ; pas les visites « indues » à un supposé musée des anciens moudjahidines qui sonne creux. Les présidents et ministres d’autres États seraient passés par ce lieu de mémoire.




    0



    0
    Anonyme
    8 mai 2014 - 19 h 51 min

    Avez-vous remarqué une
    Avez-vous remarqué une terrible chose aujourd’hui 8 mai 2014, 69 eme anniversaire des massacres du 8 mai 1945 ?
    Presque aucun journal algérien n’en parle…




    0



    0
    selecto
    8 mai 2014 - 18 h 05 min

    @Par raselkhit (non vérifié)
    @Par raselkhit (non vérifié) | 8. mai 2014 – 17:01

    Malek Haddad est boycotté en France depuis sa déclaration au sujet de la langue française: La langue française est mon exil.

    Rachid Boudjedra n’est plus en odeur de sainteté en France depuis sa réponse dans une émission télé, la 5 avec Abdelatif Lâabi qui n’arrêtait pas d’insulter l’Algérie et Boudjerda lui répondait » N’oublie pas que tu n’est qu’un Marocain ».

    Ces dernières semaines des centaines d’enseignants Français ont été embauché en Algérie, information rapportée par l’Expression.




    0



    0
    Nac!ma
    8 mai 2014 - 17 h 47 min

    par respect a vous lecteurs
    par respect a vous lecteurs de AP j´ai déjà fait mes excuses auprès de vous sur les fautes de frappe concernant mon commentaire sur Saadani .




    0



    0
    Nass!ma
    8 mai 2014 - 16 h 54 min

    Pourquoi la France n´a pas
    Pourquoi la France n´a pas octroyé la nationalité française a Saadani pour que cet homme intègre ,propre deviendra un bon citoyen français ? Elle pourrait bien le faire pour quelqu´un qui renfloue les caisses de ces banques ? Pourquoi une résidence de 10ans ? En plus avec une résidence Saadani est obligé de faire le va et vient entre l´Algérie et sa mer patrie la France car selon la loi cette résidence ne sera plus valable si ce dernier reste plus d´un an dans un pays autre que la France ! Est -ce en connaissant les magouilles de se dernier que la France ne veut pas salir son image ? Ou est-ce pour mieux exploiter son argent volé au peuple algérien après le jeter comme une vielle chaussette et ni vu ni connu !

    Tenez il me fait rappeler quelqu´un vous le trouverez sur ce lien et vous aller comprendre pourquoi ces Mafiosi ont toujours la Nostalgie du pays !

    http://www.dailymotion.com/video/xh5e3f_baby-doc-jean-claude-duvalier-dictateur_news
    Baby Doc ( Jean-Claude Duvalier) dictateur

    NB . Dans ce documentaire les français en enlever la séquence ou la France pour se débarrasser de lui,lui trouve une planque dans une villa de luxe au Sénégal et aussi celle ou on montre comment sa propre femme s´est retournée contre lui en domandant le divorce qui coûta une fortune au dictateur en cavale autoproclamé chef d état a vie !




    0



    0
    raselkhit
    8 mai 2014 - 16 h 01 min

    C’est le « complexe du
    C’est le « complexe du colonisé mental » Nous faisons plus pour Camus que pour n’importe quel intellectuel Algérien Malek Hadad Réda Houhou qui les connait qui s’en souvient? Impossible de trouver leurs ouvrages dans nos librairies Dans nos lycées jusqu’en classe de terminale on continue à enseigner des écrivains orientaux ou français mais pas d’Algériens Espérons que la Nouvelle Madame la Ministre de l’enseignement portera quelques changements.




    0



    0
    Anonyme
    8 mai 2014 - 15 h 59 min

    Par amal (non vérifié) | 8.
    Par amal (non vérifié) | 8. mai 2014 – 11:01
    « Le jour où l’algérien deviendra humble, non seulement il sera heureux mais il retrouvera le respect des autres pour lui.»

    Voilà une marocaine qui vient faire des leçons au peuple algérien ce dernier fait justement preuve d’humilité alors qu’il a une histoire révolutionnaire digne de la grandeur de l’histoire de l’Algérie. Mais qu’ont fait nos pauvres voisins qui n’ont aucune humilité alors qu’ils se sont prosternés face à ce même colonialisme que le peuple algérien a combattu au prix de lourds sacrifices, comme le démontre cet article, la souffrance du peuple algérien a forgé ce peuple qui est, comparativement aux lâches voisins, d’une grande humilité. Prenons par exemple les marocains, eux n’ont jamais tiré une seule balle contre les occupants alaouites, saadiens, espagnoles, français, ce qui fait que le Maroc est sous tutelle française, le Maroc est la maitresse de la France qui couche avec tous les soirs sans nécessairement être aimée par la France qui doit protéger sa maitresse le Maroc, n’Est-ce pas ce qu’a dit l’ambassadeur de l’Onu aux USA à l’acteur espagnole Bardem? grand défenseur la cause sahraouie. Les marocains des esclaves congénitaux sont gonflés et plein de suffisance envers le peuple algérien humble et pourtant grand révolutionnaire et dont l’histoire et plusieurs fois millénaires, alors que les marocains est un peuple d’esclave de la France, des alaouites et pourtant ce n’est pas l’humilité qui va étouffer ces esclaves marocains complexés et haineux envers leurs véritables maitres algériens.




    0



    0
    selecto
    8 mai 2014 - 14 h 01 min

    Les traîtres sont aux
    Les traîtres sont aux commandes, pour se venger des chouhada leurs veuves sont excluent des logements sociaux sous prétexte qu’elles sont trop âgées malgré que leurs demandes sont les plus anciennes, une vengeance légale selon les lois de la république des traîtres et des escrocs.




    0



    0
    00213
    8 mai 2014 - 11 h 56 min

    Marketing patriotique et
    Marketing patriotique et pornographie mémorielle bonnes seulement pour le peuple.
    Les pharaons s’assoient sur le patriotisme, eux ils ont le droit d’investir des milliards détournés chez l’ennemi d’hier et d’en faire profiter tous les pays qui ont tenté de bloquer notre indépendance.
    Quand je pense que ces escrocs font les courbettes devant l’Occidental et qu’après ils se permettent de poser des gerbes de fleurs sur les monuments aux morts.
    Ça me donne envie de gerber.
    Gloire a nos martyrs !
    Qui sont morts pour rien !




    0



    0
    salim
    8 mai 2014 - 11 h 56 min

    On a l’impression que c’est
    On a l’impression que c’est voulu pour que nos enfants soient ignorants de l’histoire de la révolution. Beaucoup de jeunes ne connaissent pas réellement l’histoire de leur pays.

    Et ce comportement prouve qu’il y a des salopards en hauts lieux. Ils veulent faire déformer, faire oublier, abrutir les gens.




    0



    0
    amal
    8 mai 2014 - 10 h 01 min

    On se pose des questions mais
    On se pose des questions mais les algériens se chamaillent pour qui va s’approprier le tapis de la mosquée.
    On passe aussi beaucoup de temps à s’accuser de harkisme, à se takfiriser …
    Le jour où l’algérien deviendra humble, non seulement il sera heureux mais il retrouvera le respect des autres pour lui.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.